• Accueil
  •  » Le couple
  •  » Futur papa en possible dépression (postée par la future maman)

   #1 29-10-2009 14:46:15

lu49
Membre
Date d'inscription: 29-10-2009
Messages: 14

Futur papa en possible dépression (postée par la future maman)

Bonjour,
Je suis une future maman un peu dans le désespoir en attente de conseils et de dialogues avec des personnes qui se sentiraient concernées par mon histoire. Voilà, mon mari et moi sommes mariés depuis maintenant 6 ans, nous avons un petit garçon qui aura bientôt 3 ans et nous attendons un bébé pour le mois d’Avril (bébé désiré par nous deux, je précise). Si je devais qualifier notre vie « d’avant », je dirai que nous étions une famille plutôt heureuse et sans problème de couple majeur. Depuis un peu plus d’un mois, je ne reconnais plus mon mari. Il semble se désinteresser totalement de ma grossesse alors que pour notre petit garçon, il était un futur papa aux petits soins. J’ai commencé à m’en apercevoir, il y a à peu près 1 mois et demi. Je suis rentrée du travail en fin d’après-midi, c’était son jour de congé, il s’occupait de notre petit garçon et il était en larmes. Il m’a dit qu’il avait pleuré tout l’après-midi mais il ne savait pas pourquoi. Je précise qu’il travaille en tant que responsable dans la grande distribution et qu’il subit une énorme pression de la part de son chef, il a des horaires de dingue, on ne le voit quasiment pas de la semaine et il lui arrive même de bosser pendant ses jours de congé. Il a commencé à reconnaître que quelque chose n’allait pas. Avec son petit garçon et moi-même, il a commencé à se montrer « assez dure » (reproches, paroles agressives, regards durs…), rien n’était assez bien pour lui. Parfois, il s’en rendait compte et s’excusait (plus maintenant !). Lors de réunion de famille, il se montrait maussade, triste, sans intérêt pour les conversations. Nos proches ont se sont vite rendu compte que mon mari « avait changé ». Il a commencé à s’intéresser à des sites d’emplois pour les cadres pour peut être envisager un changement de travail, puis il a voulu changer de coupe de cheveux, de fringues… On en a parlé et il a reconnu qu’il faudrait peut être qu’il se fasse aider (depuis, il ne le veut plus). Depuis 15 jours, les choses ont empiré. Au cours d’une explication, il m’a dit qu’il avait ouvert les yeux, que sa vie actuelle le rendait malheureux (qu’il avait aussi conscience qu’il me rendait malheureuse) mais qu’il se sentait étouffer par la vie quotidienne et qu’il ne n’éprouvait pour le moment plus de sentiment pour moi. Que « de toute façon, je n’avais jamais partagé ses passions, et que pour une fois, il avait envie de penser à lui et de se montrer un peu égoiste ». Il m’a parlé d’une possible séparation mais que pour le moment, il ne savait plus où il en était et qu’il devait parler à sa sœur (qui attend son premier bébé) ou à son père (beau père je précise, il n’a pas connu son papa car il est parti lorsqu’il avait 2 ans et sa grande sœur 5 ans/sa maman, s’est mariée 3 fois). Il me dit bien qu’il aime et qu’il veut  ce bébé (il assiste d’ailleurs aux échographies), qu’il aime notre petit garçon mais qu’il se pose des questions sur notre couple. Il n’arrive plus à m’embrasser même me toucher le bras, la joue. Il ne supporte aucune gentillesse de ma part à son égard. J’ai le sentiment de le répugner. Je lui est proposé de l’aider mais il ne veut surtout pas que ça vienne de moi. Je ne reconnais plus l’homme que j’ai épousé, ça me fait peur. Tous les soirs, lorsqu’il passe la porte, je m’attend à le retrouver comme avant, venant vers moi et me serrant dans ses bras, me demandant comment c’est passé ma journée… J’ai le sentiment qu’il voudrait que je m’efface ; il m’a demandé que je le laisse seul avec notre petit garçon par exemple lorsque nous allons voir nos beaux parents. Pensez-vous que je dois garder ma place ou m’éclipser ? Il veut  me mettre sur la touche.  Je me sens impuissante face à ce qui nous arrive.  Si vous avez traversé ce genre de situation, aidez-moi par vos conseils.
Merci

Hors ligne

 

   #2 29-10-2009 18:13:55

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: Futur papa en possible dépression (postée par la future maman)

Hello !

Bon avant tout, bravo pour ce futur petit bout smile

Ensuite, à lire ta description très précise de son comportement, ton mari entre tout à fait dans la catégorie socio-professionnelle ciblée par les négociations sur le stress au travail lancées par le gouvernement ! roll ça ne t'aide pas, je sais, mais bon...

