#21 26-11-2010 18:26:05

TihyaMaman
Membre
Lieu: Geneve
Date d'inscription: 14-07-2010
Messages: 78

Re: Les bébés intenses utopie ou réelle existence ?

truffe2miel a écrit:

Tihya : excellentes nouvelles pour ton bouchon !! Bravo !! big_smile Espérons que ça se confirme smile D'expérience, cela dit, les bonnes astuces ne marchent pas très longtemps : au bout de quelques jours, il faudra probablement trouver autre chose. Essaie après le coussin d'allaitement de lui proposer de dormir sur un bout de ton pyj ou un T-Shirt porté deux jours à même les seins (sans soutien-gorge).

Ce que j'aime dans ce que tu as écrit, c'est que c'est pas rassurant du tout lol plus sérieusement, tu as raison, il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué comme on dit ! pour le moment, la technique fonctionne toujours, on croise les doigts. Mais je pourrais essayer le t-shirt, histoire d'optimiser les chances de succès, bonne idée smile

Et pour en revenir à ton expérience sur les voyages, merci beaucoup, je me rends compte du coup que c'est complètement possible. Stressant pour moi peut-être, mais possible. En plus, tu as l'air d'avoir fait "pire" que ce qui m'attend (800 km + plusieurs moyens de transports) et tout s'est bien passé. L'écharpe c'est clair, ça va être la solution et comme on est sûr qu'il se sent bien collé à nous, c'est toujours ça de gagné. Pour la voiture, on a fait un trajet vendredi dernier de 45m., ça s'est passé comme t'as dit : il fallait s'en occuper non stop, le distraire, user tant que faire se peut de tétine et biberon d'eau, et au final même s'il a pas dormi, il est resté quasiment calme. Par contre niveau détente pour nous, c'est le zéro absolu smile

Et puis c'est vrai, le truc sur lequel il faudrait que je travaille vraiment, c'est mon angoisse et mon stress à moi. J'ai du mal à me focaliser sur les aspects positifs, la peur ou l'anxiété me bouffent plus facilement. Et puis après je me dis que mon bébé va le ressentir, je culpabilise, bref, je m'en sors pas. Et le pire, c'est que comme j'ai peur, je me dis que c'est forcément qu'il y a quelque chose de dangereux. Alors qu'en fait, sûrement non... J'ai encore jusqu'en décembre pour essayer d'envisager ce voyage avec calme et pour me conditionner à ne pas trouver grave s'il pleure, s'il ne dort pas, s'il attrape un rhume, tout ça...  fiou, c'est dur parfois. Peut-être qu'au 2ème effectivement, je serai nettement plus zen smile

Lestat a écrit:

En fait ça a commencé dimanche, où il a vomi ses repas de la matinée. Lundi ça allait mieux, mangé un peu mais sans plus. Mardi on l'amène à la crèche -> re-vomissement le matin de tout le bib, depuis là plus moyen de le faire avaler quoi que ce soit (parfois même l'eau ressortait... ), donc on ne lui donnait plus que de l'eau (sauf hier où ma femme a tenté du pain, et plus d'eau que d'hab -> ça n'a pas passé).
Aujourd'hui ça va mieux, je lui ai donné de l'eau vraiment petit à petit (à coup de 20-30 ml toutes les demi-heures), il a l'air de pouvoir tout garder. En plus il m'a "enfin" fait des "cadeaux" (selles) -> finalement c'est une gastro (personne n'en était sûr), là c'était évident  (la table à langer doit encore en faire des cauchemars )
Bref sans vouloir crier victoire je pense qu'on commence à voir le bout du tunnel - prochaine étape d'ici 2-3 heures : petit bib d'eau avec du lait dedans, proportion 1/4-3/4, là ce sera le test (quasi-)final. Sinon... euh... ben, on verra...

Faîtes des enfants qu'ils disaient lol

C'est vrai que ça sent la bonne papouille-débrouille de parents smile mais ça a l'air de fonctionner, pauvre table à langer ! lol et alors, là ça va mieux ?

Lestat a écrit:

Tu bosses (ou étudies !?) sur Suisse ?

Voui, j'ai fait mes études à Genève, à Unimail même, et là je suis en congé maternité (big_smile) mais normalement je travaille à Rive (d'ailleurs je suis pas très pressée d'y retourner faut avouer !). Et toi, qu'est-ce que tu fais ?


Maman d'un petit Evan né le 30 septembre 2010

Hors ligne

 

   #22 26-11-2010 22:17:32

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: Les bébés intenses utopie ou réelle existence ?

Tihya a écrit:

Ce que j'aime dans ce que tu as écrit, c'est que c'est pas rassurant du tout lol plus sérieusement, tu as raison, il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué comme on dit !

Non non non, tu as tué le premier ours, c'est super ! smile Mais il y a toute la tribu qui attend derrière roll

Tihya a écrit:

pour le moment, la technique fonctionne toujours, on croise les doigts. Mais je pourrais essayer le t-shirt, histoire d'optimiser les chances de succès, bonne idée smile

ça, les HE, la chansonnette, le cododo etc Il y a toujours quelque chose qui finit par marcher...


Tihya a écrit:

Et pour en revenir à ton expérience sur les voyages, merci beaucoup, je me rends compte du coup que c'est complètement possible.

Bien sûr ! smile Heureusement, dis !


Tihya a écrit:

L'écharpe c'est clair, ça va être la solution et comme on est sûr qu'il se sent bien collé à nous, c'est toujours ça de gagné.

Dans ce cas, tu peux déjà être sûre que tout le trajet que tu pourras faire en écharpe sera zen pour tout le monde : pour Bébé, le pied total => découverte et nouveauté tout en étant bien au chaud et rassuré par le coeur et l'odeur de Maman ; pour vous, détente => voyage en famille dans le calme ; pour les autres passagers => trop mimi, ce petit bébé qui fait un méga câlin à sa maman wink

Tihya a écrit:

Pour la voiture, on a fait un trajet vendredi dernier de 45m., ça s'est passé comme t'as dit : il fallait s'en occuper non stop, le distraire, user tant que faire se peut de tétine et biberon d'eau, et au final même s'il a pas dormi, il est resté quasiment calme. Par contre niveau détente pour nous, c'est le zéro absolu smile

Exactement roll c'est notre lot aussi chaque fois qu'on prend la voiture ! On a quelques astuces : certaines chansons qu'elle aime et qu'on ne garde que pour la voiture, un nouveau jouet, un petit biscuit, des objets qui ne sont pas des jouets (un paquet de mouchoirs avec des clés dedans, elle passe 10 bonnes minutes à essayer de les sortir, par exemple, ou bien un téléphone portable sans la puce) etc. C'est sportif et il faut de l'imagination, de la patience et avoir bien dormi avant lol
Autre petite astuce : partir au moment de la sieste, juste avant l'heure où elle commence à fatiguer. Et bien la faire galoper avant (jardin, parc etc).


Tihya a écrit:

Et puis c'est vrai, le truc sur lequel il faudrait que je travaille vraiment, c'est mon angoisse et mon stress à moi. J'ai du mal à me focaliser sur les aspects positifs, la peur ou l'anxiété me bouffent plus facilement.

Et qu'est-ce qui t'angoisse dans ce voyage, concrètement ?


Tihya a écrit:

Et puis après je me dis que mon bébé va le ressentir, je culpabilise, bref, je m'en sors pas.

Un beau cercle vicieux, oui ! lol


Tihya a écrit:

Et le pire, c'est que comme j'ai peur, je me dis que c'est forcément qu'il y a quelque chose de dangereux.

ça, c'est un raisonnement inversé intéressant... D'où ça vient, à ton avis ?


