#11 26-10-2010 09:21:33

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: Comment faire comprendre un "non"

JCG : chez nous, c'est exactement pareil que chez toi ! On n'a pas chamboulé la maison pour nos puces, mais on leur explique beaucoup. Elles peuvent aussi toucher des choses dangereuses, mais uniquement avec nous (verres, couteaux etc). Mais certaines choses sont strictement interdites (CD, bouquins etc) parce que ce n'est pas à elles. En contrepartie, je ne touche à leurs jouets que si ma grande veut que je joue avec elle. Je ne fouille pas dans ses affaires hors de sa présence : c'est à elle, je ne touche pas. Il faut une certaine logique quand même wink

Quand d'autres enfants viennent à la maison, on leur explique la même chose si les parents ne le font pas (ce n'est pas à toi, tu ne touches pas) et on les invite à jouer plutôt à tel ou tel jeu. En général, les parents le font d'eux-mêmes de toute façon et si ce n'est pas le cas, ils s'y mettent au bout d'une ou deux fois. Ceux qui persistent à laisser leur enfant faire tout et n'importe quoi sous prétexte que c'est un enfant, on ne les revoit pas. Exemple : une petite tornade qui s'amuserait à cogner dans les vitres de la véranda avec une louche piquée dans un tiroir - au hasard. Et dont les parents répliquent avec un sourire indulgent "oh, il n'a que 5 ans, tu sais, ça va lui passer"... Moui, mais bien sûr. ça va lui passer tout seul, c'est évident !

Hors ligne

 

   #12 26-10-2010 09:43:11

lilalouMaman
Membre
Lieu: Evreux
Date d'inscription: 26-11-2009
Messages: 667
Site web

Re: Comment faire comprendre un "non"

Je me voit pas ne pas revoir mon amie parce qu'elle est dépasser par son gamin ou parce que le gamin est dans sa phase de test, elle n'est pas molle au point de le laisser cogner avec une louche sur du verre mais bon un cache prise ou une porte de cuisine fermé ca me semble quand même plus logique que de ne pas revoir des amis... et puis on est pas toujours derrière leur fesses tout le temps quand même, si faut l'être? hmm


http://nsm04.casimages.com/img/2010/11/01/mini_1011010910211078687039256.jpg

Mon blog:  http://0z.fr/L-aly

Hors ligne

 

   #13 26-10-2010 09:51:05

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: Comment faire comprendre un "non"

En fait, nos amis (les vrais) ont en gros la même mentalité que nous, le même état d'esprit vis à vis de l'éducation : pas trop sévère, mais pas de laxisme non plus. Même si chacun a sa façon bien à lui de faire et donc au final une application très différente, l'idée de base est qu'on ne laisse pas un enfant faire n'importe quoi n'importe comment et n'importe quand avec tout.

Ceux dont je parle ici sont des connaissances de boulot avec qui on s'entendait plutôt bien hors de la présence de leur fils. Mais ils sont ultra-permissifs avec lui : il peut tout détruire n'importe quoi sans qu'il y ait ne serait-ce qu'une remontrance. Il a déjà rayé notre voiture, arraché nos fleurs dans le jardin et finalement fait un éclat sur la baie vitrée du salon... (pour les trucs vraiment gros, je ne te parle même pas des "petites choses" comme vider notre bibliothèque ou les placards de la cuisine et planquer des trucs dans les litières de chats...) sans que les parents y trouvent à redire : pire, en le justifiant et en lui donnant raison. Ce genre de comportement des parents influe (pour moi) sur ma relation avec eux : si je dois craindre pour ma maison chaque fois que je les invite, je préfère ne plus les voir.

