#1 07-12-2015 11:54:53

CristalineMaman
Membre
Date d'inscription: 07-12-2015
Messages: 5

Difficultés communication de couple

Bonjour,

Je me présente, je suis une jeune maman, je vis en couple depuis 3 ans et nous avons un bébé adorable de 6 mois.

Je sais qu'il y a des tas de messages concernant les "disputes de couple" que ce soit sur ce forum ou bien sur d'autres sites... Mais je fais appel à votre altruisme pour essayer de trouver une solution, et ainsi être enfin heureuse, parce qu'en ce moment, le moral est assez bas... J'en viens même à me demander si je veux continuer à vivre avec mon conjoint!

Je vais essayer d'être assez concise. Lorsque j'ai rencontré mon conjoint, ça n'a pas été un coup de foudre, mais plutôt une relation basée sur des goûts en commun, et une manière de voir la vie assez similaire. Pour être honnête, je me suis toujours dit que s'il fallait attendre d'être folle amoureuse de quelqu'un pour fonder une famille ça ne viendrait jamais... En effet, en attendant toujours "mieux" de l'autre je pense que je serais encore célibataire :-) bref je ne suis pt-être pas très claire... J'admire les couples qui ont l'air hyper amoureux même après la naissance de bébé, perso je ne sais pas si c'est la chance qui joue là-dedans ou la volonté de faire marcher son couple, sans doute un peu des deux...

On avait quelques sujets de disputes avant ma grossesse mais rien qui nous pourrissait la vie. Pendant ma grossesse, les disputes se sont multipliées, des fois elles duraient 2 ou 3 jours! J'ai donc passé une grossesse assez pénible, j'étais tout le temps crevée, en partie à cause de nos disputes et je "ressassais" bcp ces disputes dans ma tête. Il n'y a qu'à la fin de ma grossesse où ça allait mieux, l'accouchement s'est bien passé, et les 2 ou 3 semaines après la naissance étaient très agréables.

Cependant nos disputes ont repris de plus belle. En gros il y a une dispute par semaine, voire tous les 10/12 jours au mieux. Les sujets concernent soit la façon dont on s'occupe de bébé ou dont on voit les choses pour bébé, mais ça peut aussi concerner une parole mal comprise, ou tout autre sujet... Chacun reste sur sa position et là ça coince, on en discute pendant des lustres, on revient parfois dessus le lendemain ou le sur-lendemain. C'est infernal, j'ai l'impression que notre relation n'a plus grand-chose de NATUREL, je sais pas si vous voyez... Le soir quand mon conjoint rentre, je marche sur des oeufs pour ne pas le vexer, je me demande sur quoi on va encore se disputer. La journée je ressasse tout ça dans ma tête.

Parfois je m'imagine vivre seule de mon côté, et profiter à fond de mon bébé, sans disputes, et donc sans stress. Agir comme bon me semble... Ahhh la liberté me manque :-(

Pendant ma grossesse on est allé voir un psy de couple mais ça n'a pas donné de résultat, vu où nous en sommes actuellement.

Des fois je me dis que je devrais complètement ignorer les dires de mon conjoint qd je sens qu'un dispute va éclater, genre dire "oui oui... " et puis laisser courir. Mais je ne pense pas qu'à long terme ce soit une solution.

Je suis quelqu'un de joyeux, de dynamique habituellement et je suis en train de me faire bouffer mon énergie par toutes ces disputes... ça fait des mois que ça dure et je ne vois pas d'issue. Je pense qu'on y est tous les 2 pour quelque chose, je ne rejette pas la faute sur mon conjoint si notre couple ne fonctionne plus, je n'avais qu'à pas me tromper de personne :-(

Merci de m'avoir lue, si quelqu'un a des conseils je prends! Et si quelqu'un a vécu une période similaire et s'en est sorti, comment a-t-il fait?... Merci

Hors ligne

 

   #2 07-12-2015 12:38:58

VanRDPapa
Membre
Lieu: Stavropol - Russie
Date d'inscription: 22-01-2015
Messages: 69

Re: Difficultés communication de couple

Bonjour Christaline, tout d'abord, toutes mes excuses pour les accents qui seront absents (clavier oblige).

