#1 25-07-2017 10:03:41

BigDaddyPapa
Membre
Date d'inscription: 25-07-2017
Messages: 10

Irritabilités

Bonjour,

Comme beaucoup de papa, je traverse une période de turbulences en ce moment.
Nous avons 37 ans et habitons ensemble depuis 1 an.
(nous nous sommes retrouvé après s'être quitté 3 ans auparavant)

Ma compagne est enceinte de 4 mois bientôt et notre relation se détériore.

Je la trouve irritable, elle me trouve tendu.
Comme elle me brasse le cerveau, je la désire moins.
Comme je la désire moins, elle se sent moche...

Je suis très terrien, elle assez perchée.
Je suis pragmatique, elle très émotive.
On communique beaucoup, on a instauré ça dans notre relation car nous sommes très diffèrent.

Sa petite sœur vient d'accoucher.
C'est une personne extrêmement angoissée.
Par sa simple tension musculaire elle arrive a se choper des crampes au mollet.
J'ai l'impression qu'elle communique toute ses angoisses à ma compagne.
Je en ai fait part à ma compagne.
(Elles étaient en conflit pendant la grossesse de sa sœur, mais c'est un autre dossier...)

Voila pour une vue du contexte :)


Ce vendredi nous allions chez des amis en voiture.
J'étais mal engagé dans un croisement pour accéder au periph (trafic parisien)
Profitant que 2 voitures me cèdent le passage, je franchi le croisement.
Et la un Uber dans le couloir de bus déboule sur ma droite.

Ma compagne panique et hurle.
Le Uber freine.
Pas de crissement de pneu.
Pas de heurt.
Le Uber me fait signe de passer.
Je m'engage sur le periph...

J'ai fait une faute d'inattention, ne voyant pas de bus, j'y suis allé.
J'ai changé de travail récemment, j'en avais un peu plein la citrouille, j'avoue ne pas être au top de ma concentration ce vendredi soir...

La réaction de ma compagne c'est de s'être vu blessé aux urgences.
Elle m'a dit que c'était super grave, que j'ai failli me retrouvé veuf.
Sans femme et sans enfant.

Elle était en pleurs, je me suis excusé.
Je lui ai dit que c'était comme ça la conduite à Paris.
Je trouvais qu'elle "sur"réagissait.
Elle me soutient que non, qu'on a faillit mourir.

Je ne suis pas un chauffard (j'ai une Clio 2, 1.2L...)
Je conduis au quotidien pour aller au travail et je n'ai jamais d'accident en 15 ans de conduite...

Elle me dit que j'ai faillit la tuer.
On en a encore discuté, comme à chaque fois...
Je lui ai dis que c'est "des dangers du quotidien", qu'elle devrait se détendre.
C'est rien (de mon point de vue).

Je lui demande donc qu'est ce qu'il fallait faire dans cette situation.
Elle me réponds :
Je sais pas, t'es un adulte responsable, tu sais ce que tu as a faire.
Sur un ton que je ne supporte pas...

Bonne ambiance.

Donc après discussion:
L'action que j'avais a faire, c'était juste la serrer dans mes bras pour la rassurer.
Ca n'est pas mon premier reflexe quand je me fais pourrir.
Mais j'y travaille.

Je me dis que c'est passager, que c'est dû aux hormones et à son inconfort physique.
Je suis la pour le quotidien à la maison.
Je suis la pour ramener mon salaire.
Je suis la pour elle.

La je craque.

Elle me sort par les trous de nez.
Je supporte plus ses critiques et ses remarques.
Je rentre 2000 euros par mois par mon CDI et un peu plus par mon auto entreprise.
Elle peine à sortir un smic par mois avec sa nouvelle activité de prof de yoga.
Je supporte le crédit de l'appartement, elle me pait une part pour m'aider.
Et elle trouve que je ramène pas assez d'argent...
Le summum c'est quand elle m'a annoncé que sur la fin de sa grossesse elle ne pourrait pas donner sa part au foyer.

La je l'ai recadré.
Pour moi un enfant c'est 50/50 et non négociable.


Ma compagne part 2 semaines avec sa famille.
Prendre l'air de la mer, c'était déjà prévu.
Je reste à Paris comme je n'ai pas de congés.