Tihya a écrit:

me conditionner à ne pas trouver grave s'il pleure, s'il ne dort pas, s'il attrape un rhume, tout ça...  fiou, c'est dur parfois. Peut-être qu'au 2ème effectivement, je serai nettement plus zen smile

Je te le souhaite ! En même temps, je ne me suis jamais posé autant de questions, même avec notre première. Peut-être parce que j'adore voyager, j'aime aller chez les gens que j'aime, j'aime bouger. Du coup, je suis un peu surexcitée chaque fois qu'on voyage (ce n'est pas si fréquent depuis Bébé 1 roll) et je suppose que notre puce est aussi survoltée à cause de moi.
Tu vois, on a chacune notre part de responsabilité dans l'état de nos loulous ! wink

Prends l'habitude de te dire que ton fils ne dormira pas toujours quand ça vous arrange, pleurera forcément à un moment ou à un autre, et que le rhume, ça arrive ! Et tant mieux pour son capital immunitaire. Mais ce n'est pas du tout une fatalité ! Nous sommes allés en Allemgane quand elle avait 3 mois, à la mer en Bretagne quand elle avait 6 mois (en plein novembre) et à Center Parc quand elle en avait 9 (en janvier avec un tas de balades à vélo). Elle n'a jamais été malade : le tout est de l'habiller de façon adaptée, de ne pas sortir après le bain etc

Lestat : notre astuce maison contre la gastro => 1 bouteille d'1 litre vide, que tu remplis avec 1/2l de coca + 1cc de sel (ça enlève les bulles du coca) + 1/2l d'eau + 2cs de citron. Goûtes d'abord, ça te rassureras : ce n'est pas mauvais du tout ! Et surtout, ça aide prodigieusement contre les nausées et les diarrhées. Notre puce a vaincu 2 gastros en 48h de cette façon, et moi 1.

Hors ligne

 

   #23 27-11-2010 07:35:20

TihyaMaman
Membre
Lieu: Geneve
Date d'inscription: 14-07-2010
Messages: 78

Re: Les bébés intenses utopie ou réelle existence ?

truffe2miel a écrit:

Non non non, tu as tué le premier ours, c'est super ! smile Mais il y a toute la tribu qui attend derrière roll

mad bon, j'en ai conscience, mais j'ai la rage de vaincre ! tongue

truffe2miel a écrit:

Dans ce cas, tu peux déjà être sûre que tout le trajet que tu pourras faire en écharpe sera zen pour tout le monde : pour Bébé, le pied total => découverte et nouveauté tout en étant bien au chaud et rassuré par le coeur et l'odeur de Maman ; pour vous, détente => voyage en famille dans le calme ; pour les autres passagers => trop mimi, ce petit bébé qui fait un méga câlin à sa maman wink

J'avais pas vu les choses de manière si positive, mais c'est pas faux. Allez hop, encore d'autres arguments pour alimenter mon positivisme, c'est toujours bon à prendre smile (décidément, tu n'es jamais à court de ce genre d'arguments, tu m'impressionnes !)

truffe2miel a écrit:

[...]un paquet de mouchoirs avec des clés dedans, elle passe 10 bonnes minutes à essayer de les sortir, par exemple[...]

lol c'est presque sadique ça ! dans notre cas, je pense qu'il est encore trop petit pour arriver à piger le truc (il arrive même pas encore à se frotter les yeux ou à se mettre le pouce dans la bouche, pourtant on voit bien qu'il essaie smile ) mais je saurai sûrement y penser dans quelques temps.

truffe2miel a écrit:

Autre petite astuce : partir au moment de la sieste, juste avant l'heure où elle commence à fatiguer. Et bien la faire galoper avant (jardin, parc etc).

C'est noté ! à son stade ça donnerait : bien le fatiguer dans son tapis d'éveil + un bain, ou quelque chose comme ça. Encore une bonne astuce que je mets dans ma caboche smile mais il n'y a pas un risque qu'il soit trop fatigué, du coup excité, et qu'il se mette à pleurer comme un fou d'énervement avant de sombrer ?

truffe2miel a écrit:

Et qu'est-ce qui t'angoisse dans ce voyage, concrètement ?

Tout ? hmm mais dans l'ordre des paniques, la première c'est qu'il ne dorme jamais pendant 5 jours. Bon, ça paraît improbable, mais justement vendredi dernier à cet anniversaire, j'ai vu qu'il était capable de ne pas dormir de 17h à 1h du matin s'il y a trop de monde, du bruit, etc. Alors certes à 1h, il s'est mis à hurler de fatigue et ensuite il s'est écroulé sur le torse de son père sur le canapé de nos amis. Mais ça ne l'a pas empêché de se réveiller dans le cosy pour le retour et ensuite il a pleuré pendant 4h en revenant à la maison, et finalement il a dormi 6h de suite. Ce genre de choses, c'est un vrai cauchemar pour moi, j'ai l'impression de lui faire du mal. D'ailleurs, quand il s'est mis à hurler chez mes amis, j'ai pleuré avec lui, j'ai totalement craqué roll l'angoisse première donc c'est le sommeil. Je connais mon fils et je sais que depuis le jour de sa naissance, il a beaucoup de mal à trouver son sommeil. Alors s'il ne dort pas dans le tram, pas dans le train, pas dans la voiture, pas chez sa grand-mère parce qu'il y a les amis à voir, la famille à voir, le soir de Noël, etc. puis le retour, je vais devenir hystérique de lui faire subir ça et je vais m'en vouloir énormément.

Heureusement, soyons positif, depuis 2 jours il dort très souvent dans sa nacelle avec la coussin d'allaitement. On a fait 2 sorties en 2 jours, il a dormi quasiment tout le temps dans sa nacelle, bruit ou pas bruit. L'extase totale big_smile donc, si ça se confirme au fil des jours, je serai sûrement beaucoup plus détendue sur ce point.

Ensuite, il y a les angoisses annexes... j'adore ma belle famille, mais mon beau-frère de 16 ans fume dans sa chambre et celle-ci est attenante au salon, je crains de mettre mon bébé dans cette atmosphère enfumée (peur de la mort subite du nourrisson). Et puis, ils ont un chat, j'ai peur que bébé fasse une allergie. Ensuite, ma belle-mère est en pleine dépression sévère, et pour être passée par là et aussi parce que je l'adore, je suis très perméable à ce qu'elle vit et je crains un peu d'être confrontée à son mal-être et à l'ambiance que ça peut générer.

Et puis, en dernier lieu, je crois que je suis triste aussi de passer Noël loin de chez moi pour la première fois de ma vie. Allez à Paris cette année, ça implique que je ne passerai sûrement pas Noël ni avec ma mère ni avec mon père (ils sont divorcés), donc pas non plus avec mon frère et mes grands-parents. J'ai peur qu'ils se vexent, mais bon, je les ai averti déjà l'année dernière (sauf que j'étais pas encore enceinte) que puisque Tony avait déménagé de Paris jusqu'ici pour vivre avec moi, on ferait une année sur deux les Noëls avec une famille et l'autre. Et puis, je mesure quel a été le sacrifice de mon homme et je trouve légitime qu'il ait besoin de voir ses amis et sa famille, surtout à Noël et surtout avec son enfant. Moi je peux tous les voir ici. Il n'empêche que ça me rend triste.

(Mon dieu, je t'ai fait un pavé là...)

truffe2miel a écrit:

Tihya a écrit:

Et le pire, c'est que comme j'ai peur, je me dis que c'est forcément qu'il y a quelque chose de dangereux.

ça, c'est un raisonnement inversé intéressant... D'où ça vient, à ton avis ?

Sans aucun doute, ça vient de ma 2ème dépression. J'ai souffert de "troubles paniques", comme ils appellent les psys, càd que j'avais peur du matin au soir et du soir au matin, avec des attaques de panique toutes les 10m. (genre la montée d'adrénaline de folie, comme si j'allais crever là, tout de suite maintenant). Brr, rien que de penser à cette période, beurk, je souhaite même pas ça à mon pire ennemi mad

Du coup, même si j'ai guéri (je n'ai plus d'attaques de panique du tout et je me sens bien au quotidien), j'ai encore des restes. Dès que j'appréhende quelque chose, hop j'ai peur. Et donc j'ai peur, donc je fantasme des dangers qui n'existent pas. N'empêche, j'ai quand même super peur... c'est un bon cercle vicieux, mais heureusement mon psy était vraiment super et c'est lui qui m'a montré que je faisais le raisonnement inversé, comme tu dis, et que donc en fait, il fallait que je relativise, je ne vivais pas dans un monde aussi dangereux que ce que j'imaginais smile bref, j'ai un subconscient bien bousillé et trouillard à mort, alors j'essaie de le comprendre et de le rassurer tant que je peux, mais c'est parfois un combat (d'où je parle de mon subconscient à la 3ème personne tongue).

truffe2miel a écrit:

Tu vois, on a chacune notre part de responsabilité dans l'état de nos loulous ! wink

Oui, et tu vois avec ce que je viens de te faire comme pavé à quel point j'ai peur (et encore une peur, une smile ) de lui transmettre mon anxiété envahissante. Heureusement, je travaille quotidiennement à rester zen et heureuse, c'est mon but dans la vie, et puis en parler ici avec toi et Lestat, en vrai, ça me fait un bien fou.

