#121 29-08-2017 22:49:37

JoseLinPapa
Membre
Date d'inscription: 29-08-2017
Messages: 8

Re: La fessée

Les enfants qui grandissent sous la fessée ne sont pas mieux éduquée que les autres et le vivent souvent comme un profond traumatisme.
http://www.jeunepapa.com/Forum/sujet-95 … ts-piscine

Dernière modification par JoseLin (04-09-2017 14:28:22)

En ligne

 

   #122 15-09-2017 13:51:34

LamyPapa
Membre
Date d'inscription: 16-12-2008
Messages: 372
Site web

Re: La fessée

Bonjour,
(De retour sur ce forum après, plusieurs années ... en fait j'y viens quand le besoin s'en fait ressentir et là : je m'intéresse justement à la fessée)
Je suis plutôt, de nature, un partisan de la fessée, occasionnelle. Pour moi elle s'inscrit dans le cadre d'une réponse graduée à  un problème de discipline. Elle doit intervenir, le plus rarement possible, après épuisement des autres recours. Dans ce cas : de ma part, elle est rare, impressionnante, et forte. Elle me sert ensuite un peu de "force de dissuasion" : évoquer sa possibilité règle déjà pas mal de choses.
Seulement, ( d'où cette intervention) je remarque, à la longue, qu'avec le temps, ce principe trouve ses limites : les enfants (bon surtout les 2 petits : avec l'ainé on est passé bien sûr à autre chose) ont finalement tendance à ne pas prendre les remontrances au sérieux tant que la riposte n'est pas "montée" jusqu'à la fessée, entraînant par là sa multiplication et donc sa "démonétisation".
Je remarque aussi qu'elle entraîne un climat de violence : verbale, gestuelle, etc peu propice à l'échange, et donc à l'objectif final qui reste l'éducation.
J'en ai conclu que je devais plutôt la réserver au domaine de la sécurité (ne pas se pencher par la fenêtre, ne pas grimper aux arbres, ne pas frapper son frère avec une pelle de jardin en métal, ne pas tenter de lui coincer les doigts dans les portes... bon j'admets : ils sont plutôt "vifs" mes gars, pas méchants, mais à surveiller de TRES près...).
Qu'en pensez-vous ? Peut-on bannir totalement non seulement la fessée mais aussi tout punition "violente" ? J'aimerais, mais je ne vois pas comment. J'ai l'impression qu'il y a un âge (vers 7-8 ans ?) avant lequel nos petits ne font pas vraiment de lien entre leurs actes et les conséquences à long terme : "si tu désobéis tu seras privé de ceci", la privation les fait "piailler" un peu sur le moment mais ne les dissuade pas tant que ça de recommencer après-coup : à en voir le taux de récidive !
Bref : quelles sanctions ? Il y a des domaines de l'ordre de la sécurité où être obéi est crucial : comment s'y faire obéir à coup sûr ?


Papa de Louis (Avril 2005), Marie (Mai 2009), Benoît (Décembre 2010) et Paul (Avril 2013)

En ligne

 

   #123 16-09-2017 12:27:07

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 8987
Site web

Re: La fessée

Bonjour Lamy smile

Quelles alternatives ? Voilà LA question du siècle ! lol
Ma réponse est : la sanction doit répondre à la transgression, donc il n'existe aucune réponse type.

Chez nous, il y a des règles claires et intransigeantes, mais il y en a peu :
- on se respecte soi-même (douche, vêtements propres, vrai petit déjà, on prend soin de soi etc)
- on se respecte les uns les autres (pas d'insolence, pas de cri, de violence, on s'écoute parler, on frappe à la porte des chambres etc)
- on respecte les lieux (ménage, rangement etc).

