#1 30-07-2014 16:01:43

miss_satyrFuture Maman
Membre
Lieu: Lille
Date d'inscription: 30-07-2014
Messages: 10

Désespoir, des pistes à me proposer ?

Bonjour à toutes et à tous,

Je m'excuse par avance du pavé que je vais écrire, mais je tiens à vous donner le maximum d'infos, il paraît long mais j'ai essyé de rédiger clairement et en parties pour que cela vous soit plus agréable.


Comme bien d'autres femmes je me heurte au même problème d'avoir un conjoint réfractaire à avoir un enfant.

Enceinte à 22 ans sous pilule (suite à une gastro carabinée), j'ai fait une grossesse extra-utérine à 2 mois, avec rupture de la trompe gauche et hémorragie interne et ablation de l'ovaire gauche. 10 mois après je suis tombée enceinte, à 23 ans, mon ex copain (déjà père), mes parents m'ont dit d'avorter (étudiante à l'époque), chose faite...
Pour être tranquille, ma gygy m'a posé un implant (2 implants pendant 6ans) (prise de poids de 50 k à 80 k et hirsutisme sans parler des problèmes d'humeur)
Implant retiré depuis 3 ans et c'est mieux. Je suis sans contraception depuis 2ans, avec un compagnon qui surveille mes cycles.
.............................................................................................................................................

Aujourd'hui, j'ai 31 ans (32 en mars 2015) et je suis en couple (8 ans qu'on se fréquente, couple officiel depuis 4 ans) et j'aimerai enfin commencer ma vie.
Mon conjoint, bientôt 33 ans, est quelqu'un de stressé par l'argent (rêve de gagner au loto, d'être richissime, malade quand il reçoit ses impôts)
Par soucis d'indépendance de ma part, tout ce qu'il y a chez moi est à moi (monsieur a juste un clic clac, sa tv et sa console de jeu, le reste électro ménager etc... payé par mes soins et à mon nom)
Monsieur à toute sa liberté, de sortir quand il veut, d'inviter ses potes.
Il travaille de 10h à 21h, rentre et n'a plus qu'à mettre les pieds sous la table
Je suis indépendante (je suis seule la journée) évidemment je m'occupe de tout à la maison (papiers, ménage, courses), lui est en repos le jeudi et le dimanche, et comme c'est un pantouflard, c'est Ps3/Ps4 les deux jours lol 

La question d'avoir un enfant je lui ai posé en 2012, et son avis est NON. Je lui ai demandé pourquoi...
"Tu ne travailles pas" "ça coûte cher un enfant" "Je veux pas d'enfant car y'a une malédiction dans la famille et je vais faire comme mon père, et mon grand-père"

Oui je suis au chômage, j'ai eu quelques CDD, pas encore de CDI.

L'an dernier, j'ai reposé la question, c'est passé de NON à "on verra un jour", "à condition que tu ai un CDI"

Cela fait 1 an que je pleure régulièrement, j'en ai marre, je suis fatiguée et plus de goût à rien.
Ce qui me fait peur ? Ne pas pouvoir avoir d'enfant, car il ne me reste qu'un ovaire, que j'ai bientôt 32 ans (dans 3 ans ça va être quasi impossible d'être fertile)

J'ai parlé de mes peurs à mon compagnon, sa réponse "pas grave on adoptera" ... non mais l'envie de meurtre ! adopter est tellement long et difficile sans parler des conditions de ressources qu'il faut avoir ! j'ai l'impression qu'il est hors de la réalité !

Mes parents réclament un petit fils ou une petite fille, ils sont prêts à nous aider, ses parents aussi, et lui d'oser leur répondre "mais oui vous l'aurez votre petit enfant"
[envie de meurtre bis]

De plus mes amies autour de moi , sont mariées, ont des enfants, sont enceintes ou vont accoucher (à croire qu'en hiver les gens ne font que ça :p)
Une amie récemment est en dépression car elle veut un 3e bébé, je lui ai dit de ne pas se plaindre, qu'elle en a deux, et elle me répond "toi tu ne peux pas comprendre, tu ne sais pas ce que c'est" [envie de meurtre]

Cette nuit j'ai encore pleuré, il n'y a que mon meilleur ami qui est au courant de tout ça. Il est même prêt à faire un don de sperme pour réaliser mon rêve.