Ca va nous faire du bien.
J'ai besoin de me retrouver.

Merci de m'avoir lu, ca fait du bien de vider son sac anonymement ^^
Je suis preneur de tout conseils, astuces ;)

Dernière modification par BigDaddy (25-07-2017 10:19:01)

En ligne

 

   #2 27-07-2017 00:00:05

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 8987
Site web

Re: Irritabilités

Bonsoir Bigdaddy smile

Eh bien, quelle histoire !! Bon, il est tard et je suis fatiguée aussi mes impressions ne seront-elles peut-être pas très raisonnées mais il me semble que tu attends depuis bien longtemps que quelqu'un te réponde, alors... wink

- le couple : visiblement, vous aviez déjà des difficultés relationnelles telles qu'elles vous ont amenées à vous séparer pendant 3 longues années. Ces difficultés sont-elles surmontées aujourd'hui concrètement ? C'est à dire en avez-vous parlé clairement et trouvé des solutions aux problèmes concrets ?

- la famille : visiblement, elle a un passif de tension nerveuse et des relations compliquées avec sa famille. Je ne connais évidemment pas son histoire, mais c'est un point délicat pour un engagement sentimental durable et surtout stable.

- L'incident sur la route : ouh lala. A mon avis, elle a un énorme manque affectif et un besoin terrible et constant d'être rassurée et réconfortée. Voilà qui s'annonce... émotionnellement sportif, bon courage ! wink Factuellement : tu as commis une étourderie, qui aurait pu être grave mais qui est banale à Paris, il ne s'est finalement rien passé. Bon. Leçon à en tirer : être plus concentré sur la conduite quand tu es au volant, ce qui permettra accessoirement de prendre du recul par rapport à ton stress sur d'autres sujets. Mais la réaction de ton amie est clairement celle du cric (tu la connais, celle du type qui tombe en panne sur la route, non ?) et donc par nature irrationnelle. La meilleure réponse dans ce cas est de justement de ne pas en donner : rassure-la, apporte une brindille de plus au petit nid qu'elle se construit, et laisse tomber les arguments concrets (ce n'est ni ce qu'elle attend ni ce qui calmera le jeu). Par contre, attention à ne pas rentrer dans le cercle vicieux du "je lui donne toujours ce qu'elle veut sans tenir compte de mon propre stress" => quand ça devient trop, tu as le droit de lui dire "oh dis, là tu exagères !" et de partir respirer un peu !

- les finances : la situation doit être claire dès le départ et ne pas donner lieu à des petits calculs mesquins => si elle n'a pas les moyens de payer, difficile pour toi d'exiger qu'elle le fasse (comment ??). Par ailleurs, cette situation inégale était prévisible avant la grossesse et vous avez l'un et l'autre choisi de vous engager : maintenant, il faut assumer jusqu'à ce qu'elle puisse reprendre une activité professionnelle mieux rémunérée que prof de yoga. Toi bien sûr, mais elle aussi ! Les reproches sur ton salaire me semblent surprenants, j'ai du mal à les comprendre : d'une part le salaire que tu reçois semble très largement suffisant pour 3 (surtout si l'une des 3 personnes est encore un bébé) et d'autre part, son salaire personnel est moindre.. alors... comment argumente-t-elle ses reproches ?


Voilà pour ce soir... encore une fois, il est possible que je n'aie pas compris certains points, mais je relirai tout cela demain à tête reposée wink

En ligne

 

   #3 27-07-2017 15:54:52

Guillaume82Papa
Membre
Date d'inscription: 27-07-2017
Messages: 8

Re: Irritabilités

Bonjour BigDaddy,

Ce que tu décris me parle, car c'est pendant la grossesse de ma femme qu'on a connu nos premières (très) grosses disputes... On a toujours beaucoup communiqué, c'est indispensable. Alors on a toujours réussi à se réconcilier rapidement, le jour-même ou le lendemain.

Mais j'avais beaucoup de mal à faire face à tout ça, surtout que ça faisait écho à mes propres problèmes. La grossesse fait remonter énormément de problèmes non réglés chez les futures mamans, mais aussi chez les futurs papas ! (c'est pourquoi je conseille vivement à chacun d'être suivi par un psychologue, pour avoir une aide supplémentaire dans ces périodes bouleversantes de la vie.)

