#1 02-09-2011 18:25:22

GroutardPapa
Membre
Date d'inscription: 02-09-2011
Messages: 15

Femme enceinte difficile a vivre, vos conseils !

Bonjour a tous,

Voila un moment que je lis sur ce forum, mais je ne m'etais pas encore exprime.
Je suis papa d'une petite fille d'un an et demi, et ma femme est enceinte de notre deuxieme, d'un mois.
La premiere grossesse n'a pas ete specialement facile, elle a eu tous les soucis "courants" mais nous avons eu au final une petite fille en bonne sante et sans problemes. Rien d'anormal donc. J'ai eu un peu de mal a prendre ma place durant la grossesse (on se sent un peu a l'ecart de la relation privilegiee maman-bebe, n'est-ce pas ?), mais apres la naissance, tout s'est deroule correctement.

Ce qui m'amene ici, ce n'est pas tant la grossesse en elle-meme (les 2 grossesses de ma femme ont ete pleinement desirees de part et d'autre) que le comportement de ma femme vis-a-vis de moi. En temps normal, elle est douce et agreable, et son principal defaut a mon encontre, est le fait qu'elle n'admet pas ses erreurs, meme les plus petites, et me les reproche meme systematiquement. Je fais avec, meme si c'est parfois assez agacant... exemple : quand je lui dis que son emploi actuel (sous-paye et sans interet) n'est pas a la hauteur de ses competences (ce qu'elle dit elle-meme) et qu'elle merite mieux, elle traduit que je la traite de bonne a rien, qu'elle est stupide et que je la rabaisse.

Bref, une fois enceinte, non seulement elle devient desagreable, exigeante et lunatique (rien d'inhabituel, vous me direz, et cela s'explique par le fait qu'elle soit nauseeuse, etc., et je comprends parfaitement que ce ne soit pas facile a vivre), mais en plus, son defaut dont je parlais plus haut, s'accentue de maniere exponentielle...

Quelques exemples :
Lors de la premiere grossesse, elle me reprochait de ne pas etre assez present (alors que je suis a la maison a 17h tous les jours, je fais les repas, diverses taches menageres, et ne sors pas quand elle ne le souhaite pas), ne pas la soutenir et qu'elle se sent delaissee. J'ai tout essaye durant ces 9 mois : etre la tout le temps (meme si elle passe pas mal de ses soirees sur son PC, a 1m de moi, et que j'attends sagement qu'elle ait finit de repondre a ses mails/causer a ses "copinautes"/consulter son facebook...), etre la uniquement quand elle a besoin de moi, prendre des jours de conges et/ou faire des horaires plus courts, faire venir sa mere (qui vit a 8000km) pendant 1 mois et demi, etc. Ce n'etait jamais assez bien.

A 8 mois de grossesse, sa mere est donc venue s'installer chez nous pour la soutenir toute la journee (vu que moi, je travaillais encore). Durant une semaine, ma femme a ete insupportable avec moi, reproches sur reproches, et le reste du temps, elle m'ignorait. Un soir, j'en ai eu marre, apres un dernier reproche de sa part (ou elle m'a reproche, en substance, de ne pas faire un futur bon pere), je suis monte me coucher sans rien dire. Resultat, elle s'est imagine que j'en voulais a sa mere (!!??) et elle ne m'a pas adresse la parole pendant 2 jours. J'ai du aller me confondre en plates excuses aupres de la belle-mere contre laquelle je n'avais pourtant aucun grief (bien au contraire !), mais a ce jour, 20 mois plus tard, ma femme me reproche encore ce non-evenement. Et qu'on n'evoque certainement pas son eventuelle reponsabilite !

Bref, nous voila rendus au premier mois de la premiere grossesse, et depuis une semaine, ma femme ne cesse de me faire des reproches, n'accepte aucune remarque de quelque ordre que ce soit, me rabroue et me reproche ses erreurs (qui d'ailleurs n'en sont pas). Je sens que les 8 mois a venir vont encore etre tres difficiles.

