#1 30-01-2018 22:51:44

MattPapa
Membre
Date d'inscription: 30-01-2018
Messages: 10

HELP Papa avec enfant difficile et problème de couple

Bonsoir à vous tous,

Je saute le pas pour vous faire part d'une partie de ce que je vis dans ma famille.

J'ai 2 enfants : 1 garçon de 4 ans et une fille de 1 an.

Mon fils est un garçon difficile depuis qu'il est bébé.

Impatience, exigence, crise de nerfs, rigidité (quand il le décide) sont récurrentes.

En parallèle c'est un garçon qui est tout aussi affectueux, joueur, éveillé, gentil et très sociable.

A l'école, tout se passe très bien en classe, il aime et il écoute la maîtresse et il est aussi très demandeur d'activité en collectivité.

Les conflits avec ma compagne deviennent insupportable et épuisant.
Depuis la naissance de mon fils c'est de pire en pire.
Et encore plus compliqué depuis la naissance de ma fille.( Elle a un caractère opposé à son frère, heureusement :-) )

Le plus gros problème, c'est l'endormissement.
Couché à 7h30 le soir et pas de sommeil avant 9h30 minimum en appelant sa maman jusqu'à l'épuisement et réveillant souvent sa soeur au passage. Super soirée quotidienne.

Mais aussi il est en conflit récurrent avec moi ( oedipe ? ) mais aussi avec sa maman même si c'est bien moins souvent.
Il va dans mon sens quand ça l'arrange ( sorties tout les deux, promenade, sport, lecture etc..).

Nous avons consulté un pédiatre. Et nous allons consulter un pédo psy prochainement pour une thérapie.

Avez vous entendu parler de la mélatonine à prescrire  avec un dosage adapté par un spécialiste pour les problèmes d'endormissement?


Il est l'origine d'une grande partie de nos conflits ( vraiment pas tous ) avec ma compagne.

Nous ne nous entendons plus. Nous avons souvent parlé de nous séparer.

Lorsque j'ai appris qu'elle était enceinte d'un deuxième enfant. J 'ai été effrayé au vue de nos rapports conflictuels ainsi que la difficulté de gestion de notre fils.

Elle voulait le garder. Moi aussi tout en pensant que cela n'était peut être pas le moment idéal.

Finalement, nous l'avons gardé et je ne regrette pas d'avoir eu ma fille :-).

Nous avons acheté un appartement il y a 2 an.

Je souhaiterai me séparer d'elle car je n'en peux plus de nos rapports uniquement basés sur la collaboration dans l'éducation de nos enfants et dans les taches quotidiennes.

Je prends très peu de plaisir à passer du temps en famille, si ce n'est le fait d'être avec mes enfants.

Je ne rentrai pas dans les différentes détails et raisons des conflits entre nous, ce serait long pour tout le monde.

Cela dit, je voudrai me séparer de ma compagne.

Et je ne peux  pas partir car:

il m'est difficile de payer une partie du crédit et un autre appartement en parallèle.
Et la revente de l'appart est impossible sans perdre beaucoup d'argent car le crédit est trop récent.
De plus, mes enfants ont leurs repères que je ne souhaite pas détruire d'un coup.

D'autant plus que si je pars ma compagne n'a pas assez de revenu pour prendre en charge les crédits et ses frais personnels. Je suis contraint de rester en partie pour ça.

Avec la garde des enfants, elle devra s'occuper la major partie du temps de notre fils très difficile qui voudra rester avec elle.
(Cela me sera reproché comme une fuite......)

Je risque de moins voir mes enfants, en tout cas pas au quotidien, et j'ai du mal à me l'imaginer.

Je ne sais pas quoi faire, quelle démarche suivre ,je suis un peu paumé,je suis dans une impasse et je ne sais pas comment m'en sortir.

Je souhaiterai vivre seul et avoir mes enfants une semaine sur 2. ( même si je sais qu'ils sont trop petit pour ça pour l'instant.)

Que puis je faire ?

Si vous avez des conseils dans ma situation, je vous en remercie par avance.

(Désolé,si mon récit n'est pas assez clair ou précis et quelque peu confus et embrouillé.)

Matt

Dernière modification par Matt (30-01-2018 22:52:17)

Hors ligne

 

   #2 31-01-2018 21:26:35

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9128
Site web

Re: HELP Papa avec enfant difficile et problème de couple

Bonjour Matt,

A te lire, je lis surtout de l'épuisement, une exaspération et un avenir bouché sur certains sujets. Ce sont des sentiments logiques et légitimes dans le contexte familial que tu décris, et qui peuvent occulter momentanément l'amour que tu ressens pour ta femme et ton besoin de construire une famille.

Pourtant, deux choses montrent clairement que tout n'est pas perdu :
- vous avez déjà consulté (bravo !)
- vous aurez prochainement une consultation avec un spécialiste de la petite enfance.
Donc je pense qu'il faudrait essayer de laisser une chance à ces RDVs de porter leurs fruits avant de tout casser. Par ailleurs, cette épée de Damoclès qui pèse constamment sur ta famille ("nous avons souvent parlé de nous séparer") ne risque pas d'arranger les choses ! Le sentiment qui en découle est un manque de confiance intrinsèque dans les fondements même du couple, ce qui ne peut que se ressentir sur votre relation amoureuse... et tout le reste également.

