#121 21-12-2015 10:18:03

dioukPapa
Membre
Lieu: 31
Date d'inscription: 09-08-2011
Messages: 145

Re: La crise des 7 ans ou la fin?

bon de bonnes nouvelles  quand même.
content pour toi que ça s'arrange

Hors ligne

 

   #122 22-12-2015 08:57:21

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: La crise des 7 ans ou la fin?

Eh bien... Ce genre de décision n'est vraiment pas courant en effet ! Quelle bonne nouvelle pour tous les autres papas dans une situation similaire à la tienne ! Si tu l'acceptes, il serait intéressant que tu laisses sur ce site les références de l'ordonnance en question, qui pourrait constituer une jurisprudence à laquelle se référer pour ceux qui sont en cours de procédure.

J'espère maintenant qu'il n'y aura pas de mauvaise surprise (appel de la décision) et que la mère de tes enfants se pliera à l'ordonnance (et sans faire de mauvais esprit auprès de vos enfants, du genre "votre père ne veut pas que nous restions ensemble, il nous force à nous séparer" etc).

Je te conseille par ailleurs de mener toutes les tractations relatives à la garde partagée en présence d'un témoin neutre et fiable (pas ta famille ni tes amis, donc) : si possible un avocat ou un médiateur judiciaire.

Profite bien de cette bonne nouvelle en tout cas !! big_smile

Hors ligne

 

   #123 23-12-2015 10:21:36

dioukPapa
Membre
Lieu: 31
Date d'inscription: 09-08-2011
Messages: 145

Re: La crise des 7 ans ou la fin?

je passerais par cette épreuve la après les fêtes ... le dossier a été déposé par mon avocate au tribunal , et la je redoute le pire ...
ça rassure de voir que les choses se termine pas trop mal parfois.
ça fera bientôt deux ans qu'on est séparé , toujours rien de réglé , elle a bloqué toute les tentatives a l'amiable ...

Hors ligne

 

   #124 24-12-2015 00:01:19

fab4u67Papa
Membre
Lieu: Notre Dame Des Landes
Date d'inscription: 10-04-2010
Messages: 173

Re: La crise des 7 ans ou la fin?

C'est vrai que c'est une bonne nouvelles pour les papas qui sont dans une situation comparable, comme tu le dis truffe, et puis ça montre que la mentalité des JAF évolue, surtout que le JAF était une femme.
C'est volontiers que je mettrais en ligne les références de cette ordonnance, sachant que la décision du juge et motivé par le fait que mon ex faisait délibérément obstacle au lien père/enfants en refusant de me les confier avant un jugement sur le fond.
Comme il s'agit d'une ordonnance dont le caractère est provisoire et non d'un jugement, il n'y a pas d'appel possible.  Ma seul crainte est que mon ex fasse obstacle à l'ordonnance, puisqu'elle a normalement changé d'appartement cette semaine et qu'elle ne m'a pas encore communiqué sa nouvelle adresse. Je suis en tous cas certains qu'elle ne pourra pas remettre les enfants à l'école où elle les avait inscrit provisoirement et illégalement, car la directrice a accusé réception de mon mail dans laquelle je lui fourni l'ordonnance et lui signifie  retrait des enfants de son école le 4 janvier.

Quant à passer par un médiateur, c'est gens là ne travaillent pas gratuitement ....  Et je me dis que si mon ex a une once d'intelligence et/ou de bon sens, on doit être capable de s'entendre  et d'établir un accord de garde alternée sans passer par un intermédiaire, vu que de mon coté je suis prêt à faire les efforts nécessaires (ce n'est pourtant pas simple ne serait-ce que d'un point de vue financier) .

Diouk , je te souhaite bon courage dans cette épreuve. J'espère que tu as un bon avocat et que tu tomberas sur un juge équitable et progressiste.
Mais je me dis que si ton ex a vraiment bloqué toutes les tentatives de règlement à l'amiable et que tu peux fournir des preuves de cela (courrrier , mail, sms..) , alors un juge ne pourra raisonnablement pas lui donner raison.
En plus j'avais lu que tu as actuellement la garde de ton fils ? c'est un bon point pour toi, car d'après mon avocat, le juge accorde souvent la garde à celui qui l'avait au moment de la séparation (et c'est plus souvent la mère) . C'est pour ça que dans mon cas, il était primordial qu'en référé un juge me donne raison, car sinon en avril prochain cela aurait sans doute été rapé pour moi, les allant souvent vers le statu quo pour ne pas perturber les enfants.