Au quotidien, les enfants sont très libres dans un cadre défini (horaires fixes en période scolaire, horaires relax en vacances). Elle peuvent par exemple faire des méga-cabanes ou descendre un tas de légos dans le salon... à condition de tout remonter dans les chambres le soir venu (respect des autres : le soir est le moment de papa et maman). Elles peuvent exprimer leur opinion et ne pas être d'accord... à condition de l'exprimer correctement (respect des autres : pas d'insolence). Elles peuvent choisir librement de manger des pâtes ou du pain au petit déjeuner... à condition que ce qu'elles mangent tienne au corps (respect de soi : on écoute les besoins de son corps). Elles ont aussi des corvées (mélange de respect de l'autre = maman n'est pas une femme de ménage et de respect des lieux = on entretient son foyer) : remplir et vider le lave-vaisselle (quotidien), laver leur linge et le plier (hebdomadaire), passer l'aspirateur et faire la poussière (hebdomadaire).
==> au final, les règles ont un sens pour elles, donc elles les respectent plus facilement.

Quand ça "poisse", j'essaie de comprendre pourquoi. Bien souvent, c'est la fatigue (après l'école surtout), qui mène à l'insolence parce que les émotions sont moins faciles à maîtriser quand on est fatigués (pour les adultes aussi). Dans ce cas, je lui demande d'aller dans sa chambre, de jouer calmement jusqu'à ce qu'elle se sente à nouveau capable de se contrôler = ce n'est pas une punition, c'est une opportunité de l'aider à se calmer, une astuce pour lui apprendre à se maîtriser. Si elle n'y arrive pas toute seule, je monte la voir au bout de 15/30 minutes, et on fait un câlin, on parle, on joue 5 minutes. ça passe très vite !
Quand l'insolence est seulement due à une crise d'immaturité, elle doit s'isoler dans une pièce seule (n'importe laquelle tant que ce n'est pas dans une pièce commune) : c'est alors une punition et elle n'a pas le droit de revenir tant que je ne lui en ai pas expressément donné l'autorisation (et elle doit s'excuser de toute façon).

Donc comme tu le vois, une même "bêtise" peut avoir deux causes différentes, qui doivent donc appeler deux réactions différentes. Il y a des jours où je leur dis clairement "je suis fatiguée, je n'ai plus de patience, attention", mais le plus souvent ces jours-là, il suffit que je lâche mes corvées pour m'assoir à jouer avec elles, et ça me fait autant de bien qu'à elles ! wink
N'hésite pas à nous donner quelques exemples, je te donnerai mes solutions persos et je suis bien curieuse d'avoir celles des autres !

En ligne

 

   #124 19-09-2017 11:31:49

LamyPapa
Membre
Date d'inscription: 16-12-2008
Messages: 372
Site web

Re: La fessée

Hello Trufette !
Intéressant (comme toujours) de voir ton expérience.
En fait, la mienne (même si elle n'est pas aussi formalisée que chez toi) n'en est pas loin. Les règles respecter soi-même, les autres, les choses : c'est aussi notre base.
En fait : à la longue je remarque justement (enfin : surtout avec mes deux "petits") des domaines qui échappent à ces règles. C'est sur le domaine de la sécurité : mes 2 petits gars sont des bons garçons, ils ont envie de bien faire, ils ne sont pas méchants, ni avec nous ni entre eux.
Seulement : (contrairement aux tiennes ??) ils sont TRES vifs :
1/ Ils jouent souvent "a la bagarre", même si leurs épées sont en mousse : ils ont apparemment un besoin réel de se confronter physiquement : ça se termine quasi toujours en plaie ou en bosse, hurlements, et violence non ludique pour le coup. On a beau leur dire ne NE PAS se bagarrer, même "pour rire", ça semble plus for qu'eux ...
2/ Leurs jeux se terminent régulièrement en comportement dangereux pour eux ou pour les choses : on se penche à la fenêtre on grimpe debout sur le dossier du canapé, on joue à l'eau, on se jette tel ou tel objet, etc...
Pareil : on a beau leur dire de ne "rien faire de dangereux" : même en respectant certains interdits explicitement formalisés (ce qui déjà n'est pas gagné !!)  : ils ont une imagination débordante qui nous surprend sans cesse...
Bref : je réserve "les fessées" pour ce qui est grave : la sécurité, mais les résultats (plutôt bons, quand même : a croire que la confrontation physique est quand même quelque chose qui leur parle) ne sont pas suffisants je trouve...


