#31 04-12-2010 02:26:37

TihyaMaman
Membre
Lieu: Geneve
Date d'inscription: 14-07-2010
Messages: 78

Re: Les bébés intenses utopie ou réelle existence ?

Lestat a écrit:

Bienvenue dans le club des artisans paveurs littéraires tongue
(toujours pas eu/pris le temps de lire vos échanges d'ailleurs, mais je ne désespère pas)

Non mais te force pas non plus, c'est plein de micro-détails de ma vie et de bons conseils de truffe tongue

Lestat a écrit:

L'exemple que j'aime bien citer c'est la 1ère bronchio qu'a eue Néo

mad quel truc de folie !! moi si mon fils me fait ça, je pense que je vais avoir une attaque cardiaque !! ça doit être impressionnant de voir un trou se former dans sa gorge à chaque inspiration... mais je vois ce que tu veux dire avec les couches (et puis finalement avec tout, l'endormir, l'habiller, lui donner à manger, l'amuser, etc.), c'est un coup de main à prendre smile et puis au pire, je connais bientôt par coeur le numéro de notre pédiatre et vraiment très bien le chemin des HUG !

Lestat a écrit:

Hey, pourquoi "petit" !

Pourquoi pas ? big_smile c'était un "petit" affectueux, parce que tu as l'air bien sympathique au fond huhu. Sans rancune ?

Lestat a écrit:

T'as fait quoi comme études au fait, dans quelle fac ? (je tente ma chance : sciences eco ? Joker : en Droit ?)
Et tu bosses dans quoi ?

Raté ! mais t'étais pas loin pourtant :p (même si au fond de moi je me demande qu'est-ce qui a bien pu te faire penser que j'avais fait sciences économiques ou droit dans ce que j'écris ici... )

J'ai fait sociologie avec beaucoup de passion. Pis ensuite j'ai rencontré Tony et on connait la suite... smile donc il faut bien qu'on vive et qu'on mange, alors actuellement je suis secrétaire dans une société de gestion de fortune et même si mon boss est adorable, je ne perds pas espoir d'un jour sortir de la finance (beurk) et de pouvoir poursuivre mes études. Qui sait, je serai peut-être sociologue... un jour... (on peut toujours rêver hein smile ).

Sans être indiscrète, toi tu travailles pour quelle banque ?

Lestat a écrit:

Non pas spécialement, y a pas de vignoble sur le Pont-Butin lol

Ah je l'avais oublié ce vieux pont ! je sais pas pourquoi, je l'ai toujours trouvé super glauque smile

Lestat a écrit:

Amatrice de pinard ? roll

Pas spécialement, mais peut-être que mes 11 mois d'abstinence d'alcool commencent à me peser mad


Maman d'un petit Evan né le 30 septembre 2010

Hors ligne

 

   #32 06-12-2010 12:28:03

LestatPapa
Membre
Date d'inscription: 16-06-2009
Messages: 2328

Re: Les bébés intenses utopie ou réelle existence ?

Tihya a écrit:

Non mais te force pas non plus, c'est plein de micro-détails de ma vie et de bons conseils de truffe tongue

Justement tongue

Tihya a écrit:

mad quel truc de folie !! moi si mon fils me fait ça, je pense que je vais avoir une attaque cardiaque !! ça doit être impressionnant de voir un trou se former dans sa gorge à chaque inspiration... mais je vois ce que tu veux dire avec les couches (et puis finalement avec tout, l'endormir, l'habiller, lui donner à manger, l'amuser, etc.), c'est un coup de main à prendre smile

Oui voilà c'est un peu le même cheminement, même si c'est un peu moins agréable comme tu t'en doutes wink

Tihya a écrit:

Pourquoi pas ? big_smile c'était un "petit" affectueux, parce que tu as l'air bien sympathique au fond huhu. Sans rancune ?

lol ben oui évidemment, surtout que je l'ai bien pris comme tel ! Ma réponse était une boutade en fait, à ne pas prendre au sérieux wink
(et merci pour le côté "sympathique", je te - enfin vous à Tony et toi - retourne le compliment wink)

Tihya a écrit:

Raté ! mais t'étais pas loin pourtant :p (même si au fond de moi je me demande qu'est-ce qui a bien pu te faire penser que j'avais fait sciences économiques ou droit dans ce que j'écris ici... )

Rien du tout, c'est juste que j'ai fréquenté Uni Mail pendant 1 an, en Sciences Eco justement, et connu quelques personnes qui y ont fait du Droit lol

Tihya a écrit:

J'ai fait sociologie avec beaucoup de passion.

