#11 15-10-2015 08:46:39

CerdFutur Papa
Membre
Date d'inscription: 27-09-2015
Messages: 24

Re: belle-maman, ah mais quel bonheur!

VanRD a écrit:

Cerd: J'avais la même avant qu'elle commence a voir en moi le mal absolu big_smile (maintenant je fais goûter mon vin avant de boire, on ne sais jamais :-b )

non j ai la chance que ca se passe tres bien avec la mienne...

enfin bon elle voulait que sa fille ne prenne pas un mec tatoué ou piercé, manque de bol, elle a eu les deux, et le nombre de tattoo et piercings augmente regulierement au fur et a mesure du temps qui passe...


elle s'habitue big_smile

Hors ligne

 

   #12 08-12-2015 09:22:33

VanRDPapa
Membre
Lieu: Stavropol - Russie
Date d'inscription: 22-01-2015
Messages: 69

Re: belle-maman, ah mais quel bonheur!

Bon bon bon. (pas d'accent toutes mes exuses) Je pensais (ou peut-etre pas au final) avoir resolu le probleme avec la belle mere, etant donne que celle-ci etait repartie chez elle.

Sauf que voila, pour effectuer des docs pour notre petite, mon epouse a du retourner chez mama pour un mois. Je devrais la rejoindre dans deux semaines. (donc oui, ca fait deux semaines qu'elle vit avec sa maman, sa soeur, ses deux neveux, son beau-frere... Une residence russe en bref).

Et top! voila le topo, mon epouse redemande le divorce sous le coup d'une colere dont je ne connais meme pas l'origine. Elle est fatiguee, je le sais, elle doit s'occuper de notre petite sans moi, mais je soupçonne, innocement, que belle maman soit revenue a la charge pendant que moi, je suis loin.
Surtout quand je reçois un message du type: "Maman avait raison depuis le debut a ton sujet, j'aurais du l'ecouter et ne jamais dire oui".
Je precise, que rien ne pouvais justifier ou laisser pressentir ce genre de message.

Bref, je sature, je suis seul a 2000 km, sans amis, sans famille, mon epouse est certainement dans une phase  de depression ou de fatigue excessive, et la belle mere detruit tout ce en quoi je crois.

Je suis a bout de force. Je suis pas du genre a etaler ma vie, mais je n'ai plus de filet.

Hors ligne

 

   #13 08-12-2015 10:15:46

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: belle-maman, ah mais quel bonheur!

VanRD, même en étant très amoureux, tu ne peux pas lutter contre ta belle-mère si ta femme n'a pas décidé de réfléchir par elle-même.
Il faut que tu vois les choses en face : quelles que soient les raisons que ta femme avance, peu importe qui lui murmure à l'oreille, au final cela reste tout de même le choix de ta femme. Si elle veut divorcer, c'est SON choix. Elle travaille d'arrache-pied à détruire votre famille. Que ce soit peut-être sous l'influence de la belle-mère n'a qu'une importance très relative, tu ne crois pas ?

Et si tu acceptais simplement son choix ? Tu ne perdrais pas le contact avec tes enfants, mais tu gagnerais en sérénité. Et puis, on ne se bat pas avec des moulins à vent.

Hors ligne

 

   #14 08-12-2015 10:31:36

VanRDPapa
Membre
Lieu: Stavropol - Russie
Date d'inscription: 22-01-2015
Messages: 69

Re: belle-maman, ah mais quel bonheur!

truffe2miel a écrit:

VanRD, même en étant très amoureux, tu ne peux pas lutter contre ta belle-mère si ta femme n'a pas décidé de réfléchir par elle-même.
Il faut que tu vois les choses en face : quelles que soient les raisons que ta femme avance, peu importe qui lui murmure à l'oreille, au final cela reste tout de même le choix de ta femme. Si elle veut divorcer, c'est SON choix. Elle travaille d'arrache-pied à détruire votre famille. Que ce soit peut-être sous l'influence de la belle-mère n'a qu'une importance très relative, tu ne crois pas ?

Et si tu acceptais simplement son choix ? Tu ne perdrais pas le contact avec tes enfants, mais tu gagnerais en sérénité. Et puis, on ne se bat pas avec des moulins à vent.

