#1 18-03-2006 19:47:47

pierrot3159
Membre
Lieu: Bois-Grenier
Date d'inscription: 14-11-2005
Messages: 9

libido de ma femme

Bonjour,

Je voulais savoir comment vous faites pour ceux à qui la femme n'a pas retrouvé sa libido après l'acocuchement... Avec ma femme c'est mort , çà fait mal

Pierre


Premier bonheur : 30 août 2003 mon mariage avec Nathalie ; 2ème bonheur : 22 novembre 2004, naissance de Prune

Hors ligne

 
Nous vous conseillons aussi de lire ces article à ce sujet:

   #2 23-04-2006 10:15:15

pitufo
Membre
Date d'inscription: 23-04-2006
Messages: 1

Re: libido de ma femme

bonjour pierrot c'est idem pour moi la libido de ma femme est au point mort en ce moment. J'en peux plus et c'est physique. Que faire pour qu'elle retrouve sa libido ? Qui a des idées??? Est ce que 'il faut laisser le temps ???

Denis de LYON

Hors ligne

 

   #3 25-04-2006 03:12:34

arkanys
Membre
Date d'inscription: 25-04-2006
Messages: 20

Re: libido de ma femme

Je suis dans le même cas...
A mon avis, la "pression" n'arrange rien...
La compréhension du style "oui ma chérie, je sais qu'en ce moment tu es fatiguée, débordée, incommodée, perturbée...et tout ce qui rime avec" est encore préférable bien que cela ne fasse pas avancer le schmilblic et risque finalement de la conforter dans sa paresse sexuelle. Je dis "paresse" car j'ai du mal à comprendre comment on peut ne pas avoir envie de "prendre du plaisir" quand on a et le temps et la possibilité de ne rien avoir à fournir comme effort si ce n'est de jouir!!!
C'est parler cruement mais c'est pourtant assez proche de la vérité. Ma fiançée, qui a accouché depuis 2 mois et demie maintenant et avec laquelle je n'ai pas eu de rapport depuis environ 7 mois trouve le temps de regarder la télé et de tchater sur internet. Certes, je ne dis pas qu'elle n'est pas fatiguée, ni qu'elle n'a pas à s'occuper de notre petit, mais je suis présent toute la semaine à la maison, je m'occupe du petit toutes les nuits, je m'occupe également du linge, du ménage, du jardin...en gros je participe activement à la vie de famille afin qu'elle ait un minimum de temps pour elle. Et c'est clair, que ce temps n'est jamais pour moi!
Le sexe est sorti de leur vie voilà tout! Reste à savoir pour combien de temps.
Je ne vois pas quel effort je devrais faire pour lui rendre l'appétit sexuel.
Je suis plutôt vexé de ne pas être désirable à ses yeux et qu'elle préfère passer du temps devant la télé plutôt que dans mes bras.
Le pire c'est de me dire qu'elle doit penser à "faire des efforts" pour avoir envie de sexe!!! Comme si c'était une corvée, quelque chose de chiant.
Quelque part, je me demande si cette réaction qu'elles ont avec la grossesse n'est pas tout simplement l'amplification de ce qu'elles font même sans être enceintes: au début, quand tu les rencontres, elles sont toutes pimpantes et sexy, elles se battent pour te prouver qu'elles sont capables d'être les pires cochonnes et puis, au fur et à mesure que le couple s'installe, les rapports diminuent, elles ne te donnent plus tout ce qu'elles te donnaient au début, la libido décroît...
Tu vas alors sur des forums et tu lis des articles de sexologues ou d'autres femmes qui disent "que les hommes doivent faire preuve d'imagination pour exciter la femme, faire des efforts pour être coquets, être tantôt romantiques mais pas trop, savoir comprendre leurs désirs, leurs angoisses...."
J'ai fait tout ça déjà, avec d'autres nanas, la vérité, c'est qu'elles sont contradictoires et qu'elles ne savent pas elles même ce qu'elles veulent.
Elles jouent à être sexuellement subtiles mais c'est tout simplement parce qu'elles ne sont pas capables d'expliquer le pourquoi du comment de la fluctuation de leur libido.
Finalement, rares sont les femmes dont la libido (avec le même homme) résiste autant que celle de l'homme.
Je les entends déjà réagir..."et bien mon pauvre vieux, c'est pas étonnant que ta femme ne couche plus avec toi, vu ce que tu penses...et gna gna gna...". Le genre de réponse facile pour écraser un peu plus le mec dans le constat de son echec sexuel. Elles ont des réponses toutes faites à ce genre de reproches mais elles ont un problème: elles ne sont pas franches, ni avec les autres, ni avec elles même!
Je suis tombé sur un post de ma propre femme qui illustre bien la fausseté dont elles sont capables, fausseté que j'avais déjà mise à jour à plusieurs reprises et chez des nanas différentes, en les écoutant parler entre elles: elles donnent des conseils aux autres sur leur vie sexuelle et autres soucis en se mettant dans la peau d'une nana qui assure, qui n'a aucun souci sexuel, une libido normale et tout. Tu te dis alors, en lisant leurs réponses: "ouaw, la vache, son mec à elle, il a vraiment du bol car c'est exactement le genre de nana que j'aimerai avoir!!"
Bon allez, j'arrête là car j'ai tellement la haine aujourd'hui que je pourrais écrire des heures...