Il me paraît évident que tout ça fait beaucoup pour lui, tu l'as très bien compris d'ailleurs : le travail de folie, la famille existante, un bébé en approche... pouf pouf pouf. S'il n'est pas bien au travail, il a sans doute envie de changer (ses recherches sur des sites d'emploi pour cadres l'attestent). Mais il doit aussi angoisser de ne pas trouver à temps, ou de se faire recaler pendant sa période d'essai, chose qu'il ne doit pas vouloir risquer avec un bébé en approche. Il voudrait être le "super papa" qui assure pour mettre sa famille à l'abri du besoin, mais en même temps il sent bien qu'il n'en a pas la force dans les conditions présentes. D'où un énoooooorme conflit intérieur qui rejaillit sur tout le monde et le ronge.

Tu as bien compris qu'il a besoin d'aide et qu'il risque vraiment de sombrer dans la dépression avec tous les risques que ça comporte. Mais comme tu le dis, ça ne peut pas venir de toi - tu es trop proche de lui pour ça. A-t-il des amis, de la famille, des collègues à qui il pourrait se confier et qui pourraient lui glisser la suggestion en douceur ? Des gens de son syndicat au bureau ? Le médecin du travail ?
Ensuite, tu pourrais peut-être essayer de trouver un emploi, toi aussi - à moins que ce ne soit déjà le cas. Dans ce cas, tu pourrais lui glisser l'air de rien que votre famille ne serait pas en difficulté même s'il se retrouvait au chômage pendant un temps (grâce à ton salaire) et que de toute façon, tu préfère vous serrer la ceinture pendant un temps plutôt que le voir galérer comme ça.

Enfin, puisque tu ne peux pas vraiment faire grand chose de façon directe, tu peux essayer de simplement être toi-même : présente sans être envahissante, à l'écoute sans lui tirer les vers du nez. Ne le tanne pas, ne le suis pas partout. S'il veut être seul avec votre grand, laisse-le lui parfois histoire de faire les courses, aller chez le coiffeur, voir une copine - bref n'importe quelle excuse sera bonne. S'il a besoin de temps pour lui, laisse-le parfois seul dans une pièce ou sur une activité. Demande-lui de temps en temps comment il va, comment était sa journée mais sans insister s'il ne veut pas répondre.

Sa réaction de "ma vie me rend malheureux j'en ai marre je veux partir mais je ne sais pas ce que je veux vraiment" est typique de la personne prise au piège dans un cercle vicieux qu'elle ne sait pas comment briser. Il a besoin de toi pour ne pas être seul avec sa détresse, mais il a surtout besoin de solutions concrètes. Et pour ça, seul son syndicat ou un entretien de réorientation avec l'APEC pourraient vraiment l'aider (et de discuter de ses éventuels droits aux assédics, bien entendu !).

Bon courage au fond de votre galère !!! sad

Dernière modification par truffe2miel (29-10-2009 18:14:15)

Hors ligne

 

   #3 30-10-2009 15:05:17

lu49
Membre
Date d'inscription: 29-10-2009
Messages: 14

Re: Futur papa en possible dépression (postée par la future maman)