Hors ligne

 

   #125 24-12-2015 09:11:19

dioukPapa
Membre
Lieu: 31
Date d'inscription: 09-08-2011
Messages: 145

Re: La crise des 7 ans ou la fin?

oui il vie avec  moi depuis la separation , sa mère est partie s'installer avec un autre homme a 45 mn de la . l’école est dans mon village et je n'ai pas changé de logement .
mon avocate n'a pas l'air trop inquiète , mais bon moi je reste plus prudent ...

Hors ligne

 

   #126 24-12-2015 20:16:32

fab4u67Papa
Membre
Lieu: Notre Dame Des Landes
Date d'inscription: 10-04-2010
Messages: 173

Re: La crise des 7 ans ou la fin?

C'est sur qu'on est jamais rassuré avant que le jugement soit rendu.

Je lui ai laissé les enfants pour nöel, mais ce soir c'est dur, malgré les antidépresseurs, j'ai le moral dans les chaussettes... Réveillon seul en tête à tête avec moi même sans les enfants ... pas glop

Hors ligne

 

   #127 25-12-2015 04:18:14

AlexVIFutur Papa
Membre
Date d'inscription: 15-12-2011
Messages: 84

Re: La crise des 7 ans ou la fin?

fab4u67 a écrit:

C'est sur qu'on est jamais rassuré avant que le jugement soit rendu.

Je lui ai laissé les enfants pour nöel, mais ce soir c'est dur, malgré les antidépresseurs, j'ai le moral dans les chaussettes... Réveillon seul en tête à tête avec moi même sans les enfants ... pas glop

Moi j'étais en famille. Mais sans les enfants. Et au repas, j'étais assis à côté d'une tante qui est copine avec mon ex... j'avais des bouffées de rage...

J'ai du partir au milieu du repas, j'étais trop mal.

Courage Diouk et fab !

Dernière modification par AlexVI (25-12-2015 04:18:51)

Hors ligne

 

   #128 30-12-2015 21:31:10

fab4u67Papa
Membre
Lieu: Notre Dame Des Landes
Date d'inscription: 10-04-2010
Messages: 173

Re: La crise des 7 ans ou la fin?

Et bien dis donc, celui ou celle qui a fait le plan de table, n'a pas réfléchi...

Je récupère mes enfants demain , je suis content , et j'ai pu avoir une discussion relativement apaisée avec mon ex. Si elle dit vrai, elle s'est installée la semaine dernière seule dans un appartement HLM, cela n'a pas tenu avec son nouveau et désormais ex compagnon, si elle ne tente pas de m'embrouiller pour une raison x ou y.
Sans meubles, elle aurait récupéré des meubles au resto du coeur, et comme elle n'a pas de travail et que la CAF tarde a lui versé des aides, elle est obligée d'aller une fois par semaine au resto du coeur.

J'ai pitié, mais je ne me sent pas responsable de sa situation, Ce sont ses actes qui l'ont conduit l'à ou elle est. J'ai essayé de lui faire admettre, mais pour elle c'est sa mère qui lui envoie du mal, et c'est pour ça qu'elle a rompu avec son mec et qu'elle est dans la merde. Bref elle reste dans son trip...

Au moins avec moi, les enfants n'iront pas au resto du coeur.

Hors ligne

 

   #129 01-04-2019 18:11:54

SophieTFuture Maman
Membre
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 28-03-2019
Messages: 3

Re: La crise des 7 ans ou la fin?

fab4u67 a écrit:

Bonjour à tous,

Jusque à présent quand je venais sur ce forum, C'était pour partager ma joie de devenir père (papa de novembre 2010 et de juillet 2012) ou mes angoisses durant la grossesses.