Dernière modification par Tihya (27-11-2010 07:36:45)


Maman d'un petit Evan né le 30 septembre 2010

Hors ligne

 

   #24 27-11-2010 17:10:22

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: Les bébés intenses utopie ou réelle existence ?

Tihya a écrit:

mad bon, j'en ai conscience, mais j'ai la rage de vaincre ! tongue

On les aura toutes, ces foutues bêtes !! mad

Tihya a écrit:

J'avais pas vu les choses de manière si positive, mais c'est pas faux. Allez hop, encore d'autres arguments pour alimenter mon positivisme, c'est toujours bon à prendre smile (décidément, tu n'es jamais à court de ce genre d'arguments, tu m'impressionnes !)

Disons que depuis ce fameux épisode difficile il y a 10 ans (enfin 15 ans, en fait, je me suis rendue compte de ça en te répondant l'autre jour yikes), j'ai appris à force de le vouloir que la vie pouvait être drôlement chouette. Et depuis, je ne sais pas, c'est bien incrusté dans ma tête tongue

Tihya a écrit:

lol c'est presque sadique ça ! dans notre cas, je pense qu'il est encore trop petit pour arriver à piger le truc (il arrive même pas encore à se frotter les yeux ou à se mettre le pouce dans la bouche, pourtant on voit bien qu'il essaie smile ) mais je saurai sûrement y penser dans quelques temps.

C'est vrai qu'à 2 mois, c'est vraiment limite pour les clés lol
Avec Gwen, on prenait généralement la route au moment de sa première sieste du matin quand elle avait cet âge-là. On faisait les valises la veille, puis on jouait beaucoup dès le réveil, puis je lui donnais le bain pendant que mon mari rassemblait tout le bazard (pas de gros remue-ménage / stress autour de Bébé) dans l'entrée en mode "prêt à partir" et faisait le tour de l'appart pour tout fermer. Puis, on la nourrissait (elle était au sein, mais ça marche aussi très bien au bib tongue), puis on faisait des jeux plus doux avec elle le temps qu'elle pré-digère un minimum (voiture ou position couchée juste après le bib = renvois violents, chez elle, donc douleur, donc chouin). En gros, 2h/2h30 après son réveil, on était prêts à partir : Bébé en écharpe, je prenais le "sac à dos à langer" + une valise à roulettes et si besoin (= séjour long), mon mari prenait l'autre valise.
(d'ailleurs, puisque tu as un coussin d'allaitement, ne t'encombre pas avec la nacelle ou autre lit pliant : à cet âge, le coussin placé autour de lui sur un lit normal marche très bien !)

Normalement, après tout ça, elle était plutôt zen et s'endormait illico en écharpe (même dans le RER ou le métro, elle ne se réveillait pas). En voiture, c'était un peu plus délicat : elle n'a jamais supporté le cosy, d'ailleurs : position inadaptée, trop en "rond" pour elle, clairement. Elle aimait dormir étirée, bien à plat. Donc on a changé le cosy pour une nacelle : beaucoup mieux. Mais elle avait tout de même besoin d'être sollicitée et occupée. Petite arche de jeux, changer souvent les jouets dessus (quitte à accrocher n'importe, y compris le fameux paquet de mouchoirs, justement, avec une pince à linge). Musique, visage de maman, petite marionnette (une chaussette enfilée et tu couds 2 boutons et 1 ficelle dessus pour le visage) qui fait coucou-cachée etc


Tihya a écrit:

C'est noté ! à son stade ça donnerait : bien le fatiguer dans son tapis d'éveil + un bain, ou quelque chose comme ça

Oui, tout à fait ! Pour la fatigue, le mieux est de bien jouer avec lui, ne le laisse pas seul : il aura eu sa "dose" de jeux-câlins-maman et sera peut-être moins demandeur ensuite.

Tihya a écrit:

. Encore une bonne astuce que je mets dans ma caboche smile mais il n'y a pas un risque qu'il soit trop fatigué, du coup excité, et qu'il se mette à pleurer comme un fou d'énervement avant de sombrer ?

Bien sûr, il y a toujours un risque : vous commencez par la voiture ou par le train ? Si c'est par un transport où il peut être en écharpe : tout va bien, il s'endormira tendrement blotti contre maman, sous les petits bisous et câlins de tête et chuuuut de réconfort. Si c'est par la voiture : le mieux est de prévoir d'arrêter de le stimuler avant qu'il montre des signes de fatigue, idéalement 10/15 minutes avant le départ : lui, il peut se poser un peu et faire ce qu'il veut (regarder autour de lui, en général) et toi tu as le temps de faire ce que tu dois faire avant de partir. S'il doit se mettre à pleurer de fatigue, tu as donc le temps de le calmer par un petit tour en écharpe avant de partir.

Tihya a écrit:

j'ai vu qu'il était capable de ne pas dormir de 17h à 1h du matin s'il y a trop de monde, du bruit, etc.

Oh que oui ! Gwen était pareille, et tu as de la chance qu'il se soit finalement effondré, la nôtre était capable de durer comme ça toute la nuit en alternant les gros chouins avec les petits chouinements. Jusqu'à ce qu'on comprenne qu'elle avait besoin de sortir de cette ambiance bruyante au moins le temps de trouver le sommeil. Du coup, quand elle fatiguait, on la prenait en écharpe et on sortait faire un tour dehors, le temps qu'il fallait pour qu'elle dorme (en général 15/20 minutes). Puis, on revenait et elle continuait à dormir en écharpe smile Et c'est encore nécessaire aujourd'hui, elle a 19 mois...

Tihya a écrit:

Ce genre de choses, c'est un vrai cauchemar pour moi, j'ai l'impression de lui faire du mal.

Mais non, au contraire ! Le bruit et les ambiances différentes, les gens etc c'est fatigant pour un bébé, c'est sûr. Mais c'est aussi nécessaire pour l'habituer à la vie sociale, lui montrer qu'il existe autre chose que sa maison, sa chambre et son salon. L'habituer petit à être sociable, rencontrer des gens etc ne peut que lui faire du bien - même s'il est un peu déboussolé au départ (ce qui est normal). Et tu peux le rassurer en le prenant en écharpe, tout contre ton coeur et en le rassurant.
Si tu t'effondres en larmes ou si tu es angoissée, ton bébé va faire l'analogie entre ce qu'il vit et ton état et se dire que puisque Maman pleure, c'est que c'est grave / mal / pas bon pour lui et pleurer d'autant plus. Si au contraire tu reste calme, rassurante, en lui parlant tout doucement et en lui faisant des petits bisous, il va peu à peu s'habituer à être entouré et au milieu de bruit.

Tihya a écrit:

je sais que depuis le jour de sa naissance, il a beaucoup de mal à trouver son sommeil.

Tu as sans doute un petit bout qu'on doit aider à trouver le sommeil, comme la nôtre roll Mais ça viendra, ne t'en fais pas ! Il ne faut surtout pas stigmatiser le sommeil et essayer de juguler tes bouffées d'angoisse quand vient le moment de dormir. Si tu y vas en te disant "eh zut, il ne va encore pas dormir", il y a peu de chance pour que ça marche. Pars sereine au dodo avec ton bébé, en lui expliquant combien c'est super de dormir, que ça va lui faire beaucoup de bien, que toi aussi tu adore ça (dormir) et qu'il en a besoin pour grandir. Si ça ne marche pas, prends-le en écharpe et berce-le. Le soir, prends-le dans ton lit, contre toi. Ce n'est pas grave s'il dort contre toi, le tout est qu'il dorme, qu'il apprenne à lier sommeil et confiance (présence de maman) et qu'il finisse par apprécier ce moment de détente et de câlin avec Maman.

Tihya a écrit:

Alors s'il ne dort pas dans le tram, pas dans le train, pas dans la voiture, pas chez sa grand-mère parce qu'il y a les amis à voir, la famille à voir, le soir de Noël, etc. puis le retour, je vais devenir hystérique de lui faire subir ça et je vais m'en vouloir énormément.

Je vois très bien le dilemme lol Mais en prenant les choses "à la cool" et en misant 100% sur l'écharpe et le cododo-câlin, je te garantie que tu seras plus sereine et ton bébé plus détendu. Mets-toi à sa place : transposée sans transition dans un environnement complètement différent (vue, odeur, sons) avec des gens différents... et tout ça loin de maman dans une coque inconfortable ! Evidemment, ce n'est pas drôle ! Mais les mêmes choses vécues tout contre le coeur de maman, ça devient subitement intéressant et stimulant, parce que la sensation d'être perdu sans repère disparaît.