Dernière modification par arkanys (25-04-2006 03:16:08)

Hors ligne

 

   #4 28-04-2006 00:36:52

arnaudP44
Membre
Date d'inscription: 25-04-2006
Messages: 5

Re: libido de ma femme

Salut, moi je suis dans le même cas qu'arkanys,on a une fille de 6 mois, ma femme n'a plus d'appetit sexuel, j'ai discuter avec elle de ce problème , mais elle n'est pas capable de me dire pourquoi .
Elle me dit qu'elle est fatiguée, que l'allaitement lui prend tout son temps , qu'elle ne peux pas plus s'occuper d'elle même déjà alors le reste , elle n'y pense même pas, c'est secondaire.
pPourtant je fais le maximum, étant pour le moment sans travail,je m'occupe de la maison mais rien n'y fait. Il faut tout le temps que je commence et souvent c'est je suis fatiguée , on va réveiller notre fille etc......
Alors bon courage a ceux qui sont comme nous et patience je ne sais que faire

Hors ligne

 

   #5 28-04-2006 14:26:22

Claire
Membre
Lieu: Ain
Date d'inscription: 25-04-2005
Messages: 44

Re: libido de ma femme

Je me permets en tant que femme de venir vous donner mon avis (je peux ? si c'est pas possible, dîtes le...).
J'ai accouché il y a bientôt 5 mois et je suis dans le même cas que vos épouses. C'est vrai que c'est difficile à expliquer. Tout a commencé à partir du 4ème mois de grossesse, où j'ai eu moins envie, passé le premier trimestre où j'étais assez entreprenante. Puis à partir du début du 6ème mois, le gynéco nous a dit d'arrêter les relations sexuelles car j'avais le col raccourci, donc risque d'accouchement prématuré. Jusqu'à l'accouchement, no sex donc.
Puis j'ai accouché. On a réessayé de faire l'amour (sans que j'en ai une grande envie je l'avoue), je ne sais plus combien de temps après, moins de deux mois en tout cas. Mais j'avais mal (j'ai toujours mal d'ailleurs). Je n'ai pas eu d'épisio ni de déchirure mais j'avais mal à l'intérieur, à un endroit bien précis. Huit semaines après l'accouchement je suis allée chez mon gynéco pour la visite postnatale, je lui ai parlé de ma douleur mais il n'a rien vu de spécial et m'a conseillé un lubrifiant-hydratant (super cher d'ailleurs...). Aucun effet. Depuis, on réessaie de temps en temps mais rarement. D'une part maintenant j'ai peur d'avoir mal, d'autre part je n'en ai pas vraiment envie.
Mon mari m'aide un peu à la maison (moins que vous, dommage...) mais il me reste encore des tas de choses à faire à la maison et sincérement,  je n'ai pas une minute à moi, à part pour me laver, et encore, je me couche tard... Je suis donc fatiguée et sur les nerfs.
En plus j'ai pris pas mal de poids, je me trouve donc grosse (d'ailleurs, je suis grosse, va bien falloir que je l'admette), pleine de vergetures et j'ai du mal à me regarder dans le miroir sans faire la moue. J'ai donc du mal à comprendre que mon mari veuille encore de moi...
Mais je pense que ce qui fait que je n'ai plus envie, c'est déjà le fait d'être énervée. Ne plus avoir le temps de se poser, à part pour les tétées (ouf) et pour répondre à un ou deux mail, le fait d'être fatiguée physiquement et nerveusement, ça n'aide pas. Les disputes avec mon conjoint s'enchaîne et j'ai souvent les larmes au bord des yeux.
Je pense que mon mari est en train de comprendre mon désarroi et depuis quelques jours il fait un peu d'effort et j'ai envie de me rapprocher de lui, de lui faire plaisir. Aujourd'hui il s'est bien démené pour mon anniversaire (il m'a envoyé un bouquet de roses rouges au boulot, m'a emmené en ville pour m'acheter un cadeau, m'emmène au resto ce soir...), et ces petites attentions font que je ressens la "flamme" se rallumer. Peut-être a-t-on besoin d'un déclic ? On verra.
Le pire c'est que j'ai envie d'avoir envie, c'est ça le plus dur à expliquer.
J'espère que je vous aurai donné quelques pistes de réflexion, si je ne vous ai pas avancé, veuillez m'en excuser... Moi en tout cas ça m'a fait du bien de lire vos témoignages.

