• Accueil
  •  » Etre père
  •  » Etre père d'un enfant atteint d'un cancer qu'on a condamné a mourir

   #1 07-08-2016 14:15:38

letmathefamillyPapa
Membre
Date d'inscription: 07-08-2016
Messages: 2

Etre père d'un enfant atteint d'un cancer qu'on a condamné a mourir

y a quelques jours, alors que je me rendais au surpermarché, j'ai vu deux gamins sauter sur leur papa et lui dire "on t'aime papa", je pensais à mon Harrisson et je me demandais, au fond de moi, si j’étais un bon père.
    Parce que finalement, parfois, j’en doute. J’en doute parce qu’être le père d’un enfant qui se rapproche doucement de la mort, c’est un long chemin de croix. Un chemin semé de doutes sur le sens que prend cette épreuve, de remords, de remises en question, de moments de tristesse ou encore de combats intérieurs contre un égoïsme qui n’a pas le bon goût de diminuer dans l’épreuve. Vivre avec cette terrible échéance en tête, c’est souvent comme pagayer face au courant : on s’épuise, mais on recule. Alors forcément, on ne sent pas toujours à la hauteur.

    Surtout que pour un père, il y a peu de cénacles accueillants pour « vider son sac ». Si les mamans sont souvent pleines de talents pour échanger, les papas se contentent trop souvent d’un « Comment va ta femme ? ». Difficile de répondre « Ma femme va bien. Mais moi, non ». Et pourtant, parfois…

    Pour les papas (et certaines mamans aussi, of course), il y a aussi la délicate question du travail. Que faire ? Mettre sa carrière entre parenthèse et arrêter de travailler ? Mais pour combien de temps ? Et comment paiera-t-on le loyer ? Et s’il vivait plus longtemps que prévu ? Et si je ne retrouve pas après ? Bref, autant de cailloux dans la chaussure chaque matin, et qui deviennent parfois des épines qui blessent le cœur.

    Être papa d’un enfant qui va mourir, c’est aussi préparer l’après, cet après qui effraie tant. Il sera impossible de vivre comme avant car notre soleil, notre astre familial, celui autour de qui tout tourne ne sera plus là pour nous montrer le chemin. Enfin, il sera toujours là, mais différemment. Et c’est notre rôle de père, je crois, de préparer ce futur, parce que nos autres enfants méritent le meilleur, et qu’ils seront sans doute fragilisés pendant quelques années par ce qu’ils ont vécu aux côtés de Harrison. Je ne pense pas qu’on sorte indemne de ce genre d’épreuve.

    Et il y a une dernière chose : l’impuissance. Et c’est sans doute le pire. Pour un homme, être impuissant est sans doute la chose la plus dure à encaisser. Ne pas pouvoir, ne pas être capable de sauver son fils, ne pas pouvoir éviter qu’il souffre.

    Je dois avouer que je n’ai résolu aucun de ces problèmes. Je me sens terriblement impuissant, j’ai continué à travailler, j’ai préparé l’avenir du mieux que je le pouvais.

    Harrison veut juste que je l’aime. Il ne veut pas que j’arrête de travailler, il ne veut pas que je le guérisse, il ne veut pas que j’élabore des plans fumeux pour après-demain. Il veut qu’aujourd’hui je l’aime et que je me batte pour lui. C’est tout. Et c’est beaucoup.

    Alors, ce soir, je voudrais tirer mon chapeau à tous les papas d’enfants extraordinaires, à tous ceux qui portent cette lourde charge. Je suis certain que nos enfants sont fiers de nous. Très fiers même.

    Vous etes des parents extraordinaire rejoingnez nous dans notre combat

    https://www.facebook.com/Caring-For-Har … 970521700/

Hors ligne

 

   #2 19-08-2016 22:59:48

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 8910
Site web

Re: Etre père d'un enfant atteint d'un cancer qu'on a condamné a mourir

Bonsoir,

Ton histoire est terrible, glaçante et pourtant aussi tellement belle... Il n'y a rien à ajouter à ce que tu as écrit, et aucun conseil à te donner : il n'y a pas de bonne manière de gérer la mort programmée de son enfant.

Je connais l'impuissance face à la maladie, je sais ce que tu peux endurer à voir chaque jour et chaque nuit souffrir une personne que tu aimes de toutes tes tripes sans pouvoir le soulager. Je connais cette angoisse lancinante qu'on repousse à plus tard pour ne pas craquer, pour tenir encore pour lui.

Ce n'est pas grand chose, mais c'est quand même déjà ça : sur ce forum, tu n'es pas seul - même s'il n'y a pas que des papas par ici wink

En ligne

 
  • Accueil
  •  » Etre père
  •  » Etre père d'un enfant atteint d'un cancer qu'on a condamné a mourir

Pied de page du Forum

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB


Copyright © 2001-2009 JeunePapa.com


Conseils beauté | Faire-part de mariage et naissance | Faire-Part Bébé | Poussette

1493234996