J'ai hate de devenir pere une seconde fois, mais clairement, je crains beaucoup la partie grossesse, de par le comportement de ma femme vis-a-vis de moi. Je comprends bien qu'etre enceinte n'est pas facile, mais n'y a-t-il pas d'autre moyen que de se defouler sur moi ? Du coup, je crains de ne pas etre implique comme je le devrais, dans la grossesse, vu que son comportement me fasse me sentir exclus, et qu'ayant bien compris qu'aucune discussion n'est possible dans son etat, il ne me reste qu'a me taire. Et de fait, quand elle me demande (au quotidien en temps normal, bien plus en ce moment) si je l'aime, qu'elle me demande de la rassurer, etc., eh bien, je ne suis pas forcement dispose a le faire. Et forcement, elle me le reproche.

Enfin, j'ai beau lui demander de me parler, etc. (et je sais qu'elle partage un paquet de choses avec sa mere et ses "copinautes", notamment ses craintes de fausse couche, etc., craintes que j'ai moi-meme, et elle le sait), elle ne me dira rien. Tout ce qu'elle attend de moi, tel qu'elle le dit, c'est de la plaindre quand elle le requiert. Et ne SURTOUT PAS parler de mes eventuels soucis et craintes, relatifs a la grossesse ou pas, de quelque ordre qu'ils soient. Ce serait egoiste de ma part et incomparable par rapport a ce qu'elle subit. Bien qu'elle soit la seule a comparer.

Bref, je n'ai certainement pas la femme enceinte la plus horrible du monde, mais elle n'est certainement pas facile a vivre durant cette periode.

Je n'apporte certainement rien au debat ici (j'y ai lu des histoires 1000 fois pires que la mienne !), mais j'avais certainement besoin de dire ce que je ressentais sans me sentir juge et/ou egoiste. Cela dit, si vous avez des conseils, je suis plus que preneur ! Ma methode actuelle est de me refugier dans le travail a la maison, mais je sens bien qu'elle ne va pas tarder a me le reprocher...

Dernierement, elle me reprochait encore de ne pas etre assez la pour elle (je travaille dur au sous-sol pour pouvoir faire la chambre du deuxieme, tout en m'occupant de notre fille), et lors de notre anniversaire de mariage, je l'ai comblee de cadeaux, alors que de son cote, elle me l'a a peine souhaite. Quand je lui ai fait la remarque, elle m'a repondu que c'etait de ma faute, vu que je n'etais pas assez la pour elle, notre anniversaire de mariage ne meritait pas d'etre celebre. Ca m'a tellement decu, que j'ai annule le resto et la baby-sitter que j'avais prevus, et ne lui en ai meme pas parle. Je crois cependant avoir decele qu'elle s'en voulait un peu (ou me trompe-je ?).

Il y a quelques jours, c'etait mes 30 ans. Je pensais qu'elle allait vouloir se rattraper, realiser qu'elle aurait pu tomber sur bien pire que moi, et que, quand meme, s'il fallait me le dire une fois, c'etait ce jour-la. Le fait est qu'elle a passe l'apres-midi a faire le repas malgre son etat. Mais diner a la maison tous les 4 (nous deux, notre fille, et la soeur de ma femme, qui est de passage pour quelques jours), ce n'est pas comme ca que je voyais mes 30 ans. Quand au cadeau, une tres bonne idee, un beau cadeau, mais...un cadeau pour nous deux. Certes j'en profiterai beaucoup (un sejour pour 2 a la campagne), et j'ai hate qu'on l'utilise, mais...ce n'est pas un cadeau pour les 30 ans de son mari, mais plutot un cadeau d'anniversaire de mariage...non ? Alors que je me demene pour trouver des cadeaux personnalises pour ses 30 ans dans 3 semaines, j'ai ete passablement decu du sien. Ou est-ce moi qui suis trop exigeant ? Je m'attendais que mes 30 ans soient a propos de moi, surement egoistement, mais pour une fois seulement...

Merci en tout cas de m'avoir lu !

Dernière modification par Groutard (02-09-2011 19:11:46)

En ligne

 

   #2 02-09-2011 23:07:32

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 8987
Site web

Re: Femme enceinte difficile a vivre, vos conseils !

Bonsoir, Groutard !

Bon, j'ai fini par trouver le temps de tout lire d'une traite lol D'abord, je dois dire que je suis agréablement surprise par le niveau de rédaction, qui change agréablement de l'habituel "'lu suis dan la merd aider moi svp". roll

Ensuite, félicitations pour ta première petite tornade et pour le deuxième virus à venir !