Hors ligne

 

   #14 26-10-2010 10:21:31

LestatPapa
Membre
Date d'inscription: 16-06-2009
Messages: 2328

Re: Comment faire comprendre un "non"

Salut JCG smile

JCG a écrit:

Je m’étais d’ailleurs posé moi-même la question de savoir comment formuler certaines explications à un enfant, et je me suis rendu compte (et cela m’a été confirmé par une spécialiste de l’enfance) que même si un enfant ne comprend pas toujours l’explication elle-même, il comprend le fait qu’il y a une raison. Et c’est cette notion de donner du sens à tout ce que les parents (ou autres adultes disent) qui selon nous permet de faire mieux passer un point à un enfant.

Oui, et puis à force de répéter la raison, il finit bien un jour par la comprendre smile (enfin, on peut l'espérer lol)

JCG a écrit:

Par exemple A la maison il y a un home cinéma avec des câbles, des enceintes, ampli tout à hauteur d’enfant, collection de livres de CD qui sont au niveau aussi de l’enfant, ordinateurs, tables basses avec courriers, dans la cuisine les assiette dans les placard du bas, etc… bref tout l’opposé de ce que l’on peut appeler une maison sans danger.
C’est vrai que au début certaines choses ont été longues à faire comprendre et il nous fallait suivre la petite constamment dans tous ses premiers déplacements.
Nous lui avons toujours montré les choses sous contrôle, en les tenant nous même et pour qu’elle puisse toucher et satisfaire tout ou partie de sa curiosité.

On a à peu de choses près le même environnement que le tien, et on n'a quasi rien bougé, à part les câbles en bas des PC dont on a bloqué l'accès, car il y a vraiment un gros condensé de câbles et de multi-prises qui attirent notre fils énormément, et on préfère ne pas prendre de risque (pour le gosse comme pour les installations big_smile).
Par contre c'est clair qu'au début (et encore aujourd'hui) il est régulièrement attiré par les CDs, consoles, courrier/papiers, etc, et ma foi on accepte qu'il les touche mais pas qu'il les déplace, les balance par terre etc. Globalement ça a bien fonctionné, mais malheureusement pas pour les CDs, il les prenait régulièrement un après l'autre et les posait/jetait par terre : donc plutôt que trop insister là-dessus (car ça semblait presque au-dessus de ses forces de résister à la tentation lol) on a mis des "gros jouets" devant, histoire aussi de pas toujours être derrière lui quand il joue au salon (ce qui arrive souvent).

Autre exemple : quand on dresse la table pour les repas, on le laisse tourner autour de la table et toucher à la plupart des objets, et on lui dit "Non" quand il essaye de les prendre (sinon ça finit souvent par terre, pas sympa si c'est de la nourriture p.ex.), ou de toucher ceux qui sont potentiellement dangereux (les couteaux surtout). Ce qui est intéressant et "gratifiant" c'est de voir qu'il comprend et obéit très souvent, et même avant de toucher à un objet, il nous regarde d'abord, avec ce petit regard "je peux ?" (ou "est-ce que mes parents regardent ?" lol) car il a bien intégré que ce qui est sur la table n'est pas un jouet qu'on peut prendre, jeter, etc.
Bref pour résumer, sauf exceptions, on laisse la majorité des objets accessibles, même ceux potentiellement dangereux, et on lui apprend à ne pas les toucher. Mais c'est clair qu'il faut répéter, répéter, répéter...

JCG a écrit:

Finalement nous nous sommes rendu compte que nos objets d’adultes tant convoités par les tous petits, étaient bien moins intéressant pour eux une fois qu’ils les avaient touchés une fois ou deux, et surtout qu’ils avaient des jouets plus rigolos et pleins de couleurs. Souvent détourner l’attention était une bonne solution.

Pour la 1ère partie du paragraphe : c'est vrai en général, mais en ce qui nous concerne dans certains cas, sa curiosité vers les objets adultes revient très vite au galop lol (les CDs p.ex.) Donc on "assouvit" son besoin de les toucher en général (à part ceux qui sont vraiment dangereux, genre le four, les câbles), mais sous contrôle, et en gardant un oeil sur ce qu'il fait avec.

JCG a écrit:

Maintenant par le ton de notre voix elle distingue quand il ne faut plus plaisanter et que le non est directif.