Cette fois, je viens ici car je suis mal et que je n'ai personne ou presque à qui faire part de ma douleur de mon mal-être.
Le 22 juin dernier, c'était un samedi soir, ma compagne m'annonce qu'elle ne m'aime plus qu'elle veut qu'on se sépare. Je précise que nous ne sommes pas mariés ni pacsés, mais nous vivons depuis près de 7 ans ensemble et avons deux enfants.
Que me repproche t-elle ? des petits trucs de la vie quotidienne qui l'exaspèrent et que j'admets (je suis un peu bordélique,  je ne fait pas attention : je salis la cuisine, la sdb, je ne réagit pas assez vite à son gout quand elle me demande de lui sortir une lingette ou un couche...) . Mais aussi d'autres choses plus graves: Elle m'accuse de ne l'avoir jamais désiré et de ne lui avoir jamais donné de plaisir en 7 ans...

Ce qu'elle dit, est en partie vraie, mais seulement en partie : Je l'ai toujours désiré, et je l'aime à la folie, même si du fait des deux grossesses rapprochées, ma libido a connu des coups de mou et que la sienne était aussi en berne, je vais y revenir plus en détails plus tard

Tout d'abord il faut savoir que quand j'ai rencontré ma compagne j'avais 38 ans (elle en avait 35) et avant elle je n'ai eu que très peu d'expériences sexuelles (là aussi très tardives) en raison de ma timidité. Avec elle ce fut plus qu'un coup de foudre, une véritable évidence lors de notre rencontre. Tant est si bien qu'on a rapidement parlé de faire un enfant.
Peu expérimenté niveau sexe, je me suis rendu compte que j'étais éjaculateur précoce. Malgré ça elle est resté avec moi en me demandant de régler ce problème (elle ne voulait pas entamer un thérapie en couple) . C'est ce que j'ai commencé à faire, en suivant sur le net une méthode pour apprendre à se contrôler.
Cela commençait à fonctionner, j'étais moins stressé et les préliminaires pouvaient durer plus longtemps.

Comme on ne parvenait pas à concevoir un enfant, on a alors entamé un longs parcours de PMA (stimulation simple , puis insémination artificielle, puis FIV) Du coup, faire l'amour a perdu son coté spontané. Il fallait le faire dans un créneau donné, se retenir à d'autres moments (avant le recueil de sperme). Avec tout ça, les préliminaires sont un peu passés à la trappe et mon EJP est revenu.

Finalement malgré le parcours de PMA, ma chérie est tombée enceinte naturellement à 39 ans, après la première FIV ratée. A ce moment là, on n'a plus fait l'amour pendant toute la grossesses par peur de provoquer une fausse couche. Puis, les  douleurs liées à l'épisio ainsi qu'un allaitement de 9 mois, ne lui donnaient pas envie de faire l'amour, ce que je comprenais. Ma libido était forcément en berne, au diapason de la sienne.
Fin de l'allaitement : on décide de remettre le couvert, car elle a 40 ans passés et que l'horloge ne tourne pas en notre faveur. On veut un deuxième enfant. Par chance, aidée par une stimulation ovarienne elle retombe enceinte alors que notre puce à 11 mois et ne fait pas encore ses nuits. 
On met le sexe en mode pause pendant toute la durée de la grossesse , puis à nouveau l'allaitement pendant 9 mois.

Après l'allaitement (avril 2013) , son envie de faire l'amour est revenue alors que de mon coté je dois bien l'admettre ma libido était encore  au point mort. Il faut dire, même si ce n'est pas une excuse, que j'étais épuisé par mon boulot et les multiples réveils nocturnes de notre bout de choux. En plus de ça elle ne faisait rien pour réveiller ma libido.
Depuis le mois de juin on peut enfin passer des nuits tranquilles, sauf quand notre fille de  2 ans 1/2 débarque dans notre chambre  à 5 h du mat, et ma libido reprend du poil de la bête.

Hélas elle m'annonce qu'elle veut qu'on se sépare. Je lui ai proposé de consulter un conseil conjugal et familial, mais elle refuse. Je lui ai aussi proposé qu'un aille voir ensemble un sexologue, mais elle dit que c'est trop tard.... Pourtant à mon sens il n'est jamais trop tard ..

Je n'en reviens pas qu'elle puisse foutre en l'air 7 ans de vie commune, une vie de famille , tout ce qu'on a construit ensemble. Elle disait qu'elle ne comprend pas les couples qui se séparent au moindre couac, surtout quand il y a des enfants en bas âge, qu'on ne fait pas des enfants à  la légère car des enfants ont besoin d'un père et d'une mère. Et là, elle fait exactement comme ces couples...

