#21 29-05-2002 10:43:24

Anonyme
Invité

Re: La fessée

en réponse à arsouille / Sylvain
effectivement je vois objectivement que quand votre môme sera plus grand et qu'il rentrera à la maison en ayant fait une monstre bourde (raquet, shit etc) vous prendrez toujours le temps de lui dire ce n'est pas bien mon enfant. Désolé mais avec ces préceptes d'éducation on voit ce que cela donne déjà dans la rue maintenant. Désolé une fessée cela se dose mais encore une fois (et j'en ai aussi reçu dans mon enfance) ce la remets généralement les idées du môme en place si il va trop loin, et en plus l'enfant est reconnaissant que l'on aie fixé des limites
a bon entendeur salut

 

   #22 30-05-2002 13:03:18

Anonyme
Invité

Re: La fessée

Bonjour,

Vraiment, je suis surpris de voir à quel point les gens défendent la fessée. Et pourquoi pas se dire que c'est possible
possible de donner une éducations sans baffes
possible de donner des limites sans faire peur
possible de faire qq chose de nouveau
possible de faire aurtement que ce qu'on a reçu
possible de ne pas faire des enfants gâtes juste parce qu'on ne les frappe pas

C'est si compliqué que ça?
je vous le demande

 

   #23 30-05-2002 13:41:51

Anonyme
Invité

Re: La fessée

Je vais te repondre de suit:


- possible de donner une éducations sans baffes
Oui, mais puis faut voir si ça donne des résultats. Et en regardant autour de moi, j'ai pas l'impression, et si tu me le permets, j'ai pas trop envie de faire de mes enfants un cobaye pour des psy qui la plupart du temps ont même pas d'enfants

- possible de donner des limites sans faire peur
Mes enfants n'ont pas peur de moi ou de leur mère parce qu'ils reçoivent la fessée!!! One ne les bat pas, et on ne la donne pas pour tout et n'importe quoi non plus! Arrterz de nous faire passer pour des monstres assoifés de sang! C'est du n'importe quoi!

- possible de faire qq chose de nouveau
cfr point 1

- possible de faire aurtement que ce qu''on a reçu
La tu réfutes l'éducation de tes parents par principe je pourais dire. Esprit de contradiction oblige. Parceque si nous on suit comme des moutons nos parents selon toi, je vois pas pourquoi toi tu ne serais pas encore en crise d'ado et ne penserait pas que "de toute façon moi je ferais mieux que mes parents"

- possible de ne pas faire des enfants gâtes juste parce qu''on ne les frappe pas
Personne ne te dis qu'ils seront gâtés (en plus tu peux refiler des baffes et gater tes enfants, les deux sont pas corrélés). On pense, et on en a encore le droit je pense, que leur donner quelques fessées ne peut que les aider à comprendre qu'il y a des limites à ne pas dépasser.

MOi je vais poser une autre question: ce qui d'entre vous ont été vraiment battus, ils sont contre, et ça ce comprend. Ceux qui n'ont jamais reçu une seule fessée ils sont contre aussi (et c'est pas eux qui vont dire qu'ils sont peut être gâtés ou qu'ils sont pas vraiment les mieux éduqués du monde ou qu'ils étaient des enfants à problème). Mais ceux qui n'ont pris que quelques fessées bien justifiées, ils en pensent quoi eux? Que ça les a aidés ou que ça les a traumatisés à vie?

 

   #24 30-05-2002 15:04:40

Anonyme
Invité

Re: La fessée

Et bien je vais te répondre aussi.

1 Je ne sais pas où tu as lu que les gens qui donnent des fessées sont des monstres assoifés de sang. Tu t'accuses toi-même?

2. Non c'est clair que c'est pas parce que tu refuses de porter la main sur ton enfant qu'il sera gâté. On est d'accord mais en même temps tu dis qu'autour de toi c'est ce que tu vois chez ce genre de parents.

Moi je te demande à toi et aux autres, simplement est-ce que vous concevez possible une éducation qui se passe de fessée et qu'elle puisse aussi porter ses fruits. Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit!! D'accord?

3. Cobaye de psy? Il y a un tas de raisons pour aller chez un psy, tu ne sembles pas d'accord. Y a un mal à aller chez un psy?

