#11 03-09-2011 14:39:22

LestatPapa
Membre
Date d'inscription: 16-06-2009
Messages: 2328

Re: Des livres jeunesse non-sexistes pour tordre les clichés à la racine

ptiloulou a écrit:

Le problème de ces histoires c'est qu'elles ne montrent qu'une seule possibilité. Un homme (forcément beau et/ou intelligent) épouse une jeune femme. Mais un couple ça peut être aussi 2 hommes ou 2 femmes.
Cacher cela aux enfants, c'est les exposer à l'homophobie ou au malaise de se sentir différent, hors du cadre "normal".

C'est bizarre, j'ai pourtant été élevé dans une éducation pourtant classique et donc assez "sexiste" (fille -> poupée, garçon -> foot, garçon -> futur homme fort de la maison, femme -> cuisine/ménage, homosexuels -> hein quoi kesako ??), comme la majorité des gens de mon âge, et je ne suis pas homophobe, au contraire même...
Si j'avais joué à la poupée étant petit, j'aurais peut-être fini gay ? ...

Plus sérieusement : perso je ne pense pas que le sexisme (edit : modéré j'entends) sur les jouets pour enfants en bas-âge va faire de ces mêmes enfants des homophobes. Ca pour moi c'est de la parano.
Ce qui en fera peut-être des homophobes, c'est l'éducation de leurs parents et les schémas dont ils vont s'inspirer et éventuellement adhérer durant leur vie.
Ce qui n'en fera -pas- des homophobes en revanche, c'est une éducation qui prône l'ouverture d'esprit et la tolérance face aux gens "différents", que ce soit au niveau du sexe, de la race, des croyances, des centres d'intérêt et j'en passe.  En résumé : c'est le job des parents dans un premier temps. Ce qui n'empêche pas pour autant de pousser son fils à faire du foot plutôt que de la danse classique... tant que c'est accompagné d'un message adapté et non-péjoratif (et s'il veut faire de la danse, ben qu'il en fasse, c'est son choix).

Par contre je trouve aussi qu'il manque du choix dans les jouets - sans chercher les extrêmes genre poupées pour garçon ou gants de boxe pour filles. P.ex. dans un magasin un jour je regardais comme ça s'il y avait un jeu pour faire de la cuisine, ben le seul modèle que j'ai vu montrait une fille sur le carton en train de cuisiner en plus de la déco très "fille", et tout le matériel était rose-fluo ou presque. Franchement de très mauvais goût, même si j'avais une fille...
Donc oui je serais pour un peu plus de diversité et de choix dans le type de jouet, mais sans pour autant chercher à tout prix une égalité fille-garçon non plus.
Le post de SentMa explique très bien cette notion "d'étiquette" et "d'appartenance" à un groupe quel qu'il soit, dont nos enfants ont besoin pour s'identifier et ainsi évoluer dans la société en tant que personne de leur genre. Ce qui n'empêche pas en parallèle d'apprendre ce qu'est la tolérance et l'acceptation de la différence...

Dernière modification par Lestat (03-09-2011 14:56:07)

Hors ligne

 

   #12 03-09-2011 17:20:44

SentMaPapa
Membre
Date d'inscription: 11-04-2009
Messages: 2173

Re: Des livres jeunesse non-sexistes pour tordre les clichés à la racine

truffe2miel a écrit:

SentMa a écrit:

comprendre, tester les activités de  l'autre sexe permet d'en assimiler les spécificités, les différences et permet de se positionner.

Intéressant, parce que ça implique que certaines activités (par exemple jouer à la poupée, pour rester sur le sujet) sont vraiment dédiées à certains sexes. Mais dans la vraie vie, ce n'est pas le cas du tout : les hommes pouponnent aussi bien que les femmes, de nos jours !

Jouer a la poupée ou jouer a la maman ?

Les hommes pouponnent evidement, mais ne sont pas des mamans:
si LR donne  le sein a  sa poupée, ca ne me gene pas du tout, si Raph tente de le faire, je lui expliquerais qu'il ne peut pas (en dehors du cadre du jeu)
Ils jouent deja ensemble au parents, LR joue la maman et Raph le papa, toujours et ça vient d'eux-meme.
Comment jouent'ils leur roles respectif ? De maniere tout a fait identique, ils cuisnent tous les deux, donnent a manger, promenent leur poupée a tour de role.