J'ai l'impression de n'avoir été pour elle qu'un vulgaire donneur de sperme, qu'on jette comme un préservatif usagé vu ce qu'elle me reproche. Je suis tombé au bon moment. Elle avait 35 balais, était seule et voyait la persrpective de de devenir mère s'éloigner. J'arrive, je tombe amoureux d'elle, je ne suis nul au lit, mais c'est pas grave , puisque comme elle je veux une vie de famille avec des enfants. Je ferai l'affaire pour un temps...

Je l'aime éperdument , je ne veux pas la perdre et ce soir je suis mal après qu'elle m'ait répété qu'elle ne voulait plus de moi.
Elle croyait que j'allais partir, je lui ai dit que non car de toute façon, je n'envisage pas une seconde, de vivre sans nos enfants. Je ne veux pas être un père à mi-temps et il est hors de question qu'ils aient un jour un beau-père.

En plus de ça , c'est complètement accessoire, mais elle est en congé parental tandis que j'ai un salaire correct sans plus. Elle tient à rester dans l'appartement que nous louons alors qu'à deux on y arrive tout juste financièrement sans faire de  folie. J'oubliais : L'an dernier on a revendu nos 2 voitures pour en acheter une plus spacieuse, car pour les déplacements pro , j'ai un véhicule de fonction. On a (j'ai) fait un emprunt pour acquérir cette voiture, et j'en ai encore pour 4 ans de remboursement. Elle veut garder la voiture, alors qu'il y a des chances que je perde mon emploi et le véhicule qui va avec. Adieu l'amour, bonjour la merde qui tombe sur moi comme le chante si bien Renaud.

Bref elle perd le sens des réalités. Ses parents pour certaines raisons pensent qu'elle est schizophrène.Je ne dirais pas ça pour ma part, même si elle a toujours été un peu bizarre.

Elle pense qu'elle a des dons, dons de voyances, don de guérison, dons de combattre le mal qu'envoient des gens.
Pour elle il y a énormément de gens qui envoient du mal, mais force est de constater que se sont surtout des femmes qui envoient ce mal. En premier lieu sa mère et sa grand mère maternelle morte en juin dernier.
Cela est à un point tel qu'elle me dit parfois, je sens comme un doigt qui me touche le dos, on m'attaque je le sents. La dernière fois c'était la directrice de la halte-garderie pour qui elle éprouve de l'antipathie.
Alors elle prie trois fois par jours pendant 20 à 30 mn, elle fait des trucs avec du gros sel, de l'huile d'olive (produits qui sont sensés avoir un pouvoir protecteur et purificateur),  elle allume pleins de bougies à réchaud à l'aide d'un cierge, et interroge un pendule.

Elle était bizarre dès notre rencontre, mais comme j'ai un esprit ouvert, je me suis dit pourquoi pas, il y a des personnes qui ont des dons... Bizarrement pendant les grossesses et les mois qui ont suivit, elle avait mis tout ça de coté.
C'est brusquement revenu à la surface à  la mort de sa grand mère maternelle qui pour elle incarnait le mal.
Apparemment ces lubies ont commencé il y a 13 ans, après un licenciement douloureux (vécu comme un choc par elle) et la rencontre d'une voyante qui lui a dit qu'elle avait des dons. Un séjour à la Réunion parmi une certaine frange de la population très axée sur la magie blanche et noire l'a conforté dans ses idées  à ce que m'a dit sa famille.
A son retour de Réunion, elle a eu 2 relations plus ou moins longues et qui n'ont pas duré, car ces hommes ont finit par craquer vu l'ampleur (débordement sur la vie privée)  que prenaient ses "croyances".

Après avoir fait des recherches sur le net, j'ai la conviction qu'elle a une personnalité schizotypique.
Je pense aussi qu'elle a été récemment influencé par une voyante qu'elle a consulté via un site et que sa décision de rompre est liée à ça.



Je suis mal, mais ça m'a fait du bien de mettre ça par écrit ici. Désolé si c'est long, vous n'êtes pas forcés de lire

Bon courage wink J'ai tous lu jusqu'au bout !


Moi 29ans, lui 31ans

En ligne

 

Pied de page du Forum

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB


Copyright © 2001-2009 JeunePapa.com


Conseils beauté | Faire-part de mariage et naissance | Faire-Part Bébé | Poussette

1560783927