Claire


http://bf.lilypie.com/vVf3p2/.png

http://cheznaye.free.fr/gobebemetreimg.php?param=14-10-07-14-07-08-03-29-32-03

Hors ligne

 

   #6 08-05-2006 11:22:58

Olive31
Membre
Date d'inscription: 08-05-2006
Messages: 2

Re: libido de ma femme

Bonjour,
je suis tombé sur votre témoignage en cherchant sur Internet si il y avait des "trucs" pour réveiller la libido de ma femme, et j'avoue que j'ai été interpellé par votre message et ai envie d'y répondre.
J'ai l'impression de comprendre parfaitement votre saute d'humeur et que j'aurais pu l'écrire moi-même... en particulier votre passage sur la "paresse sexuelle" qui est exactement le sentiment que je ressens chez ma femme.
Pour commencer, j'ai 30ans et ma femme 32. Nous avons une petite fille de bientôt 2ans qui a eu un problème de santé important et une opération chirurgicale à 16 mois. Elle va bien, et on nous annonce maintenant que tout est rentré dans l'ordre et que nous pouvons reprendre une vie normale là où nous la tenions à l'écart des autres enfants pour éviter les complications.
A cette situation exceptionnelle s’est ajoutée une angoisse exceptionnelle de ma femme, qui s’est traduite sur le plan sexuel par un an de « diète forcée »… un an c’est long ! Et pendant cette année, elle était toujours « trop fatiguée », ou bien « vu la situation », ou bien « j’aimerais avoir envie… », ou encore « tu es trop insistant »… Et pendant ce temps aussi, ce n’était pas un problème de se coucher très tard après avoir regardé tout et n’importe quoi à la télé, ou bien après de longues sessions chat/emails sur les forums Internet. Bien sûr dans les discussions avec les copines, elle était extrêmement ouverte aux blagues sexuelles, avait du répondant dans la branche… pas de problème pour elle en sorte ! Bref, ce que vous avez écrit je l’ai vécu moi aussi. On en a parlé, parfois pour faire avancer les choses, parfois dans la tension liée au refus « tu me mets en situation de toujours dire « non », c’est pas agréable… » (alors qu’il suffit de dire « oui » !), et elle a décidé qu’il fallait qu’on aille voir un sexologue car elle reconnaissait quand même qu’elle avait un blocage psychologique qu’elle aimerait dépasser… Pour résumer, le sexologue lui a dit que l’ « appétit vient en mangeant » et lui a conseillé de se faire plaisir seule afin de retrouver l’envie, et de « se forcer » à se retrouver dans l’intimité avec moi… et à moi il m’a dit d’y aller progressivement et de ne pas aller forcément vers la pénétration dans les premiers moments… Bref, notre couple a un problème sexuel après notre enfant alors qu’au début de notre relation on était loin du problème de la pénétration (désolé d’être cru mais comme vous je ne sais retenir mon entrain en écrivant). Alors je me suis dit que c’était cool, qu’on allait reprendre progressivement et le conseil qu’il avait prodigué à ma femme me faisait à la fois bien marrer et à la fois un peu fantasmer… mais elle a refusé le diagnostique et surtout la prescription en se disant que c’est un homme, donc c’est pas étonnant qu’il aille dans mon sens, qu’il lui fallait l’avis d’une femme… Retour à la case départ, allez comprendre ! C’est alors que j’ai pété un plomb. Aidé par ma fidèle amie à cinq doigts je suis allé chercher de l’inspiration sur Internet et suis rentré dans un monde imaginaire et libidineux qui n’a rien arrangé. J’ai commencé à faire des rêves érotiques, à lui en raconter quelques uns, et à lui en raconter notamment un où on utilisait un vibromasseur (bon, désolé de la tournure mais c’est comme ça). Et là j’ai fait une connerie stratégique, comme j’ai eu l’impression qu’elle n’en prenait pas ombrage, j’ai pensé à tort que si j’en achetait un ça pourrait être l’élément déclencheur d’un retour à une sexualité ; et que au pire elle l’essaierai peut-être seule quand je ne suis pas là… Donc j’ai acheté l’objet et… et bien rien ! Si, elle est au contraire rentrée dans une colère noire, à me dire que je pouvais me le mettre où elle pensait, qu’elle se sentait blessée, que si c’était ça tout le soutien que je lui apportait… Bref, l’échec le plus complet. Evidemment, dans ces moments là la pensée du divorce n’est pas loin. Si elle peut se passer de sexe, moi pas et après tout je ne me suis pas marié pour me retrouver à la diète, ou à quémander une relation sexuelle, alors qu’avant notre mariage, sans être une star de la drague, c’était quand même mieux (y compris avec elle au début d’ailleurs). En même temps, c’est un peu radical comme solution, et notre petite fille étant maintenant guérie je nous laisse quand même une chance de repartir d’un bon pied. Et la « paresse » étant toujours présente chez ma femme, je cherche maintenant des livres à lui offrir pour stimuler son imagination. Si vous en connaissez (du type érotique pour femme) mais pas du type porno (j’ai déjà assez donné dans la série « va te faire voir… ») je suis preneur...
Voilà, merci d’avoir pris le temps de la lecture. En fait ça fait du bien d’écrire. Si vous voulez réagir n’hésitez pas… au final, je me suis peut-être complètement éloigné de la réalité des choses et n’ai plus le recul suffisant pour le réaliser…
Olivier