Beaucoup de detresse dans ton message. Eh bien, que dire. Je suis dans une situation assez similaire a la tienne, mais du sexe oppose.
Les disputes continuelles sont epuisantes et moralement, et physiquement, je ne peux que te donner raison.
Laisser couler quand tu sens arriver une dispute n'est pas une solution qui me semble viable (meme si j'emprunte regulierement ce sentier). => soit dit en passant, j'ai aussi tente la carte de la plaisanterie, c'est pas l'idee du siecle non plus.
Apres, qui de vous deux rale reelement? Peut-etre es-tu a bout de nerf, comme mon epouse, que tu dois t'occuper du petit bebe seule quand papa rentre du travail? Peut-etre es-tu fatiguee de la vie de famille, que tu regrettes le temps ou tu etais seule, sans contrainte, sans responsabilites familiales? Bref, un ras-le bol de toutes ces nouveautés contraignantes.
Des vacances, peut-etre seule, sans le petit bout, et sans monsieur, tu ne penses pas que cela aiderait un prendre du recul sur votre petite famille?

Hors ligne

 

   #3 07-12-2015 14:03:47

CristalineMaman
Membre
Date d'inscription: 07-12-2015
Messages: 5

Re: Difficultés communication de couple

Bonjour Van,
C'est sympa d'avoir pris le temps de répondre... J'ai très peu de personnes à qui me confier, ma meilleure amie est loin mais je lui ai déjà parlé de mes soucis par tél. Elle aussi est maman, elle a traversé une zone de turbulence aux alentours de 1 an de sa fille, et c'est elle qui m'a conseillé le psy familial. Elle et son mari ont suivi des séances pdt environ un an, et elle me dit que ça va mieux depuis.
Comme je l'ai dit, on a vu un psy 3 ou 4 fois pdt ma grossesse, peut-être que ce n'était pas assez, on s'est senti écoutés (mon conjoint est de mon avis pour ça!) mais ça manque de conseils "concrets" à appliquer au quotidien. La théorie c'est bien mais quelles actions prendre...?

Merci pour tes conseils car tu proposes de l'action justement! Oui l'humour j'ai essayé aussi mais honnêtement j'ai du mal, surtout si on se dispute pour un sujet sérieux ou si je suis convaincue d'avoir raison... Eh oui on ne se refait pas!! Je ne regrette absolument pas d'avoir construit une vie de famille, ni ma vie d'avant. Disons que ma vie de famille ne correspond pas à l'idée que je m'en était faite.
Et puis pendant ma grossesse au fil des disputes je me suis rendue compte que mon conjoint était bcp plus têtu, borné, que ce que je pensais... Il est susceptible aussi, ce que je n'avais pas remarqué au début. J'ai bien sûr un certain nombre de défauts aussi mais en conclusion je dirais qu'on est très têtus tous les deux, et j'ai l'impression d'une lutte car chacun veut démontrer qu'il /elle a raison, je parlerais même d'un bras de fer... Je pense que l'image correspond bien!
J'écrirai plus longuement un peu plus tard, pour donner des ex de disputes concrètes.
Parfois j'aimerais passer le WE entier chez mes parents avec bébé, sans lui... Mais j'ai peur que mes parents trouvent ça louche. Alors je ne l'ai fait que 2 fois mais ce n'était que le dimanche (1 seule journée à chaque fois), car je trouve normal que papa profite de bébé le WE, c'est important. Il est vrai que je me trouve bcp plus sereine lorsqu'il n'est pas là... Je ris à nouveau! Mais avec mon conjoint je ne ris plus, c'est triste d'en arriver là.
Parfois je me dis que je suis faite pour la vie de famille, mais pas de couple... ça peut faire sourire mais un mec qui voyage souvent ou un militaire qui part en mission par ex, je pense que ça m'aurait bien convenu en fait!! Ou alors je dis ça parce que j'en ai vraiment marre...