Bonjour,
Et merci truffe2miel  pour tes conseils et tes paroles qui m’ont réconforté. Je voulais juste te préciser en fait que je travaille donc que j’ai déjà un salaire et de surcroit c’est un emploi sûr car je suis dans l’Education Nationale. Je lui ai déjà dit que l’on pouvait bien sûr revoir notre niveau de vie et que seul m’importait le fait qu’on soit heureux en ce moment. Il a pleuré d’ailleurs à la suite de cette conversation mais s’est tout de suite après replié derrière sa carapace. Il se construit peu à peu cette carapace qu’il l’empêche de montrer ses faiblesses, ses émotions. Avant il m’appelait « chouchou » maintenant c’est par mon prénom, avant il me téléphonait le midi, maintenant c’est jamais. Je pense qu’il a un sentiment « d’inutilité » au sein de sa famille car du fait qu’il ne soit pas très présent, je gère le quotidien (d’ailleurs à ses yeux c’est une des choses que je fais très bien), je passe énormément de temps avec notre petit garçon puisque mon métier me le permet (d’ailleurs, il en éprouve une petite jalousie je pense car il est vrai que nous avons une très grande complicité mère-fils). Je suppose qu’il doit se sentir en plus évincé dans son rôle de père. Mais comment pourrais-je m’éclipser puisqu’il n’est pas très souvent à la maison pour profiter de sa vie de famille. Depuis une semaine environ, il ne porte plus son alliance (chose qu’il n’oubliait jamais, puisqu’il était capable de faire demi tour en voiture pour aller la chercher s’il l’avait oublié). Dois-je lui demander pourquoi il ne la porte plus ? Au cours d’une conversation, je lui ai demandé s’il avait une liaison, il m’a juré que non. En fait, j’ai remarqué que plus on annonçait la naissance du bébé à notre entourage, plus il s’éloignait de moi. Mes sentiments vis-à-vis du bébé  sont assez étranges en ce moment. Je l’aime déjà, ça c’est certain mais au fond de moi, il y a cette petite voix qui me dit : « et si on avait décidé de rester tous les trois est ce qu’on ne serait pas plus heureux à l’heure actuelle ». Les 3 premiers mois de grossesse ont été assez difficiles. J’étais plutôt malade, fatiguée donc je dormai très tôt le soir  (on ne mangeait plus ensemble, nous ne discutions plus…) et du fait, on s’est sûrement un peu aussi éloignés l’un de l’autre alors qu’il avait peut être besoin de moi. Je ne peux pas m’empêcher de me sentir coupable de ne pas pouvoir l’aider. Je ne pense pas qu’il pourra trouver de l’aide au sein de son travail puisqu’il a une place de responsable et qu’il est plutôt en froid avec les personnes syndiquées. Ce week end nous allons voir sa sœur et son père. J’espère qu’il leur parlera et qu’ils lui seront de bon conseil. Je vais ensuite aller chez mes parents avec notre petit garçon pour me reposer. Je lui en ai parlé hier et ça n’a pas l’air de le déranger (de toute façon il est en formation tout le début de semaine prochaine).
Penses tu que tout cela pourrais aussi venir de son passé puisqu’il n’a jamais connu son vrai papa. Il est parti lorsqu’il avait 2 ans à la naissance de son 2ème enfant (serait une coincidence ?). Nous en avons déjà un peu parlé et il m’a dit que de toute façon, « lui, n’abandonnerait jamais ses enfants » d’ailleurs il lui importait de savoir que si on venait à se séparer, le ferait on dans de bons termes (ça m’a donné la chair de poule le fait qu’il puisse avoir de telles idées).
Encore merci de m’avoir répondu, ça me permet d’avancer…

Hors ligne

 

   #4 30-10-2009 15:48:09

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: Futur papa en possible dépression (postée par la future maman)

lu49 a écrit:

Bonjour,
Et merci truffe2miel  pour tes conseils et tes paroles qui m’ont réconforté.

Je t'en prie ! Mais j'aimerais avoir l'avis des papas de ce site, s'ils ont le temps et le courage de lire tout le schmilblick wink

lu49 a écrit:

Je voulais juste te préciser en fait que je travaille donc que j’ai déjà un salaire et de surcroit c’est un emploi sûr car je suis dans l’Education Nationale. Je lui ai déjà dit que l’on pouvait bien sûr revoir notre niveau de vie et que seul m’importait le fait qu’on soit heureux en ce moment. Il a pleuré d’ailleurs à la suite de cette conversation mais s’est tout de suite après replié derrière sa carapace.

Donc il sait maintenant 2 choses essentielles : il peut techniquement quitter son emploi et tu le soutiendrais à fond dans cette initiative. Difficile de vraiment faire plus... Il a sans doute une certaine "fierté" ou le sens du devoir qui le pousse à vouloir gérer et assumer à tout prix. Mais continuer dans cette voie, c'est risquer la vraie dépression ! hmm

lu49 a écrit:

Avant il m’appelait « chouchou » maintenant c’est par mon prénom, avant il me téléphonait le midi, maintenant c’est jamais. Depuis une semaine environ, il ne porte plus son alliance (chose qu’il n’oubliait jamais, puisqu’il était capable de faire demi tour en voiture pour aller la chercher s’il l’avait oublié). Dois-je lui demander pourquoi il ne la porte plus ? Au cours d’une conversation, je lui ai demandé s’il avait une liaison, il m’a juré que non.

Avant... quoi ? Y a-t-il eu un événement particulier ou les choses ont-elles changé petit à petit ? Quand tu lui dis tout ça, mis bout à bout, comment réagit-il ?
Quand tu lui as demandé s'il avait une liaison, il a juré que non. L'as-tu senti sincère ?
Bien sûr que tu peux lui demander pourquoi il ne porte plus son alliance ! Évidemment, même ! C'est une question tout à fait légitime ! Mais ne lui adjoint pas de reproche sous-jacent - si ça se trouve il a juste les doigts gonflés et ça lui fait mal...

lu49 a écrit:

En fait, j’ai remarqué que plus on annonçait la naissance du bébé à notre entourage, plus il s’éloignait de moi.