Tu as parfaitement raison, en tout point.

...

Mais voila, Je n'ai jamais declare forfait. La realite c'est que je pense, non, je sais, que mon epouse ne souhaite en rien ce qu'elle demande. Elle ne veut meme plus entendre parler de notre petite fille, elle pense ne pas l'aimer, vouloir retourner en arriere. Mon epouse est en depression, seul un aveugle pourrait manquer de le voir. Avant qu'elle rejoigne sa maman, je le sentais deja, et j'etais retissant a l'idee de les laisser partir sans moi et sans soutien. Nous en avions discute, mon epouse savait ce qu'il risquait de se produire. Voila toute la nuance.
J'ai encore confiance en notre couple, notre famille, et je sais que meme belle-maman ne controle plus ce qui se produit. Comme on dit, a semer la pluie, on recolte la tempete.

Hors ligne

 

   #15 08-12-2015 23:10:26

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: belle-maman, ah mais quel bonheur!

Si ta femme en est à ce point, alors ton enfant n'est pas en sécurité !

Si c'est vrai, alors ta femme a besoin de soins urgents. Et sa mère l'aura peut-être compris. Dans ce cas, peut-être que mettre de côté vos différents au moins le temps de trouver une solution pour la personne que vous aimez tous les deux pourrait aider.

MAIS :
- si sa mère refuse de coopérer, tu ne pourras absolument rien faire à part demander la garde principale de ton enfant parce que, jusqu'à preuve d'une incapacité, la volonté exprimée d'une majeure est valide. Si elle choisit le divorce, tu ne pourras pas l'en empêcher.
- ce n'est pas la première fois que ta femme te fait un coup similaire. Comment penser que cela ne se reproduira pas, encore et encore ? La dépression n'est pas une maladie dont on guérit - on peut juste être en rémission.


J'ai franchement l'impression que tu te bats contre du vent. Ou la marée. Je me trompe peut-être, et je te le souhaite sincèrement ! Mais je ne vois pas quel conseil te donner pour reconstruire ton couple tant que ta femme ne sera pas à minima dans une démarche de soins volontaires.
De ton côté, attention à ne pas plaquer sur elle un idéal qui ne correspond plus à la réalité depuis longtemps...

Hors ligne

 

   #16 09-12-2015 07:02:05

VanRDPapa
Membre
Lieu: Stavropol - Russie
Date d'inscription: 22-01-2015
Messages: 69

Re: belle-maman, ah mais quel bonheur!

truffe2miel a écrit:

Si ta femme en est à ce point, alors ton enfant n'est pas en sécurité !

Si c'est vrai, alors ta femme a besoin de soins urgents. Et sa mère l'aura peut-être compris. Dans ce cas, peut-être que mettre de côté vos différents au moins le temps de trouver une solution pour la personne que vous aimez tous les deux pourrait aider.

MAIS :
- si sa mère refuse de coopérer, tu ne pourras absolument rien faire à part demander la garde principale de ton enfant parce que, jusqu'à preuve d'une incapacité, la volonté exprimée d'une majeure est valide. Si elle choisit le divorce, tu ne pourras pas l'en empêcher.
- ce n'est pas la première fois que ta femme te fait un coup similaire. Comment penser que cela ne se reproduira pas, encore et encore ? La dépression n'est pas une maladie dont on guérit - on peut juste être en rémission.


J'ai franchement l'impression que tu te bats contre du vent. Ou la marée. Je me trompe peut-être, et je te le souhaite sincèrement ! Mais je ne vois pas quel conseil te donner pour reconstruire ton couple tant que ta femme ne sera pas à minima dans une démarche de soins volontaires.
De ton côté, attention à ne pas plaquer sur elle un idéal qui ne correspond plus à la réalité depuis longtemps...

Truffe2miel, tu as encore une fois raison sur beaucoup de choses.
J'ai en effet directement contacte la belle-maman et la soeur de mon epouse pour lui trouver un soutien. Belle maman est bel et bien depassee, me dit que tout va bien, ne comprend pas de quoi je parle, n'est au courant de rien, si ce n'est que notre petite fille ne dors pas bien. (ils vivent sous le meme toi quand meme, ca en est presque halucinant). Bref, je lui ai explique la situation, mais je doute que cela ameliore quoi que ce soit. Mon epouse est en froid (glacial) avec sa maman, a qui elle reproche son ingerence continuelle.