Hors ligne

 

   #7 08-05-2006 13:22:00

Maïté
Membre
Date d'inscription: 08-12-2005
Messages: 500

Re: libido de ma femme

Euuuh... Il y a la série bien connue de "La bicyclette bleue"...

Sinon, en tant que lectrice assidue, les plus beaux romans érotiques sont ceux qui n'ont, a priori, rien à voir avec le sexe. Du genre "Les chasseurs de mamouths" de Jean M. Auel. (oui, je sais, ca fait rire:rolleyes:) Que viennent faire des mamouths ici, me direz-vous, hé ben, je l'ai lu étant plus jeune et j'ai été pour le moins surprise de nombreuses scènes de sexe (à partir du deuxième livre). Si votre femme aime les romans historiques, il y a aussi les livres "contessina", "le lys de florence" et "lorenzo" de Sarah Frydman. 

En littérature japonaise, vous trouverez également beaucoup de choses.

L'avantage des livres que j'ai cité ci-dessus, c'est que, a priori, on ne s'attend pas à y trouver de scènes érotiques, donc vous pouvez faire celui qui n'en savait rien et trouvait juste que le livre avait l'air sympa, intéressant ou que-sais-je. Et comme on y parle d'amour autant que de sexe, c'est assez indiqué pour les femmes (aucune mysogynie là-dedans, j'en suis une). Ca met dans une ambiance plus propice que la lecture abrupte du kama-sutra.

En cinéma, la série "Rome" est extrêmement érotique (et violente aussi, mais absolument excellente à tout point de vue).

Bonne chance...

Hors ligne

 