Papa de Louis (Avril 2005), Marie (Mai 2009), Benoît (Décembre 2010) et Paul (Avril 2013)

En ligne

 

   #125 19-09-2017 12:07:31

Guillaume82Papa
Membre
Date d'inscription: 27-07-2017
Messages: 8

Re: La fessée

Bonjour Lamy,

Est-ce qu'il y a assez d'activités où ils peuvent se défouler sans retenue ? Jeux d'extérieur, sports...
Est-ce qu'il y a assez d'activités calmes à la maison, faites avec papa et maman, où ils peuvent se concentrer, apprendre des activités tranquilles ?

J'imagine bien que ce n'est pas évident, chacun a ses contraintes et je ne connais pas les tiennes. Mais je conseille ce genre de pistes qui répondent aux besoin de l'enfant, plutôt que de passer son temps à faire la police et à contrer les attitudes naturelles des enfants.

Bonne journée à tous,

En ligne

 

   #126 20-09-2017 10:24:15

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 8987
Site web

Re: La fessée

Lamy a écrit:

1/ Ils jouent souvent "a la bagarre"

Tout à fait logique et même essentiel à leur développement. Il suffit de leur fournir un cadre pour qu'ils puissent le faire en toute sécurité : les épées en mousse sont une bonne idée, mais tu pourrais carrément scénariser le truc => installer une sorte d'arène médiévale dans le salon en délimitant un terrain d'action avec des cordes à sauter ou du scotch de masquage (ou simplement le périmètre du tapis) et proposer un combat de lutte officiel : les deux enfants à genoux face à face, et ils doivent se pousser ou se faire tomber pour faire passer l'autre derrière la limite. Le premier qui franchit la ligne a perdu. Au bout de 5 rounds, on change un partenaire (et hop, l'occaz d'inviter des copains ou de te battre avec tes enfants !).
La lutte est un sport intensif et exigeant, mais aussi avec des règles précises où le respect de l'autre est essentiel. Intéressant pour apprendre à se confronter aux autres dans un cadre socialement acceptable.

Ou alors, organise un concours de gros mots bizarres => sale limace poilue qui bave, espèce de grognivore cornu, prout de baleine enrhumée etc.
Les jeux de société sont aussi un bon moyen de canaliser une rivalité trop marquée, parce que la rivalité y est socialement tout à fait acceptable et même dans certains cas encouragée (les petits chevaux, par exemple). Il y a aussi des jeux de quizz adaptés à tous les âges qui permettent à la fois de s'amuser par les gages du plateau et de se concentrer avec les questions, sans parler de la course pour le podium final ! Regarde du côté des Incollables, il y a des jeux qui permettent à plusieurs classes d'âge (y compris adultes) de jouer ensemble sans s'ennuyer.


Si la violence devient trop forte et inacceptable, alors tente autre chose => chacun dans son coin et réfléchit à ce qui le dérange chez son frère. Ils écrivent une liste de choses que l'autre pourrait changer, et AUSSI une liste de ce que chacun pourrait changer en lui-même pour que la relation se passe mieux.
Tu peux montrer l'exemple en faisant la même chose entre tes enfants et toi => qu'attends-tu d'eux (concrètement, parce que "ne rien faire de dangereux" n'est pas assez précis pour des enfants) et que crois-tu pouvoir améliorer chez toi dans ta relation avec tes fils ?