Intéressant. Lui en as-tu parlé ?

lu49 a écrit:

Mes sentiments vis-à-vis du bébé  sont assez étranges en ce moment. Je l’aime déjà, ça c’est certain mais au fond de moi, il y a cette petite voix qui me dit : « et si on avait décidé de rester tous les trois est ce qu’on ne serait pas plus heureux à l’heure actuelle ».

Votre bébé n'y est pour rien et tu le sais : ton mari avait sans doute depuis longtemps une fêlure quelque part, une faiblesse, qui se montre maintenant parce que les circonstances font que. Et "les circonstances", ce ne sont sans pas uniquement la grossesse...

lu49 a écrit:

Les 3 premiers mois de grossesse ont été assez difficiles. J’étais plutôt malade, fatiguée donc je dormai très tôt le soir  (on ne mangeait plus ensemble, nous ne discutions plus…) et du fait, on s’est sûrement un peu aussi éloignés l’un de l’autre alors qu’il avait peut être besoin de moi. Je ne peux pas m’empêcher de me sentir coupable de ne pas pouvoir l’aider.

Et toi de lui. Tu fais ce que tu peux, personne n'est infaillible. Ne culpabilise pas trop !

lu49 a écrit:

Je ne pense pas qu’il pourra trouver de l’aide au sein de son travail puisqu’il a une place de responsable et qu’il est plutôt en froid avec les personnes syndiquées.

Il existe des syndicats pour les cadres, normalement. Ou une médecine du travail, au pire. Crois-tu qu'il puisse accepter d'en parler à votre médecin traitant ?

lu49 a écrit:

Ce week end nous allons voir sa sœur et son père. J’espère qu’il leur parlera et qu’ils lui seront de bon conseil.

Peut-être pourrais-tu en parler brièvement à son père avant pour qu'il puisse engager la conversation sur ce sujet ?

lu49 a écrit:

Je vais ensuite aller chez mes parents avec notre petit garçon pour me reposer. Je lui en ai parlé hier et ça n’a pas l’air de le déranger (de toute façon il est en formation tout le début de semaine prochaine).

Hum... S'il se plaint déjà de votre relation trop fusionnelle et de ne pas assez voir son fils, je suppose que cette séparation ne doit pas le réjouir. Comme tu le dis toi-même il ne montre plus tellement ses émotions, donc fies-toi plutôt à ton instinct et ce que tu connais de lui.

lu49 a écrit:

Penses tu que tout cela pourrais aussi venir de son passé puisqu’il n’a jamais connu son vrai papa. Il est parti lorsqu’il avait 2 ans à la naissance de son 2ème enfant (serait une coincidence ?).

C'est très possible, bien entendu. Mais je crois que c'est surtout la combinaison du passé-stress-fatigue-grossesse qui joue, pas seulement un élément pris isolément.

lu49 a écrit:

Nous en avons déjà un peu parlé et il m’a dit que de toute façon, « lui, n’abandonnerait jamais ses enfants » d’ailleurs il lui importait de savoir que si on venait à se séparer, le ferait on dans de bons termes (ça m’a donné la chair de poule le fait qu’il puisse avoir de telles idées).

Mon mari aussi a abordé le sujet un jour, et pourtant nous ne sommes pas en crise. Je pense que certains hommes (tous, peut-être ?) ont besoin de se rassurer, de savoir que quoi qu'il arrive, leur avenir ne va pas tomber en ruines sur le potentiel caprice de leur femme ou les aléas de la vie. Mon mari avait affreusement peur que sa fille appelle un jour un autre homme papa. Il m'a fallu des jours et des jours pour le détendre et lui faire comprendre que quoi qu'il arrive, il serait toujours le seul et unique papa de sa fille. Le rassurer sur son lien de paternité avec ses enfants n'implique pas risquer de le perdre !

lu49 a écrit:

Je pense qu’il a un sentiment « d’inutilité » au sein de sa famille car du fait qu’il ne soit pas très présent,

Peut-être... Ou peut-être aussi du fait qu'il ne s'en sort pas au bureau à cause du stress, qu'il ne s'en sort pas à la maison à cause de l'épuisement et qu'il ne s'en sort pas en tant qu'époux à cause de la culpabilité et pas en tant que père à cause du manque de temps. Pour l'instant, il doit avoir l'impression de perdre sur tous les tableaux ! Il a peut-être besoin de toi pour le revaloriser un peu, lui montrer à nouveau toutes les qualités que tu vois en lui et qu'il ne voit peut-être plus, lui.

lu49 a écrit:

Mais comment pourrais-je m’éclipser puisqu’il n’est pas très souvent à la maison pour profiter de sa vie de famille.