Alors oui, un petit événement peut déclencher une réaction énorme, qui semble disproportionnée si on ne regarde que ce petit événement. Mais derrière il y a toujours de profondes raisons.

Pour faire face, en effet je confirme ce qui a été dit plus haut : raisonner, donner des arguments pour calmer la peur panique ne sert à rien, et même ça fait empirer les choses si c'est la première réaction. Car une réponse plate en émotion du style "mais non c'est rien, je ferai plus attention la prochaine fois" est interprété comme : "mais il ne se rend pas compte ! il reste calme alors que c'est super grave !" et la réaction de peur peut se transformer en furie, par énervement de ne pas être prise au sérieux, de ne pas avoir en face une vraie réaction impliquée dans les émotions.

Donc dans un premier temps, réagir, être impliqué, montrer qu'on a bien perçu le message (même si ça a l'air de rien, on voit dans le regard de l'autre que c'est très important pour elle), rassurer par un câlin si besoin. Écouter, réagir, toujours garder à l'esprit qu'on ne voit d'abord que le petit bout émergé du problème.

Dans un deuxième temps seulement, quand le calme est revenu : dire son point de vue qu'on juge plus proche de la réalité, donner des solutions concrètes pour améliorer la situation ou éviter que ça se reproduise.

Et ne pas culpabiliser malgré les accusations terribles qu'on peut recevoir, du moment qu'on prend les choses au sérieux c'est bon.

Alors bien sûr : plus facile à dire qu'à faire ! Moi-même après plus de deux ans et de multiples crises, tout n'est pas encore réglé, tout ne se passe pas toujours aussi bien que je le voudrais... Mais le plus important : ça s'améliore, on évolue, aussi bien moi qu'elle. Finalement, c'est tout l'apprentissage de la vie, de l'amour, des relations aux autres... normal que ça prenne des années pour s'arranger ! L'important est de ne pas abandonner, de se raccrocher à l'amour, de s'écouter soi et d'écouter l'autre. Quand on est en colère, on ne peut pas écouter l'autre (sauf choc qui fait évaporer toute colère d'un coup par une grosse prise de conscience... l'amour peut toujours reprendre le dessus). Et inversement, si l'autre est en colère il/elle ne vous écoutera pas. Quand on est tous les deux en colère... maintenant avant que ça dégénère, je vais m'isoler. Tout seul, je sors tout ce que j'ai à lui reprocher, mais si je sais que c'est parfois injuste... Ensuite je reviens vers elle dans un tout autre état d'esprit, prêt à l'écouter vraiment. Puis quand tout est arrangé de son côté, je dis ce qui ne m'a pas plu (enfin, pas tout, j'ai encore beaucoup de mal mais ça s'améliore).

Bref, bon courage à toutes et à tous dans les moments difficiles !

En ligne

 

   #4 28-07-2017 22:48:11

BigDaddyPapa
Membre
Date d'inscription: 25-07-2017
Messages: 10

Re: Irritabilités

Salut T2M et Guillaume 82 eme du nom smile,

Madame est en vacances dans sa famille et punaise comme cela me fait du bien!
il faudrait instaurer ça tout les ans, ne pas se voir pendant 2 semaines.
C'est un peu redescendu, on se parle sur whatsapp pour organiser un voyage en Septembre smile

Alors au sujet de notre premiere séparation:

Elle a perdu son pere quand on était ensemble, on s'est quitté peu apres ses obsèques.
Elle m'a quitté, puis elle est parti faire un tour du monde, elle est revenue prof de yoga.
Elle était extrêmement jalouse avant (manque de confiance en elle), ce point elle a bien bossé dessus.
Aujourd'hui, j'ai le droit de regarder la concierge quand je lui parle (je déconne)

Pour ce qui est de son contexte familiale:

C'est assez chaotique, ses parents se sont séparés, remariés chacun de leur coté et refait des enfants.
J'oubliais de préciser avant l'accouchement de sa petite soeur.
Son petit frère et sa conjointe ont eu des triplettes par FIV.
1 est morte et les 2 autres sont née prématurées a 5 mois.
Elles sont lourdement handicapée.
Donc j'imagine que le stress de la grossesse est a son comble avec ce genre d'environnement.
Donc j'essais au mieux d'être patient et d'encaisser.
Plus que je ne devrais d'ailleurs.
Mais je crains un bébé agité si la maman est stressée...
Donc j'encaisse.
J'ai peur qu'elle en profite (inconsciemment pour m'en mettre plein la timbale...)