En fait, a part s'attribuer le role de leur sexe, le seul truc de papa  et maman qu'ils font c'est squatter les place du lit des parents comme le parent respectif qu'ils incarnent.

truffe2miel a écrit:

Pourtant, on garde toujours cette distinction "filles jouent à la maman, garçons jouent au pompier" sur les jouets.

Parceque dans la vrai vie,
ce sont les femmes qui sont mamans(les hommes devenant papas) et les garcons  pompiers (les demandes de conditions physique tres selective demande des caracteristiesque l'on trouve plus habituelement chez les hommes) peut'etre ?

truffe2miel a écrit:

Pour moi, le probleme est moins le sexisme que la misogynie ou la misandrie qui introduisent une échelle de valeur entre les individus.

Les individus, ou le sexe ou l'activité ? ;)

Pour le coup, individus/sexe c'est pareil non?

truffe2miel a écrit:

PS: mon fils a une poussette bleue ! :lol:

Sérieux ? Vous l'avez trouvée où ??

Je ne sais pas, il y a longtemps qu'il l'a. C'est une petite poussette canne.





A me relire, je ne suis pas certain d'etre dans le sujet.

Dernière modification par SentMa (03-09-2011 17:21:43)


"Les humains passent leur existence à l'intérieur d'un labyrinthe. S'ils arrivent à en sortir et s'ils n'en trouvent pas d'autre, ils en créent un. Quelle est cette passion pour l'épreuve ?"

Kerro Panille: Questions posées par l'Avata

Hors ligne

 

   #13 03-09-2011 21:43:34

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: Des livres jeunesse non-sexistes pour tordre les clichés à la racine

Si tu l'es wink
Mais ton argumentation me perd un peu, j'avoue. J'ai l'impression que le fond de mon message n'est pas passé ou alors que je ne comprends pas bien le tien. Je me prends un peu de temps pour cogiter... là, il est trop tard pour ça !
Demain, je suis off (anniversaire oblige big_smile) !

Hors ligne

 

   #14 03-09-2011 21:48:23

SentMaPapa
Membre
Date d'inscription: 11-04-2009
Messages: 2173

Re: Des livres jeunesse non-sexistes pour tordre les clichés à la racine

truffe2miel a écrit:

ou alors que je ne comprends pas bien le tien.

Il y a des jeux de garcons et des jeux de filles car il y a des hommes et des femmes.

Apres les gamins font ce qu'ils veulent avec.


"Les humains passent leur existence à l'intérieur d'un labyrinthe. S'ils arrivent à en sortir et s'ils n'en trouvent pas d'autre, ils en créent un. Quelle est cette passion pour l'épreuve ?"

Kerro Panille: Questions posées par l'Avata

Hors ligne

 

   #15 03-09-2011 22:14:04

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: Des livres jeunesse non-sexistes pour tordre les clichés à la racine

Yes, c'est ce que j'avais compris. Bon alors au moins, je ne suis pas complètement abrutie lol Mais même si je comprends ton argumentation sur certaines activités vraiment réservées aux femmes (comme l'allaitement), je pense que tu ne peux pas nier que tout ce qui a trait aux poupées, aux petits jeux de marchandes et au nettoyage de la maison etc est souvent rose ou avec des motifs et coloris connotés fille.
Que faut-il en déduire, d'après ta théorie ? tongue

Je chipote, mais je comprends l'idée : on fait, en tant que parents, ce qu'on veut de ces jouets, on n'est pas obligés de suivre les concepts imposés par le marketing. C'est une évidence, je regrette simplement que ces clivages existent.

Hors ligne

 

   #16 03-09-2011 23:00:01

AchillePapa
Membre
Lieu: Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription: 01-11-2004
Messages: 245

Re: Des livres jeunesse non-sexistes pour tordre les clichés à la racine

_Tony_ a écrit:

Là c'est pareil. On ne naît pas fille ou garçon au sens social mais juste au niveau du sexe. Si j'ai un mec et que je l'éduque exactement comme une fille alors mis à part son sexe, rien ne le différenciera d'une fille.