Ah tiens, tu peux expliquer/développer ? Pour quelle(s) raison(s) ?

T'as été jusqu'à quelle année ?

Tihya a écrit:

Pis ensuite j'ai rencontré Tony et on connait la suite... smile donc il faut bien qu'on vive et qu'on mange, alors actuellement je suis secrétaire dans une société de gestion de fortune et même si mon boss est adorable, je ne perds pas espoir d'un jour sortir de la finance (beurk) et de pouvoir poursuivre mes études. Qui sait, je serai peut-être sociologue... un jour... (on peut toujours rêver hein smile ).

Bah oui pourquoi pas ! D'autant plus si t'as fait tes études là-dedans et qu'en plus ça te plaît, ce serait dommage de passer à côté...
Après faut voir comment c'est faisable, entre ton job actuel et celui de Tony, enfin bon je suppose que vous en avez déjà bien discuté les 2 wink

Tihya a écrit:

Sans être indiscrète, toi tu travailles pour quelle banque ?

Pas pour une banque, je t'envoie ça par MP.

Tihya a écrit:

Ah je l'avais oublié ce vieux pont ! je sais pas pourquoi, je l'ai toujours trouvé super glauque smile

Tiens, marrant, ce serait intéressant de savoir pourquoi smile
Perso je le trouve pas spécialement glauque, ça reste un grand pont et utilitaire certes, mais la vue est vraiment magnifique surtout en revenant (direction Lancy) en fin d'après-midi/début de soirée : avec une bonne visibilité tu peux voir tout le Salève, le centre de Genève, un bout du lac et tous les massifs montagneux plus loin, y.c. le Mont Blanc ! En plus selon les couleurs du coucher du soleil ça rajoute un côté assez particulier et très chouette au paysage smile
Et sinon à une époque on pouvait même sauter du Pont en "Pendule" (comme le saut à l'élastique mais accroché à la taille), j'avais fait ça une fois, très sympa ! (bon faut aimer ce genre de truc... tongue) Mais je crois qu'ils ne font plus, je sais pas pourquoi d'ailleurs tiens.

Tihya a écrit:

Pas spécialement, mais peut-être que mes 11 mois d'abstinence d'alcool commencent à me peser mad

Ah oui en effet... remarque je pense que tu sais que tu peux quand même boire un peu si tu veux, même en période d'allaitement smile (je suppose que tu allaites ?)

Hors ligne

 

   #33 06-12-2010 20:54:44

TihyaMaman
Membre
Lieu: Geneve
Date d'inscription: 14-07-2010
Messages: 78

Re: Les bébés intenses utopie ou réelle existence ?

Lestat a écrit:

Oui voilà c'est un peu le même cheminement, même si c'est un peu moins agréable comme tu t'en doutes wink

Certes, il va sans dire mad

Lestat a écrit:

(et merci pour le côté "sympathique", je te - enfin vous à Tony et toi - retourne le compliment wink)

big_smile

Lestat a écrit:

Rien du tout, c'est juste que j'ai fréquenté Uni Mail pendant 1 an, en Sciences Eco justement, et connu quelques personnes qui y ont fait du Droit lol

Ouf ! quelque part, tu me rassures smile et alors, t'as pas aimé sciences économiques ? tu me diras, moi non plus ! et du coup, t'as fait quoi comme études ensuite ?

Lestat a écrit:

Ah tiens, tu peux expliquer/développer ? Pour quelle(s) raison(s) ?
T'as été jusqu'à quelle année ?