Tihya a écrit:

Heureusement, soyons positif, depuis 2 jours il dort très souvent dans sa nacelle avec la coussin d'allaitement. On a fait 2 sorties en 2 jours, il a dormi quasiment tout le temps dans sa nacelle, bruit ou pas bruit. L'extase totale big_smile donc, si ça se confirme au fil des jours, je serai sûrement beaucoup plus détendue sur ce point.

Je te le souhaite !! smile


Tihya a écrit:

mon beau-frère de 16 ans fume dans sa chambre et celle-ci est attenante au salon, je crains de mettre mon bébé dans cette atmosphère enfumée (peur de la mort subite du nourrisson).

Ce n'est pas agréable comme odeur, mais rester 4 ou 5 jours dans une pièce proche d'un fumeur, ce n'est pas très grave. Ton bouchon ne risque rien, ne t'en fais pas ! Surtout si vous faites du cododo pendant cette période, où tu sauras tout de suite comment il va rien qu'en tendant un tout petit peu l'oreille wink

Tihya a écrit:

Et puis, ils ont un chat, j'ai peur que bébé fasse une allergie.

Les allergies, je ne peux pas te dire, on ne connait pas ici. Ni mon mari ni moi n'en avons, donc il y avait de toute façon peu de chance pour que nos filles en aient. Et nous avons 3 chats tongue


Tihya a écrit:

Ensuite, ma belle-mère est en pleine dépression sévère, et pour être passée par là et aussi parce que je l'adore, je suis très perméable à ce qu'elle vit et je crains un peu d'être confrontée à son mal-être et à l'ambiance que ça peut générer. .

Au contraire, au lieu de te laisser tirer vers le bas par elle, aide-la en essayant de la tirer vers le haut ! Tu vas déjà lui présenter son petit-fils, ce qui sera une excellente raison de sourire ! Et pour Noël, le plus beau des cadeaux !


Tihya a écrit:

Et puis, en dernier lieu, je crois que je suis triste aussi de passer Noël loin de chez moi pour la première fois de ma vie. .

C'est parfaitement normal, et je ne peux pas tellement t'aider là-dessus. Téléphonez-vous... et pensez à Noël prochain avec votre grand bouchon, qui comprendra cette fois déjà très bien ce qui sera en train de se passer ! smile

Hors ligne

 

   #25 29-11-2010 10:27:46

TihyaMaman
Membre
Lieu: Geneve
Date d'inscription: 14-07-2010
Messages: 78

Re: Les bébés intenses utopie ou réelle existence ?

truffe2miel a écrit:

On les aura toutes, ces foutues bêtes !! mad

Ahah smile mais exactement !

truffe2miel a écrit:

Disons que depuis ce fameux épisode difficile il y a 10 ans (enfin 15 ans, en fait, je me suis rendue compte de ça en te répondant l'autre jour yikes), j'ai appris à force de le vouloir que la vie pouvait être drôlement chouette. Et depuis, je ne sais pas, c'est bien incrusté dans ma tête tongue

Ah oui, 15 ans quand même ! n'empêche, j'admire ton état d'esprit, c'est une magnifique ressource que tu as là pour être heureuse dans la vie smile

truffe2miel a écrit:

Avec Gwen, on prenait généralement la route au moment de sa première sieste du matin quand elle avait cet âge-là. On faisait les valises la veille, puis on jouait beaucoup dès le réveil, puis je lui donnais le bain pendant que mon mari rassemblait tout le bazard (pas de gros remue-ménage / stress autour de Bébé) dans l'entrée en mode "prêt à partir" et faisait le tour de l'appart pour tout fermer. Puis, on la nourrissait (elle était au sein, mais ça marche aussi très bien au bib tongue), puis on faisait des jeux plus doux avec elle le temps qu'elle pré-digère un minimum (voiture ou position couchée juste après le bib = renvois violents, chez elle, donc douleur, donc chouin). En gros, 2h/2h30 après son réveil, on était prêts à partir : Bébé en écharpe, je prenais le "sac à dos à langer" + une valise à roulettes et si besoin (= séjour long), mon mari prenait l'autre valise.

On voit la pratique dans ce que tu dis tongue c'est quand même tout un bord** cette histoire, mais qu'est-ce qu'on ferait pas pour nos petits amours ? en tous cas, je retiens, l'histoire de lui faire prendre le bain pendant que l'autre s'affaire pour tout préparer, c'est franchement pas bête ! et puis aussi de trouver le bon moment exact pour partir. Je vais tenter tout ça.

truffe2miel a écrit:

(d'ailleurs, puisque tu as un coussin d'allaitement, ne t'encombre pas avec la nacelle ou autre lit pliant : à cet âge, le coussin placé autour de lui sur un lit normal marche très bien !)

Malheureusement, je ne crois pas que ça fonctionnerait avec notre fils. Il bouge tellement et il a tellement de force (enfin, pour son âge, on s'entend smile ) que si le coussin n'est pas bien coincé, il va vite se désserer autour de lui et là, c'est le drame, il se réveille. Alors bon, tant pis, ça sera rock'n'roll mais on partira avec la moitié de la maison, nacelle, cosy, coussin d'allaitement, porte-bébé, stérilisateur, etc. etc. etc. Mon dieu rien que d'y penser, j'en ai des sueurs froides !

truffe2miel a écrit:

En voiture, c'était un peu plus délicat : elle n'a jamais supporté le cosy, d'ailleurs : position inadaptée, trop en "rond" pour elle, clairement. Elle aimait dormir étirée, bien à plat.

Oui, c'est pareil pour nous mais je pense par contre que c'est plutôt parce que le cosy ne le serre pas assez. En fait à la longue j'ai compris, tout ce qu'il veut mon fils, c'est être compressé mad C'est fou quand on en discute comme ça, on se rend compte à quel point on développe une connaissance hyper précise et aiguisée des préférences et du mode de fonctionnement de nos bouchons !

truffe2miel a écrit:

Mais elle avait tout de même besoin d'être sollicitée et occupée. Petite arche de jeux, changer souvent les jouets dessus (quitte à accrocher n'importe, y compris le fameux paquet de mouchoirs, justement, avec une pince à linge). Musique, visage de maman, petite marionnette (une chaussette enfilée et tu couds 2 boutons et 1 ficelle dessus pour le visage) qui fait coucou-cachée etc

On sent que toi, la meute d'ours, tu l'as attaquée de front big_smile

truffe2miel a écrit:

Bien sûr, il y a toujours un risque : vous commencez par la voiture ou par le train ?

Comme ni Tony ni moi n'avons le permis de conduire, ça sera dans l'ordre : tram, ensuite train et ensuite environ 1h de voiture pour aller de Paris à la ville de banlieue dans laquelle ma belle-famille habite. Et puis, vu qu'actuellement on arrive plutôt bien à le faire dormir dans la nacelle de la poussette avec le coussin, les deux premiers stades m'inquiètent moins. Mais alors la voiture ensuite, ça me stresse. Les périphériques parisiens pour aller en banlieue sont toujours bondés de monde, embouteillages, etc. ce qui fait que le voyage pourrait durer plus d'une heure et si bébé nous fait une crise, on ne pourra pas sortir de la voiture pour le câliner. 

truffe2miel a écrit:

Oh que oui ! Gwen était pareille, et tu as de la chance qu'il se soit finalement effondré, la nôtre était capable de durer comme ça toute la nuit en alternant les gros chouins avec les petits chouinements. Jusqu'à ce qu'on comprenne qu'elle avait besoin de sortir de cette ambiance bruyante au moins le temps de trouver le sommeil. Du coup, quand elle fatiguait, on la prenait en écharpe et on sortait faire un tour dehors, le temps qu'il fallait pour qu'elle dorme (en général 15/20 minutes). Puis, on revenait et elle continuait à dormir en écharpe smile Et c'est encore nécessaire aujourd'hui, elle a 19 mois...

yikes ... la ptite puce ! mais toi, tu ne culpabilisais pas de la voir épuisée comme ça et de lui faire "subir" cet épuisement ? et puis heu, tu veux dire qu'on est pas sorti de l'auberge quoi smile

Si j'arrive à me relancer dans l’aventure "passer une soirée avec tous mes amis et bébé", il faudrait qu'on observe encore une fois ce dont il a besoin pour trouver le sommeil. La dernière fois, j'ai plutôt eu l'impression qu'il ne réagissait pas comme ta fille. En fait, tant qu'il y avait du monde et du bruit, il ne pleurait quasiment pas, il avait ses yeux grands ouverts et il regardait partout (avec une petite bouille que j'adore d'ailleurs tongue). Ce qui était bizarre, c'est que généralement, notre fils tiens pas plus de 30m. dans cet état quand il est au calme, après il chouine ou se met à pleurer. Alors que là, niet. Et c'est quand on l'a pris à part, au calme, qu'il s'est mis à hurler tout ce qu'il pouvait. Et puis il s'est effondré, mais au salon, dans le bruit... Pareil, c'est quand on est rentré à la maison qu'il s'est mis à pleurer pendant des heures. Un peu comme s'il avait besoin de calme pour s'exprimer correctement. Bizarre non ?

truffe2miel a écrit:

Mais non, au contraire ! Le bruit et les ambiances différentes, les gens etc c'est fatigant pour un bébé, c'est sûr. Mais c'est aussi nécessaire pour l'habituer à la vie sociale, lui montrer qu'il existe autre chose que sa maison, sa chambre et son salon. L'habituer petit à être sociable, rencontrer des gens etc ne peut que lui faire du bien - même s'il est un peu déboussolé au départ (ce qui est normal).