Pour les finances:

Je dois 1000 euros de crédits/mois sur 17 ans pour l'appartement.
Je paie taxe foncières+taxe habitation comme je suis le propriétaire.
On avait convenu des le début sa participation de 500 euros/mois au foyer.
Pour un 50 m2 aux portes de paris, j'ai pas l'impression d'être un vendeur de sommeil...
Je me suis cogné tout le projet immobilier et 1 an de travaux juste avant qu'on se retrouve.
Je prends en charge 2/3 des courses pour le foyer.
Je trouve ça equitable.
Je gagne pas assez pour entretenir une femme au foyer et surtout, ce n'est pas notre idéal de vie...
La bonne nouvelle c'est qu'elle a reçu son carnet de maternité smile
Comme elle a cotisé au RSI de nombreuses années quand elle était comédienne.
Elle a le droit au congé maternité (8000 euros, on souffle un coup...)
Donc elle pait sa part, point barre.

Je pense, en faisant de la philo de comptoir qu'elle a projeté sur moi ses angoisses de pas assurer financierement sa part, en me cassant la tête pour que j'aille chercher plus de sous.
Et la bonne blague c'est que je suis photographe (en+ de mon CDI dans un grand groupe automobile), et qu'elle a foutu mon appareil par terre en passant l'aspirateur le mois dernier et elle me demande de prospecter plus alors que l'appareil est HS...
Bonne ambiance ^^.
Je peux cumuler 2 taffes, mais j'ai besoin de 2 jours de repos par semaine...


@Guillaume 82: Je vois qu'on pratique le même genre de sport... ^^
Tes conseils de gestion de crise sont bien reçu.
Oui elle est super emotive, mais non je ne suis pas thérapeute...
Pour le câlin pour rassurer je l'avais bien en tête, mais le soir de la crise j'ai pas cédé immédiatement.
Je lui ai dis ce que j'avais a dire.
On est arrivé chez mes amis, gros malaise.
Apres je l'ai prise a part pour la calmer et la serrer dans mes bras.
Je suis revenu sur l'evenement 2 jours apres au calme.

C'est va paraitre cruel ce que je dis, mais est-ce ma place de conjoint de la serrer dans mes bras pour la rassurer des qu'elle a peur?

Je trouve pas ça touchant du tout et en plus elle est tres demandeuse quand ca pete.
A part temporiser puis m'executer je sais pas trop quoi faire...
Je lui ai deja dis que quand elle etait dans des etats de colere, j'avais tout sauf envie de la serrer dans mes bras.
Je suis un robot sans coeur ?

Quand je lui dis de bien me parler et de se calmer, la c'est des menaces du genre, tu veux vraiment voir quand je me mets en colere???!!!!

C'est la que je disjoncte en général.
Je ne la prends pas dans mes bras.
Je m'éloigne physiquement.

Je travaille aussi enormement a m'exprimer sur le moment pour pas faire la cocotte minute.
Je suis pas dans le conflit, je laisse glisser la plupart du temps, tellement de futilités dans les engueulades, je prefere m'occuper autrement...

Je sais pas si je suis parano, mais elle a le don de toujours trouver une nouveauté chaque mois.
Quelle créativité pour me brasser le cerveau big_smile

Biensur je lui ai dis.
Biensur elle n'a pas apprécié et me trouve injuste.

Autre anecdote dont on rigole aujourd'hui:
On partait en vacances en voiture, je conduisant comme un papa responsable wink
La ,madame me demande si je trouve qu'elle chante bien.
Je réponds pas, je suis concentré sur les méandres de ces routes de montagne.
Elle insiste.
Je dis la vérité.

Engueulade.


Parfois je me dis qu'elle me casse trop les boules en 2 puis en 4.
Parfois je me dis que c'est que 3 ans a tenir apres on fait une garde partagée.
Souvent je me dis qu'elle m'aime fort dans ses attentions et ses gestes.
Souvent je me dis que je l'aime mais qu'elle est assez invivable.

