#1 09-11-2014 09:00:07

Jeremy3Futur Papa
Membre
Date d'inscription: 09-11-2014
Messages: 118

Soutenir son épouse suite à une fausse couche

Bonjour à tous,

Les fausses couches sont malheureusement fréquentes et j'aimerai partager vos expériences.

Ma chérie a fait une fausse après quelques semaines de grossesse. En résumé, nous avons appris la grossesse le lundi et subit la fausse couche le vendredi de la même semaine.

Bien sur, j'ai été extrêmement touché, mais ma réaction a été de lui dire que l'embryon ne devait pas être viable, que c'était le tout début, qu'on y arrivera la prochaine fois.. Et j'avoue que je n'ai pas eu du tout de succès avec ces arguments.

Alors, vous, si vous avez malheureusement traversé cette épreuve, quelle a été votre attitude vis à vis de vos compagnes?

Merci!!

Dernière modification par Jeremy3 (09-11-2014 09:00:45)

Hors ligne

 

   #2 21-11-2014 09:25:20

Motard21Futur Papa
Membre
Lieu: genlis
Date d'inscription: 06-11-2013
Messages: 152

Re: Soutenir son épouse suite à une fausse couche

salut

tu a eu la bonne reflexion je pense,
il vaux mieu que l'embrayon se decroche au debut que de faire une fausse couche a 5/6 mois ou plus qui laui ferais plus de mal, dans tout les sens du therme...

Je n'aimerais pas y passer avec ma chérie, mais je pense que sa serais ma réaction, de la rassuré, que sa arrive, et qu'elle n'y peut rien, c'est independant de la volonté de chacun...


21 février 2014 <3 une magnifique petite fille vu le jour

Hors ligne

 

   #3 11-02-2015 17:23:21

franny
Membre
Date d'inscription: 11-02-2015
Messages: 1

Re: Soutenir son épouse suite à une fausse couche

je découvre le site, et par la force des choses ce message. peut-être que ma réponse arrive trop tard...mais j'espère seulement qu'elle pourra néanmoins aider. une fausse-couche, elle est vécue très différemment selon les femmes, c'est pareil pour les hommes. mon mari et moi nous sommes passés par deux fausses couches, une grossesse molaire (un truc bizarre qui équivaut à une fausse couche) et la perte ensuite à 6 mois de grossesse de notre petite fille, à cause d'une malformation. bref. énormément de douleurs et un terrible sentiment de perte. donc, d'expérience, une fausse couche, ce n'est pas banal, parce que la maman, quand le test est positif, dans sa tête, c'est un bouleversment : elle n'est plus seule, elle a déjà une vraie responsabilité, prendre soin d'elle pour prendre déjà soin de son bébé; elle est enceinte et elle est déjà maman. donc une fausse couche, même très tôt dans la grossesse, c'est un véritable deuil, une véritable perte. puis, c'est son ventre, qui donne la mort plutôt que la vie. c'est terrible comme sentiment de honte, de culpabilité...qu'est-ce que j'ai fait? qu'est-ce que je n'ai pas fait? pourquoi moi? ...pendant un an, elle va repasser toutes les étapes qui l'ont amenée à l'annonce, puis à la perte. un an, comme pour un deuil. donc, ne pas s'étonner si dans un an, elle pleure. ou aux dates particulières. mon mari, il a pleuré aussi. à la première fausse couche, mais très vite il est passé à autre chose. il m'a aidée à avancer en m'écoutant, sans me juger, sans me cuplabiliser. il m'a soutenue en me montrant qu'il m'aimait (j'avais peur qu'il m'en veuille, et me quitte pour une autre qui pourrait lui donner des enfants), qu'il me désirait toujours autant. on est partis en voyage, on s'est donné du temps, et énormément de tendresse. c'est le seul remède. puis, à toutes les autres épreuves, il a fait la même chose. lui, il est dans le silence. je le respecte. de temps en temps, il a besoin d'aller avec ses potes boire un verre; il est revenu plus d'une fois mort saoul, alors il parle et et il pleure. il avoue son impuissance, sa douleur, sa colère, son sentiment d'injustice, sa peur...et j'essaie de le rassurer comme je peux. mais il essaie de me protéger en ne me disant pas tout ce qu'il ressent...les hommes...smile bref: amour, tendresse, compréhension, patience, non jugement, et peut-être, pour vous, extérioriser à travers le sport, ou une activité qui vous plaît, en parler avec des amis de confiance, ...c'est une épreuve pour un couple, mais on peut en sortir encore plus soudé et fort. quoiqu'il en soit, je vous souhaite beaucoup de courage, de patience. en espérant que vous serez bientôt un heureux papa!