Exactement, on joue énormément là-dessus aussi smile

JCG a écrit:

L’avantage par contre est que quand nous sommes allé chez des amis, elle trouvait des livres, des CD, de bibelots, des lettres, etc… comme à la maison et finalement ne trouvait pas plus de nouveautés.

Intéressant et "rassurant" smile Après je me demande si le nouvel environnement ne "remet pas à zéro" cette curiosité, si je puis dire, les tours à CD, meubles, etc n'étant pas pareils chez les uns et les autres ? Ou s'il n'y a pas simplement une curiosité de comparer entre les objets à la maison et ceux chez les autres. Enfin, ça doit aussi dépendre des enfants, des environnements et de leur richesse/diversité, etc...
Pour le moment notre fils est plutôt curieux des jouets des autres enfants quand on va chez des amis, "ouf" lol

Hors ligne

 

   #15 26-10-2010 10:22:49

lilalouMaman
Membre
Lieu: Evreux
Date d'inscription: 26-11-2009
Messages: 667
Site web

Re: Comment faire comprendre un "non"

oui c'est sur que des gents aussi laxiste c'est dangereux! mais bon ya une marge quand même big_smile


http://nsm04.casimages.com/img/2010/11/01/mini_1011010910211078687039256.jpg

Mon blog:  http://0z.fr/L-aly

Hors ligne

 

   #16 26-10-2010 10:31:48

LestatPapa
Membre
Date d'inscription: 16-06-2009
Messages: 2328

Re: Comment faire comprendre un "non"

truffe2miel a écrit:

Mais ils sont ultra-permissifs avec lui : il peut tout détruire n'importe quoi sans qu'il y ait ne serait-ce qu'une remontrance. Il a déjà rayé notre voiture, arraché nos fleurs dans le jardin et finalement fait un éclat sur la baie vitrée du salon... (pour les trucs vraiment gros, je ne te parle même pas des "petites choses" comme vider notre bibliothèque ou les placards de la cuisine et planquer des trucs dans les litières de chats...) sans que les parents y trouvent à redire : pire, en le justifiant et en lui donnant raison.

Hallucinant neutral
Ben perso je ne l'aurais jamais laissé faire (edit/précision : je ne l'aurais pas empêché moi-même, mais j'en aurais touché un mot aux parents sur le vif, et demandé à ce qu'ils "tiennent" leur gosse tranquille, et qu'il saccage pas mon appart)... C'est leur gosse certes, et ils l'éduquent comme bon leur semble, mais "chez moi", il obéit aux règles de la maison, point. Tout comme mon fils doit se plier aux règles en vigueur quand il est chez les gens. C'est la moindre des politesses et des règles de savoir-vivre quand même roll
Après si les parents ne l'acceptent pas, tant pis pour eux, mais c'est comme ça (au pire ils ne reviendront plus avec leur sale gosse, tant mieux lol).

Dernière modification par Lestat (26-10-2010 10:41:29)

Hors ligne

 

   #17 26-10-2010 10:44:53

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: Comment faire comprendre un "non"

Lilalou, Lestat : oui, tout à fait ! C'est la base de la politesse... Et si je l'avais vu avant qu'il soit trop tard, je serais intervenue directement puisque les parents laissent faire. Mais pour le coup, je n'étais présente que pour le coup de la louche sur la vitre et je n'aurais jamais cru que les parents laisseraient faire. Mais après le premier coup donné, je suis intervenue, ahurie que les parents n'aient rien dit avant alors qu'il était flagrant qu'il allait frapper la vitre.

Enfin, ce genre de parents est tout de même très rare - heureusement ! roll

Edit : d'ailleurs pour en revenir au sujet du ton de la voix, je confirme : nos filles comprennent très bien la différence entre un "non" ferme et un "non-non-non" de jeu... Genre "non non non ne me chatouille pas, ah oh au secours !" ou "non, tu ne touche pas à ça !"