Mon compagnon m'aime et je l'aime, la vie de couple est faîte de perpétuelles concessions pour tenter de rendre l'autre heureux. Je peux renoncer à beaucoup de chose mais pas à ce rêve d'avoir un enfant.
Non, je n'ai pas posé d'ultimatum "un bébé ou c'est finit" mais juste que j'essaye de lui faire comprendre que s'il tient à ses sous et à sa liberté alors soit, je respecte son envie et sa décision, mais la mienne est prise je serai mère.
Le don de sperme j'y ai beaucoup réfléchit, j'en ai discuté avec un très bon ami. Cet ami préfère me donner son sperme. Il est célibataire, a 38 ans. Il aurait aimé avoir une famille, mais voilà on n'a pas toujours ce qu'on veut.
Je sais que cela va être choquant, va peiner beaucoup de gens autour de moi, mais oui je préfère le don de sperme par mon ami, qu'un don anonyme.
Comme pour les enfants adoptés il y a une différence entre le père biologique et le père éducateur.
si j'opte pour le don de sperme, je sais qu'avec mon ami, mon futur enfant pourra connaître ses origines, et le rencontrer.
Quant à l'explication donné à mon futur enfant, ça sera la vérité. Celle que "maman rêvait de t'avoir, mais x ne voulait pas, alors xx m'a donné un peu de lui pour que tu sois là" Un enfant élevé dans l'amour et le désire sera toujours plus heureux qu'un enfant non désiré par l'un ou l'autre. Il sera un enfant issu de l'amour, pas celui d'un couple, mais juste de 2 personnes (moi et mon ami), un enfant issu de "l'amour de la vie".

Alors voilà, je doute, je ne sais pas, j'ai peur.
Je suis à bout, je pense au suicide, je sais que si dans quelques temps j'apprends que j'aurai pu donner la vie en m'y étant prise avant, alors il est clair que je risque fortement de m'en prendre à mon compagnon.
Vivre toute sa vie, jusqu'à la fin, en sachant qu'à 31 ans on aurait pu encore avoir un enfant et qu'il est trop tard ! c'est inconcevable, surtout pour cette question d'argent.

Je lui ai expliqué, que malgré mon chômage, on est pas si perdant car si je travaillais, on aurait des frais de nourrice... on serait 2 demi-part sur ses impôts...
J'aimerai tant qu'il me comprenne, qu'il ne soit pas insensible à ma douleur, mais j'ai l'impression que c'est peine perdue.
La seule chose un peu réconfortante qu'il m'ait dite le mois dernier c'est "je voulais pas d'enfant mais tu m'as fait reconsidérer la question" oui, on fait un pas, mais...

Ce qui m'a refait pleurer sont ses paroles d'il y a quelques jours. J'ai acheté une nouvelle machine à laver et un sèche linge, en rentrant des courses il me dit:
"maintenant qu'on est bien installé, qu'on a un chat, il ne manque plus qu'une chose, une chose qui nous ferait plaisir à tous les deux... devines ?"
[palpitations cardiaques, yeux qui brillent pour ma part]
"euh... je ne sais pas dis-moi"
"DESTINY en septembre !!! big_smile " [destiny est ... un jeu vidéo]
GROSSE ENVIE DE MEURTRE !!! ENVIE de le frapper à coup de pantoufles ! Et après il me demande pourquoi je tire une sale tête tout l'après-midi oO

Je m'excuse pour ce long pavé, ça m'a fait du bien d'extérioriser tout ça.

Maintenant, ma question pour vous, comment l'amener à réfléchir sérieusement ? Pour moi n'y a pas 36 solutions y'en a 4 :

1, C'est oui et je suis la plus heureuse des femmes

C'est Non et bien :

2, Il accepte le fait que je veuilles un enfant, il le conçoit avec moi et ne le reconnait pas, je n'ai pas envie de d'imposer la paternité et encore moins d'avoir un pseudo papa qui fait semblant et qui n'aime pas l'enfant, si c'est son choix, c'est une décision irrévocable pas la peine de chouiner dans 10 ans pour le reconnaître ça sera mort et il me connait.

3, Il accepte le fait que je veuilles être maman, je le conçois avec un autre homme par un don de sperme, on vivra comme ça et il ne sera ni son père biologique, ni son père tout court, donc aucune responsabilité, aucune implication dans son éducation ou prise de décision.