   #8 09-05-2006 13:38:40

francisco
Membre
Date d'inscription: 09-05-2006
Messages: 3

Re: libido de ma femme

Bonjour à tous,

Je viens de m'inscrire simplement pour apporter mon témoignage à ce douloureux problème. Non pas que je pense que mon histoire vous intéressera, mais simplement parce que j'en ai gros sur la patate!
Voilà, j'ai 34 ans, ma femme 35 et nous avons un petit garçon de 8 ans.
Nous nous sommes connus ados en région Lyonnaise et j'ai tout quitté pour la suivre du côté de Perpignan il y a 12 ans.
Au début, tout roulait. Nous avons découvert la sexualité ensemble et on y prenait du plaisir tous les deux j'usqu'à la naissance du petit.
L'accouchement a été douloureux pour elle et nous n'avons refait l'amour que quelques mois après sans qu'elle n'en souffre physiquement.
Et puis nos rapports se sont espacés progressivement. Elle avait toujours une bonne excuse entre les "j'ai pas envie, pas maintenant, j'ai mes trucs,..." j'en passe, vous connaissez ça par coeur.
Ensuite, elle a fait une dépression, sans qu'aujourd'hui encore je puisse vous en donner la raison. Non pas que je ne veuille pas vous le dire, mais plutôt que je l'ignore. Ca lui a pris d'un coup, comme ça, un soir devant la télé, elle a fait une crise d'angoisse et depuis, elle prend des médocs dont les effets indésirables sont entre autre une chutte de libido. C'était il y a 4 ans!
J'ai bien sur cherché à l'aider comme j'ai pu, mais étant donné qu'elle "ne peut pas expliquer ce qu'elle a", c'est plutôt difficile.
Autant vous dire qu'à partir de cette période, le sexe à la maison, c'est quand j'y suis seul.
En moyenne, sans vouloir rentrer dans des considérations mathématiques, sur les 4 dernières années, on a du faire l'amour 3 fois par an! Et quand je dis faire l'amour, rien d'innoubliable. Il y a bien eu un sursaut de passion il y a environ un an quand je me suis proposé de soigner ses douleurs cervicales par un massage. Un peu d'huile sur le corps et ENFIN sa peau qui frémit sous mes mains. Ce sentiment d'être désiré qui vous gonfle la poitrine (oui, je sais, pas seulement la poitrine). Mais il ne fallait pas rêver, sa dépression a repris le dessus, elle qui nous foutait la paix depuis peu et tout a recommencé. Pas le temps d'y prendre gout, tout juste se rappeler comment ça fait et puis plus rien.
Une histoire banale somme toute. Aujourd'hui, ça fait 6 mois que je ne l'ai pas touchée. Le soir, elle reste devant la téloche à s'endormir sur le canapé et lorsqu'elle vient se coucher, c'est rarement avant 1h du mat.
Le plus dur dans tout ça, ce n'est pas tant l'abstinance que le sentiment de n'être plus rien pour elle. Je me sens seul dans ma propre maison. Il n'y a plus que l'amour que je porte à mon fils et qu'il me porte en retour qui me fasse rester. Bien sur, j'aime encore ma femme. Mais comme ça devient difficile de lui pardonner ce qu'elle me fait subir. Par moment, je la déteste et immédiatement, je me déteste pour ça...

Hors ligne

 

   #9 09-05-2006 18:33:50

Argh4
Membre
Date d'inscription: 14-12-2005
Messages: 183

Re: libido de ma femme

Pour rire, j'ai inversé les rôles avec ma copine. Je lui ai dit que le jour où on se mettrait à faire les essais, on le ferait autant de fois par mois qu'en temps normal, et pas une de plus. C'est mathématique...
A.

En ligne

 

   #10 10-05-2006 01:12:07

Papillon
Membre
Date d'inscription: 05-03-2006
Messages: 33

Re: libido de ma femme

le sexe tjs le sexe, si ce n est que la dessus que vous avez baser votre couple, je peux vous garantir qu il va se peter la gueule.

cela fait 11 ans que je suis avec mon homme, il y a des années exceptionnelle ou nous faisons l amour 3 a 4 fois PAR JOUR.

et il y a eu des années morte ou nous faisions l amour 1 fois l année.


L année passée fut une bonne année, cette année par la grossesse, je suis interdite de relation sexuelle, et je sais que quand j accoucherais, je vais comme au premier accouchement me refuser a mon homme.

Mon homme le sais aussi d ailleur, nous en rigolant, actuellement comme il dit il a les bourses pleines, et il ne me fait pas de scene, rien.

Je lui fournis les journaux porno, ou les sites , je lui procure des videos qui l aime.

Et comme pour ma premiere grossesse, je lui ai offert des capotes, car n etant plus en mesure de lui procurer du plaisir, je le laisse le trouver ailleur si il en a besoin.

Et pour me redonner gout au sexe, il sait s y prendre, et ca sera de nouveau des années exceptionnelle qui nous attendent.

Simplement, il est assez mature pour comprendre qu une grossesse et un accouchement modifie totalement la libido des femmes, les hormones sont modifiés.

Arkanys je trouve dans tes posts un rabaissement des femmes assez systematique.

Hors ligne

 

Pied de page du Forum

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB


Copyright © 2001-2009 JeunePapa.com


Conseils beauté | Faire-part de mariage et naissance | Faire-Part Bébé | Poussette

1540264616