Sur le principe, je suis ok. Mais je me dis que quand même, il est si petit, il pourrait attendre un peu avant de subir ça, histoire qu'il soit un peu plus fort. Enfin, c'est ce que je me dis mais j'ai une amie qui me dit que l'argument "il est trop petit" c'est une excuse, et que je vais le ressortir tout le temps même quand il grandira, parce qu'en fait ça veut juste dire que moi je me sens pas à l'aise. N'empêche, je le trouve tellement tout petit et sensible...

truffe2miel a écrit:

Si tu t'effondres en larmes ou si tu es angoissée, ton bébé va faire l'analogie entre ce qu'il vit et ton état et se dire que puisque Maman pleure, c'est que c'est grave / mal / pas bon pour lui et pleurer d'autant plus. Si au contraire tu reste calme, rassurante, en lui parlant tout doucement et en lui faisant des petits bisous, il va peu à peu s'habituer à être entouré et au milieu de bruit.

Oui ça c'est entièrement vrai mais j'ai encore beaucoup de mal à me contrôler là-dessus. Comme je t'ai dit, j'y travaille parce que je n'ai surtout pas envie que mon fils intègre par ce biais là des angoisses qui en fait me sont propres.

truffe2miel a écrit:

Ce n'est pas grave s'il dort contre toi, le tout est qu'il dorme, qu'il apprenne à lier sommeil et confiance (présence de maman) et qu'il finisse par apprécier ce moment de détente et de câlin avec Maman.

Tout à fait ! c'est exactement pour ça qu'on a pas insisté la méthode "laisser pleurer". Parce que outre le fait que c'est strictement insupportable de laisser son fils hurler autant et si fort, on avait la sensation qu'en le forçant, il associerait sommeil à traumatisme et j'imagine que ça peut avoir de fâcheuses conséquences ensuite.

truffe2miel a écrit:

Mets-toi à sa place : transposée sans transition dans un environnement complètement différent (vue, odeur, sons) avec des gens différents... et tout ça loin de maman dans une coque inconfortable ! Evidemment, ce n'est pas drôle ! Mais les mêmes choses vécues tout contre le coeur de maman, ça devient subitement intéressant et stimulant, parce que la sensation d'être perdu sans repère disparaît.

Encore une fois, je n'avais pas vu les choses aussi positivement smile Pour moi, quand je me mets à sa place, je me dis : mon dieu, il va être tellement déboussolé, il va stresser à mort et se sentir tout mal, le pauvre, je veux pas lui faire subir ça. Mais pas une minute je m'étais dit : moi, comme maman, je peux le rassurer et rendre tout ça stimulant. Ca me fait prendre conscience encore une fois à quel point je manque de confiance en moi dans ce nouveau rôle. Bon, encore un truc à travailler smile

truffe2miel a écrit:

Les allergies, je ne peux pas te dire, on ne connait pas ici. Ni mon mari ni moi n'en avons, donc il y avait de toute façon peu de chance pour que nos filles en aient. Et nous avons 3 chats tongue

Tiens, j'avais pas pensé au facteur génétique. C'est vrai que ni Tony ni moi n'avons des allergies, alors ça devrait aller. Hop, un soucis en moins, merci smile

truffe2miel a écrit:

Au contraire, au lieu de te laisser tirer vers le bas par elle, aide-la en essayant de la tirer vers le haut ! Tu vas déjà lui présenter son petit-fils, ce qui sera une excellente raison de sourire ! Et pour Noël, le plus beau des cadeaux !

Oui ça serait idéal. Mais ma crainte, c'est de ne pas avoir l'énergie pour ça puisque notre bébé demande beaucoup d'attention et aussi parce que moi je suis encore dans une phase où tout tourne autour de mon fils et que je dors encore très mal et peu. Je me sens assez fragile à vrai dire mais rien ne m'empêche de garder à l'esprit ces pensées positives que tu m'insuffles et de voir sur place si je vais pouvoir les mobiliser smile j'espère !


Maman d'un petit Evan né le 30 septembre 2010

Hors ligne

 

   #26 29-11-2010 14:20:05

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: Les bébés intenses utopie ou réelle existence ?

Tihya a écrit:

Ah oui, 15 ans quand même ! n'empêche, j'admire ton état d'esprit, c'est une magnifique ressource que tu as là pour être heureuse dans la vie smile

Oui, jusque là ça a toujours super bien marché ! Mais là, je flanche un peu quoi... ça va revenir.

Tihya a écrit:

On voit la pratique dans ce que tu dis tongue c'est quand même tout un bord** cette histoire, mais qu'est-ce qu'on ferait pas pour nos petits amours ?

Je ne te le fais pas dire ! Et puis, je préfère largement passer un trajet de 2 heures à occuper mes filles à temps plein plutôt que de les entendre hurler pendant le même temps roll
Un jour, on est rentrés de Strasbourg en voiture et on a mis 9h30 pour un trajet de 3/4 heures. Il a fallu s'arrêter je ne sais combien de fois un certain temps pour que Gwen cesse d'hurler et accepte enfin de se calmer... C'est là qu'on a compris qu'il fallait que je voyage derrière, avec elle, et que je l'occupe tout du long.


Tihya a écrit:

en tous cas, je retiens, l'histoire de lui faire prendre le bain pendant que l'autre s'affaire pour tout préparer, c'est franchement pas bête ! et puis aussi de trouver le bon moment exact pour partir. Je vais tenter tout ça.

Je te souhaite que ça marche !
L'idée de base est que Bébé ne sente pas trop le "stress" du départ où tout arrive en même temps. Mais pour que ça marche vraiment, il faut que tu aies déjà fait les valises pour être sûre de ne rien oublier et pouvoir vraiment déléguer les derniers préparatifs sans la moindre angoisse. Pour ça, j'ai acheté le contenu de la trousse de toilette pour nous et les filles en double et elle reste toujours dans la valise : ça de moins à penser. Le sac à langer est toujours prêt avec 1 change par personne + 5 couches par bébé + lingettes + tapis à langer + suppos de doliprane.


Je reviens plus tard, mon aînée se réveille sad

Hors ligne

 

   #27 29-11-2010 18:44:12

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: Les bébés intenses utopie ou réelle existence ?

Tihya a écrit:

Il bouge tellement et il a tellement de force (enfin, pour son âge, on s'entend smile ) que si le coussin n'est pas bien coincé, il va vite se désserer autour de lui et là, c'est le drame, il se réveille.

Ah oui, alors dans ce cas nacelle obligatoire. C'en est une qui fait siège auto ? Parce que si oui, vous pouvez vous épargner le cosy, déjà.

Tihya a écrit:

Alors bon, tant pis, ça sera rock'n'roll mais on partira avec la moitié de la maison, nacelle, cosy, coussin d'allaitement, porte-bébé, stérilisateur, etc. etc. etc. Mon dieu rien que d'y penser, j'en ai des sueurs froides !

Nacelle ou cosy, les deux sont redondants wink Porte-bébé, tu mets ton bouchon dedans. Stérilisateur & chauffe-bib, totalement inutile : eau savonneuse et micro-ondes font (beaucoup mieux) l'affaire ! Allège-toi un max, le voyage n'en sera que plus agréable...

Tihya a écrit:

Oui, c'est pareil pour nous mais je pense par contre que c'est plutôt parce que le cosy ne le serre pas assez.