4, Il choisit que c'est finit entre nous, je n'ai pas envie d'arriver à 50 ans et de me dire si j'avais su j'aurai du le quitter avant pour avoir la chance d'avoir un enfant ou encore de le détester chaque jour qui passe car il aura été un monstre d'égoïsme, de toutes façons vu ma peine actuelle ça sera dépression non stop, je ne peux pas concevoir une vie comme ça.

Et je précise que je ne lui casse pas les pieds avec mon désir d'enfant, je lui en parle maximum 2 fois par an, et je garde tout pour moi ou j'en discute avec mon meilleur ami.

Merci de m'avoir lu, j'espère que quelques papas m'aideront, me donneront des clefs pour un dialogue constructif, ou proposeront quelques pistes pour lui faire comprendre qu'un enfant c'est pas la fin de sa vie.

Hors ligne

 

   #2 30-07-2014 19:44:55

pyroo77Futur Papa
Membre
Date d'inscription: 07-09-2011
Messages: 238

Re: Désespoir, des pistes à me proposer ?

Salut

bienvenu parmis nous

je ne suis pas un grand lecteur mais tu m'y a incité quand même vilaine.
alors déjà premierementje m'identifie à ton mec car j'ai un léger problème avec les jeux vidéo, mais l'arriver de bébé m'as fait promettre a madame d'arrêter TOTALEMENT. et oui j'expose aussi mes problèmes désole

pour donner a ton compagnon l'envie d'avoir un enfant, il ne faut surtout pas dire que TOI tu en veux un Toi tu en a besoin, TOI ceci et TOI cela
mais je pense (avis totalement personnel) qu'il faut plutôt le mettre en situation des bons moments, par ex : vous êtes à la maison, tout les deux (il faut choisir le moment ou vous etes en total symbiose pour faire sa ) et tu lui demande d'imaginer la maintenant que petit bébé est la avec vous au milieu a lui faire un calin et à l'appeler papa
bon mon exemple est pas super mais c'est pour que tu comprenne le principe, c'est de cette manière que je me suis décidée à sauter le pas personnellement.

évite les ultimatum

après si tu ne supporte plus monsieur, tu peut le quitter et faire le bébé avec le don de votre ami, et la je ne maitrise pas du tout le sujet


http://www.enceinte.com/reglette-313241.png

Hors ligne

 

   #3 30-07-2014 21:36:28

miss_satyrFuture Maman
Membre
Lieu: Lille
Date d'inscription: 30-07-2014
Messages: 10

Re: Désespoir, des pistes à me proposer ?

Je te remercie pour ta réponse ^^
Et oui je n'aime pas les ultimatums, ça ne sert à rien.
D'autre part, ce que j'aimerai qu'il comprenne c'est que sa décision, à son niveau personnel, est réversible. S'il me quitte dans 10 ans et refait sa vie, il pourra féconder... moi non
J'ai ce couperet du "temps"

Pour la console, je ne dis rien car je suis gameuse aussi, donc qu'il joue ou sorte, chacun ses loisirs.
Je suis d'un caractère indépendant, s'il veut jouer il joue, je m'en fiche. Les seules règles sont : On mange et c'est à table et on se matte un film à deux 1 fois par semaine.

Imaginer son enfant, c'est déjà fait, il a des prénoms en tête, me parle d'éducation, critique certains parents... c'est pour ça que je ne le comprends pas, qu'est-ce qu'il attend ?

Même avec le chat, il parle comme un père lol "viens dire bonjour à papa" "c'est le chat chat à son papa" "tu as finit de téter maman !" il prend le chat à bras comme un bébé et le berce pour qu'il dorme...

Dernière modification par miss_satyr (30-07-2014 21:37:06)

Hors ligne

 

   #4 30-07-2014 21:40:58

pyroo77Futur Papa
Membre
Date d'inscription: 07-09-2011
Messages: 238

Re: Désespoir, des pistes à me proposer ?

alors demande lui clairement pourquoi pas ?
pourquoi, pourquoi et pourquoi  lol


http://www.enceinte.com/reglette-313241.png

Hors ligne

 

   #5 31-07-2014 04:35:37

Argh4
Membre
Date d'inscription: 14-12-2005
Messages: 178

Re: Désespoir, des pistes à me proposer ?