Dernière modification par truffe2miel (26-10-2010 10:46:36)

Hors ligne

 

   #18 26-10-2010 13:07:38

SentMaPapa
Membre
Date d'inscription: 11-04-2009
Messages: 2173

Re: Comment faire comprendre un "non"

Je gère comme toi JCG pour le danger, je me reconnais dans tes propos.
Les seules choses qui ont vraiment changées, c'est les prises électrique et les escaliers. Et même les escaliers, je la laisse de temps a autre braver l'interdit.

Au final,
elle n'a qu'un intérêt pour les DVDs et seulement les DVDs Disney, les siens, donc, quelque part c'est son problème, j'y accorde peu d'importance... lol


"Les humains passent leur existence à l'intérieur d'un labyrinthe. S'ils arrivent à en sortir et s'ils n'en trouvent pas d'autre, ils en créent un. Quelle est cette passion pour l'épreuve ?"

Kerro Panille: Questions posées par l'Avata

Hors ligne

 

   #19 26-10-2010 13:19:24

SentMaPapa
Membre
Date d'inscription: 11-04-2009
Messages: 2173

Re: Comment faire comprendre un "non"

Pour les enfants a la maison,
j'avoue que j'agis comme avec les miens, je n'hésite même pas une seconde a les punir s'il le faut mais toujours selon le même trio :  expliquer, prévenir, intervenir.

Par contre,
comme nous n'invitons que des proches, j'accepte en contre-partie qu'ils puissent faire de même.
Hier encore, chez des amis, mon fils et le fils de la famille se sont retrouvés tous deux au coins.
Pourquoi ? Parce-qu'une connerie reste une connerie et je n'imagine pas de voir un enfant avec une punition pour une connerie et un autre avec une punition différente ou pas de punition pour la même connerie, mêmes causes, mêmes conséquences.
On vit en communauté et plus tard ils peuvent être confronté a la même justice, que" ce soit en délinquant ou victime et on ne peut pas leur donner foi en cette justice si tout petits déjà on leur montre qu'il  y a des gens qui y échappent.

Dernière modification par SentMa (26-10-2010 13:20:44)


"Les humains passent leur existence à l'intérieur d'un labyrinthe. S'ils arrivent à en sortir et s'ils n'en trouvent pas d'autre, ils en créent un. Quelle est cette passion pour l'épreuve ?"

Kerro Panille: Questions posées par l'Avata

Hors ligne

 

   #20 26-10-2010 13:49:34

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: Comment faire comprendre un "non"

SentMa a écrit:

même connerie, mêmes causes, mêmes conséquences.

Yes ! Parfaitement d'accord. Avec un petit bémol : si les méthodes d'éducation sont trop divergentes, j'interviens.

Par exemple, on était invités il y a peu chez des amis "fesseurs". Leur fils de 3 ans et notre fille de 17 mois s'amusent, et dans leurs jeux de course-poursuite, ils bousculent un vase (le genre énorme qu'on pose par terre). Il ne se casse pas, mais plein d'eau par terre et quelques tiges de fleurs cassées.
Le père se lève illico et colle une baffe direct à son fils, sans prévenir ni expliquer. Je suis intervenue avant qu'il puisse en faire autant avec notre fille : j'ai préféré lui expliquer la bêtise et pourquoi ce n'était pas bien. Puis, elle a pris une serpillère et nettoyé sa "bêtise", qui est pour moi plus de la maladresse (et oui, à 17 mois, elle peut très bien commencer à réparer ses bêtises !). Du coup, le petit garçon s'y est mis aussi, et tout s'est bien fini. Mais j'aurais été choquée que qui que ce soit se permette de lever la main sur ma fille - surtout pour une broutille pareille...

Hors ligne

 

Pied de page du Forum

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB


Copyright © 2001-2009 JeunePapa.com


Conseils beauté | Faire-part de mariage et naissance | Faire-Part Bébé | Poussette

1596791133