Lamy a écrit:

on se penche à la fenêtre

Très dangereux, en effet ! Mais pour qu'ils comprennent,  il faut qu'ils le voient par eux-mêmes. Fais-leur remplir des ballons avec de l'eau (bombe à eau) et lancer par la fenêtre.... s'ils n'y prennent pas garde, ce sont leur tête qui finiront comme les bombes à eau !
Pour rendre la chose plus ludique, tu peux aussi dessiner une cible à la craie sur le sol sous la fenêtre. Ou leur demander d'ajouter des petits jouets dans les ballons : écrasés au sol, ils risquent de se briser : s'ils refusent de le faire, demande-leur pourquoi ils veulent protéger leurs jouets plus que leur propre vie.


Lamy a écrit:

on grimpe debout sur le dossier du canapé

Là, je vois mal le danger : au pire, ils tombent et se font mal, mais ils peuvent difficilement se faire gravement mal.
Par contre, c'est interdit pour deux raisons : 1/ respect de l'autre => le salon n'est pas terrain de sport et les meubles ne sont pas des agrès de gymnastique, on ne met pas ses pieds où d'autres poseront leur tête. Et 2/ le dossier du canapé n'est pas fait pour cet usage et risque donc de casser. Est-ce qu'ils accepteraient que toi, tu montes debout sur leur garage Playmobil ?


Lamy a écrit:

on joue à l'eau

S'ils le font hors d'un cadre autorisé et que cela semble important pour eux, organise-leur un moment où c'est possible sans problème : des pistolets à eau dans le bain, avec une cible accrochée sur un mur où il n'y a pas de risque d'inondation. Des moulins à eau, des récipients, des gants de toilette et des personnages de Playmobils ou de Légos. Du colorant naturel dans l'eau du bain, des sels de bain de forme amusante, de la mousse en pagaye. Un bulleur.
Bref, s'ils aiment jouer avec l'eau : tant mieux ! C'est super pour l'apprentissage et le développement intellectuel. Mais pas n'importe quand ni n'importe comment, évidemment.


Lamy a écrit:

Pareil : on a beau leur dire de ne "rien faire de dangereux" : même en respectant certains interdits explicitement formalisés (ce qui déjà n'est pas gagné !!)  : ils ont une imagination débordante qui nous surprend sans cesse...

Le hic, c'est sans doute que leur définition du mot "danger" n'est pas la même que la tienne. Dans ce cas, ne l'utilise que pour des actions qui mettent leur vie en péril (la fenêtre, quitter la ceinture en voiture etc). Pour le reste, sois plus précis : peut abîmer les meubles, défaire la peinture, salir le salon etc.
Si leur transgression concerne seulement le moment ou le lieu, et pas l'action elle-même, propose-leur de le faire dans les conditions que tu acceptes. C'est un contrat moral de respect mutuel, en quelque sorte.

Lamy a écrit:

Bref : je réserve "les fessées" pour ce qui est grave : la sécurité, mais les résultats (plutôt bons, quand même : a croire que la confrontation physique est quand même quelque chose qui leur parle) ne sont pas suffisants je trouve...

Je dois dire que, dans tout ce que tu décris, rien ne me semble relever d'une volonté manifeste de transgresser une règle dans le but de te provoquer. Tes fils semblent simplement être des enfants - quoi de plus normal et rassurant, en somme ? wink
Donc ils ne pourront rien retirer de la fessée sur le plan éducatif, puisqu'ils n'auront pas eu la sensation d'avoir effectivement fait une "bêtise". Pour qu'elle soit constructive, il faut qu'elle soit 1/ très rare, 2/pas douloureuse, juste un choc psychologique plus qu'une douleur physique) et 3/ qu'elle soit appliquée uniquement dans les cas extrêmes de désobéissance ou d'impertinence volontaire.

En ligne

 

Pied de page du Forum

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB


Copyright © 2001-2009 JeunePapa.com


Conseils beauté | Faire-part de mariage et naissance | Faire-Part Bébé | Poussette

1508797424