Tu peux seulement profiter des moments où il est là et où votre grand est réveillé pour les laisser en tête à tête sous un prétexte ou un autre. Pas forcément quitter la maison, mais faire autre chose et les laisser se débrouiller ensemble. Et surtout ne pas oublier de souligner chaque chose qu'il fait bien ou qui rend vos enfants heureux... Si Bébé tape dans ton ventre quand il parle, dis-le lui ! (par exemple).

J'espère vraiment que les choses vont s'arranger pour vous ! Mais d'après ce que je lis, il n'est pas trop tard smile Courage !

Hors ligne

 

   #5 30-10-2009 19:31:36

LestatPapa
Membre
Date d'inscription: 16-06-2009
Messages: 2328

Re: Futur papa en possible dépression (postée par la future maman)

Hello Lu49 et bienvenue !

Voilà j'ai enfin lu tes 2 posts avec attention.

Désolé d'être aussi direct, mais je t'avoue franchement que la 1ère idée qui m'est passée par la tête, c'est qu'il avait une liaison (ou qu'il en avait eu une)...
Tu lui as posé la question et il t'a juré que non... malheureusement il peut très bien te mentir à ce sujet, s'il ne veut absolument pas que tu le saches car il se sent coupable, ne veut pas que ce soit la cause de la séparation, doute encore de ses sentiments pour l'autre ou de ses sentiments amoureux en général, etc.
Désolé d'être aussi franc car je ne voudrais pas non plus éveiller chez toi une suspicion exagérée basée sur une théorie fumiste d'un inconnu sur ce forum wink Mais à mon avis, malheureusement, l'adultère reste toujours une possibilité.

Ce qui me surprend c'est que votre situation ait dégénéré en "si peu de temps" (depuis 1 mois-1mois 1/2 environ si j'ai bien compris ? Ou déjà dès le début de la grossesse (3 mois) ?).
Est-ce que tu ne l'as pas vu venir ? Y avait-il des signes précurseurs ?
Ou est-ce vraiment arrivé si "brutalement" ?

Sinon effectivement il est possible qu'il t'en veuille à cause des 3 premiers mois de grossesse (et reporte indirectement ce sentiment de reproche au bébé aussi, cf. le fait qu'il prenne de la distance dès que vous évoquez la 2ème grossesse), mais je ne pense pas qu'il s'agit que de ça. Et de toute façon tu n'as pas à culpabiliser, tu étais enceinte et étais la 1ère à subir cette galère. Ces 3 mois ne sont pas un prétexte suffisant pour expliquer un changement aussi radical dans son comportement vis-à-vis de toi (car tu es manifestement "le" point central des reproches et rejets (désolé ce n'est certainement pas mon but que d'enfoncer le couteau dans la plaie sad )).

Perso je te conseillerais de voir un conseiller conjugal, et avec ton mari bien entendu (s'il ne veut pas : force lui la main ! La situation est suffisamment grave pour qu'il n'ait pas à fuir ses responsabilités d'époux). Et s'il a quelque chose à "avouer" (j'insiste hein... wink ) ou simplement confier, je pense qu'il le fera plus facilement auprès d'une personne inconnue, qu'un proche ou membre de la famille (il l'aurait déjà fait sinon je pense).

Bon courage, et surtout tiens-nous au courant !

PS : quel âge avez-vous ton mari et toi ?

Dernière modification par Lestat (30-10-2009 19:44:32)

Hors ligne

 

   #6 02-11-2009 22:10:19

lu49
Membre
Date d'inscription: 29-10-2009
Messages: 14

Re: Futur papa en possible dépression (postée par la future maman)