Je ne suis pas à ta place, et j'imagine qu'il manque pas mal d'infos, mais sur cette base-là, voici ce que je ferais :
- tenter tout ce qui est "tentable". Je ne connais pas cette histoire de mélatonine, mais cela semble logique (puisqu'il s'agit de l'hormone qui induit le sommeil) et si c'est un médecin qui vous le conseille, pourquoi ne pas essayer ? Vous verrez très vite si cela l'aide (et vous aussi).
- parler avec ta femme : épuisement, mais on est une team, il faut tout recadrer sinon on s'effondre, comment on peut faire etc. Elle a peut-être tout autant d'angoisses que toi sur la suite de cette histoire, sans savoir comment y faire face autrement que par la colère.
- parler d'une même voix face à vos enfants : si votre fils vous entend vous chamailler, il va s'engouffrer dans la brèche. Pire, s'il a compris que vous risquiez de vous séparer, cela peut provoquer une réaction amplifier de rébellion et de recherche d'attention. Donc si vraiment vous devez vous disputez, faites-le à l'anglaise => de la vacherie peut-être, mais pas un mot plus haut que l'autre, et lâchez-vous quand il n'y a que vous dans la maison.
- changez d'air : prenez vos enfants et sortez. Allez dans un parc, faites des reportages photos dans la rue, allez au ciné ou manger une glace, faites-les écrire à la craie géante sur les trottoirs ou dessiner à l'eau sur le mur de la maison, mais SORTEZ. Si vous sentez que ça devient lourd, quittez vos 4 murs. Faites au moins une activité sympa en famille par semaine (piscine, bowling pour enfants, poney, peinture à doigts sur support géant etc), histoire de resserrer les liens.
- N'oublie pas l'âge de ton fils : il a 4 ans, autrement dit il va bientôt finir sa deuxième phase archi-ultra-méga-chiante (il y a les 0-6 mois, dont on ne parle même pas. L'opposition des 2/3 ans, et la fameuse "petite adolescence" des 4 ans. Après, c'est cool jusque vers 11 ans) : donc relativise. Tu as déjà tiré 4 ans. Au pire, il t'en reste encore 1, et puis tu vas respirer.
- fatiguez-le : l'après-midi, faites-le BOUGER. Sortez-le, cache-cache, ballon, course, cerf-volant, jeu de la torche - n'importe quoi pourvu qu'il courre ! Le soir à partir de 18h, plus aucun écran (ni télé ni tablette). Un bain ou une douche (tranquille, si possible seul ou avec un adulte à côté qui ne le touche pas), un dîner relax et une histoire-câlin. Caaalme. Pas d'excitation, ni de "dépêche-toi". Ensuite, tout dépend de l'enfant : les miennes ont besoin de garder leur petite lumière allumée, cela les rassure et leur permet de se détendre. Vois avec ton fils ce qui lui ferait du bien : peu importe ce que c'est, ça méritera que tu y réfléchisse ! wink

Quelques questions de mon côté :
- comment se comporte-t-il à l'école ?
- Et avec sa soeur ?
- a-t-il une chambre rien que pour lui ?
- avez-vous un animal domestique ?

En ligne

 

   #3 01-02-2018 21:19:39

MattPapa
Membre
Date d'inscription: 30-01-2018
Messages: 10

Re: HELP Papa avec enfant difficile et problème de couple

Bonsoir et merci pour ta réponse et tes conseils.

Il se comporte très bien en classe.
Quelques petites turbulences avec les copains dans la cour mais rien de récurrent.

Il est très affectueux avec sa soeur et il joue beaucoup avec elle. Elle adore aussi jouer avec lui.
Il est parfois un peu brusque avec elle mais involontairement.
Il joue beaucoup tout seul dans " son monde " avec ses jouets dans sa chambre.

Oui, ils ont chacun leur chambre.

Nous n'avons pas d'animal domestique.

" si votre fils vous entend vous chamailler, il va s'engouffrer dans la brèche. Pire, s'il a compris que vous risquiez de vous séparer, cela peut provoquer une réaction amplifier de rébellion et de recherche d'attention."

Effectivement, je pense que tu as raison.Cela doit jouer.
J'ai souvent dit à ma compagne d'éviter de crier devant notre fils et maintenant devant les enfants.
C'est la plupart du temps en vain...
Ils l'ont déjà vu avec des attitudes et des gestes violents à mon égard.
Au fond, elle sait qu'elle va trop loin parfois..

Déjà que les rapports avec mon fils sont compliqués alors voyant ses attitudes, je pense que ça n'arrange rien.

" N'oublie pas l'âge de ton fils : il a 4 ans, autrement dit il va bientôt finir sa deuxième phase archi-ultra-méga-chiante (il y a les 0-6 mois, dont on ne parle même pas. L'opposition des 2/3 ans, et la fameuse "petite adolescence" des 4 ans. Après, c'est cool jusque vers 11 ans) : donc relativise. Tu as déjà tiré 4 ans. Au pire, il t'en reste encore 1, et puis tu vas respirer."