Hors ligne

 

   #4 07-12-2015 14:48:39

VanRDPapa
Membre
Lieu: Stavropol - Russie
Date d'inscription: 22-01-2015
Messages: 69

Re: Difficultés communication de couple

Eh bien moi pour ma part, c'est l'inverse, j'aimerai passer plus de temps avec mon epouse et notre enfant (4 mois), mais je dois bosser, faut nourrir la petite famille wink
Et c'est mon epouse qui elle aimerait decrocher, se sentir plus libre, plus "legere" (je crois que c'est le mot qui convienne).
Nos disputes, bien que madame semble toujours avoir une raison, sont surtout basees sur des futilites ou pire, des incomprehensions, peut-etre du a la fatigue.  => Etudie aussi de ton cote si ca vaut le coup de sortir les armes, parfois on se rend vite compte que c'etait inutile, juste un coup de "c'est moi qui ai raison, na!".
Les desilusions de pendant/apres grossesse, je ne penses pas que tu sois la seule. Mon epouse traverse la meme chose, bien que je me batte inlassablement pour eviter cela. Je dirais que la naissance change beaucoup de choses de part les responsabilites qui en decoulent. => Observe ton homme, fait-il des efforts? Si oui, laisse-toi le temps d'arranger la situation, remercie-le pour ces efforts (oui, oui, un homme aime bien etre flatte de temps en temps big_smile ). En tout cas, c'est ce que j'aimerais moi, parfois. Et pas me sentir inutile ou a cote de la plaque.
Je continue de reflechir, si je pense a autre chose, je reviens wink

Hors ligne

 

   #5 07-12-2015 17:36:02

CristalineMaman
Membre
Date d'inscription: 07-12-2015
Messages: 5

Re: Difficultés communication de couple

Re-
Nous aussi nos disputes concernent des choses assez futiles... Ou alors parce que mon homme est trèèès tête en l'air et là c'est tout de suite moins drôle, ex: une fois il a oublié d'attacher le siège auto de bébé !!! J'étais verte... Au début il était tout penaud et ensuite il a haussé le ton en disant qu'il n'y pouvait rien; qu'il était comme ça depuis toujours et que je le savais (beh oui ça j'avais remarqué! Entre ses oublis de clef au boulot et oubli de fermer le garage à clef, oubli de l'eau pour partir en rando et j'en passe...) Je lui ai proposé des solutions, genre mettre un post-it sur le volant de la voiture pour lui rappeler d'attacher le siège auto, je lui ai aussi dit avant de démarrer, de toujours prendre 3 secondes pour faire un "check-up" mental (ai-je fermé la porte à clef, ai-je attaché le siège auto...) et là tout ce qu'il trouve à me dire "soit constructive au lieu de m'engueuler" pour moi proposer ces idées c'était constructif mais pas pour lui. Et lorsque je lui demande ce qu'il compte faire pour éviter ces oublis qui concernent tout de même la sécurité de bébé, eh bien il ne trouve rien à proposer, il est comme ça et il n'y peut rien!! Et il faut surtout pas que je m'énerve...
Donc voilà ça c'est une dispute pour un sujet important à mon avis, et c'est vraiment chiant car lorsque je sors faire du sport de mon côté eh bien je stresse, je me demande ce qu'il va oublier pour bébé... Et en même temps lorsque je lui rappelle les choses "tu as pensé à vérifier l'eau du bain etc..." monsieur se vexe. Du coup je ne sais plus quoi faire.

Autre ex, sujet futile: un soir bébé était endormi dans son lit, avec des peluches qui font du bruit suspendues au-dessus de son lit (il joue avec avant de s'endormir) D'habitude on les lui enlève quand on voit qu'il commence à s'endormir. Là, il s'était endormi et j'ai dit à mon conjoint "je vais les enlever en essayant de pas le réveiller " (ce que j'ai déjà fait, et ça ne l'a jamais réveillé...) Mon conjoint me répond non, c'est pas grave, pour une fois tu peux lui laisser, en plus je l'ai vu bouger ça risque de le réveiller. Bon, je décide d'écouter Mr... Sauf qu'en plein milieu de la nuit, bébé se réveille, agitant les peluches à grelots, et nous réveille par le même occasion. Je dis à mon conjoint "On aurait dû les enlever hier..." et il me réponds d'un ton agacé "à mon avis c'est pas ça qui l'a réveillé" et je lui dis "en tous cas ça nous aurait rien couté de les enlever hier vu que là on est obligé de les retirer de toute façon, sinon il va jouer avec et on est pas prêts de re-dormir..." et là c'est parti en vrille, lui insistant pour me dire que non, ce n'est pas les grelots des peluches qui l'avaient réveillé et qu'il avait dû se réveiller par lui-même. Et moi avec mon argument qu'il avait dû dans son sommeil bouger les peluches, et du coup les grelots l'avaient réveillé... et ça a duré je dirais un bon quart d'heure au beau milieu de la nuit. Et le lendemain matin chacun boudait dans son coin bien sûr...