Je vais répondre cash...
Tu notes "Aujourd'hui, j'ai 31 ans (32 en mars 2015) et je suis en couple (8 ans qu'on se fréquente, couple officiel depuis 4 ans) et j'aimerai enfin commencer ma vie."

Mais ta vie, ça fait 32 ans, qu'elle a commencé, la vie, c'est ce qu'on en fait. Alors que fais-tu de ta vie ? As-tu d'autres passions, d'autres désirs que d'avoir un enfant ? La vie ne peut pas tourner autour d'une seule chose.

Quant au fait de "convaincre" ton mec, je n'ai qu'une seule chose à dire: imagine qu'au même moment lui a peut-être écrit, sur un autre forum, un message du genre "ma copine veut un enfant et pas moi, comment pourrais-je la convaincre de renoncer ?"
Ton mec n'est pas prêt, c'est évident et tu le sais. En allant plus loin, il semble déjà avoir du mal à s'occuper de lui-même, est-ce vraiment nécessaire d'essayer de le convaincre ? Qu'est-ce que ça va donner ?
Tu vas me répondre que tu as 32 ans et un ovaire en moins. Ok, mais tu es retombée enceinte après, ça ne semble donc pas poser de problème, tu n'as QUE 32 ans, pas 42.

Bref, pour moi, tu te mets la pression... pour pas grand chose, en fait.

En ligne

 

   #6 31-07-2014 08:09:26

pyroo77Futur Papa
Membre
Date d'inscription: 07-09-2011
Messages: 238

Re: Désespoir, des pistes à me proposer ?

Es que le fond du problème est que tu n'est même pas sure de le vouloir avec lui ?
ce qui m'amène à me demande sa est "  il semble déjà avoir du mal à s'occuper de lui-même, est-ce vraiment nécessaire d'essayer de le convaincre ? "
finalement tu en veux un pq ton horloge interne sonne de plus en plus fort, mais tes conditions de vie de couple ne t'aurais pas forcement amené  à faire ce choix


http://www.enceinte.com/reglette-313241.png

Hors ligne

 

   #7 31-07-2014 13:03:47

miss_satyrFuture Maman
Membre
Lieu: Lille
Date d'inscription: 30-07-2014
Messages: 10

Re: Désespoir, des pistes à me proposer ?

@ Argh4 :
Je fais plein de choses de ma vie, je vis de mes passions (dessin, photo, activités manuelles, jeux vidéos, organisation de concerts), je suis indépendante (je mets rarement mon homme à contribution et j'endosse le role du bricoleur car mon homme n'est pas du tout manuel) et fière de mon parcours, j'aide bénévolement les personnes en difficultés que ça soit par l'accompagnement, services à la personne, remise à niveau scolaire. Je me suis battue pour avoir ce que j'ai aujourd'hui (indépendance, appartement etc...) .
Oui j'ai été enceinte 2 fois avec un intervalle court : grossesse extra utérine en septembre 2004 et avortement pour une deuxième grossesse en avril de l'année suivante... et puis de mes 22 à 31 ans rien... C'est un fait, j'ai subit des examens gynécologiques, il es clair qu'en ayant un seul ovaire qui tourne seul pendant 10 ans, les probabilités de fécondité baissent rapidement.
Mes autres désirs à part avoir une descendance étaient d'avoir un toit sur ma tête, la santé et accessoirement de me marier... le mariage c'est non car comme dit mon conjoint "ça coûte cher" sauf que mon désir c'est mariage à la mairie en petit comité (les parents) sans fioritures, du coup c'est tout c'est pas grave, ça n'est pas le plus important.

Mon conjoint poster sur un forum... euh... il ne sait pas utiliser d'ordinateur car il déteste.

Je ne veux pas "convaincre" je veux juste connaître sa réponse, et ses raisons, ça touche à ma vie donc je pense avoir le droit de savoir.