A mon sens l'enfant est arrivé un peu vite car je trouve que notre couple n'est pas encore solide.
Madame a 37 ans (l'horloge biologique toussa toussa...)

On s'etait dit en Septembre, le calendrier a été un peu bousculé...
Elle ne prenait plus la pilule on gérait (rien^^) au calendrier ses cycles.
Je pense qu'on a pas assez discuté de la parentalité avant cet un accident heureux.

Je pense que j'aurais jamais franchit le pas sinon.
(rechauffement climatique/appartement 2 pieces/economiquement etc...)

Je suis tres angoissé de devenir pere.
Je m'informe beaucoup, je questionne beaucoup mes potes jeune parent.
J'ai deja la poussette et les bodys...
(pas pour moi les bodys, pour bébé wink )
On commence l'haptonomie fin Septembre, j'y crois moyen mais comme madame y tient je veux bien me tromper wink

Bref, on va bien voir au retour de madame, semaine prochaine elle devrait commencer a me manquer smile

PS: on baise plus trop depuis quelques temps, ca nous rends bien tendu je pense...
Comme c'est un de nos passe temps préféré à la base...
On s'en parle et on est d'accord sur ce point, bébé qui arrive ca occupe beaucoup l'esprit...

Merci pour ces échanges en tout cas.
MERCI beaucoup smile

Dernière modification par BigDaddy (28-07-2017 23:01:38)

En ligne

 

   #5 29-07-2017 22:36:06

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 8987
Site web

Re: Irritabilités

Eh bien... Ta réponse est surprenante de pragmatisme : organisation, finance, logique, maths. Sauf qu'ici, on parle d'amour et parentalité. S'il faut toujours garder les pieds sur terre, il ne faudrait pas non plus que le bon sens te fasse oublier les sentiments.
Explication : l'argent semble devenir un point crucial de votre dispute. Pourquoi ? Si vous étiez d'accord au départ et que sa situation s'est améliorée depuis, elle n'a aucune raison de refuser de respecter votre accord. Alors que s'est-il passé ? Aurait-elle eu l'impression que tu n'as pas l'intention de fonder un foyer, mais plutôt de favoriser la juxtaposition de deux individualités bien distinctes, faciles à séparer n'importe quand ?
J'ajoute que je ne comprends toujours pas pourquoi elle te demande de travailler plus. Question d'argent (ce qui serait surprenant au vu de vos revenus joints), ou cherche-t-elle à t'éloigner du domicile ? A moins qu'elle n'ait peur de la précarité et cherche à te faire trouver un emploi stable sans crainte d'avenir ?

Les anecdotes de dispute que tu décris relèvent plutôt selon moi de l'insécurité : elle a besoin d'être une princesse dans tes yeux, de se voir parfaite dans la vision que tu as d'elle. Pourquoi ? Soit parce qu'elle ne se voit pas si joliment elle-même et que tu es sa drogue de narcissisme, soit parce que tu as eu ce regard sur elle auparavant et que tu l'as perdu (ce qui la panique).
Quoi qu'il en soit, même sans être thérapeute, je suis sûre que tu peux de temps en temps faire un petit effort au nom de votre couple et de l'amour que tu as pour elle, et ménager ses émotions => est-ce qu'elle chante bien ? Elle a un timbre intéressant, mais ne pourrait pas faire concurrence à Barbara. Par contre, elle a un déhanché plus intéressant que celui de Shakira. Et hop, petit regard amoureux et basta. Ou bien "euh non, pas vraiment, mais ce n'est pas pour ça que je t'aime, ma chérie !". Enfin bref, arrondis les angles wink

Pour le sexe... Oui... C'est souvent un gros point noir pendant la grossesse et après l'accouchement. Mais dans votre cas, la colère que vous ressentez l'un pour l'autre et les conflits répétés n'aident sûrement pas !