Enfin : tu es trop gentil, trop patient, à mon avis. Bien sûr qu'être enceinte n'est pas une partie de plaisir, surtout avec une petite mini-bestiole dans les pattes. Mais ce n'est pas une raison pour taper sur le premier venu, et encore moins sur celui qui partage sa vie ! Et puis, c'est quoi cette histoire d'égoïsme ?? Depuis quand est-on égoïste quand on partage ses émotions au sein du couple ? neutral Elle est vraiment sur une autre planète, là, il serait temps de lui expliquer où est la Terre.

Donc il faut qu'elle comprenne d'entrée de jeu que cette grossesse-là ne se passera pas comme la première, qu'elle ne pourra pas te tyranniser. S'il le faut, pique une bonne gueulante, mais essaie si possible de lui expliquer les choses calmement (mais très fermement), quitte à en passer par une lettre si tu penses qu'elle n'écoutera pas.
Donne-nous son pseudo Docti** qu'on aille lui sonner un autre son de cloche que les petites tapes sur l'épaule "ouaiiiis t'as raison, il est vraiment trooooop nul, ton mequeuuuu". Entre elles, elles sont parfois capables de se dire de ces choses... on se demande souvent pourquoi elles se sont mariées si elles pensent tout ça.

Quoiqu'il en soit, ne te laisse pas trop faire : être patient, compréhensif et aimant => oui. Être bonne poire => non. Renvoies-la dans ses buts si elle déraille trop, et fais-le fermement. Imposes-toi, Ô mâle tongue


PS : je précise que je parle en tant que femme, moi-même maman de 2 bébés de 2 et 1 an. Parce que, en fait, à la relecture, je me rends compte que ce n'est pas évident du tout lol

En ligne

 

   #3 07-09-2011 17:31:32

GroutardPapa
Membre
Date d'inscription: 02-09-2011
Messages: 15

Re: Femme enceinte difficile a vivre, vos conseils !

Merci beaucoup truffe2miel pour ta reponse !

Bien, ma femme a ete douce et gentille tout le week-end (c'etait un long week-end, chez nous smile - desole donc du temps de reponse !), je me sens donc moins oppresse que la semaine derniere. Elle a meme enfin accepte de me parler de ce qu'elle ressentait (certes en precisant que c'etait de ma faute si elle ne voulait pas m'en parler jusqu'ici !). Donc bon, on va attendre de voir, mais je ne serais pas surpris que ca ne dure pas.

Ayant vu du coin de l'oeil ses topics auf*, elle n'y parle apparement pas, ou peu, de moi. Ni en bien, ni en mal, je ne suis qu'un fait !

Tiens, ca me fait penser a un truc qui me gonfle au plus haut point depuis 2 ans : quand elle parle de la relation enfant-parent (meme les choses les plus simples), c'est toujours : "Je". "Je l'ai nourrie a telle heure hier soir", "Je me suis levee durant la nuit", etc. Et j'ai bien lui repeter, d'abord en prive, et depuis 2-3 mois, devant les personnes a qui elle parle, que ce n'est pas "Je", c'est "Nous", ca ne rentre pas. Elle continue a s'exprimer a la premiere personne, meme dans des cas ou ce n'est pas elle qui a agi. Et quand je lui parle que je me sens exclu quand elle parle comme ca, et que les gens doivent penser que je la laisse tout faire, elle repond evasivement. J'ai meme tente une nouvelle strategie depuis quelques mois : quand nous nous retrouvons devant un cas (generalement, devant la TV) de pere demissionaire, ou simplement de pere qui en fait moins que moi (et j'ai la pretention de croire que je suis dans la tres bonne moyenne), je lui fais remarquer qu'elle aurait pu tomber sur bien pire. Mais rien a faire, c'est toujours "je l'ai fait manger", "je l'ai couchee", etc.

PS : au fait, j'ai oublie de m'excuser pour l'absence d'accents, clavier qwerty en pays anglo wink

Dernière modification par Groutard (07-09-2011 17:33:26)

En ligne

 

   #4 07-09-2011 17:52:01

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 8987
Site web

Re: Femme enceinte difficile a vivre, vos conseils !

Bonjour Groutard,

Bonnes nouvelles, alors ! big_smile As-tu changé quelque chose, de ton côté, ou ce changement est-il survenu sans ton intervention ? A quoi l'attribues-tu ?