Ben si, son sexe physique ! Rien ne pourra le changer, désolé...


Achille tu dis que ce n'est pas intelligent de mettre sa fille au foot et son fils à la dans classique. Toi même en disant ça tu es purement dans un propos sexiste indiquant que la danse c'est pour les filles et le le foot pour les mecs.

Ne sois pas de mauvaise foi tony, regarde le monde qui t'entoure ! Je dis juste que c'est ce que pense tout le monde, soit en l'approuvant, soit en cherchant à lutter contre...

Certains ici semblent oublier les enfants qu'ils étaient : un enfant a besoin de rêver, donc d'histoires qui ne fassent pas que refléter la vraie vie comme des reportages...

Oui, je lis Petit ours brun à mes enfants. Papa ours va au travail. Maman ourse reste à la maison.

Je ne suis pas sûr pour autant que mes enfants soient moins bien préparés à la vie que si Papa ours était drag queen et Maman ourse faisait le trottoir...

Hors ligne

 

   #17 03-09-2011 23:24:13

djimneMaman
Membre
Date d'inscription: 09-07-2009
Messages: 89

Re: Des livres jeunesse non-sexistes pour tordre les clichés à la racine

Il y a un truc qui me "gène" dans vos propos c'est le "problème" des couleurs qui pour moi n'en est pas un. Les jouets "pour filles" sont souvent roses oui, ça s'appelle du marketing. Pourquoi c’est rose pour les filles et bleu pour les garçons? Parce que c'est les parents qui achètent tout simplement.... Et que le parent qui va dans un magasin de jouets, surtout s'il le fait avec son enfant n'a pas envie d'y passer des heures. Alors on simplifie, on schématise... Y'a des rayons roses pour les filles et des rayons bleus pour les garçons, les parents/grands parents/ tata/tonton savent direct OU aller... Parce que l'important c'est de diriger directement l'adulte dans le magasin pour qu'il puisse passer plus de temps dans le bon rayon à choisir le plus de jouets possible... C'est vilain, c’est commerciale, c'est tout ce que vous voulez mais c'est une réalité.
Et la photo de fille jouant à la dînette sur l’emballage de celle-ci c’est pareil. Au prix des jouets à l'heure actuelle, le client à besoin d'être rassuré sur son choix, de savoir d'un coup d’œil que le jouet qu'il achète est "adapté" (comprenez qu'il va plaire) à l'enfant auquel il est destiné. La photo sur l'emballage s'adresse plus au porte-monnaie indécis qu'au petit qui trépigne face a la diversité offerte et qui s'il le pouvait, prendrait bien tout, lui !

Après chaque parent fait ce qu'il veut pour ses enfants. Certains ne sortiront pas du rayon "donné" pour l'enfant, et d'autres oui, de la même façon que certains diront "ne pleure pas mon fils tu es un garçon" et d'autres lui ouvriront les bras pour le réconforter... (oui c’est caricatural mais j'assume tongue)

Je revient aux couleurs. "Le rose c'est pour les filles et le bleu pour les garçons" c'est culturel. Bien sûr il faut se rendre à l'évidence, la plupart des petites filles aiment le rose c’est comme ça. Pour preuve, notre fille de 2 ans pour qui on a toujours utilisé toute la palette de couleur que se soit en jouets ou en vêtements est attirée par le rose. Si on lui demande de choisir un objet dans un rayon (prenons l'exemple d'un verre en plastique) elle demandera le rose, et fuchsia de préférence... Et si c'est hello kitty c'est encore mieux (et pourtant je déteste hello kitty et elle n'a jamais vu le dessin animé il me semble...)
Mais posez la même question à son frère de 4 ans et vous obtiendrez la même réponse. Pourquoi? Parce que lui aussi aime le rose tout simplement, et qu'il n'a pas encore été confronté au côté social sexué de la couleur...
Par contre, il a déjà conscience du sexué des choses. Il y a des affaires qui sont pour les papas et d'autres pour les mamans. Pourquoi? Parce que c'est comme ça et qu'il le voit bien. Et il s'attend donc à retrouver ça à son niveau, là où il apprend la vie, dans ses jouets...
Mais ça n'empêche pas de temps en temps maman de piquer la tondeuse à barbe de papa quand elle a la flemme de s'épiler de la même façon qu'il ira emprunter les jouets de sa sœur. Et ce n'est pas parce qu'il y a des jouets de garçons et des jouets de filles, des jouets de petits et des jouets de grands, qu'ils ne peuvent pas se les échanger.