Ouch. Oui volontiers, avec plaisir. D'ailleurs c'est marrant, le fait de parler de sociologie, je le ressens comme une chose extrêmement intime et je suis comme touchée que tu veuilles en savoir plus sur cette passion. C'est un sujet hyper sensible chez moi, surtout que je suis en diète depuis 2 ans et que ça me manque beaucoup. Attention, risque de digression et de pavé lol

J'ai eu ma licence de sociologie (j'ai pas fait le master ni le doctorat). En fait, quand j'ai commencé l'uni, je m'étais inscrite en Relations Internationales, je voulais devenir avocate internationale smile et là, j'ai eu un cours de sociologie et ça a été le coup de foudre !

En réalité, j'ai eu la chance de tomber sur un prof génial. Il nous a fait un cours sur l'évolution des moeurs depuis le 16ème jusqu'aujourd'hui. L'idée c'était que les codes sociaux évoluent dans le sens d'un auto-contrôle de soi - son corps, ses émotions - toujours plus poussé. Que donc c'est par un lent travail social, càd par l'histoire et la socialisation, qu'on a appris en France à ne plus roter, péter en public, à ne plus se moucher dans la nappe de table, à ne plus aller uriner derrière les rideaux mais aussi à ne plus se laisser aller émotivement parlant (contenir sa violence, sa colère, sa tristesse, ses désirs sexuels, sa jalousie, etc.) dans la sphère publique. Il nous montrait les livres qui édictaient les "bonnes manières" de l'époque et leur évolution dans le temps, c'était vraiment passionnant smile certains sociologues appellent cette évolution "le processus de civilisation", càd le processus social et historique (et non pas un processus génétique ou "naturel") grâce ou à cause duquel chaque individu de la société française a appris à devenir un homme "civilisé", auto-contrôlé et non pas "barbare" ou "animal". En gros, on peut dire qu'il y a un rapport entre structures sociales (les codes, les valeurs, les moeurs, la loi, etc.) et structures mentales (façon de voir le monde, de parler, de marcher, de penser, de ressentir, etc.).

Ce qui m'a bouleversée (n'ayons pas peur des mots) dans ce cours et donc dans l'approche sociologique du monde, c'est justement que je me suis soudain rendue compte que ma manière de parler, de marcher, de gérer mes émotions, de m'habiller, de me mouvoir, était en grande partie une conséquence de l'histoire, que j'avais intériorisé énormément de codes sociaux par ma socialisation sans jamais m'en rendre compte et que finalement j'étais un individu qui faisait partie d'un ensemble - la société -. Du coup, je comprenais mieux qui j'étais et pourquoi j'étais comme j'étais et j'avais le sentiment de comprendre quelle était ma place dans ce monde. Et puis mes 5 années d'uni ont continué à alimenter tout ça, je n'ai jamais été déçue d'avoir choisi cette filière.

Après coup, je me rends bien compte que si j'ai tellement flashé sur une telle approche, c'est aussi parce que j'ai eu une éducation totalement permissive, disons plutôt une non-éducation, et que je me suis toujours sentie perdue (d'où mes deux dépressions d'ailleurs). Du coup, la sociologie (et aussi la structure universitaire) m'a donné des réponses, des repères, un intérêt pour les gens, pour ce qu'ils vivent, pour la politique, les médias, pour tout ce qui fait notre société aujourd'hui et tout ce qui l'a construite auparavant. Et puis, c'est quand même très abstrait comme science (il y a des concepts que j'ai vraiment mis du temps à capter) du coup ça assouvit mon besoin d'abstraction, de connaissances et de questionnements profonds sur le sens de la vie, le pourquoi du comment de toutes choses. Et finalement, je crois que j'ai toujours fonctionné sur le mode "passion" dans ma vie, avec mes amis, en amour, dans le choix de mes études, de mes loisirs. Je crois que je ne sais pas être autrement qu'excessive et émotive.