Hors ligne

 

   #6 07-12-2015 20:59:26

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: Difficultés communication de couple

Bonsoir Cristaline,

D'après ce que je lis, vous êtes en fait surtout physiquement épuisés tous les deux et donc vous êtes forcément plus susceptibles. Même quand vous dites au fond des choses qui sont en réalité complémentaires, vous vous chamaillez ! Juste parce que vous ne vous écoutez pas vraiment et ne savez plus vous parler (fatigue oblige).

Je dirais que la première chose à faire est que TU changes ta façon de te comporter à son égard. Pourquoi toi ? D'abord parce que c'est toi qui écris, donc c'est toi qui es dans une démarche de changement et de reconstruction. Ensuite parce qu'il faut bien que l'un de vous fasse le premier pas vers l'apaisement, et enfin parce que le problème de fond semble être sa susceptibilité exacerbée par la fatigue (et que ça au moins, c'est relativement facile à gérer !).


Donc concrètement, que pourrais-tu faire :
- partir à priori et par défaut du principe qu'il va réussir ce qu'il commence. Il fera les choses, et il les fera bien, tu peux lui faire confiance. Ne le surveille pas, ne passe pas derrière lui, remercie-le quand les choses sont faites et essaie de ne pas répéter lorsqu'elles traînent un peu (même si tu dois te bouffer la langue pour ça, sauf bien sûr s'il s'agit de la sécurité de votre enfant). Mine de rien, l'état d'esprit non verbalisé change beaucoup de choses entre deux personnes.

- ne crie pas, jamais. Ne hausse pas le ton, ne deviens pas trop ferme. Dis simplement les choses, c'est tout. Apparemment avec lui, trop de reproches tuent les reproches. Il prend le contrepied et c'est toi qui es en faute... alors que pas du tout ! Le coup du siège-auto du bébé, par exemple : écris-toi "hooo, mais le siège n'est pas attaché !!" et prends ton bébé dans les bras, serre-le fort, occupe-t'en. Ne réagis pas aux éventuelles excuses de ton compagnon, n'ajoute aucun reproche (s'il te poursuit en voulant parler de ce point, refuse gentiment "oui, mais là tu vois c'est l'heure du bain/du dîner/du coucher, on en parlera plus tard, d'accord ?) : la peur rétrospective d'avoir risqué la vie de son enfant + ton silence l'obligera à se poser les bonnes questions. Et il sera sûrement plus attentif la prochaine fois, placé seul face à ses responsabilités, que s'il devait se justifier face à toi comme un gamin pris en faute. Tu vois ?

- ne reviens jamais sur une dispute où tu as dit tout ce que tu avais à dire. Si tes arguments sont déjà déroulés, inutile de revenir dessus : il les a entendus ! Et puis, vous avez bien le droit d'être d'accord que vous n'êtes pas d'accord.
S'il s'agit d'un sujet vraiment important, alors reviens vers lui en disant seulement "tu sais, il va quand même falloir qu'on trouve un terrain d'entente, là. Ton argument X tient la route, mais j'ai du mal avec le côté Y. Mon argument Z, je ne vais pas pouvoir y renoncer complètement, mais c'est vrai que le T est un peu exagéré/inutile" ==> tu n'essaie pas de le convaincre que tu as raison, juste de trouver un compromis où chacun présente des arguments de valeur concrète qui sont respectables. En éducation, on ne peut que rarement être d'accord sur tout ! Mais il faut tout de même arriver à apporter une réponse parental qui fait bloc : parfois, on est obligé de céder à l'autre sur certains points, et l'autre avance dans ta direction sur d'autres points. A toi de savoir quels combats mener, quels points sont indiscutables : une personne très croyante ne cèdera pas sur le baptême, mais sera plus conciliante sur le prénom par exemple ; les parents d'un enfant de 6 ans se poseront des questions sur les nuits chez les copines ou avoir une Wii à la maison ; ceux d'un jeune de 15 ans entre accepter le petit copain dans la chambre de la copine ou payer le téléphone portable. Bref, entraine-toi tant que les conflits ne portent pas encore vraiment à conséquence, ni pour votre enfant ni pour votre famille !