D'ailleurs j'ai récemment été confronté à la sexualisation des jouets. Nous avons offert à Raphaël une princesse playmobile (pour que les pirates puissent l'enlever, la sauver, tout ça.... et oui la princesse est blonde et se fait enlever... et même que des fois elle en a marre d'attendre et qu'elle tabasse le dragon elle-même, mais ceci est une autre histoire...) et forcément sur la boite c'était une petite fille qui jouait avec. Raphaël est venu me voir au bout de 2 minutes, outré en me disant "maman tu m'a acheté un jouet de fille, y'a une fille sur la boite!"
Je lui ai simplement répondu que oui il y avait une fille parce que les gens qui avaient fait la boite avaient choisi d'y mettre une petite fille, mais que ça n'empêchait pas les garçons de jouer avec aussi s'ils en avaient envie, et cette explication lui a suffit. Il est très content d'avoir une princesse avec une grande robe et une couronne qu'elle échange bien souvent contre un chapeau de pirate d'ailleurs.
Mais honnêtement je suis restée bête, car je ne savais pas que ça pouvait lui poser un problème d'avoir un jouet "de fille". D'où ça lui vient je ne sait pas. Et que ce soit de l'école, ou juste du fait qu'il éprouve le besoin d'affirmer son identité de garçon pour se l'approprier n'a pas vraiment d'importance... Si ça le heurte je ferais plus attention à l'emballage la prochaine fois...



Juste pour finir pour truffe, j'ai jamais eu l'impression qu'on ai eu du mal nous avec les jouets et les couleurs. (mais peut être parce qu'on y faisait pas vraiment attention...) Raph a une poussette bleue marine comme l'a dit sent (trouvé à l'époque à jouetland je crois, au milieu du magasin, ni chez la fille ni chez le garçon wink) et sa sœur a eu des petites voitures roses... (et oui les filles aussi veulent des jouets de garçon ^^). Et la boite à outil offerte par parrain à Raph pour son anniversaire est verte (c’est la couleur du bricolage non roll ) et ils se la partagent volontiers...
Voilà big_smile





Ps: je viens de me relire, je sais pas si mon propos est clair... En tout cas désolée pour le pavé...

Hors ligne

 

   #18 04-09-2011 00:27:25

LestatPapa
Membre
Date d'inscription: 16-06-2009
Messages: 2328

Re: Des livres jeunesse non-sexistes pour tordre les clichés à la racine

djimne a écrit:

Il y a un truc qui me "gène" dans vos propos c'est le "problème" des couleurs qui pour moi n'en est pas un. Les jouets "pour filles" sont souvent roses oui, ça s'appelle du marketing. Pourquoi c’est rose pour les filles et bleu pour les garçons? Parce que c'est les parents qui achètent tout simplement.... Et que le parent qui va dans un magasin de jouets, surtout s'il le fait avec son enfant n'a pas envie d'y passer des heures. Alors on simplifie, on schématise... Y'a des rayons roses pour les filles et des rayons bleus pour les garçons, les parents/grands parents/ tata/tonton savent direct OU aller... Parce que l'important c'est de diriger directement l'adulte dans le magasin pour qu'il puisse passer plus de temps dans le bon rayon à choisir le plus de jouets possible... C'est vilain, c’est commerciale, c'est tout ce que vous voulez mais c'est une réalité.
Et la photo de fille jouant à la dînette sur l’emballage de celle-ci c’est pareil. Au prix des jouets à l'heure actuelle, le client à besoin d'être rassuré sur son choix, de savoir d'un coup d’œil que le jouet qu'il achète est "adapté" (comprenez qu'il va plaire) à l'enfant auquel il est destiné. La photo sur l'emballage s'adresse plus au porte-monnaie indécis qu'au petit qui trépigne face a la diversité offerte et qui s'il le pouvait, prendrait bien tout, lui !