Le coup du "je", c'est quand même nul... Incroyable, qu'elle ne comprenne pas ?! Je ne sais pas trop quoi te conseiller, visiblement, tu as déjà épuisé les solutions de dialogue, de mise au point etc. A part piquer une bonne gueulante chaque fois (et vu votre situation de couple encore instable, j'éviterais à ta place), je ne sais pas trop quoi faire...
D'autres, peut-être ?

En ligne

 

   #5 07-09-2011 18:04:31

GroutardPapa
Membre
Date d'inscription: 02-09-2011
Messages: 15

Re: Femme enceinte difficile a vivre, vos conseils !

Bonjour truffe2miel smile

Non, rien de change de mon cote. Je lui en ai parle ce matin en voiture, elle nie mais me dit que pourtant, elle est tres nauseeuse en ce moment.

Le coup du "je", je pense qu'elle comprend, mais qu'elle bloque naturellement sur le "je". Pour une raison qui m'echappe. Ca me rappelle un peu une ex, il y a de ca une dizaine d'annees, qui quand on se tenait la main dans la rue, ne pensait pas a moi : elle evitait les poteaux et les gens, juste pour elle, ne pensait pas a me laisser suffisament de place pour passer a cote d'elle. Ce n'etait pas voulu, c'etait juste que ca ne lui traversait pas l'esprit... Ben pour ma femme, je me dis qu'elle est restee bloquee sur la relation privilegiee maman-bebe (qu'elles ont toujours, et auront evidemment toujours, mais c'est vrai qu'elles sont toujours tres fusionnelles toutes les deux. La petite va tres mal vivre la naissance du second, ma femme le sait, mais n'arrive pas a se resoudre a lacher du lest).

Gueuler n'est pas dans ma nature. Ma femme me l'a deja reproche, elle aimerait qu'on s'engueule de temps en temps. Alors comprenons-nous bien : je me fais respecter, ai de gros problemes avec l'injustice et me demene pour avoir ce qui me revient ou tout simplement pour que les choses se passent justement, mais j'y vais avec le dialogue. Le probleme, c'est que je suis tellement habitue a cet exercice, que mon interlocuteur (ici, ma femme) se retrouve vite a court d'arguments, et du coup, se refugie dans le mutisme, ou pire, les pleurs et les "ca ne peut plus durer comme ca, je suis au bout du rouleau" et d'evoquer des solutions extremes. Bon, ca, c'est ma femme a 7-9 mois de grossesse (et surement 2-3 mois, aussi), donc j'ai encore le temps de me preparer au pire !

Dernière modification par Groutard (07-09-2011 18:07:43)

En ligne

 

   #6 07-09-2011 21:40:58

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 8987
Site web

Re: Femme enceinte difficile a vivre, vos conseils !

Donc, elle a encore changé sans raison apparente. Au moins, cette fois, c'est pour le mieux... roll Espérons que ça ne repartira pas en arrière, parce que là, tu n'as aucune prise sur son comportement, on dirait bien. Ni même la compréhension, si ?

Le coup du "je" est donc, à ton avis, révélateur d'un certain égocentrisme ? (pas égoïsme, note bien). Si c'est le cas, son manque d'empathie envers toi et son refus de se remettre en question par rapport à son comportement ou sa façon de parler de votre vie devient nettement plus facile à comprendre...

Et oui, tu as sans doute le temps. Mais... te préparer comment ?

En ligne

 

   #7 14-09-2011 09:31:19

PILGRIMPapa
Membre
Date d'inscription: 07-02-2011
Messages: 27

Re: Femme enceinte difficile a vivre, vos conseils !

Pas facile ! Je me reconnais un peu dans ton message, donc je peux peut-être apporter un petit éclairage.

Je suis tout à fait d'accord avec Truffe de Miel : ne te laisse pas marcher dessus.

Et surtout ne te laisse pas prendre au piège de la culpabilité du genre "c'est normal, elle est enceinte, je dois supporter en silence", c'est vrai qu'il faut quand même le faire un peu (les fameuses hormones....). Mais le problème c'est qu'elle n'est, a priori, pas en mesure de s'excuser pour ce genre de comportement. Il faut vraiment que tu essaies de remettre les choses d'équerre, parce que sinon le pli va être pris et l'arrivée du deuxième ne vas pas arranger les choses.