Pourquoi je veux un enfant, comme dit précédemment c'est une chose naturelle pour moi, un passage dans la vie, un accomplissement de soit, c'est tourner une page et aborder un chapitre nouveau, un projet à construire et réaliser.
Ce n'est pas qu'une question d'horloge biologique, ça ne fait que 4 ans que je souhaite être mère, et j'ai attendu pour trouver "le bon", je sais pertinemment que ma grossesse sera un des évènement les plus difficiles pour moi car je rentre dans la case "grossesse à risque" , j'ai attendu et j'attends encore, à chaque fois qu'il pose une condition, je fais tout pour la réaliser. Je m'investis.
Aujourd'hui je suis en souffrance, qu'apparemment tu ne saisis pas, sa décision à lui peut être réversible, personne ne connaît l'avenir, si par malheur il me quitte, il pourra toujours devenir père... moi non
Son copain est un éternel ados, son autre ami, rêve d'avoir une femme et d'enfants (ouf au moins un dans le lot), mon homme ne voit que les aspects négatifs d'un enfant :
ça coûte cher, ça pleure, ça fait des caprices ... oui c'est vrai mais un enfant n'est pas que ça.
Un enfant tu l'élèves peut être tant bien que mal avec des choix cruciaux à faire, tu hésites, tu réussis, tu râtes, mais dans tous les cas tu t'investis à son bonheur, tu le vois grandir et tu en es fière, on ne nait pas mère ou père il n'y a pas de mode d'emploi, ça s'apprend. J'ai un ami qui au grand jamais n'aurai eu l'idée d'avoir un enfant... aujourd'hui il a 4 petits bouts et il est le plus heureux des hommes.
Les hommes ne sont pas les seuls a avoir peur, même si j'ai ce désir d'avoir un enfant avec mon conjoint, moi aussi j'ai peur de ne pas être à la hauteur, la vie n'est pas rose, je sais que c'est difficile d'élever un enfant, l'avenir fais peur.. mais à quoi bon vivre dans des craintes pareilles ?  Il faut se donner un coup de collier et sauter le pas.

Hors ligne

 

   #8 31-07-2014 13:15:27

miss_satyrFuture Maman
Membre
Lieu: Lille
Date d'inscription: 30-07-2014
Messages: 10

Re: Désespoir, des pistes à me proposer ?

@pyroo77:

ça fait 8 ans que je suis avec mon conjoint, 4 ans que je "patiente", 2 ans que je suis sans contraception pour des raisons médicales... j'aurai pu lui faire un enfant dans le dos de manière égoïste mais je ne suis pas comme ça, on prend toutes les précautions.
Pourquoi dire à sa famille qu'ils auront un petit enfant si c'est pour que je vive avec une autre version ?
Soit on assume sa décision ou non ...

Oui c'est l'homme de ma vie, ses qualités comme ses défauts font qu'il est l'homme que j'aime.
Aussi grand soit-il (mon amour pour lui) je ne lui imposerai pas de paternité mais lui ne m'imposera pas non plus la non maternité...
Si jamais son bonheur n'est pas d'être père ok, mais le mien c'est le contraire, je respecte sa décision, je ne lui en veux pas mais il respectera la mienne d'être mère.
Cela s'appelle l'équité et personne ne se sacrifiera pour l'autre.

Il a des peurs, je le sais, c'est du style "imagine je suis au chômage" "et si y'a une guerre" "et si on ne peut pas lui offrir ce qu'il veut"
Tu crois qu'on avance dans la vie avec ça ?

Hors ligne

 

   #9 31-07-2014 13:23:28

miss_satyrFuture Maman
Membre
Lieu: Lille
Date d'inscription: 30-07-2014
Messages: 10

Re: Désespoir, des pistes à me proposer ?

Et ce que je constate également, c'est que, quand on rend visite à sa soeur qui est ass mat et qui en garde 5, il s'occupe des enfants, il lui arrive d'aller les réveiller de la sieste, de donner le yaourt, de relever un petit qui tombe et les prends dans ses bras... un homme qui n'aime pas du tout les enfants ne fais pas ça naturellement !

Hors ligne

 

   #10 31-07-2014 21:31:02

pyroo77Futur Papa
Membre
Date d'inscription: 07-09-2011
Messages: 238

Re: Désespoir, des pistes à me proposer ?

non mais alors qu'elle est ta décision final ?
s'il décide définitivement de te dire non à la paternité !
va tu rester avec lui tout en ayant l'enfant d'un autre ?


http://www.enceinte.com/reglette-313241.png

Hors ligne

 

Pied de page du Forum

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB


Copyright © 2001-2009 JeunePapa.com


Conseils beauté | Faire-part de mariage et naissance | Faire-Part Bébé | Poussette

1488103056