C'est possible... Du coup, laisse tomber le cosy et utilise la nacelle comme siège auto wink


Tihya a écrit:

On sent que toi, la meute d'ours, tu l'as attaquée de front big_smile

C'était ça ou tourner chèvre alors bon... roll (décidément, je fais dans le bestiaire, moi lol)


Tihya a écrit:

ça sera dans l'ordre : tram, ensuite train

ça, ce sera cool pour Bébé qui pourra dormir contre le coeur de maman ou découvrir la ville depuis un endroit rassurant. Par contre, pour vous peut-être moins si vous êtes trop chargés. Prévois grand max un sac à dos + une valise par personne. Si vous emportez la nacelle, celui qui la porte n'a pas de valise (donc grosse valise pour celui qui ne porte pas la nacelle). Pense qu'il faudra qu'on moins un de vous ait une main libre pour gérer les portes, les tickets de transport etc. Idéalement, il faudra que chacun de vous ait au moins une main libre.


Tihya a écrit:

Mais alors la voiture ensuite, ça me stresse. Les périphériques parisiens pour aller en banlieue sont toujours bondés de monde, embouteillages, etc. ce qui fait que le voyage pourrait durer plus d'une heure et si bébé nous fait une crise, on ne pourra pas sortir de la voiture pour le câliner.

Oui, et là tu ne peux pas tellement faire autrement. Traduction : angoisser n'y changera rien - sauf en pire. Donc cherche des aides pour faire passer le temps : si ton bouchon est au biberon, tu peux envisager de lui en donner en voiture, en le laissant dans son siège (on le faisait avec notre puce en nacelle, elle ne s'est jamais étouffée), en plus du bib d'eau coupée à la fleur d'oranger. Et évidemment, jeux et sourires.   


Tihya a écrit:

yikes ... la ptite puce ! mais toi, tu ne culpabilisais pas de la voir épuisée comme ça et de lui faire "subir" cet épuisement ? et puis heu, tu veux dire qu'on est pas sorti de l'auberge quoi smile

Au tout début si. Et puis je me suis dis qu'elle ne souffrait pas vraiment, qu'elle était juste déboussolée. Du coup, on faisait ce qu'il fallait pour que son chamboulement soit le moins fort possible : on la câlinait beaucoup, on restait calmes près d'elle, on jouait avec elle. Et on s'est rendus compte que ça marchait super bien ! De cette façon, tu peux aller où tu veux quand tu veux : ton bébé apprendra à se reposer dans tes bras et à se détendre contre toi. J'ai passé 4 ou 5 heures coincée su les quais du RER à Paris avec un bébé fatigué et un tas de barda dont poussette canne : ça se passe bien, au final, si tu restes zen et que tu parles calmement à ton bébé. Même les situations stressantes sont donc gérables wink
Sinon un bébé n'aime pas les bouchons, c'est impressionnant ! Mais tu peux le "tromper" en jouant avec lui ou en lui donnant un bib de lait (même hors heure de repas).

(ça va empirer avec le temps, parce qu'il va falloir trouver de plus en plus d'idées pour lui changer les idées et l'occuper... A 19 mois, notre grande ne se laisse plus arnaquer aussi facilement ! roll Mais on trouve toujours et c'est chouette de voir son bébé grandir smile


Tihya a écrit:

Si j'arrive à me relancer dans l’aventure "passer une soirée avec tous mes amis et bébé", il faudrait qu'on observe encore une fois ce dont il a besoin pour trouver le sommeil.

Notre deuxième peut s'endormir n'importe où, à condition de lui mettre un bonnet sur la tête. Quand elle a pleuré un peu, elle enfonce sa tête bien dedans pour se cacher les yeux et se laisse aller. Il faut croire qu'elle a besoin de limiter son champ visuel pour se rassurer dans les ambiances bruyantes et animées (plein de gens ou de véhicules). On a donc pris un grand bonnet (taille 6 mois pour un bébé de 2 mois) fourré tout doux à l'intérieur. Elle s'y endort sans difficulté, même si elle a souvent une petite crise de larmes de 5/10 minutes avant (mais on ne la laisse pas pleurer toute seule : elle est contre l'un de nous, en écharpe, et on lui parle et lui fait des bisous tout du long).


Tihya a écrit:

La dernière fois, j'ai plutôt eu l'impression qu'il ne réagissait pas comme ta fille. En fait, tant qu'il y avait du monde et du bruit, il ne pleurait quasiment pas, il avait ses yeux grands ouverts et il regardait partout (avec une petite bouille que j'adore d'ailleurs tongue)

Pareil pour nos deux puces au même âge : un bébé de cet âge n'a pas encore appris à "décrocher" des stimulis. D'ailleurs, un bébé de cet âge à qui tu mets un liquide dans la bouche avale par réflexe : il n'a pas encore appris à recracher : c'est pareil pour tout => tu lui fais rentrer un signal visuel par les pupilles, il absorbe. Au bout d'un moment, ça devient juste trop et dès qu'il n'est plus stimulé, il se met à évacuer la surcharge... en hurlant. Pour être tranquille, garde ton bébé contre toi le plus possible et offre-lui régulièrement la possibilité de se reposer (petit tour ailleurs). Quand tu sens qu'il commence à fatiguer (yeux moins vifs ou trop vifs, il s'agite, il se met un poing dans la bouche, il commence à émettre des sons plaintifs etc), propose-lui de s'endormir (sortir de la pièce, aller dehors, lui mettre un bonnet et le promener, n'importe quelle méthode de dodo qui marche, quoi wink
Ton fils était tout simplement sur-stimulé, ce jour-là wink

Tihya a écrit:

. Ce qui était bizarre, c'est que généralement, notre fils tiens pas plus de 30m.

Et voila, tu as parfaitement compris les besoins et le rythme de ton fils smile Au bout de 25 minutes, propose-lui un petit répit. ça devrait aider grandement !


Tihya a écrit:

Un peu comme s'il avait besoin de calme pour s'exprimer correctement. Bizarre non ?

Non, ça me paraît logique : c'est quand il a la "place" de le faire qu'il évacue les stimulis en surcharge et le trop-plein d'émotions. Nous aussi, on peut tenir sur nos réserves quand on est le nez dans une tâche (travailler 1 jour + 1 nuit + 1 jour), mais ensuite on s'effondre... et pas toujours de bon poil wink


Tihya a écrit:

Sur le principe, je suis ok. Mais je me dis que quand même, il est si petit, il pourrait attendre un peu avant de subir ça, histoire qu'il soit un peu plus fort.

Il n'a pas besoin d'être "fort", ce n'est pas une torture wink C'est juste fatigant pour son petit esprit, d'où le besoin de le laisser régulièrement se reposer dans un environnement plus calme et de respecter son rythme. Si tu peux, même chez des amis, la prochaine fois que tu le sens dans un tel état de nerfs, donne-lui un bain chaud (37,5° au lieu de 37°) et isole-toi ensuite pour un petit câlin-dodo. Effet relaxant garanti ! smile 


Tihya a écrit:

Enfin, c'est ce que je me dis mais j'ai une amie qui me dit que l'argument "il est trop petit" c'est une excuse, et que je vais le ressortir tout le temps même quand il grandira, parce qu'en fait ça veut juste dire que moi je me sens pas à l'aise. N'empêche, je le trouve tellement tout petit et sensible...

Ta copine n'a pas tort, mais le point essentiel qu'il faut que tu acceptes, c'est qu'exposer ton bébé au bruit ou à votre vie sociale n'est pas synonyme de torture ! C'est fatigant, bon. Mais ce n'est pas grave : en lui offrant les conditions de calme dont il a besoin régulièrement, ce genre de soirée est surtout un excellent moyen de l'habituer en douceur à sa propre vie sociale (crèche, journée chez les grands-parents, amitiés à la maternelle etc) : il ne sera pas toujours dans le petit cocon chambre-salon avec maman-papa et lui montrer tôt que ce fait est positif et agréable est une bonne chose.
Accessoirement, ne pas renoncer à votre vie sociale est important pour vous, pour votre couple. C'est sain !


Tihya a écrit:

Oui ça c'est entièrement vrai mais j'ai encore beaucoup de mal à me contrôler là-dessus. Comme je t'ai dit, j'y travaille parce que je n'ai surtout pas envie que mon fils intègre par ce biais là des angoisses qui en fait me sont propres. .

ça va venir smile Et puis après la première soirée réussie due à ton propre changement de point de vue, tu auras de bonnes bases pour te lancer dans "je suis une super maman et je n'ai peur de rien" wink


Tihya a écrit:

il associerait sommeil à traumatisme et j'imagine que ça peut avoir de fâcheuses conséquences ensuite.