Je te dis ça car ma compagne a un caractère très fort et impulsif, moi je suis plus l'élément conciliateur/dialogue du couple, ça marche plutôt bien en général mais l'arrivée d'un bébé perturbe très facilement ce type d'équilibre et peut accentuer les aspects négatifs de ces traits de personnalité (pour simplifier : trop fort / trop gentil). Il faut être très vigilant et ne pas se laisser déborder. J'ai donc découvert "les bienfaits" d'une bonne gueulante de temps en temps...

Tu m'as l'air d'être très investi et pas du tout un papa démissionnaire, on voit bien à ton message que tu saisis pleinement l'aspect injuste de son comportement, mais en même temps j'ai aussi l'impression que tu la ménages et que d'une certaine manière tu minimises ton investissement "je ne suis pas le pire", "j'ai vu des histoires 1000 fois pire".....
Bien sur que tu n'es pas "le pire", c'est juste que comme tout le monde tu n'es pas parfait et que tu fais du mieux que tu peux (et au final c'est vraiment tout ce qu'on peut faire).
Tu as l'air d'être un papa qui essaie de prendre toute sa place, c'est pas toujours facile et c'est normal.
Tu t'occupes de ton enfant, tu t'occupes de la maison, tu es à l'écoute de ta femme, elle n'a donc objectivement rien ou pas grand chose à te reprocher.
Apparemment elle a du mal à t'entendre ou même à t'écouter. N'y a-t-il personne dans votre entourage qui puisse être un médiateur entre vous ?

Je pense aussi qu'il faudrait peut-être que tu la confrontes à son idée, sa vision de votre couple, qu'est-ce qu'elle en attend, où en est-elle par rapport à votre projet de construire une famille, où est-ce qu'elle vous situe (en tant qu'individus et en tant que couple) par rapport à tout ça. C'est peut-être un peu lourd comme questionnement, mais ce genre de crise peut justement être le moment de remettre les choses à plat.

Elle a peut-être besoin de faire le point par rapport à tout ça et d'arrêter de s'enfermer dans son "rôle" de femme enceinte, bref de prendre un peu de recul (même si, oui, elle est enceinte et les bouleversements que ça engendre ne facilite pas un retour sur soi).

Hors ligne

 

   #8 15-09-2011 11:42:40

LucieLouMaman
Membre
Date d'inscription: 16-06-2011
Messages: 32

Re: Femme enceinte difficile a vivre, vos conseils !

Salut Groutard,

Excuse moi, j'aurai tendance à prendre ça à la rigolade personnellement. Elle a un caractère qu'on qualifie chez nous d' "à la con". Je trouve que ça lui donne un certain charme, moi ça me fait rire sincèrement.
Mais je comprends qu'à vivre, ce soit infernal.

C'est pour ça que je te conseillerais effectivement de prendre du recul, et de le prendre avec humour. Pas de lui jeter à la figure qu'elle a encore ses hormones dans le chignon, tu finirais de la mettre en rogne, mais plutot en faisant une note d'humour, un grossissant les traits jusqu'à la caricature.
Ne la caricature pas elle, mais toi!

Moi aussi j'ai un caractère de m*rde, je suis reputée pour ça, et tout le monde en rit. Au début, sincèrement, je pensais qu'on se payait ma tete, mais non, c'est une excellente façon de ne pas prendre les remarques fort déagréables que je peux faire en pleine tronche, et au final, ça me fait rire aussi.

Elle a probablement besoin de s'exprimer ainsi, c'est comme ça, mais tu n'es pas non plus obligé de le prendre pour toi. Bien souvent, c'est l'expression d'un malaise intérieur, qui n'a rien à voir avec la personne qu'on a en face de soi. C'est sorti de but en blanc là, c'est cruel, et c'est dans tes oreilles, parceque tu es là, et peut etre aussi parcequ'elle teste ton endurance wink

Quand je vais trop loin, du à un passé chaotique duquel mon homme n'a strictement rien à voir mais sait tout, il me prends dans ses bras, et me rappelle que je pourrais bien etre le pire chameau qu'il soit donné à cette terre, il ne me laissera pas, il ne m'abandonnera pas, et qu'il m'aime.
Je ne me laisse pas faire, il rame parfois, mais j'ai fini par le faire de moins en moins... et puis, j'ai appris à etre plus l'empathie avec lui, et à lui faire confiance.