Sauf qu'en l'occurence, perso, je ne m'estime pas un "acheteur bête" qui suit les règles de marketing, et du coup ça me gêne. Dans le cas d'une cuisinière, pourquoi nécessairement avoir que des trucs roses, et une fille qui fait la cuisine ? Pourquoi pas un truc neutre, et un garçon -et- une fille qui font la cuisine ensemble sur l'emballage ?
Je comprends bien les règles de marketing (je bosse souvent avec, je connais assez "la bête") : je reproche juste que le marketing prenne tous les gens pour des c*ns (oui certes le monde fonctionne comme ça, mais bon...).

djimne a écrit:

Par contre, il a déjà conscience du sexué des choses. Il y a des affaires qui sont pour les papas et d'autres pour les mamans. Pourquoi? Parce que c'est comme ça et qu'il le voit bien. Et il s'attend donc à retrouver ça à son niveau, là où il apprend la vie, dans ses jouets...
Mais ça n'empêche pas de temps en temps maman de piquer la tondeuse à barbe de papa quand elle a la flemme de s'épiler de la même façon qu'il ira emprunter les jouets de sa sœur. Et ce n'est pas parce qu'il y a des jouets de garçons et des jouets de filles, des jouets de petits et des jouets de grands, qu'ils ne peuvent pas se les échanger.

Tout à fait d'accord avec ça. D'ailleurs pas plus tard que ce soir, on a eu l'occasion de "déguiser" notre fils chez des amis avec une robe, un masque et des ailes de papillon - roses bien sûr. Il a adoré lol
(merde c'est un futur P*D*, vite vite faut corriger le tir ! Et moi chuis homophobe, évidemment)

djimne a écrit:

D'ailleurs j'ai récemment été confronté à la sexualisation des jouets. Nous avons offert à Raphaël une princesse playmobile (pour que les pirates puissent l'enlever, la sauver, tout ça.... et oui la princesse est blonde et se fait enlever... et même que des fois elle en a marre d'attendre et qu'elle tabasse le dragon elle-même, mais ceci est une autre histoire...) et forcément sur la boite c'était une petite fille qui jouait avec. Raphaël est venu me voir au bout de 2 minutes, outré en me disant "maman tu m'a acheté un jouet de fille, y'a une fille sur la boite!"
Je lui ai simplement répondu que oui il y avait une fille parce que les gens qui avaient fait la boite avaient choisi d'y mettre une petite fille, mais que ça n'empêchait pas les garçons de jouer avec aussi s'ils en avaient envie, et cette explication lui a suffit. Il est très content d'avoir une princesse avec une grande robe et une couronne qu'elle échange bien souvent contre un chapeau de pirate d'ailleurs.

Ca me donne l'idée de proposer une campagne anti-jeux videos sexistes, tant qu'on y est, parce que y en a marre que ce soit toujours Mario qui aille sauver la Princesse ! Non mais...

djimne a écrit:

Mais honnêtement je suis restée bête, car je ne savais pas que ça pouvait lui poser un problème d'avoir un jouet "de fille". D'où ça lui vient je ne sait pas. Et que ce soit de l'école, ou juste du fait qu'il éprouve le besoin d'affirmer son identité de garçon pour se l'approprier n'a pas vraiment d'importance... Si ça le heurte je ferais plus attention à l'emballage la prochaine fois...

... ou peut-être simplement le fait qu'un garçon reste un garçon, et qu'une fille reste une fille, a priori ?
Faut-il nécessairement qu'il y ait un stimulis externe ?
La nature ne serait-elle pas ce qu'elle est, finalement ?
Pourquoi chercher à tout expliquer absolument...

djimne a écrit:

Ps: je viens de me relire, je sais pas si mon propos est clair... En tout cas désolée pour le pavé...

