#1 14-12-2004 21:17:00

Anonyme
Invité

le congés parental

j' aurais voulu savoir si l' employeur a le droit de refusser un congés parental au père  de famille. Et savoir les démarches a faire pour le demander et surtout savoir comment se passe la rénumération.

 

   #2 15-12-2004 17:15:00

Anonyme
Invité

Re: le congés parental

http://www.travail.gouv.fr/infos_pratiques/infos_f.html





Le congé de paternité       





        EN BREF


Le salarié, père d’un enfant venant de naître ou d’être adopté, peut demander à bénéficier d’un congé indemnisé d’une durée de 11 à 18 jours calendaires, durant lesquels son contrat de travail est suspendu.


L’indemnisation prévue est également ouverte aux pères demandeurs d’emploi ou stagiaires de la formation professionnelle.





A savoir !


Ce congé est cumulable avec les 3 jours (ouvrés) accordés aux salariés pour la naissance de l’enfant ou avec le congé d’adoption .





Références des textes








   


Où s’adresser ?


•  Inspection du travail


•  Direction départementale du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle DTEFP


•  Caisse primaire d’assurance maladie


•  Représentants du personnel





Quelles caractéristiques ?








L’information de l’employeur


Le salarié doit avertir son employeur au moins un mois avant la date à laquelle il souhaite prendre son congé en précisant la date de reprise du travail.





Le congé doit être pris dans un délai de 4 mois suivant la naissance.





Ce délai peut être reporté en cas d’hospitalisation de l’enfant ou de décès de la mère dans les quatre mois qui suivent :


• la fin de l’hospitalisation de l’enfant ;


• la fin du congé spécifique de 10 semaines accordé au père en cas de décès de la mère.





Dans le cas d’une adoption, le père peut s’il le souhaite bénéficier de onze jours qui doivent être pris dans les dix semaines qui suivent l’adoption.





La durée du congé


La durée du congé est fixée à 11 jours calendaires consécutifs. En cas de naissance multiple (jumeaux, triplés…), cette durée est portée à 18 jours consécutifs.





A l’issue de son congé de paternité, le salarié doit retrouver son précédent emploi ou un emploi similaire assorti d’une rémunération au moins équivalente.





Les indemnités journalières pendant le congé de paternité


Pendant la durée de son congé de paternité, le salarié perçoit de la sécurité sociale des indemnités journalières égales à son salaire journalier, dans la limite du plafond de calcul des cotisations de sécurité sociale.





Pour bénéficier de ces indemnités, l’assuré doit :


• justifier d’au moins 10 mois d’immatriculation au régime général de sécurité sociale ;


• justifier de sa paternité (extrait de l’acte de naissance de l’enfant, copie du livret de famille ou acte de reconnaissance de l’enfant) auprès de la caisse primaire d’assurance maladie dont il relève ;


• attester de la cessation de son activité professionnelle pendant la durée du congé. Cette attestation est remise au salarié par l’employeur. Elle doit être signée par le salarié.





Une indemnisation ouverte aux demandeurs d’emploi et aux stagiaires de la formation professionnelle.





Les pères bénéficiant d’un congé de paternité au moment de leur inscription en tant que demandeur d’emploi ou de renouvellement de leur demande d’emploi peuvent percevoir les indemnités journalières de paternité s’ils sont dans l’une des situations suivantes :


• indemnisés par l’Assedic,


• ayant perçu une allocation de l’Assedic au cours des 12 derniers mois,


• ayant cessé une activité salariée depuis moins de 12 mois.





Ces pères sont réputés immédiatement disponibles pour occuper un emploi et doivent donc accomplir des actes positifs de recherche d’emploi et renouveler chaque mois leur demande d’emploi.





Les stagiaires de la formation professionnelle , rémunérés à ce titre par l’Etat ou la région, et rattachés au régime général d’assurance maladie, peuvent percevoir une indemnité journalière de paternité égale à 90 % de leur rémunération journalière de stage.