Bonsoir et encore merci à tous ceux qui me lisent et m’aident à y voir plus clair sur la situation actuelle,
Vos remarques me permettent d’avancer et d’essayer de comprendre ce qui peut bien nous arriver. Je m’évertue  à croire sincèrement qu’il n’a pas de liaison extra-conjugale car je le crois vraiment sincère. Vendredi soir de retour de formation, il m’a téléphoné pour me dire à quelle heure il rentrait (chose qu’il ne faisait plus),  il est entré en caressant un peu mon ventre et en disant « bonjour bébé » (d’ailleurs ce week end, devant nos proches, il a encore fait une allusion à mon ventre qui commençait à grossir sérieusement selon lui). Nous avons dîné ensemble et puis il a continué ses recherches d’emploi sur internet (on a pas mal discuté de son boulot). Ensuite, il est allé voir des sites de voyages.
Ce week-end, chez sa sœur, il a parlé de son travail, n’a pas caché qu’il souhaiterait en changer et à évoquer un nouveau projet (celui d’ouvrir un magasin franchisé). Il avait l’air sincèrement passionné par ce qu’il disait et j’étais extrêmement heureuse de le voir ainsi. Il a pris du temps avec son beau frère et son père pour emmener notre grand voir un aquarium. Pendant ce temps, je me suis éclipsée avec sa sœur pour faire quelques courses et elle ne m’a pas caché qu’elle s’était bien rendue compte que quelque chose n’allait pas. Je lui ai suggéré d’appeler son frère cette semaine « pour prendre des nouvelles ».
Concernant le fameux début de ce changement, c’est à dire, quel événement aurait pu provoquer ce mal être, je pense malgré tout à son travail ou la pression est de plus en plus difficile à vivre et à cette 2ème grossesse. Pour notre petit garçon, j’ai fait 2 fausses couches (à presque 3 mois de grossesse et nous avons mis 3 ans pour qu’il arrive enfin). Pour cette 2 ème grossesse, il a seulement fallut 3 mois (et je pense sincèrement que jusqu’au 3ème mois, il ne pensait pas que la grossesse tiendrait, tout comme moi d’ailleurs. Donc pour moi, cela fait à peu près 1 mois et demi qu’ il a réalisé vraiment qu’on aurait un 2ème bébé.
Autre chose à préciser, mon mari vient d’une famille où tout le monde a une vie plus au mois bien « réussie ». Bons jobs, beaux apparts à Paris, résidences secondaires, voyages… Il est entouré de gens qui « ont réussi » donc je pense aussi que cela peut aussi mettre la pression !
En ce moment, je passe quelques jours chez mes parents. Il a téléphoné tous les jours. Il ne me dit pas « je t’aime » mais dans la conversation, il m’appelle parfois « ma chérie » ou « chouchou » à nouveau.
Depuis quelques temps, il a souvent des maux de ventre. Ce soir, il m’a confié qu’il avait des diahrées et il voulait savoir quels médicaments prendre. Il repart en formation de 3 jours demain, ce n’est peut être pas non plus une coincidence ?
Voilà en ce moment, l’état actuelle des choses. Vendredi, nous voir le gynéco et nous saurons peut être si c’est une fille ou un garçon.
En attente de vos précieux conseils…

Hors ligne

 

   #7 02-11-2009 22:46:18

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: Futur papa en possible dépression (postée par la future maman)

D'après ce que tu décris, on dirait bien que :
- tu as déjà très bien analysé la situation,
- tu fais déjà tout ce que tu peux pour l'aider et le soutenir
- la situation s'améliore vraiment très vite !

Je ne vois donc pas ce que je pourrais te conseiller d'autre que continuer ce que tu es en train de faire, tout en valorisant chacun de ses efforts, l'encourageant à changer de boulot et lui montrant que tu l'aimes.

Bravo !

Hors ligne

 

   #8 03-11-2009 19:06:47

LestatPapa
Membre
Date d'inscription: 16-06-2009
Messages: 2328

Re: Futur papa en possible dépression (postée par la future maman)

Rien de spécial à rajouter, effectivement la situation a l'air d'évoluer dans le bon sens et c'est tant mieux !

Je pense aussi que tu as bien analysé le pourquoi du comment et que tu fais ce qu'il faut. Je vois pas ce qu'on pourrait te dire de plus à part de persévérer dans cette voie, et que les choses devraient progressivement rentrer dans l'ordre, enfin j'espère wink

Juste une remarque : son projet d'ouvrir un magasin est ambitieux, et risque aussi de lui prendre du temps et lui faire penser à ses soucis. Mais c'est clair que ce sera bien mieux que de continuer à bosser dans une boîte avec un chef qui lui pourrit la vie... wink

Bonne continuation Lu49 et n'hésite pas à nous tenir au courant !

Hors ligne

 

   #9 07-11-2009 14:57:23

lu49
Membre
Date d'inscription: 29-10-2009
Messages: 14

Re: Futur papa en possible dépression (postée par la future maman)