Hors ligne

 

   #4 13-02-2015 10:44:14

Jeremy3Futur Papa
Membre
Date d'inscription: 09-11-2014
Messages: 118

Re: Soutenir son épouse suite à une fausse couche

Merci pour ce témoignage Franny! J'en retiens que ton couple est très soudé wink

Pour ma part, je serai papa en Juillet! big_smile

Hors ligne

 

   #5 15-06-2015 13:00:08

Bernard14562Papa
Membre
Date d'inscription: 11-02-2015
Messages: 23

Re: Soutenir son épouse suite à une fausse couche

Salut,

C’est vraiment triste. Quand ma meilleure amie a fait une fausse couche, elle était totalement anéantie. Elle ne sortait plus, pleurait sans arrêt et refusait d’en parler aux autres. Heureusement, son mari l’a soutenue durant toute l’épreuve. Il faut tout simplement faire preuve de patience et de courage. Je sais que c’est très dur. smile

Hors ligne

 

   #6 09-07-2015 10:16:21

metapapaPapa
Membre
Lieu: Lavaur 81
Date d'inscription: 06-07-2015
Messages: 71

Re: Soutenir son épouse suite à une fausse couche

Bonjour,

merci pour vos expériences, j'ai appris que ma femme était enceinte samedi matin tout allait bien jusqu'à avant hier, elle ne se sentait pas bien, enfin pas comme les autres jour de la grossesse avec un mal de ventre horrible. Hier matin PDS hier soir résultats, le taux était redescendu à 9... Les larmes d'abord pour elle, je lui ai dit la même chose que toi Jeremy, mais mes mots ne l'atteignais pas...
Après ces larmes, les miennes. Le sentiment de culpabilité, d'impuissance, de ne pas avoir fait tout ce que j'aurais du faire...
Puis la recherche de témoignages comme les vôtres ce qui nous a procuré un peu de réconfort. Maintenant le manque, la perte, les projets qui ne sont plus, les proches à prévenir et surtout notre grand garçon de 8 ans, elle doit lui annoncer ce soir, elle veut le faire elle...
C'est dur mais il faut que je passe à autre chose pour pouvoir la soutenir elle afin qu'on puisse recommencer.

Merci à tous pour vos témoignages.


http://www.enceinte.com/reglette-354878.png

Hors ligne

 

   #7 10-07-2015 22:40:31

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9127
Site web

Re: Soutenir son épouse suite à une fausse couche

sad C'est vraiment triste et je comprends tout à fait ta déception ! Comme tu dis, c'est un deuil à faire - d'espoirs et de projets, surtout.

Je me demande si tu ne vas pas un peu vite en besogne... La soutenir pour pouvoir recommencer : oui. Mais attention à ne pas chercher à aller plus vite que la musique. Donnez-vous le temps de souffler pour mieux reprendre.

Et... autre chose : soyez peut-être un peu plus prudents la prochaine fois sur les choses que vous annoncez à votre premier enfant (même s'il n'est pas de ton sang) : il risque de prendre la situation de façon bien plus littérale et douloureuse que vous, adultes, donc prenez soin de ne surtout pas dramatiser et ne pas pleurer/être triste outre mesure devant lui. Il ne s'agit pas de la mort d'un enfant, c'est un point qu'il doit absolument comprendre, mais de la fin de l'espoir d'un enfant. Sinon, vous risquez de le catapulter face au décès de son frère ou de sa soeur, qu'il va devoir porter et qui risque de fortement le perturber !
Donc attendez peut-être un peu avant de l'informer d'une prochaine grossesse... ?

En ligne

 

   #8 11-07-2015 14:52:28

Mafalda
Membre
Date d'inscription: 25-10-2007
Messages: 1418

Re: Soutenir son épouse suite à une fausse couche

euh vous apprenez votre grossesse le samedi et le lundi tout le monde est déjà au courant? un peu risqué... surtout le dire à l'ainé, mauvaise idée mais bon, c'est trop tard maintenant. J'espère qu'il n'a pas été trop triste de la nouvelle.
J'ai jamais trop compris ce désespoir si intense alors qu'il s'agit de FC très précoce... moi même j'ai subi une FC au bout de 2 semaines. C'est pas un bébé que l'on perd, mais comme dit T2M c'est l'espoir que l'on avait. Or à moins d'avoir 40 ans passés, l'espoir on l'a toujours! A l'annonce de ma FC j'ai pleuré oui, mon mari a été très triste aussi mais 2 mois après je retombais enceinte et pour de bon.
Il ne faut pas se lamenter pendant des semaines, pensez plutôt à ces femmes qui font de VRAIES FC à 4 ou 5 mois de grossesse et qui doivent accoucher de fœtus morts... ça fait relativiser...