- choisis tes combats : après tout, si tu as envie de décrocher une peluche quand Bébé dort, quel mal ? Fais-le sans forcément l'annoncer - pourquoi passer le tambour ? Si son papa ne veut pas, alors laisse-le gérer : si Bébé se réveille la nuit, ne dis rien et laisse-le aller le rendormir. Pourquoi commenter l'évidence ? ==> puisque le dialogue est compliqué pour l'instant, choisis les sujets que tu abordes, et évite les sujets dont tu sais qu'ils sont notoirement compliqués ! Par contre, intéresse-toi à ce qu'il fait, sa journée, ce qu'il vit au travail, ses petits et gros déboires, ses petites joies. Ensuite, partage les tiens sans nuance de reproche ou d'ironie. Ces petits moments de dialogue tous simples et sans contrainte pourraient bien vous aider à reprendre l'habitude de vous parler facilement.



Enfin, une dernière chose m'interpelle : d'après ce que je comprends, tu es entrée dans le mariage par le raisonnement plus que par le coeur. Ce n'est pas en soi un drame, mais tu dois te douter que votre relation sera évidemment un peu différente de celles qui s'ancrent dans l'amour. Pour les relations amoureuses du type merveilleux de celles qu'on voit à la télé, un peu de raisonnement dans l'amour est aussi vital qu'un peu d'amour dans le raisonnement. S'il te manque l'un ou l'autre, la relation sera différente (pas anormale ou bancale, juste autre). Une fois que tu en as conscience, tu cesses de te comparer et donc de jalouser ou d'espérer ou de chercher à atteindre un idéal inatteignable. Votre relation est ce que vous allez en faire, ne cherche pas à obtenir une entente parfaite : ce n'est pas possible, jamais, pour personne. Vous pouvez juste travailler à coordonner vos différences pour qu'elles deviennent complémentaires. Et c'est du boulot... tous les jours que Dieu fait - au début.

Hors ligne

 

   #7 08-12-2015 13:23:39

AlexVIFutur Papa
Membre
Date d'inscription: 15-12-2011
Messages: 84

Re: Difficultés communication de couple

Bonjour Cristalline,

Voilà un moment que je ne suis pas venu poster sur ce site.

Je lis ton message alors que je viens de me séparer de ma compagne : nous avons un enfant en commun ainsi que son fils.

Nous avons un peu le même parcours que toi : nous nous sommes rencontrés alors que j'étais très seul (je rentrais d'expatriation) et qu'elle s'était séparée un an plus tôt. Je la trouvais belle, et je pense qu'elle m'aimait bien et que je représentais pour elle un soutien dans un moment difficile.

Bref, je pense que nous n'avions pas construit cette relation autour d'un amour profond mais plutôt d'une affection commune et d'intérêts personnels raisonnés (ma solitude, la sienne, son fils...)

Nous avons tenté de bâtir une relation. Ce n'était pas évident. Elle était souvent froide et distante et un peu comme toi avec ton mari, je prenais de travers beaucoup de ses remarques. Et elle en faisait beaucoup. Sur le long terme, ça me donnait le sentiment d'être rabaissé. En voulant être franche, elle ne faisait qu'envenimer la situation car sans s'en rendre compte, elle balançait des choses très dures parfois...

Je ne suis pas non plus toujours des plus diplomates. Mais si il m'arrive de piquer de grosses colères, je me calme immédiatement et j'essaie de raisonner. Elle non. Elle gardait ça pour elle et continuait à ressasser alors que j'avais déjà oublié. Donc sentant dans les jours qui suivait l'engueulade une tension de sa part, ça me mettait moi aussi sur les nerfs et je commençais moi aussi à ressasser.

Bref... je suis assez d'accord avec Lune 2 Miel : il y a plusieurs types de relations et je pense que la relation d'amour tendre, durable et fusionnelle est une exception. Au bout d'un moment, la relation se transforme nécessairement en une sorte d'affection et de complicité. C'est là que le passage est difficile... Je rejoins aussi Lune 2 Miel : laisse le respirer.