Bonjour et encore merci à ceux qui me répondent,
Je reviens vers vous pour vous dire un peu comment évolue la situation. Mercredi, mon mari m’a téléphoné en coup de vent le midi pour savoir si nous rentrions bien à la maison. Il m’a dit que lui serait là entre 20H et 20H30 ; il est arrivé à 21h15 (très speed, le visage fermé, très préoccupé), je lui ai dit que je m’étais inquiétée et que je lui avais laissé 2 messages sur son portable. Il a reconnu les avoir écouté mais pas trouvé important de me rappeler pour me rassurer (ensuite dans la soirée, il a reconnu en fait qu’il aurait pu appeler). Suite à sa formation, il était retourné dans un de ses magasins pour décharger du matériel. Il ne m’a pas caché qu’on lui avait donné une tonne de boulot pour les semaines à venir et qu’il aurait, pour ne pas changer des horaires pas possibles ! Je l’avais attendu pour manger et notre petit garçon pensait voir son papa avant de se coucher mais cela lui semblait complètement égal. Il est vrai qu’à ce moment, je me suis vite emportée (sûrement le fait qu’il ne me réponde pas au téléphone m’avait fait imaginé le pire et le fait qu’il soit si indifférent à l’impatience que notre petit garçon et moi-même avions de le revoir !). S’en ai suivie une discussion d’à peu près 1h30 (il n’a pas mangé d’ailleurs, il n’avait pas faim). Il m’a avoué que a sœur lui avait téléphoné et qu’il lui avait confié à peu près tout ce qu’il ressentait. Elle lui a conseillée de s’aérer la tête pour réfléchir mais ça lui est impossible. Alors elle lui a dit de se plonger à fond dans son travail (je ne suis pas sure que ce soit là le meilleur des conseils mais bon, elle était peut être à cours d’argument). Il a reconnu ensuite que son travail lui plaisait (je n’y comprend d’ailleurs plus rien, l’idée d’ouvrir un magasin franchisé n’est plus, il faut dire qu’il fallait un sacré capital de départ dont nous ne disposons pas !) puis il m’a encore dit que le souci majeur, c’était le fait qu’il n’éprouve plus de sentiments pour moi.  Il semble sûr  de ce qu’il dit et c’est comme si de toute façon, rien ne pourrait changer. Il m’a dit que notre petit garçon lui avait manqué mais pas moi. On a reparlé séparation et cette fois je l’ai rassuré en lui disant qu’il resterait toujours le papa de nos enfants et que je ferai tout mon possible pour que ça se passe bien. Il semblait étonné de me voir en parler avec autant de sérénité (même si à l’intérieur de moi, je reste extrêmement torturé). Il a même encore pleuré et m’a reparlé de son papa qu’il n’avait jamais connu. Je lui ai ensuite dis que lui et moi avions le droit d’être encore heureux même si ce n’était pas ensemble. Il a semblé un peu ébranlé par ce que je lui ai dit. Il ne s’attendait pas à ce type de réaction de ma part, je pense. Je suis d’un naturelle plutôt sensible et fragile mais depuis la naissance de notre petit garçon, je me sens bien plus forte. Il m’a également reproché le fait que je sois restée chez mes parents 3jours alors que quand je lui avais demandé si cela ne lui posait pas de problème, il m’avait dit que non. Le lendemain, je lui en ai reparlé et finalement, il a dit qu’en fait j’avais bien fait d’y aller. Je n’y comprends rien ! Pour les vacances de Noël à la neige, il souhaite malgré tout que je vienne.
Lorsque je viens vers lui, que je le frôle et que j’essaye de le serrer dans mes bras, il se sent littéralement étouffé et me repousse ou détourne la tête. Me faire un bisous sur la joue lui est impossible. Il ne veut montrer aucun sentiment envers moi. J’ai encore cet horrible sentiment de le dégoutter littéralement. Avant cette crise, mon mari et moi étions extrêmement proche et calin, il avait énormément d’attention envers moi (petits cadeaux,…) et moi pour lui. Il voulait que je ne manque de rien. On ne savait pas comment se faire plaisir. Parfois lorsqu’il me fuit du regard, j’ai l’impression que c’est comme s’il voulait se protéger et ne montrer aucune des émotions qu’il pourrait encore avoir pour moi. Le soir par exemple, il était la lumière directement comme s’il ne voulait pas voir que je suis là. Sexuellement, mais c’est mon point de vue, je me sentais pleinement comblée et pleine de désir pour lui. En amour, il était extrêmement soucieux de me procurer du plaisir. D’ailleurs à ce sujet, j’ai découvert qu’il allait sur des sites X et il ne me l’a pas caché. Tous les petits plaisirs de la vie qu’il appréciait (bons repas, bons vins, calins,…), tout cela lui pose maintenant problème car il n’arrive pas à en profiter ; il m’a d’ailleurs avoué que la dernière fois que nous avions fait l’amour, il n’avait pas particulièrement éprouvé quelque chose. Je crois que lorsqu’il était venu vers moi, il cherchait peut être à voir si c’était « comme avant ».  Dans une conversation, il m’a dit que je n’étais plus « naturelle » avec lui. Je lui ai avoué qu’en ce moment, c’est comme si j’avais appris à marcher sur des œufs et que je crains toujours ses réactions.
Hier, jour de son congé, il a emmené notre petit garçon à l’école (moi, j’ai repris le travail depuis jeudi). Puis il est parti travaillé et est juste revenu à l’heure pour que nous allions à l’échographie. Nous n’avons pas déjeuné ensemble, il fuit tous les moments que nous pourrions passé en tête à tête. Il semblait complètement vanné. Il s’est même endormi dans la salle d’attente. Lorsque nous avons vu le bébé, il m’a semblé heureux et le gynéco nous a dit concernant le sexe de l’enfant qu’il n’en était pas encore sûre mais que ce serait très probablement une petite fille ( c’était ce dont il avait envie). Quand nous sommes ressorti, il éteint plutôt « éteint », silencieux, nous n’avons pas beaucoup parlé pendant le retour. Je lui est juste parlé d’un arbre (un olivier qu’il avait acheté) et lui ai demandé s’il comptait le planter. A ça, il m’a répondu que ce n’était pas la peine puisque de toute façon, nous ne resterions probablement pas dans la maison ! Il n’arrive pas non plus à évoquer la chambre de notre futur bébé alors qu’en juin, il repeignais tous les murs de la maison et construisait un abri de jardin ; il ne veut plus du tout s’investir dans la maison.
Le soir, avec notre petit garçon, ils sont sortis faire les courses ensemble. Au début, il pensait que je viendrai mais j’ai prétexté du linge à ranger pour les laisser ensemble. Lorsqu’ils sont rentrés, mon mari a trouvé que notre petit garçon était bruyant. Il ne supporte plus grand-chose ! Ils ont pris leur douche ensemble et nous avons dîné tous les 3 ;  Le soir, nous avons regardé  2 épisodes d’une série que nous apprécions. Il me semblait détendu.
Autre fait, lui, si proche de sa maman, semble aussi s’en éloigner. Elle est aussi la cible de certains reproches. Il faut dire que nous nous apprécions plutôt bien. De sa femme, j’ai l’impression d’être passée à son ennemie, celle qui doit tout encaisser celle qu’on blesse sans vergogne ! Son alliance est toujours sur l’étagère de la salle de bain.
Pourquoi mon mari est devenu cet homme que je ne connais plus, pourquoi ne semble t-il pas vouloir faire évoluer les choses, l’arrivée du bébé pourrait-elle changer encore la donne, m’aime-t-il encore un peu ou veux-t-il se convaincre du contraire ?
Toujours dans l’attente de vos réflexions qui m’aident à avancer et tenir le coup…