Moi je me considère comme faisant justement partie de cette catégorie de gens qui ont reçu qq baffes, pas de fessées. Je n'ai pas été traumatisé. Je m'en rappelle, et si j'ai qq chose à reprocher ce ne sont pas leur baffes, mais leur façon d'approcher les colères que j'ai pu avoir. Est-ce que c'est parce que j'ai reçu des baffes que je les ai plus respecté? non. Que j'ai compris où étaient les limites? non. Qu'ils m'ont montré que parfois il faut serrer les dents? non, etc etc.

Je ne trouve aucune utilité pour un gosse de recevoir des claques, donc je ne les lui donne pas, c'est tout.

Le reste c'est une autre histoire!!!! (autorité parentale, donner des limites etc etc).

Alors je répète ma question:

Est-ce que vous estimer possible de faire sans?
si oui pourquoi continuer à le faire
si non pourquoi avec de vrais arguments svp et non il y a fessée et fessée, faut la juste mesure ou encore ça ne fait de mal à personne (pas des arguments ça)

merci

 

   #25 30-05-2002 19:36:48

Anonyme
Invité

Re: La fessée

Pas encore papa, mais impatient de le devenir, je ne peux que me baser sur ma propre expérience d'enfant. Je n'ai reçu de mon père qu'une fessée, mais elle était justifiée suite à une crise de nerf vers les 6ans. Son regard suffisait à me faire comprendre que j'atteignais les limites. Pour ma mère, avec laquelle je vivais, les situations ont été plus fréquentes, mais la perspective de la fessée suffisait bien souvent à me faire comprendre qu'il ne fallait aller plus loin. Dans de rares cas, une douche froide sur la tête mettait un terme à une grosse crise.
En conclusion, jamais mes parents n'ont levé la main sur mon visage. Les seules corrections corporelles ont été les fessée, sans abus.
Je pense que j'appliquerai, dans des situations qui le justifie, le même traitement à ma progéniture. Gilles G.

 

   #26 30-05-2002 21:51:11

Anonyme
Invité

Re: La fessée

je ne veux pas mettre la zizanie mais peu signent de leurs pseudos....vous n'assumez pas vos opinions ? ;-)))

PIOU qui aime créer le souc !!! hihihi

Ps : moi aussi , je trouve dommage qu'on confonde "donner la fessée" et "battre un enfant".Je ne veux pas dire que la fessée n'est pas une agression mais elle n'est pas pour autant à confondre avec des maltraitances.

Sinon , j'ai relevé que l'on devait apprendre aux enfants à se défendre sans violence....euh c'est bien , je comprends mais voyez vous quand un gosse devient tête de turc et qu'aucun adulte ne le défend...est ce normal ? parce que voyez vous , un enfant battu à l'école ne s'en vante pas à ses parents , garde ça pour lui etc et si en + , on lui a appris à ne pas se "défendre"....imaginez le topo....

Je ne sais pas au juste ce qu'il faut faire mais il faut savoir que la violence peut être parfois "légitime" tout au moins "en pensée" et qu'il faut pouvoir accepter que nos gosses aient des "mauvaises pensées" , savoir les écouter....Car si on lui dit que c'est mal , je pense que ça les bloque .... Une vraie communication c'est aussi accepter que l'autre ne dise ou ne pense pas pareil.....c'est idem pour la communication parents/enfants.ET c'est ensuite qu'on peut "recentrer" les choses avec l'enfant...(mettre en place une "stratégie" de défense aussi pour les enfants battus par d'autres enfants)
Pour ma part , j'aurai voulu avoir le droit d'exprimer des mauvaises pensées , certaines animosités etc...avoir assez confiance en l'écoute de mes parents.

Je me disperse encore une fois....;-))).....tout cela pour vous dire que des enfants violents existent et qu'ils peuvent "tabasser" vos enfants alors sachez communiquer avec ces derniers pour qu'ils puissent vous en parler et pour qu'ils ne se laissent pas faire par une attitude pacifiste qui ne marche pas vraiment...à cet âge , peu ont lu Gandhi ou d'autres Sages smile)))

zizaniecafouilliePIOU

 

   #27 30-05-2002 23:49:02

Anonyme
Invité

Re: La fessée

Je crois que la fessé doit être occasionnelle et que si nous sommes a bout de ressources il faut mieux allé chercher de l'aide soit après de psychologue ou de gens qui pourront nous aidé.