Je suis apparemment un peu pareil que ton compagnon : bonne pâte mais au bout d'un moment, quand j'ai le droit aux remarques que tu lui adresses, je finis par m'énerver car j'ai le sentiment que ça remet en question mes compétences en tant que père, ma virilité (je sais c'est con mais quid des femmes et de leur envie de se sentir féminines ?! wink)

Bref : essayez de trouver des stratégies personnelles pour rompre le cycle puis des stratégies de couple.

Une séparation, c'est très dur. Je suis en plein dedans et me faire à l'idée que je ne vais plus voir mon fils au réveil tous les jours, c'est vraiment dur....

[EDIT]

Je pense à un exemple concret d'incompréhension : elle m'a fait au début de notre relation des crises de jalousie terribles ! Elle était jalouse de mes amies (j'ai plus d'amies que d'amis)... résultat, j'évitais ensuite soigneusement le sujet et je prenais toujours ses questions concernant mes copines comme un piège potentiel. Alors qu'il n'y en avait pas forcément.

Autre exemple : elle réagit au quart de tour et va tout de suite à l'affrontement la plupart du temps. On a eu plusieurs engueulades pendant lesquelles, exaspéré, je lui balançais "mais tu veux quoi, qu'on se sépare ?" et elle répondait "Pourquoi pas". Au début, je sais que c'était de la fierté et une manière de me tenir tête. Mais ensuite, lorsqu'elle me le disait, je pensais que c'était encore une crise... A plus forte raison parce que à plusieurs reprises je lui ai dit que j'avais le sentiment qu'elle s'éloignait et qu'elle ne répondait rien ou en tous cas, rien de clair pour moi... Bref...

Essayez vraiment de réussir à parler si vous voulez préserver le cadre familial.

Dernière modification par AlexVI (08-12-2015 14:16:38)

Hors ligne

 

   #8 09-12-2015 12:55:27

CristalineMaman
Membre
Date d'inscription: 07-12-2015
Messages: 5

Re: Difficultés communication de couple

Salut Alexis (c'est bien ça?)

Merci pour ta réponse, ça me fait toujours plaisir de lire des avis extérieur, que ce soit en positif ou négatif. D'une certaine façon, ce forum m'aide à "vider mon sac" et recevoir des avis extérieur, ce qui "allège" un peu mon moral en berne...

En effet notre couple s'est construit sur un mode "de raison" plus que "de coeur" on va dire, bien que les premiers temps, j'avais envie d'être tout le temps avec mon conjoint, quand je pensais à lui j’avais des papillons dans le ventre! Mais tout cela a vite cessé... Nos disputes avant-grossesse étaient différentes de celles qu'on a pu avoir pendant ma grossesse. je dirais que les choses se sont vraiment compliquées pendant ma grossesse. Un soir après une dispute j'en avais tellement marre que j'ai pris ma voiture, j'ai conduite 1 ou 2H comme ça dans la campagne, avant de revenir. Là j'étais déjà en train de me demander si c'était bien l'homme de ma vie... C'est épouvantable de se dire qu'on s'est peut-être gourée de personne, d'autant plus en étant enceinte!!

Ensuite bébé est arrivé, il y a eu un mieux pendant quelques semaines et puis c'est reparti. On a pris une semaine de congé en septembre, ce fut des vacances désagréables au possible.

Chaque début de mois, je me dis "il faut qu'on tienne au moins un mois sans dispute" - ça ne marche JAMAIS ! Mais pour ce mois de décembre j'ai décidé de "tenir ma langue" même si c'est pas facile, hier on a encore eu une discussion disons houleuse mais qui n'a pas débouchée sur une grosse dispute.

Le seul point positif qu'on a réussi à mettre en place depuis environ 2 mois c'est notre "rituel" du mercredi soir: dès que bébé dort, on se fait un apéro dinatoire. On grignote autour de pizza, trucs sympa à grignoter, on boit un verre ou deux, et on se dit les choses "cartes sur table". Et je dois dire que depuis qu'on fait ça il n'y a eu aucune dispute le mercredi !mais bon je ne pense pas que ce soit viable sur le long terme, et ça n'empêche pas nos disputes annexes.

La séparation j'y ai pensé plusieurs fois depuis que bébé est là, mais je m'en remettrai pas je crois... Pas tant que notre enfant est si petit. Il n'y est pour rien... Certes il vaut mieux se séparer que se quereller sans cesse devant un enfant, mais cette vision pour le moment m'est encore pire que devoir surmonter nos disputes. Par contre je suis assez pessimiste quant au futur, quand il commencera l'école, peut-etre que j'aurai vraiment envie de partir...