Le bénéfice de cette indemnité est ouvert uniquement si le congé de paternité débute pendant le stage de formation et s’achève avant la fin de celui-ci.








Références





• Code du travail : articles L. 122-25-4 (congé de paternité), D. 122-25 (cas de report), L. 122-26-1 (congé lors du décès de la mère) et R. 311-3-3 (demandeurs d’emploi)


• Code de la sécurité sociale: articles L. 331-6 (indemnité lors du décès de la mère), L. 331-8 (indemnité lors du congé de paternité), R. 373-1 et R. 373-2 (stagiaires de la formation professionnelle)


• Au Journal officiel : Décret n°2002-1324 du 04/11/2002 (JO du 6/11/2002) (application du congé de paternité aux demandeurs d’emploi et aux stagiaires de la formation professionnelle)


 

   #3 16-12-2004 21:05:00

kinnara
Membre
Lieu: nancy
Date d'inscription: 13-12-2004
Messages: 8

Re: le congés parental

Celon la loi l'employeur ne peut refuser un congé parental. [addsig]


kinnara

Hors ligne

 

   #4 16-12-2004 22:40:00

Anonyme
Invité

Re: le congés parental


On 2004-12-16 21:05, kinnara wrote:
Celon la loi l'employeur ne peut refuser un congé parental. [addsig]

 

   #5 09-02-2005 16:24:00

Anonyme
Invité

Re: le congés parental


On 2004-12-14 21:17, Anonyme wrote:
j' aurais voulu savoir si l' employeur a le droit de refusser un congés parental au père  de famille. Et savoir les démarches a faire pour le demander et surtout savoir comment se passe la rénumération.

 

   #6 16-11-2010 15:57:13

tosmikouFutur Papa
Membre
Date d'inscription: 16-11-2010
Messages: 1

Re: le congés parental

Bonjour je relance ce sujet, car allant moi même être papa d'ici 4 mois, ma femme à évoqué auprès de son employeur le souhait de prendre un congé parental à temps partiel à l'issue de son congé de maternité.
Elle est coiffeuse dans un petit salon de deux personnes et sa collègue est elle aussi en congés parental à temps partiel à 60%.
Lorsque ma femme lui a dit qu'elle souterait également prendre un congé parentale à 60% celui-ci lui a dit qu'il n'était pas d'accord et quand elle lui a dit qu'il ne pouvait pas lui refusé puisque c'est prévu par la loi il lui a dit qu'il serait dans l'obligation de la licencié car il ne peut fonctionner avec deux coiffeuse à 60%.
Bien évidemment je ne le pense pas suffisament bête pour la licencié sur ce motif et je voudrais donc savoir s'il a dit cela pour la dissuadé ou s'il pourra vraiment la licencié (avec un autre motif).
Pour la petite histoire ma femme travail depuis 9 ans dans ce salon, mais elle à été licencié économiquement suite à la fermeture du salon (pendant 6 mois) et reprise par son nouvel employeur il y a maintenant un an et demi.

Merci par avance

Dernière modification par tosmikou (16-11-2010 15:58:53)

Hors ligne

 

   #7 29-11-2010 11:24:17

arsine01Maman
Membre
Date d'inscription: 21-10-2010
Messages: 3

Re: le congés parental

Bonjour,

Ta femme notifie qu'elle veut prendre un congé parental à 60% pour une durée de X temps par lettre recommandé un mois avant à son employeur et ce dernier ne peut, ni refuser ni licencier.
Si il le fait c'est les prud'hommes.
(Du moins c'était comme ça il y a un an)

Par contre, il va peut être lui mener une vie impossible pour qu'elle parte d'elle même :x
C'est le risque.

Hors ligne

 

Pied de page du Forum

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB


Copyright © 2001-2009 JeunePapa.com


Conseils beauté | Faire-part de mariage et naissance | Faire-Part Bébé | Poussette

1614652346