En ligne

 

   #6 31-07-2017 15:05:07

BigDaddyPapa
Membre
Date d'inscription: 25-07-2017
Messages: 10

Re: Irritabilités

Salut T2M smile

J'ai pas été tres clair en fait je suis en CDI dans un grand groupe automobile Français depuis 10 ans.
La photographie c'est en auto entrepreneur (en plus)

Effectivement je pense que tu as raison elle est dans un sentiment d'insécurité.
Mais humainement j'arrive pas a tout encaisser.
D'ailleurs aimer pour moi, c'est pas encaisser, ni avoir la place du papa qui rassure.
On est adulte et ce comportement n'est pas sain entre conjoint.
On en arrive a un point ou a part se faire du mal, on partage rien.

Nouvelle engueulade...
Cette fois ci pour un achat de commode.
Je trouve ça lamentable d'en arriver la.
Cette fois elle me reproche de faire du mal au bébé et me comportant mal avec elle.
Je suis désœuvré, je suis saturé.

Je sais plus quoi faire la.
je lui ai dit qu'on pouvait consulter un thérapeute de couple pour nous aider, elle refuse catégoriquement.

Moi je me dis, on bosse ensemble pour sortir de cette mauvaise passe ou on se sépare...

Elle boude, elle est en vacances moi au travail et on arrive a se disputer, y'a vraiment un problème.

Merci pour vos aides précieuse la c'est vraiment dur.

Dernière modification par BigDaddy (31-07-2017 16:14:59)

En ligne

 

   #7 03-08-2017 15:19:48

Guillaume82Papa
Membre
Date d'inscription: 27-07-2017
Messages: 8

Re: Irritabilités

Salut BigDaddy !

Wahou, ça va loin ces histoires, grosses grosses souffrances des deux côtés...

Pour ma part, en règle générale je considère que rassurer fait partie du rôle du conjoint, mais en prenant en compte ses propres limites ! On ne peut pas tout encaisser, on ne peut pas être tout le temps disponible, on ne peut pas être tout le temps à l'écoute.

Je pense que les efforts doivent absolument venir des deux côtés. La thérapie de couple est une excellente idée, si elle refuse catégoriquement il y a un gros, très gros problème. A mon avis, le minimum est qu'elle suive une thérapie de son côté. Le problème, c'est qu'elle doit être volontaire et motivée, ce n'est pas quelque chose qui se force, bien sûr.

Pourquoi elle ne veut pas ? (dans son discours ou dans des raisons plus cachées ?) Idées en vrac probablement hors-sujet : "les psy c'est pour les fous", "j'ai trop peur du jugement", "ce n'est pas moi le problème", "en thérapie de couple, il te donnera raison et je serais jugée la grande méchante de l'histoire", "j'ai déjà essayé et c'était nul", "ça ne va pas nous aider, il ne pourra rien y faire"...

Bon courage

En ligne

 

   #8 04-08-2017 13:20:44

papaetpatronPapa
Membre
Date d'inscription: 03-08-2017
Messages: 7

Re: Irritabilités

Bonjour BigDaddy !

J'ai lu avec grande attention tous tes messages.

Je suis dacc avec toi : par moment on n'a pas envie de la serrer dans les bras, surtout au moment où explose l'enguelade !

C'est clair qu'en plus avec l'enfant qui va arriver, ça va générer encore plus frustrations, de colères (souvent cachées).

Pour moi les disputes sont bon signes : vous cherchez toujours à communiquer. Ok, c'est pas agréable, mais c'est bon signe ! Il existe encore un lien entre vous.

Quand tu ne parles plus, quand tu lèves les yeux au ciel à chaque remarque quand tu fuis les échanges, là, pour moi, y a un gros gros problème.

Je suis dacc : tetre aller voir un thérapeute de couple. Ca peut aider.

Après, je pense que ça peut être bien de se poser tous les deux, une journée, et de faire une journée où l'on se dit tout, mais tout.

Par contre, sans jugement, pas avec des "tu tu tu", mais plutot avec des "je ressens ceci".

J'ai mis ça en place avec ma femme et sérieux ça aide énormément.
AU début c'est dur, ça fonctionne pas, et puis après, ça vient, ça s'améliore.

Car sinon, je sais pas comment tu fais pour bosser dans ton auto-entreprise, avec ce stress et ces disputes. Ton A-E est dans quoi ?

A plus
Mes meilleures pensées
Evan

En ligne

 

   #9 07-08-2017 10:38:36

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 8987
Site web

Re: Irritabilités

Bonjour Bigdaddy,

Quelle poisse...