Enfin, je ne sais pas si j'ai été claire, j'ai essayé de faire au plus court mais je crois que je me suis ratée sur ce coup tongue

Lestat a écrit:

Bah oui pourquoi pas ! D'autant plus si t'as fait tes études là-dedans et qu'en plus ça te plaît, ce serait dommage de passer à côté...
Après faut voir comment c'est faisable, entre ton job actuel et celui de Tony, enfin bon je suppose que vous en avez déjà bien discuté les 2 wink

Oui, on en a beaucoup discuté ! On ne sait pas encore comment on va y arriver, mais j'espère pouvoir un jour avoir le doctorat en socio dont j'ai tant rêvé et surtout avoir un métier en rapport avec mes études. Mais je veux aussi plein d'enfants... et malheureusement, l'un ne va pas bien avec l'autre. Je me suis donné jusqu'à environ 40 ans pour réussir tout ça, ça me laisse encore un peu de marge tongue

Lestat a écrit:

Tiens, marrant, ce serait intéressant de savoir pourquoi smile
Perso je le trouve pas spécialement glauque, ça reste un grand pont et utilitaire certes, mais la vue est vraiment magnifique surtout en revenant (direction Lancy) en fin d'après-midi/début de soirée : avec une bonne visibilité tu peux voir tout le Salève, le centre de Genève, un bout du lac et tous les massifs montagneux plus loin, y.c. le Mont Blanc ! En plus selon les couleurs du coucher du soleil ça rajoute un côté assez particulier et très chouette au paysage smile
Et sinon à une époque on pouvait même sauter du Pont en "Pendule" (comme le saut à l'élastique mais accroché à la taille), j'avais fait ça une fois, très sympa ! (bon faut aimer ce genre de truc... tongue) Mais je crois qu'ils ne font plus, je sais pas pourquoi d'ailleurs tiens.

Ta vision de ce pont est décidément très poétique smile Mais tu dois sûrement avoir raison ! Moi si je le trouve si glauque, c'est parce que justement on dirait le pont idéal pour sauter et se jeter en bas ! En fait je crois que quand j'étais jeune et que j'habitais à Confignon, on fantasmait pas mal sur les suicides qu'il y avait depuis le Pont-Butin et depuis ça m'est restée. C'est bête hein comme raison yikes

Lestat a écrit:

Ah oui en effet... remarque je pense que tu sais que tu peux quand même boire un peu si tu veux, même en période d'allaitement smile (je suppose que tu allaites ?)

Snif... non je n'allaite plus. C'est triste, j'aimais tellement avoir mon petit bout au sein, rien que d'y penser ça me fait un pincement au coeur. Tu me diras, champagne ! Je peux sortir la bouteille ! Mais à part un mini kir, j'ai encore rien osé boire de peur de me retrouver bourrée à devoir m'occuper de mon bébé tongue et puis, je suis plutôt du genre fumeuse...


Maman d'un petit Evan né le 30 septembre 2010

Hors ligne

 

   #34 18-08-2011 08:47:13

dioukPapa
Membre
Lieu: 31
Date d'inscription: 09-08-2011
Messages: 145

Re: Les bébés intenses utopie ou réelle existence ?

salut a tous , je n'ai pas tout lu, boulot oblige , mais mon fils est qualifié de bébé intense, c'est  une demande perpétuelle de contact;  un sommeil difficile , très dur a endormir, se réveille souvent, un besoin constant d’être rassuré, des que je suis a la maison je ne peu pas sortir de son champ de vision sinon c'est des hurlements...
aujourd'hui a 17 mois ça commence a aller un tout petit peu mieux , mais au début ça a été épuisant , physiquement, moralement...

Hors ligne

 

   #35 18-08-2011 14:16:48

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: Les bébés intenses utopie ou réelle existence ?

C'est quand même surprenant, cette notion de bébé intense. Tous ceux que je connais sont comme tu décris, Diouk. Alors tous les bébés auraient des besoins intenses, et seuls quelques-uns des besoins moindres... ?

Hors ligne

 

   #36 19-08-2011 08:37:46

dioukPapa
Membre
Lieu: 31
Date d'inscription: 09-08-2011
Messages: 145

Re: Les bébés intenses utopie ou réelle existence ?

bah si tu veux il a des réactions de bébé, mais multiplié par 10, tu lui déplace une chaise dans la chambre , il ne dort plus pendant 3 jours!!tout est démesuré et  il est hyper sensible.
c'est un peu dur a définir car tout les bébé ont effectivement de gros besoin...

Hors ligne

 

Pied de page du Forum

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB


Copyright © 2001-2009 JeunePapa.com


Conseils beauté | Faire-part de mariage et naissance | Faire-Part Bébé | Poussette

1596791732