J'essaie depuis début décembre de retenir ma langue, pas tout le temps, mais de temps en temps. Ce n'est pas facile! D'autant qu'après je ressasse encore plus si je n'ai pas dit ce que j'avais à dire... Dur dur. Prendre sur soi c'est bien mais seulement si ça n'arrive pas souvent, du coup je suis frustrée, énervée intérieurement. Et autant dire que s'il s'agit de sécurité concernant notre enfant, désolée mais non je ne peux pas tenir ma langue, et là je peux facilement m'énerver. Cependant je précise que je ne crie pas - ou très rarement- car j'estime que ça ne sert à rien. Mais le ton est énervé ou agacé...

Et une thérapie familiale, tu avais essayé? ça avait donné quoi? Comme je le disais dans un précédent message, on est allé voir un psy pendant ma grossesse mais ça n'a pas apporté de solution concrète. On a pu vider nos sacs, mais j'ai l'impression que le psy voulait ménager "la chèvre et le choux" donc on a pas vraiment avancé...

Hors ligne

 

   #9 09-12-2015 14:51:10

CristalineMaman
Membre
Date d'inscription: 07-12-2015
Messages: 5

Re: Difficultés communication de couple

Oupsss, j'ai oublié de répondre à Lune 2miel :-)
Merci beaucoup pour les conseils, je vais tâcher d'en suivre quelques-uns :-)
Je vous tiens au courant de l'évolution de ma situation, en espérant un peu moins patauger dans la ratatouille en cette nouvelle année qui arrive... Sinon ce sera plus de la ratatouille, ce sera carrément du coulis de tomates...

Hors ligne

 

   #10 09-12-2015 15:21:14

AlexVIFutur Papa
Membre
Date d'inscription: 15-12-2011
Messages: 84

Re: Difficultés communication de couple

Cristaline a écrit:

Et une thérapie familiale, tu avais essayé? ça avait donné quoi? Comme je le disais dans un précédent message, on est allé voir un psy pendant ma grossesse mais ça n'a pas apporté de solution concrète. On a pu vider nos sacs, mais j'ai l'impression que le psy voulait ménager "la chèvre et le choux" donc on a pas vraiment avancé...

Malheureusement les sentiments ne sont plus là de son coté. Que de la tendresse et de l'affection me dit elle... je lui ai dit ce que j'en pensais : c'est peut être une crise, y a peut être quelque chose à faire mais elle semble décidée et son détachement semble montrer qu'elle a tourné la page depuis longtemps et pour de bon.

Alors si tu prends la décision de rompre avec ton homme, je ne peux que te conseiller de :

1/ Ne pas faire d'allusions, suggestions... Dis les choses clairement !!! Surtout quand ce sont des choses que l'autre n'a pas envie d'entendre.

"J'y ai beaucoup réfléchi, je n'ai plus de sentiments et je ne veux plus vivre avec toi. Ce n'est pas une crise."

Mon ex et moi on ne s'est pas compris à plusieurs reprises et la seule fois où elle a été claire, c'est il y a trois semaines. Je me prend la claque de ma vie dans la tête au moment où j'étais super optimiste... aïe aïe aïe...

2/ Pas de période de transition : une fois que c'est dit, pour préserver ton ex qui sera abattu probablement, il faut une coupure. Les relations amicales entre ex ça se construit comme la vie de couple.... c'est un cheminement.

Mon ex a tout de suite voulu faire comme si on était copains et maintenir l'environnement pour elle et les enfants et pour m'aider dit elle... je comprends mais moi ça m'a paumé plus qu'autre chose et je n'arrive pas à gérer

3/ Pas de drame devant les enfants : une engueulade ça arrive. Si vous vous engueulez et que ça ne va pas trop loin, pas la peine d'en faire un fromage... mes parents se sont souvent engueulés ça ne m'a pas perturbé car ma mère m'envoyait chier en me disant qu'elle avait quand même le droit de s'engueuler non ?

Hors ligne

 

Pied de page du Forum

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB


Copyright © 2001-2009 JeunePapa.com


Conseils beauté | Faire-part de mariage et naissance | Faire-Part Bébé | Poussette

1582145633