Oui, pareil pour nous. On ne voulait pas non plus la laisser croire qu'elle était seule. Il est important qu'elle sache qu'on est là pour elle. Tout dépend en fait du type de pleurs, certains pleurs ne doivent pas être ignorés (Bébé 1 pour nous) d'autres sont simplement un petit "miaou" de "je me plains, je râle, mais en fait je dors" (Bébé 2 dans notre cas). 


Tihya a écrit:

Pour moi, quand je me mets à sa place, je me dis : mon dieu, il va être tellement déboussolé, il va stresser à mort et se sentir tout mal, le pauvre, je veux pas lui faire subir ça. Mais pas une minute je m'étais dit : moi, comme maman, je peux le rassurer et rendre tout ça stimulant.

Et pourtant, c'est merveilleux de découvrir toutes ces choses, les lumières et les sons ! Surtout quand on n'a pas besoin d'avoir peur parce qu'on est bien au chaud tout contre maman wink Quand tu sens que tu stresses, change-toi les idées à toi-même en expliquant à ton bébé ce qu'il a vu/entendu qui te stresse, toi, et en lui expliquant que ce n'est pas dangereux, c'est juste ci ou ça. C'est impressionnant, hein ? ça fait du bruit, ah oui alors ! Mais ne t'en fais pas mon chéri, c'est juste un train, ce n'est pas dangereux. ça sert à transporter les gens où ils veulent, heureusement qu'ils sont là, les trains !


Tihya a écrit:

Tiens, j'avais pas pensé au facteur génétique. C'est vrai que ni Tony ni moi n'avons des allergies, alors ça devrait aller. Hop, un soucis en moins, merci smile

smile Dans ce cas, le risque est très très mince, il faudrait vraiment manquer de chance ! Pour être sûre, vas dans une animalerie et passe quelques minutes dans le rayon chats, comme si tu voulais en choisir un (profites-en pour lui faire entendre les miaou des chats et sentir l'odeur des oiseaux, par exemple). S'il a une réaction allergique, 5 jours près d'un chat ne sont pas conseillés, sinon... sois zen.


Tihya a écrit:

Oui ça serait idéal. Mais ma crainte, c'est de ne pas avoir l'énergie pour ça puisque notre bébé demande beaucoup d'attention et aussi parce que moi je suis encore dans une phase où tout tourne autour de mon fils et que je dors encore très mal et peu.

Tu n'as pas besoin d'énergie : sois juste toi-même, et positive. Ta belle-mère aura certainement plaisir à voir son petit-fils, même du fond de sa dépression. Et quand tu te sens tirée vers le bas, dis-toi que toi, tu t'en es sortie ! C'est certes malheureux pour elle qu'elle y soit encore, mais puisque tu as réussi, pourquoi pas elle ? Ce n'est qu'une question de temps.

Hors ligne

 

   #28 30-11-2010 10:46:42

LestatPapa
Membre
Date d'inscription: 16-06-2009
Messages: 2328

Re: Les bébés intenses utopie ou réelle existence ?

Ouch les pavés ! lol J'ai du retard à rattraper on dirait...
Bon je réponds juste à la partie qui me concerne pour le moment :

Tihya a écrit:

C'est vrai que ça sent la bonne papouille-débrouille de parents smile mais ça a l'air de fonctionner, pauvre table à langer ! lol et alors, là ça va mieux ?

Oui c'est tout bon merci wink Il a retrouvé son appétit depuis quelques jours, et sa rhino/toux est en train de partir gentiment... en attendant la prochaine fois qu'il aura quelque chose wink

Tihya a écrit:

Voui, j'ai fait mes études à Genève, à Unimail même, et là je suis en congé maternité (big_smile) mais normalement je travaille à Rive (d'ailleurs je suis pas très pressée d'y retourner faut avouer !). Et toi, qu'est-ce que tu fais ?

J'imagine ! (ma femme a carrément arrêté de bosser 1 année...)
Profites en bien wink

Moi je bosse vers Meyrin, dans l'informatique bancaire smile

Hors ligne

 

   #29 01-12-2010 20:04:14

TihyaMaman
Membre
Lieu: Geneve
Date d'inscription: 14-07-2010
Messages: 78

Re: Les bébés intenses utopie ou réelle existence ?

Lestat a écrit:

Ouch les pavés ! lol J'ai du retard à rattraper on dirait...

Oui, faut dire qu'on s'est totalement lâchée avec truffe lol

Lestat a écrit:

Oui c'est tout bon merci wink Il a retrouvé son appétit depuis quelques jours, et sa rhino/toux est en train de partir gentiment... en attendant la prochaine fois qu'il aura quelque chose wink

Super, ça c'est une bonne nouvelle big_smile moi j'avoue, je me réjouis pas du tout du premier rhume qu'il va attraper. Je sens que je vais baliser à mort ! mad

Lestat a écrit:

Moi je bosse vers Meyrin, dans l'informatique bancaire smile

Ohhhh, un petit informaticien big_smile Le trajet Onex-Meyrin, ça doit être bien sympa n'empêche... burp.

truffe2miel a écrit:

Oui, jusque là ça a toujours super bien marché ! Mais là, je flanche un peu quoi... ça va revenir.

Moi, du peu que je connais de toi, je n'ai jamais douté une seule seconde que ça va revenir smile

truffe2miel a écrit:

Un jour, on est rentrés de Strasbourg en voiture et on a mis 9h30 pour un trajet de 3/4 heures. Il a fallu s'arrêter je ne sais combien de fois un certain temps pour que Gwen cesse d'hurler et accepte enfin de se calmer...

Mon dieu mad ça c'est exactement ce que je redoute ! mais du coup, c'est sûr, on va s'en occuper non-stop comme tu fais et user de tous les moyens à disposition !!

truffe2miel a écrit:

Ah oui, alors dans ce cas nacelle obligatoire. C'en est une qui fait siège auto ? Parce que si oui, vous pouvez vous épargner le cosy, déjà.

Non, malheureusement la nacelle n'est pas adaptée pour la voiture. On est obligé de se coltiner cosy+nacelle et donc on est sûr que bébé ne sera pas à l'aise dans son cosy sad Au moins tu me diras, on est averti, on peut s'y préparer.

truffe2miel a écrit:

Allège-toi un max, le voyage n'en sera que plus agréable...

T'as raison, en fait c'est ce que je vais faire. C'est fou n'empêche, mon stress me faisait paniquer sur tout et je n'avais absolument pas ce genre d'idées pleines de bon sens qui pourtant simplifient totalement la vie !

truffe2miel a écrit:

Idéalement, il faudra que chacun de vous ait au moins une main libre.

Ca me paraît très utopique, mais si bébé dort dans sa nacelle jusqu'à l'arrivée dans le train, on peut rêver d'avoir même 4 mains libres big_smile

truffe2miel a écrit:

Oui, et là tu ne peux pas tellement faire autrement. Traduction : angoisser n'y changera rien - sauf en pire. Donc cherche des aides pour faire passer le temps : si ton bouchon est au biberon, tu peux envisager de lui en donner en voiture, en le laissant dans son siège (on le faisait avec notre puce en nacelle, elle ne s'est jamais étouffée), en plus du bib d'eau coupée à la fleur d'oranger. Et évidemment, jeux et sourires.

Oui on fera ça ! On est prêt ! tongue Et puis oui, il est au biberon malheureusement. Je n'ai pas réussi à allaiter... c'est un très grand regret d'ailleurs, j'adorais l'avoir au sein ! Mais maintenant que j'ai compris le truc, je ne me ferai plus avoir au 2ème et j'espère que je pourrai l'allaiter comme il faut.

truffe2miel a écrit:

(ça va empirer avec le temps, parce qu'il va falloir trouver de plus en plus d'idées pour lui changer les idées et l'occuper... A 19 mois, notre grande ne se laisse plus arnaquer aussi facilement ! roll Mais on trouve toujours et c'est chouette de voir son bébé grandir smile

J'aime bien l'idée de les "arnaquer" tongue Depuis que je t'ai lue, j'ai direct adopté l'expression !

truffe2miel a écrit:

Notre deuxième peut s'endormir n'importe où, à condition de lui mettre un bonnet sur la tête.