Renvoyer dans les cordes quelqu'un qui se comporte comme ça, c'est à mon humble avis le moyen aussi de le couper de soi. Sois plus intelligent et plus sensible qu'elle, passe au dessus de ça, ris de vous, prends la dans tes bras, meme si elle rouspete, quelque part, elle s'en nourrit de ton amour, meme si elle a un caractère de cochon.


Hors ligne

 

   #9 17-09-2011 05:11:07

GroutardPapa
Membre
Date d'inscription: 02-09-2011
Messages: 15

Re: Femme enceinte difficile a vivre, vos conseils !

Merci a vous 3 de vos reponses, et desole du delai de la mienne. En fait, tout va plutot bien depuis 2 semaines, je croise les doigts pour que ca dure. Nous avons eu sa soeur pendant 10 jours, puis elle a ete arretee 1 semaine (tension faible) et la, sa mere est la pour 2 semaines. Bref, de l'aide bienvenue, et du repos pour elle (et pour moi !).

Pilgrim, tu m'as parfaitement bien cerne, rien a redire smile Ca fait plaisir, quelque part, de se voir dire ce qu'on sait deja, par quelqu'un d'autre, qui plus est exterieur a nous-memes.

Je prends bien compte de vos conseils, et j'apprecie vos reponses smile On va voir de quoi l'avenir va etre fait, mais a priori, a part un manque d'intimite du a la presence de la belle-mere, je devrais m'en sortir, au moins jusqu'a la fin du mois big_smile Cela dit, ces derniers temps, je la trouve aimante et proche...comme avant qu'elle apprene qu'elle etait enceinte, quoi.

truffe2miel, le "je", c'est vraiment quelque chose qui me depasse. Encore une fois, je pense qu'interieurement, c'est son bebe avant d'etre le notre. Je le comprends un peu, d'un cote, mais de l'autre, ben c'est une sensation pas tres agreable. Je suppose que je commence cependant a m'y faire...

En ligne

 

   #10 03-10-2011 16:56:38

GroutardPapa
Membre
Date d'inscription: 02-09-2011
Messages: 15

Re: Femme enceinte difficile a vivre, vos conseils !

Eh bah voila, ca n'a pas manque, des que sa mere est repartie, les reproches ont repris ! smile

Pour reprendre donc, ma femme est enceinte depuis 2 mois de notre deuxieme, et depuis qu'elle l'a appris (3eme semaine d'aout), elle est insupportable, reproches incessants, rien de ce que je fais n'est assez bien, etc.
J'ai eu une pause bienvenue en septembre, sa soeur etant venue pour 10 jours chez nous, puis une semaine apres, sa mere, pour 15 jours. Elle est repartie jeudi, et depuis vendredi, ce n'est que reproche sur reproche. Ca va du passablement legitime au carrement injuste en passant par me reprocher ce qu'elle-meme fait ou ne fait pas.

J'ai bosse comme un dingue tout le mois de septembre (profite de la presence de la famille pour ca) pour faire la chambre du deuxieme, et suis arrive a un certain etat d'epuisement et ai du prendre un jour de conge (jeudi) pour me reposer. J'ai aussi averti ma femme que j'aurai besoin de me reposer un peu durant le week-end, mais je m'attendais evidemment a ce qu'elle me le reproche.

Cela dit, ayant travaille comme un dingue durant 5 semaines, j'avais laisse tout un tas de choses en plan. Du coup, j'ai du m'en occuper ce week-end : ranger le bureau, le garage, la cuisine, passer l'aspi, faire les courses, contacter l'assureur, tondre le gazon, ranger le salon de jardin avant les premiers gels,...j'avais une liste sur 4 post-its en evidence sur le frigo, que je rayais au fur et a mesure, et j'avais deja pas mal avance samedi matin.
Bref, rendu a samedi midi, elle me reproche qu'elle fait tout. Je me suis occupe de la petite pendant a peu pres 4 heures sur toute la journee (et elle n'a rien fait d'autre que de s'en occuper le reste du temps, et se reposer les 4h ou je m'occupais d'elle), et rendu au soir, gros reproches : tu ne t'occupes pas assez d'elle, c'est moi qui fait tout, etc.