Apres, je sais que ce n'est pas la premiere fois. Et je sais eperdument que ce ne sera pas la derniere fois. Il lui faut du temps pour simplement accepter le fait qu'il soit possible d'etre heureuse.
Il s'agit peut-etre d'un combat contre le vent, mais c'est un combat que je souhaite mener, pour elle, pour notre enfant. Elle le merite. J'espere un jour pouvoir en discuter en rigolant, autour d'une tasse, lui dire a quel point elle etait difficile en ses debuts.

Hors ligne

 

   #17 09-12-2015 21:35:51

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: belle-maman, ah mais quel bonheur!

Je te le souhaite... !! Bon courage en tout cas, parce que là c'est juste l'enfer.


Si elle est elle-même en froid avec sa mère, il y a à priori tout de même plutôt des points positifs. Le premier de tous étant que ce n'est donc pas elle qui l'incite à priori à vouloir rompre, mais une forme de réflexion distordue qu'elle mène avec elle-même. A moins qu'il ne s'agisse "que" d'une forme très tordue (haha) d'appel à l'aide, pour que tu débarques rapido sans qu'elle ait besoin de te le demander directement ? Dépression et manque de sommeil font très rarement bon ménage, et sont habituellement plutôt un mélange détonant.

Ta conclusion au sujet de sa mère m'étonne quand même : tu dis qu'elle est "bel et bien dépassée". Or sa réaction du "hein ? mais non, tout va bien" fait plutôt penser qu'elle a le sentiment de tout gérer, au contraire. Elle n'est dépassée par rien du tout - elle est juste hors du coup, à moins que ce ne soit toi qui interprète le comportement de ta femme comme de la dépression (a-t-elle été diagnostiquée ou est-ce juste un mot que tu plaques sur son comportement ?).

Maintenant, je ne te cache pas que j'ai du mal à comprendre pourquoi une démarche administrative exige qu'elle vive 30 jours sous le même toit qu'une personne avec laquelle est serait en "froid glacial" ? Il y a pas mal de choses que je trouve étonnantes dans le comportement de ta femme, ou dans ce que tu en décris, ou peut-être dans le sens que tu donnes à certaines choses.

Si je prends pour acquis que ta femme est dépressive, alors son comportement laisse à penser qu'elle s'enferme dans un cycle auto-destructeur qui finira forcément mal si rien ne vient en briser la boucle - auquel cas, elle a besoin d'écoute et de soins bien plus que de jugement et de recadrages (mais en tant que compagnon de vie, tu n'auras que peu d'impact sur son parcours vers la guérison et ne pourras en tout cas pas être l'élément déclencheur : trop familier, trop intime. Ton rôle sera celui, capital à partir du top-départ du parcours de soins, du soutien moral fiable. Tant qu'elle n'aura pas pris conscience d'avoir besoin de soins et que sa volonté ne sera pas entièrement dirigée vers une guérison, tu souffriras forcément "dans le vide").
Si en revanche elle n'a pas été réellement diagnostiquée, il faut tout de même savoir qu'une petite déprime du post-partum ajoutée à la fatigue et à un caractère de cochon ou à une fierté mal placée passe très facilement pour de la dépression. Et dans ce cas, il faudrait agir avec elle en gros comme avec une gamine gâtée qui fait un caprice. Et là, ton rôle de père de famille, d'homme, de MÂLE, devient capital.
Donc la réponse à apporter dans les deux cas n'est pas la même - pire, la solution de l'un peut être destructrice sur l'autre cas et inversement. Es-tu vraiment sûr du fait médical quand tu parles de dépression au sujet de ta femme ?

Hors ligne

 

   #18 10-12-2015 06:42:05

VanRDPapa
Membre
Lieu: Stavropol - Russie
Date d'inscription: 22-01-2015
Messages: 69

Re: belle-maman, ah mais quel bonheur!