Sois pas désolée, on adore les pavés ici il paraît lol

Dernière modification par Lestat (04-09-2011 00:28:23)

Hors ligne

 

   #19 04-09-2011 00:50:16

djimneMaman
Membre
Date d'inscription: 09-07-2009
Messages: 89

Re: Des livres jeunesse non-sexistes pour tordre les clichés à la racine

Lestat a écrit:

Sauf qu'en l'occurence, perso, je ne m'estime pas un "acheteur bête" qui suit les règles de marketing, et du coup ça me gêne. Dans le cas d'une cuisinière, pourquoi nécessairement avoir que des trucs roses, et une fille qui fait la cuisine ? Pourquoi pas un truc neutre, et un garçon -et- une fille qui font la cuisine ensemble sur l'emballage ?
Je comprends bien les règles de marketing (je bosse souvent avec, je connais assez "la bête") : je reproche juste que le marketing prenne tous les gens pour des c*ns (oui certes le monde fonctionne comme ça, mais bon...).

Pour info les cuisinières pas roses ça existe wink
smoby fait par exemple celle-ci (qui existe aussi en orange), Bosch celle-là ou tefal celle-là (et il me semble que l'emballage de celle ci présente un garçon et une fille...) Bien sûr on est plus sur la même gamme de produit que celle rose fluo de hello kitty que tu trouverait à foire fouille mais bon... 


Lestat a écrit:

Ca me donne l'idée de proposer une campagne anti-jeux videos sexistes, tant qu'on y est, parce que y en a marre que ce soit toujours Mario qui aille sauver la Princesse ! Non mais...

Ca existe déjà monsieur tongue Nintendo a sorti en 2006 un "super princess peach" ou mario se fait enlever par bowser et ou la princesse part le sauver big_smile

Hors ligne

 

   #20 04-09-2011 00:52:50

SentMaPapa
Membre
Date d'inscription: 11-04-2009
Messages: 2173

Re: Des livres jeunesse non-sexistes pour tordre les clichés à la racine

djimne a écrit:

Lestat a écrit:

Sauf qu'en l'occurence, perso, je ne m'estime pas un "acheteur bête" qui suit les règles de marketing, et du coup ça me gêne. Dans le cas d'une cuisinière, pourquoi nécessairement avoir que des trucs roses, et une fille qui fait la cuisine ? Pourquoi pas un truc neutre, et un garçon -et- une fille qui font la cuisine ensemble sur l'emballage ?
Je comprends bien les règles de marketing (je bosse souvent avec, je connais assez "la bête") : je reproche juste que le marketing prenne tous les gens pour des c*ns (oui certes le monde fonctionne comme ça, mais bon...).

Pour info les cuisinières pas roses ça existe wink
smoby fait par exemple celle-ci (qui existe aussi en orange), Bosch celle-là ou tefal celle-là (et il me semble que l'emballage de celle ci présente un garçon et une fille...) Bien sûr on est plus sur la même gamme de produit que celle rose fluo de hello kitty que tu trouverait à foire fouille mais bon...

Elle répond rapidement avec le lien car c'est la cuisinière que l'on compte acheter cette semaine pour l'annif de la petite le 13 ! lol


djimne a écrit:

Lestat a écrit:

Ca me donne l'idée de proposer une campagne anti-jeux videos sexistes, tant qu'on y est, parce que y en a marre que ce soit toujours Mario qui aille sauver la Princesse ! Non mais...

Ca existe déjà monsieur tongue Nintendo a sorti en 2006 un "super princess peach" ou mario se fait enlever par bowser et ou la princesse part le sauver big_smile

Excellent jeu au demeurant.


"Les humains passent leur existence à l'intérieur d'un labyrinthe. S'ils arrivent à en sortir et s'ils n'en trouvent pas d'autre, ils en créent un. Quelle est cette passion pour l'épreuve ?"

Kerro Panille: Questions posées par l'Avata

Hors ligne

 

Pied de page du Forum

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB


Copyright © 2001-2009 JeunePapa.com


Conseils beauté | Faire-part de mariage et naissance | Faire-Part Bébé | Poussette

1596770488