Ils sont bizarres ces bébés quand même cool le coup du bonnet, il fallait y penser n'empêche !

truffe2miel a écrit:

Au bout d'un moment, ça devient juste trop et dès qu'il n'est plus stimulé, il se met à évacuer la surcharge... en hurlant. Pour être tranquille, garde ton bébé contre toi le plus possible et offre-lui régulièrement la possibilité de se reposer (petit tour ailleurs). Quand tu sens qu'il commence à fatiguer (yeux moins vifs ou trop vifs, il s'agite, il se met un poing dans la bouche, il commence à émettre des sons plaintifs etc), propose-lui de s'endormir (sortir de la pièce, aller dehors, lui mettre un bonnet et le promener, n'importe quelle méthode de dodo qui marche, quoi wink

C'est une bonne technique, je la mettrai en place à la prochaine occasion. Et puis avec tes explications, le comportement de mon fils prend plus de sens je dois dire !

truffe2miel a écrit:

Ton fils était tout simplement sur-stimulé, ce jour-là wink

Pauvre chou... yikes

truffe2miel a écrit:

le point essentiel qu'il faut que tu acceptes, c'est qu'exposer ton bébé au bruit ou à votre vie sociale n'est pas synonyme de torture ! C'est fatigant, bon. Mais ce n'est pas grave : en lui offrant les conditions de calme dont il a besoin régulièrement, ce genre de soirée est surtout un excellent moyen de l'habituer en douceur à sa propre vie sociale (crèche, journée chez les grands-parents, amitiés à la maternelle etc) : il ne sera pas toujours dans le petit cocon chambre-salon avec maman-papa et lui montrer tôt que ce fait est positif et agréable est une bonne chose.
Accessoirement, ne pas renoncer à votre vie sociale est important pour vous, pour votre couple. C'est sain !

C'est vrai que j'ai toujours du mal avec ça... je suis d'accord qu'on ne doit pas renoncer à notre vie sociale, on en a besoin. Mais par rapport à mon bébé, je n'arrive pas à m'y faire et oui, je me dis que c'est une torture nerveuse. J'arrive pas à voir en quoi ça va l'habituer à sa vie sociale future alors qu'il n'a que 2 mois. Dans mon entourage il y a une petite fille justement qui a des parents (mes amis) qui lui ont toujours "appris" à supporter le bruit et à être avec du monde, eh bien elle est hyper timide et pas du tout sociable. Alors je me dis qu'il n'y a pas de lien. Et puis je ne voudrais pas que mon fils associe "plein de gens" à "fatigue" ou "moment désagréable". J'imagine que c'est pour ça exactement que tu me conseilles de beaucoup le câliner dans ces moments et de lui donner quelques moments de calme pour que tout se passe bien. J'essayerai.

truffe2miel a écrit:

Et pourtant, c'est merveilleux de découvrir toutes ces choses, les lumières et les sons ! Surtout quand on n'a pas besoin d'avoir peur parce qu'on est bien au chaud tout contre maman wink Quand tu sens que tu stresses, change-toi les idées à toi-même en expliquant à ton bébé ce qu'il a vu/entendu qui te stresse, toi, et en lui expliquant que ce n'est pas dangereux, c'est juste ci ou ça. C'est impressionnant, hein ? ça fait du bruit, ah oui alors ! Mais ne t'en fais pas mon chéri, c'est juste un train, ce n'est pas dangereux. ça sert à transporter les gens où ils veulent, heureusement qu'ils sont là, les trains !

Bonne idée smile je n'ai pas encore l'habitude de lui parler comme ça, sur le mode "enfant", mais j'imagine que ça vient avec l'expérience !

truffe2miel a écrit:

Tu n'as pas besoin d'énergie : sois juste toi-même, et positive. Ta belle-mère aura certainement plaisir à voir son petit-fils, même du fond de sa dépression. Et quand tu te sens tirée vers le bas, dis-toi que toi, tu t'en es sortie ! C'est certes malheureux pour elle qu'elle y soit encore, mais puisque tu as réussi, pourquoi pas elle ? Ce n'est qu'une question de temps.

Oui chaque fois que je la vois, j'essaie de lui donner de l'espoir et du courage, de discuter avec elle. Là où ça me pompe de l'énergie c'est que sa souffrance me touche et que j'ai envie de pouvoir l'aider (à mon niveau). Et aussi que comme je te disais, le simple fait de ne pas penser à mon bébé, actuellement ça me demande de la concentration smile mais bon, il faut que je sois cool, au pire je reste focalisée sur mon bébé et j'espère qu'elle pourra comprendre que pour le moment, c'est plus fort que moi ! wink

Pour finir, je voudrais vous dire encore merci à toi et Lestat. Discuter avec vous des moindres petits détails qui me tracassent m'a vraiment beaucoup aidée ! Non seulement grâce à ce fil bébé dort dans sa nacelle (!!!!!!!!! eh oui, ça fonctionne encore big_smile ) et ça, ça a changé littéralement notre vie et ça a contribué à diminuer monstrueusement mon stress, mais en plus je me sens maintenant vraiment prête à partir pour Paris et zen avec cette perspective (et ça, c'était pas gagné smile ).

Bref, je pète la forme et j'envisage positivement ce voyage, et c'est en grande partie grâce à vous !


Maman d'un petit Evan né le 30 septembre 2010

Hors ligne

 

   #30 03-12-2010 10:04:48

LestatPapa
Membre
Date d'inscription: 16-06-2009
Messages: 2328

Re: Les bébés intenses utopie ou réelle existence ?

Tihya a écrit:

Oui, faut dire qu'on s'est totalement lâchée avec truffe lol

Bienvenue dans le club des artisans paveurs littéraires tongue
(toujours pas eu/pris le temps de lire vos échanges d'ailleurs, mais je ne désespère pas)

Tihya a écrit:

Super, ça c'est une bonne nouvelle big_smile moi j'avoue, je me réjouis pas du tout du premier rhume qu'il va attraper. Je sens que je vais baliser à mort ! mad

Merci wink
On s'y fait à tout... ça fait souvent un peu peur la 1ère fois que ça arrive, selon ce qui arrive, mais dès la 2ème fois on est parés - déjà parce qu'on a tout ce qu'il faut à la maison (médocs etc) lol mais surtout parce que c'est du "déjà vu", on sait comment ça se passe, quels gestes faire et comment. C'est comme pour changer une couche, la 1ère fois tu galères un peu, après ça devient un automatisme. C'est un peu pareil wink

L'exemple que j'aime bien citer c'est la 1ère bronchio qu'a eue Néo, à l'époque avec ma femme on ne savait pas ce que c'était : ben je peux te dire que ça faisait vraiment bizarre, de voir son bébé avoir de plus en plus de mal à respirer, les côtes et la gorge qui se creusent à chaque respiration, les bronches archi-prises, il voulait rien avaler (pas de liquide rien), devenait tout faible et apathique, etc... Hop, appel à la permanence d'urgence (car c'était un dimanche matin, évidemment !), le médecin de garde a fait ce qu'il pouvait mais l'état de Néo était toujours aussi lamentable, peu d'amélioration -> hop à l'Hosto des enfants (HUG), avec monitoring de son taux d'oxygène, inspiration de Ventolin toutes les 2 heures etc. On y a passé toute l'après-midi, et le soir on a tout juste pu rentrer, avec réserve qu'au moindre truc suspect on y retourne.
Heureusement ça s'est arrangé les jours suivants.
-> depuis : il en a fait plusieurs, et... on n'appelle même plus de médecin/pédiatre smile (à part pour éventuellement renouveler le ou les ordonnances lol) Et en s'y prenant tôt pour le soigner, dès les 1ers symptômes, ça guérit d'autant plus vite d'ailleurs.
Tu vois ce que je veux dire ? wink

Tihya a écrit:

Ohhhh, un petit informaticien big_smile

Hey, pourquoi "petit" !
tongue

T'as fait quoi comme études au fait, dans quelle fac ? (je tente ma chance : sciences eco ? Joker : en Droit ?)
Et tu bosses dans quoi ?

Tihya a écrit:

Le trajet Onex-Meyrin, ça doit être bien sympa n'empêche... burp.

Non pas spécialement, y a pas de vignoble sur le Pont-Butin lol

Amatrice de pinard ? roll

Tihya a écrit:

Bref, je pète la forme et j'envisage positivement ce voyage, et c'est en grande partie grâce à vous !

J'y suis pas pour grand chose perso, mais merci quand même wink

Hors ligne

 

Pied de page du Forum

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB


Copyright © 2001-2009 JeunePapa.com


Conseils beauté | Faire-part de mariage et naissance | Faire-Part Bébé | Poussette

1597245370