Lilypie Kids Birthday tickers

Lilypie Third Birthday tickers

Hors ligne

 

   #9 21-09-2015 10:36:48

metapapaPapa
Membre
Lieu: Lavaur 81
Date d'inscription: 06-07-2015
Messages: 71

Re: Soutenir son épouse suite à une fausse couche

Mafalda a écrit:

euh vous apprenez votre grossesse le samedi et le lundi tout le monde est déjà au courant? un peu risqué... surtout le dire à l'ainé, mauvaise idée mais bon, c'est trop tard maintenant. J'espère qu'il n'a pas été trop triste de la nouvelle.
J'ai jamais trop compris ce désespoir si intense alors qu'il s'agit de FC très précoce... moi même j'ai subi une FC au bout de 2 semaines. C'est pas un bébé que l'on perd, mais comme dit T2M c'est l'espoir que l'on avait. Or à moins d'avoir 40 ans passés, l'espoir on l'a toujours! A l'annonce de ma FC j'ai pleuré oui, mon mari a été très triste aussi mais 2 mois après je retombais enceinte et pour de bon.
Il ne faut pas se lamenter pendant des semaines, pensez plutôt à ces femmes qui font de VRAIES FC à 4 ou 5 mois de grossesse et qui doivent accoucher de fœtus morts... ça fait relativiser...

Hé bien l'annoncer à tout le monde était pas le but, mais notre fils c'est un garçon turbulent et très intelligent, du coup on lui à annoncé quand même, il a été affecté aussi ... pour les proches elle s'est fait griller par sa sœur en plein repas de famille, donc pas d'autre choix que de l'annoncer, de plus les personnes dans la confidence lui on permis de surmonter ça..

Je te trouve très distante, tant mieux pour toi, pour nous cela a été vraiment très dur, oui certes le fœtus n'a que 9 jour, mais ça faisait deux qu'on étais en essai ... d'autre part ma femme à perdu énormément de sang, j'ai du la conduire aux urgence et elle a été malade au sens médical du terme pendant plu d'une semaine.

Aujourd'hui elle est de nouveau enceinte, on pourrais penser que le FC est du passé mais non, elle est encore présente, la peur que cela arrive, pas pour moi mais pour ma femme, à la moindre trace rosé elle est en stress les pds sont angoissante car elle redoute la baisse u taux ...

Tout le monde ne vit pas ça de la manière, je te conseil donc d'apporter ton expérience mais évite de juger les gens sur quelques chose ou ils n'ont aucune emprise ...


http://www.enceinte.com/reglette-354878.png

Hors ligne

 

   #10 22-09-2015 10:54:30

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9127
Site web

Re: Soutenir son épouse suite à une fausse couche

metapapa a écrit:

Aujourd'hui elle est de nouveau enceinte, on pourrais penser que le FC est du passé mais non, elle est encore présente, la peur que cela arrive, pas pour moi mais pour ma femme, à la moindre trace rosé elle est en stress les pds sont angoissante car elle redoute la baisse u taux ...

Tu m'étonnes... C'est une phase angoissante. En même temps, à part prendre soin du bébé en évitant les situations à risque (alcool, cigarette, équitation etc), elle ne peut pas y faire grand chose. Des études ont aussi prouvé que l'angoisse génère des hormones qui affectent les foetus, d'où un lien direct entre les dépressions et certains retards de croissance, par exemple. Donc pour le bien de ce bébé qu'elle cherche à protéger, elle va devoir apprendre à se détendre.
La vie suivra son cours -et si dur que ce soit, elle n'a pas de prise sur ce point...

Cela dit, attention : en général, plus on répète à une future maman angoissée de se calmer, et plus elle angoisse. Pourquoi ? Parce qu'elle a la sensation (justifiée, souvent) que ses craintes ne sont pas prises au sérieux et que donc elle est la seule à pouvoir assurer la sécurité de son enfant, parce que tous les autres autour pensent qu'elle est hystérique. Elle croit donc que le jour où il y aura un problème, elle seule pourra le détecter - et ce n'est pas nécessairement faux.
Donc sans entrer dans une dramatisation outrancière, je te suggère d'ouvrir le dialogue et de lui dire que tu la comprends, voire peut-être que tu partages ses craintes. Pose-lui des questions, soutiens-la : vous traverserez alors ces angoisses ensemble (et donc grandis et moins difficilement).

Comment réagit votre premier enfant, cette fois-ci ?

En ligne

 

Pied de page du Forum

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB


Copyright © 2001-2009 JeunePapa.com


Conseils beauté | Faire-part de mariage et naissance | Faire-Part Bébé | Poussette

1537332647