Je suis mot pour mot d'accord avec Guillaume82 : il me semble que les émotions, même négatives, font partie du couple et qu'il faut trouver un équilibre pour gérer les besoins des deux partenaires. Impossible de simplement ignorer les angoisses de ta compagne si tu aspires à un couple stable wink Mais équilibre signifie aussi que ce n'est pas "tous pour une" !

La thérapie de couple peut aider à résoudre le plus gros des conflits en développant une nouvelle technique de communication et plus d'empathie des deux côtés. Mais elle ne règlera pas la cause de l'insécurité de ta compagne... Il me semble que ce qui vous a séparé il y a quelques années risque de remettre le couvert : c'est peut-être un risque qui pourra inciter ta compagne à ne pas ignorer ta sonnette d'alarme ?

Petite question : quel était le problème avec l'achat de la commode ? Cela semble un sujet tellement anodin que j'ai du mal à comprendre la difficulté ?

En ligne

 

   #10 07-08-2017 15:08:28

BigDaddyPapa
Membre
Date d'inscription: 25-07-2017
Messages: 10

Re: Irritabilités

Salut à tous,
Merci pour vos réponses smile


> papaetpatron
Salut merci pour tes mots wink
Je suis en CDI dans l'ingenierie automobile et AE en photographie.

>T2M
Pour la commode elle m'a montré 2 annonces sur le bon coin (pour bébé)
Je lui ai dit que j'avais ptetre un bon plan, qu'on irait à la ressourcerie ensemble a son retour de vacances.
Je lui ai envoyé un sms après.
En lui disant que j'allais voir avec mon pote pour qu'il me présente à l'equipe de la ressourcerie, des
le lendemain.
Pour moi il fallait faire les présentation et bloquer un meuble au plus vite, du moins dire nos besoins au cas ou une bonne affaire passe...

Elle a compris que je voulais pas faire les choses avec elle.
Elle m'a demandé si j'étais mieux seul.
Elle m'a dit que j'étais distant, ce qui est vrai
Elle est insupportable donc quelque part je l'évite surement.

Effectivement pour des taches basique et relativement peu intéressante , je préfère gérer vite et bien.
Elle voulait qu'on aille à la ressourcerie ensemble, pour elle c'était important d'y aller ensemble...
Au final j'ai rien fait.
La poussette c'est ok.
Les vêtements c'est ok.

Je lui ai dis d'arreter de me faire du chantage et de la manipulation.
Et la elle est partie en vrille en me disant que je la rendais triste que je faisais du mal au bébé.
Moi j'ai l'impression qu'elle se sent délaissé et qu'elle fait de la manipulation, et cherche des alibis pour me rentrer dedans.

Je lui ai dis qu'elle allait trop loin.
Et qu'être enceinte lui donnait pas le droit de me piétiner la gueule.
Je cèderai pas au chantage, ni aux menaces.

Elle est partie 2 semaines en vacances avec sa famille, moi je suis resté à Paris pour bosser.

J'ai adoré.

Voir mes potes.
Matter des culs.
Faire du vélo.
M'affaler sur le canapé, rien foutre et jouer sur mon téléphone.
Organiser le voyage pour la fin du mois.
Avoir de la place dans le lit et dormir en étoile.
Me coucher quand je veux.
Pas faire la cuisine et laver des batavias au vinaigre ^^
J'ai même eu le loisir de faire un grand ménage dans tout l'appart ce dimanche.
Comme j'ai bien fait la chouille avec les copains...
Elle arrivera dans un appart nickel.

J'attends de voir a son retour, je vais la chercher à la gare ce soir.
(parce que je suis mignon)

On s'est envoyé des sextos toute la semaine, donc on est moins tendu.
On parle du voyage et on se manque.

Je lui parlerais de tout ça après qu'on ai bien baisé.
Dans ces moments la elle est moins colerique et plus receptive ^^

C'est mesquin.
J'assume^^

Dernière modification par BigDaddy (07-08-2017 15:28:30)

En ligne

 

Pied de page du Forum

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB


Copyright © 2001-2009 JeunePapa.com


Conseils beauté | Faire-part de mariage et naissance | Faire-Part Bébé | Poussette

1508745063