Samedi soir, je realise qu'elle a fini le lait et que du coup, pas de lait pour le tidej du lendemain. C'aurait ete pour cette ingrate, j'aurais laisse faire, mais je me suis dit, ma fille aura besoin de lait au tidej, donc a 8h20 dimanche matin, je partais au supermarche. Et puis j'ai continue mes diverses taches, puis nous avons tous ete au zoo, la petite sur les epaules pendant des heures, tout ca. Au retour, en voiture, ma femme me dit que j'ai enfin ete gentil et present, durant cette sortie, pour la premiere fois depuis jeudi. Ca gache presque le plaisir, n'est-ce pas ?

Enfin, apres une nuit horrible : j'ai passe pres de 2h30 a l'endormir (20h30-23h, puis me suis leve 5 fois dans la nuit (2 fois vers minuit, et 3 fois entre 3h et 5h). Ma femme a passe 30min a essayer de l'endormir en lui parlant depuis son lit, et a la fin de la nuit, elle s'est levee 2 fois, apres 5h, la derniere pour finalement la prendre et dormir avec elle dans la chambre d'amis.
Choses importantes : ma femme m'a reveille a 3h pour me demander d'aller la voir, et me reprocher de la laisser pleurer (je suppose qu'epuise, je ne l'avais pas entendue), et quand rendu a 5h, je lui dit que je ne sais pas quoi faire de plus, elle a marmonne un quelconque reproche (du genre "on peut pas compter sur toi", mais je ne me rappelle plus de la teneur exacte) et nous avons tous enfin pu dormir (enfin, j'ai quand meme reussi a etre malade de 5h30 a 6h, mais ca, c'est un detail qu'elle ne veut surement pas connaitre ! smile ).

Au reveil, ma femme ne voulait pas me parler : "c'est moi qui fait tout" et "c'est encore moi qui ai paye les pots casses". Bref, a part quelques mots au reveil, elle a fait la tete tout le temps (pendant que je me preparais, reveillais la petite, lui donnais le tidej, l'habillais, la mettais en voiture - la seule chose qu'elle m'a dit, c'est : "tu ne lui as pas mis ses chaussures !"), y compris durant le long (car accident) trajet en voiture, et elle est sortie de cette derniere sans un mot. Et 1h en voiture sans se parler (et a regarder obstinement par la vitre de droite pour ne pas croiser mon regard), c'est long. Surtout quand on considere que je ne fais pas dans la petite mesquinerie (bien qu'elle m'en accuse evidemment) et que je l'ai deposee comme d'habitude devant son immeuble, non ?

Bref, je sens que je ne vais pas pouvoir garder ce rythme longtemps, tant au niveau epuisement physique que moral. Je sens que ce soir, je vais encore faire taxi sans un mot, et j'ai vraiment pas hate...sans parler des reproches qui m'attendent immanquablement ce soir...

Et evidemment, si j'essaie d'aborder le sujet, ce sera immanquablement le "oh, evidemment, il n'y a que toi qui fait qqch", "on parle toujours que de toi" ou encore la variante du "c'est moi qui fait tout" : "je suis au bout du rouleau, on ne peut pas continuer comme ca".

Bref, a chacune de ses 2 grossesses et hors les moments ou sa famille est presente, ma femme est impossible a vivre (restons polis...) et je m'attends a ce que les 7 mois qui restent soient au moins aussi durs qu'en 2009.


edit lundi soir : eh bah ca a pas manque, elle a reussi a me dire plusieurs fois que j'etais mesquin, sur la base de faits inventes...
Oui, j'ai oublie d'evoquer ca : une des principales manieres pour elle de se defendre, est d'extrapoler ce que je dis. J'ai beau insister sur le fait que dis les choses, ne fait pas de sous-entendus bien complexes, elle ne cesse de m'accuser du contraire. Un exemple ?
Je lui dit que ca aurait ete sympa de me dire qu'elle avait utilise les 2L de lait qu'il restait, j'aurais ainsi pu aller en courses en acheter samedi soir, plutot que d'avoir a y aller tot dimanche avant que la petite se reveille. Je n'avais en effet prevu de n'y aller que lundi ou mardi.
Ca devient : Je l'accuse de volontairement utiliser tout le lait du frigo rien que pour m'emm***** et je controle mesquinement les consommations quotidiennes de chacune des denrees du frigo, afin de pouvoir lui reprocher une quelconque surconsommation (?). Il est par ailleurs probable que je dissimule une partie de ces denrees afin de pouvoir prendre un grand plaisir a lui reprocher de vider le frigo. Et on oublie complement l'information principale, qui est : il faut du lait pour le tidej de la petite. Et j'ai beau insister, elle campe sur le fait que je l'accuse. Et c'est de ma faute si elle le prend mal, c'est moi qui la rend irascible a constament lui faire des reproches. En fait, elle ne fait que copier mon comportement. Texto notre engueulade en voiture ce soir.