Truffe2miel, merci pour ton message qui a du te prendre pas mal de temps.

Tu as raison, la depression n'a pas ete diagnostiquee. Je ne peux pas le garantir a 100%, mais disons que tout s'y prete et que le terrain etait deja la depuis la mort de son pere.

Mon premier reflexe etait de vouloir y aller. Mais nous ne sommes pas millionnaires (helas), et reprendre des billets d'avion etait financierement impossible.
Elle ne voulais pas y aller. Mais elle voulait aussi faire tous les documents necessaires pour notre fille. (la russie ce n'est pas simple, et 1 mois, c'est un minimum, et au final, tous les documents ne seront pas fait, en vue de la situation).
Elle avait demande a revenir. C'est la ou j'ai merde, je pense. Je lui demande de rester, pour essayer de sauvegarder des relations normales avec sa famille, avec laquelle nous devions passer les fetes de noel.​
J'ai pris sa demande pour un caprice supplementaire (mon epouse peut se montrer tres capricieuse), j'ai voulu sauver les relations familiales. Et la situation s'est inversee, maintenant elle ne souhaite plus revenir, ne souhaite plus entendre parler de notre fille et n'attend qu'une chose, que je vienne la reprendre.
J'ai toujours ete tres calme, toujours bien choisi mes mots pour eviter d'envenimer la situation. Mais rien n'y fait. Raler, hausser la voix ne serait qu'un detonateur supplementaire.

Je vais donc reprendre notre fille le 19 decembre. J'ai espoir que le fait de ne plus etre avec sa fille lui fasse comme un declic.
Je suis pret a toutes les concessions, meme au divorce s'il s'avere que cela puisse l'aider. Mais je ne veux pas qu'elle regrette ses choix toute sa vie, je ne veux pas qu'elle pleure notre fille. Je ne veux pas qu'elle pleure notre couple, notre petite famille. Et pourtant c'est ce qui arrivera si la situation ne change pas. Je n'ai plus de carte en main. Tout est entre ses mains, et j'ai le sentiment d'etre impuissant, d'etre face a un mur colossal, indestructible.
J'envie les couples pour lesquels ces questions ne viennent jamais.

Moi meme ici, je lutte contre un etat "second". J'essaye de garder mes forces, de tenir le coup et de controler mes idees. Mais la verite, c'est que je suis en terre etrangere, loin de toute grande ville, sans amis, sans famille. Et je ne parle pas du travail qui exerce sur moi une pression qui ne m'est plus soutenable, seul. Alors pour faire face a la situation sereinement, c'est un foirage complet.

Je n'ai qu'une chose en tete, revoir notre fille, la serrer dans mes bras, et ne plus la laisser partir.

Dernière modification par VanRD (10-12-2015 06:45:38)

Hors ligne

 

   #19 10-12-2015 10:09:51

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: belle-maman, ah mais quel bonheur!

Je te comprends très très bien ! Et je t'avoue qu'attendre le 19/12 me semble en fait presque dangereux.

Pourquoi ?
- si ta femme est réellement en dépression, elle risque de craquer nerveusement (décompression). Concrètement, cela se manifeste par des actes primaires totalement incontrôlables, qui peuvent être très violents. C'est comme ça qu'on se retrouve avec des drames familiaux sur les bras...
- si elle n'est pas en dépression mais en phase de déprime, alors le danger n'est pas physique. Mais votre fille va forcément ressentir le rejet de sa mère et en souffrir profondément. C'est le genre de chose encore pires que l'abandon : le sentiment d'être de trop, de ne pas être désirée, de gêner. Et par réaction, elle risque de très mal se comporter avec elle, ce qui va empirer le ras-le-bol de ta femme. Cercle vicieux donc.
Bref, puisque déjà elle a clairement exprimé qu'elle avait besoin de se séparer de sa fille, il me semble très urgent d'agir ! N'attends pas encore 2 semaines, même si cela doit te coûter un billet d'avion de plus : mieux vaut manger des pâtes tous les jours pendant 2 semaines que risquer de perdre ton enfant, ou le faire souffrir inutilement ! Il ne s'agit plus ni de ta femme, ni de votre mariage, ni de ta belle-mère, mais bien de votre enfant qui n'a rien demandé et ne peut rien changer à la situation. Ne lui fais pas subir des choses qui ne sont pas de son âge ni de sa portée de compréhension pour une histoire de sous.