 

   #28 05-06-2002 20:15:03

Anonyme
Invité

Re: La fessée

Je suis une maman d'une petite fille de deux ans. Elle est super gentille et en principe, elle est assez facile à vivre. Mais parfois, quand quelque chose ne va pas, son seul moyen d'expression, vu qu'elle ne parle pas encore très bien, est de devenir très très pénible. Alors c'est vrai que la première réaction, après une journée de travail, le casse-tête du repas, les impératifs horaires du coucher, etc, j'ai envie de prendre la solution la plus simple : expédier le problème par une tape sur les fesses (juste effleurées mais suffisante pour la vexer). Si la situation se poursuit sur quelques jours, là je commence à me poser des questions : elle essait de dire quelque chose à sa façon, mais quoi ? Alors je m'arrête un instant et je réflechis. Je lui parle de ce qui pourrait l'inquiéter. Si mon mari et moi traversons une période difficile ou autre, je le lui explique. Il faut plus de temps pour qu'elle comprenne que ça ne vient pas d'elle mais c'est vrai que ça porte aussi bien ses fruits qu'une sanction physique. Et puis ça permet aux parents que nous sommes de nous rendre compte que nous ne sommes peut-être pas aussi attentifs que d'habitude ou que nous nous laissons envahir par le stress aux dépens de ceux qui nous entourent. Les enfants sont de vrais révélateurs des situations. Et puis nous discutons beaucoup avec mon mari. Parfois un voit ce que l'autre ne perçoit pas et vice versa. Ca nous aide beaucoup à garder le cap des principes éducatifs que nous avons.

Bon courage à tous,
Domi.

 

   #29 06-06-2002 14:14:34

Anonyme
Invité

Re: La fessée

il est interessant de voir que des parents réfléchissent sur l'éducation de leur enfant. trop souvent ils font comme ils peuvent avec l'environnement présent.Mais les fessées restent un débat que chacun résoud avec sa propre histoire et nul ne peut aller contre ca donc pour ou contre , nul ne peut juger!!
les enfants ne sont pas des imbéciles et meme si leur parents dérapent avec une fessée parce qu'ils sont a cours de ressources ou manquent de patience, les enfants comprennent cela aussi et je pense qu'ils ne leur tiennent pas rancune. Car dans cette relation de parents_enfants l'amour est toujours le plus présent. Seul une attitude de violence permanente envers son enfant est contestable puisque cela incite a penser qu'il existe un problème de reconnaissance de l'enfant mis au monde.
bien sur dans l'idéal la fessée doit etre aboli pour permettre aux enfants de comprendre que la réponse a une bétise est dans la compréhension de celle ci et non la violence mais comme je l'ai déjà dit au début chacun fait ce qui peut . Alors bon courage a chaque parents mais je doute que la fessée sorte de notre société actuelle.
Personnellement je suis une mère de deux enfants et la fessée se trouve parfois ma seule réponse et je vis avec se sentiment de pas bien faire, mais la nature humaine est très complexe. Je ne me cache pas non plus derrière cet argument et essaie de me controler , de comprendre de répondre autrement mais parfois les gestes vont plus vite que la raison. cela est rare mais arrive .
Mais je suis aussi éducatrice  et professionnellemnet jamais je ne réagis par une fessée, pourquoi???? d'autres relations sont en jeux et je ne suis plus une mère mais une professionnelle donc avec une conscience éducative idéale . La mère en tant que parent est confronté a d'autres enjeux affectifs.
Voila un témoignage et une petite réflexion sur la fessée.

 

   #30 07-06-2002 17:58:22

flotille
Membre
Lieu: orléans
Date d'inscription: 20-02-2002
Messages: 6
Site web

Re: La fessée

je suis d'accord avec l'anonyme juste au dessus de moi! J'ai moi-même 3 enfants et je fait de mon mieux!


gros bisouxes des Pilouflo

Hors ligne

 

Pied de page du Forum

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB


Copyright © 2001-2009 JeunePapa.com


Conseils beauté | Faire-part de mariage et naissance | Faire-Part Bébé | Poussette

1506074539