Par ailleurs, je suis malhonnete. Je fais semblant de dormir pendant que notre fille hurle. Il est impossible que je ne l'ai pas entendue pleurer depuis 10min, parait-il. Le fait que je suis physiquement et psychologiquement epuise depuis 5 semaines, que je n'avais que 2-3h de sommeil rendu a 5h du mat', et que je l'avais entendue hurler toute la soiree a essayer de l'endormir, ne permet pas d'expliquer que je ne me sois pas reveille. La seule explication est que je suis malhonnete. J'en ai oublie de demander pourquoi elle n'y etais pas allee, plutot que d'attendre 10min avant de me reveiller en sursaut et m'engueuler.

Bref, ras-le-bol. Et ca ne fait que 3 jours que ca a repris. Le pire, c'est qu'elle me rend fou a retourner tout ce que je dis contre moi, et a son avantage. De maniere foncierement malhonnete (tiens...) et visible, de maniere a ce qu'aucun dialogue ne soit possible, vu qu'elle refute tout ce que je dis. Si je pouvais disparaitre pendant 7 mois, je le ferais. Evidemment pas sans ma fille, pour ceux qui se demandent. C'est vraiment triste, je n'aurais jamais cru que la grossesse soit tellement invivable. J'ai toujours cru que c'etait un moment exceptionnel a vivre a deux, avec ses hauts et ses bas, mais en se soutenant l'un l'autre... J'ai d'ailleurs ose evoquer une relation grossesse-insupportabilite de ma femme, voila ce a quoi j'ai eu droit :
- j'ai tort
- je suis mesquin
- de toute facon, c'est de ma faute (c'est moi qui la rend comme ca, tout ca...)
- si j'en faisais plus, ca n'arriverait pas (variante de "c'est moi qui fais tout")
- je n'ai pas du tout vu ma fille du week-end (et quand j'evoque le zoo, le temps ou ma femme se reposait samedi, le dejeuner de samedi et le diner de dimanche, que je lui ai donnes seul,...ben ce sont des non-faits. Elle les balaie du revers de la main et campe sur son "tu n'as (presque) pas vu ta fille du week-end"). Et elle campe sur ses certitudes a la con (j'ai pas de meilleur mot pour...), meme quand on lui prouve le contraire, on a tort. Et quand on ose constater qu'on a toujours tort quoi qu'on dise, on se pose en victime.

Un dernier pour la route : a la fin du trajet, je lui fais constater calmement que le sujet de...dissenssion...est exactement le meme que celui de ce matin. Les roles sont juste inverses : ce matin, je me sentais agresse, ce soir, elle se sent agressee (le lait, etc.). Sa reponse : je me sens agresse sans raison de maniere constante et illegitime, et n'ai de cesse de lui faire des reproches et de l'agresser. Quand a elle, si elle se sent agressee, c'est parce que je l'agresse effectivement, pas possible autrement. Et en aucun cas elle ne m'agresserait, elle n'est pas de cette trempe-la. Ce qui contredit certes son "c'est moi qui la rend irascible a constament lui faire des reproches". Mais aucune contradiction ne l'atteint, elle les refute toutes. J'ai tout imagine. Alors qu'elle n'imagine en aucun cas les multiples extrapolations qu'elle fait de mes dires. Ces extrapolations sont "ce que je veux dire mais que je n'ose dire". Ni reconnaitre. Comment voulez-vous discuter ?... Je me sens dans une impasse, et je sais que je vais encore devoir m'ecraser pour qu'on puisse passer a autre chose. Et la prochaine fois, elle me reprochera encore ces choses dont elle est l'initiatrice...

Dernière modification par Groutard (04-10-2011 02:05:12)

En ligne

 

Pied de page du Forum

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB


Copyright © 2001-2009 JeunePapa.com


Conseils beauté | Faire-part de mariage et naissance | Faire-Part Bébé | Poussette

1508797514