Pour ce qui est de ta femme : en effet, tu ne peux rien faire tant qu'elle n'aura pas intégré qu'elle a besoin d'une aide professionnelle. La dépression est un diagnostique médical très lourd, qui n'a rien d'anodin ! C'est une maladie longue durée, grave et souvent inguérissable (rechutes dans 95% des cas). La dépression est neurologiquement identifiable car elle modifie la structure même du cerveau. Mais d'autres troubles ont des symptômes très proches sans être de la dépression, et les diagnostiquer demande une formation professionnelle : le citoyen lambda ne peut pas poser de type de diagnostic. Mais son comportement prouve que oui, effectivement, il y a un trouble émotionnel assez lourd. Le hic, et c'est là que tu as bien raison de t'inquiéter, c'est qu'un trouble de type déprime, s'il n'est pas pris en charge correctement, peut effectivement mener à la dépression s'il y a déjà un terrain propice.
Donc quoi qu'il en soit, il faut que ta femme réalise qu'elle a besoin d'aide, et qu'elle fasse ensuite la démarche volontaire de chercher cette aide (tu ne peux pas lui trouver un praticien à sa place, donc, c'est important !). Et tant qu'elle ne l'aura pas fait, tu ne pourras qu'assister à sa descente aux enfers... et la tienne et celle de ton enfant en même temps (sauf si tu fais le nécessaire pour vous protéger, ce qui n'est pas nécessairement synonyme de quitter).

Hors ligne

 

   #20 10-12-2015 11:07:05

VanRDPapa
Membre
Lieu: Stavropol - Russie
Date d'inscription: 22-01-2015
Messages: 69

Re: belle-maman, ah mais quel bonheur!

Que j'aimerais partir et manger des pates pendant 1 mois. Mais je suis soumis aux lois locales, et je ne peux pas partir maintenant, je n'ai pas et n'aurai pas l'autorisation de mon employeur. Et perdre mon travail entrainerait notre famille dans une spirale toute aussi destructrice, avec des dangers encore nouveaux.

Quand je dis que je suis face a un mur, c'est effectivement le cas. Et oui, j'ai peur pour mon epouse, j'ai peur pour notre enfant. J'essaie de calmer le jeu, j'essaie d'etre le plus concilliant possible, de garder bonne figure. Mais elle s'engouffre dans ses contradictions.

Je lui ai dit que j'etais bien entendu d'accord pour prendre notre fille avec moi, qu'elle aurait le temps de se retourner, de se reposer, et qu'elle pourrait toujours trouver une porte ouverte a la maison, mais de ce fait, elle ne souhaite plus me confier notre petite puce.
Elle ne veut pas me voir aux fete de noel, mais me demande de ramemer les cadeaux de noel.

J'ai eu un probleme cardiaque, il y peu, en raison de cette situation intenable. J'ai eu la mauvaise idee de lui en parler, sans lui expliquer clairement les raisons.
Et maintenant, elle me dit souhaiter ma disparition, et que si elle me refusait de me laisser notre fille, je "disparaitrai" plus vite. Me dit sans hesitation que je suis une vraie serpilliere, un mauvais mari, un mauvais pere, et certainement pas un homme.

Je ne suis pas superman, oui, mais je ne pense pas que la situation que je vis maintenant serait mieux geree par lui. Et meme si je suis habitue a ses crise parfois dures en vocabulaire, ca ne lui ressemble pas. J'ai demande a sa soeur de veiller sur elle, c'est tout ce qu'il me reste.

Bref, tout fout le camp, et c'est loin d'etre gagne.

... Ce poste pourrait d'ailleurs meme changer de nom, on est loin du probleme initial malheureusement.

Dernière modification par VanRD (10-12-2015 11:08:51)

Hors ligne

 

Pied de page du Forum

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB


Copyright © 2001-2009 JeunePapa.com


Conseils beauté | Faire-part de mariage et naissance | Faire-Part Bébé | Poussette

1582144951