ps: nous avons tous les deux 33 ans

Hors ligne

 

   #10 08-11-2009 16:25:20

mike225
Membre
Date d'inscription: 08-11-2009
Messages: 1

Re: Futur papa en possible dépression (postée par la future maman)

bonjour  Lu49, j'ai eu sensiblement le meme comportement avec la mere de mon fils (qui est devenu mon ex...)
tout a commence a la naissance de mon fils (3 ans) , elle du se sentir moins desirable ou je ne sais quoi, a cette epoque elle etait extrement jalouse, c'etait invivable, genre 20 appels en 3 heures auquelles je ne repondais meme plus, je me suis vite lasse de ce comportement, et le seul truc que j'ai trouve :l'ignorer
mais les journees sont longues, tres longues, j'ai commence a me noyer dans le taf, et de la c'etait de pire en pire, au bout d'un moment je ne pouvais travailler, les heures supp et tout mon chef m'a remis a l'ordre, j'ai alors deboucher sur autres choses, les jeux video, a ce moment precis , je pense que la chose qui aurai pu nous sauvez, c'etait que l'on decide ensemble de certaine regle a respecter, elle pas d'appel en chaine sur le portable , moi plus de temps pour des activiter (tele, promenade en ville .....)  a toi (et oui encore a toi de faire des efforts j'en suis desole) de voir avec lui pour etablir une sorte de contract morale sur ce qu'il veux que tu ne fasse plus, en echange de tes demande aussi, car a la base je pense reelement qu'il y a un probleme et qu'il n'ose pas forcement t'en parler.

voila j'espere que ça ira mieu 

ps conseil de debile je dois bien le dire, mais vous pouvez aussi aller au clash, une confrontation directe aura surement de grosse repercssion, mais vous serez fixé une bonne fois pour toute (a utilise en cas d'extreme seulement)

Hors ligne

 
  • Accueil
  •  » Le couple
  •  » Futur papa en possible dépression (postée par la future maman)

Pied de page du Forum

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB


Copyright © 2001-2009 JeunePapa.com


Conseils beauté | Faire-part de mariage et naissance | Faire-Part Bébé | Poussette

1596621126