Je pense, en tout cas, j'espère.
Parce que cela commence à faire long en conflit.

"Changez d'air : prenez vos enfants et sortez. Allez dans un parc, faites des reportages photos dans la rue, allez au ciné ou manger une glace, faites-les écrire à la craie géante sur les trottoirs ou dessiner à l'eau sur le mur de la maison, mais SORTEZ. Si vous sentez que ça devient lourd, quittez vos 4 murs. Faites au moins une activité sympa en famille par semaine (piscine, bowling pour enfants, poney, peinture à doigts sur support géant etc), histoire de resserrer les liens."

Je m'occupe beaucoup de mon fils pour les sorties les week end ou vacances: promenade, foot, vélo, air de jeu etc et cela se passe toujours bien. Il m'écoute bien.
Il adore que l'on bouge car il est très dynamique et ça lui fait du bien comme à moi.
Il a besoin de prendre l'air et c'est normal.
Pas de crise quand on est tout les deux ou à de rare occasion quand il est vraiment fatigué.

Ma compagne nous accompagne rarement.

Ils nous arrivent de sortir en famille promenade ou quand on part en vacance.
C'est souvent compliqué, il est agité et fait un peu n'importe quoi sans trop écouter.
Et les crises se reproduisent.

Nos potes et les personnes extérieurs le trouvent très sage,poli etc.
Ils ont du mal à imaginer ce qu'il peut nous faire subir souvent au quotidien.

Je pense qu'ils nous "manipulent"un peu consciemment et inconsciemment et comme nous ne sommes pas forcement soudés avec ma compagne, il le ressent.

"Le soir à partir de 18h, plus aucun écran (ni télé ni tablette). Un bain ou une douche (tranquille, si possible seul ou avec un adulte à côté qui ne le touche pas), un dîner relax et une histoire-câlin. Caaalme. Pas d'excitation, ni de "dépêche-toi". Ensuite, tout dépend de l'enfant : les miennes ont besoin de garder leur petite lumière allumée, cela les rassure et leur permet de se détendre."

C'est exactement ce que l'on fait :

bain/manger ( il mange très peu ) /histoire / dodo
pas de télé ni d'écran ni de tablette.

ça ne l'empêche pas de s'endormir 2 h après.

La télé est très peu allumer, elle sert souvent rien que pour lui. Dessin animé le week end ( Walt Disney ,1h/1h30) pour temps calme après manger le midi avant de sortir dehors jouer et un peu le matin en déjeunant avant l'école ( 30 min).

L'un des problèmes majeur est qu'il fait encore la sieste à l'école ( tout le monde va à la sieste..) et il n'est pas fatigué alors que chez nous cela fait 2 ans qu'il n'a plus le besoin d'en faire et avant ses 2 ans, ça a toujours été compliqué le moment de la sieste..

Il n'arrive qu'à s'endormir de fatigue. Tant qu'il n'est pas épuisé, il épuise :-)

Quand mon fils s'endort à 22h, ma fille s'endort tôt ( 19h) quand il ne la réveille pas et elle se réveille vers 6h30 et le réveille.

Sympa les nuits courtes et les réveil tôt même le week end.:-)

Matt

Dernière modification par Matt (01-02-2018 21:21:48)

Hors ligne

 

   #4 02-02-2018 10:23:33

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9128
Site web

Re: HELP Papa avec enfant difficile et problème de couple

Matt a écrit:

Il se comporte très bien en classe.

Ce qui signifie donc qu'il n'a pas de problème psychologique ou comportemental global, qu'il a compris les limites et qu'il les respecte : excellent et rassurant pour vous !
Par contre, cela signifie aussi qu'il vous teste et vous provoque (sûrement pas de façon très consciente, à son âge, donc ne lui en veux pas), ce qui appelle une réaction forte.

Matt a écrit:

Quelques petites turbulences avec les copains dans la cour mais rien de récurrent.

Un enfant de maternelle, donc.

Matt a écrit:

Il est très affectueux avec sa soeur et il joue beaucoup avec elle. Elle adore aussi jouer avec lui.
Il est parfois un peu brusque avec elle mais involontairement.

Donc pas de problème particulier de positionnement, de "jalousie", de demande d'affection ou d'attention de votre part ?

Matt a écrit:

Il joue beaucoup tout seul dans " son monde " avec ses jouets dans sa chambre.

ça, c'est très bien et intéressant !
As-tu déjà écouté ses jeux sans te faire voir, juste pour savoir ce qu'il raconte ? Très souvent, les jeux "autonomes" des enfants sont des moments où ils peuvent faire librement ressortir leurs émotions sans risque, en les transposant sur des jouets.

Matt a écrit:

J'ai souvent dit à ma compagne d'éviter de crier devant notre fils et maintenant devant les enfants.
C'est la plupart du temps en vain...
Ils l'ont déjà vu avec des attitudes et des gestes violents à mon égard.
Au fond, elle sait qu'elle va trop loin parfois..

Là pour le coup, c'est vraiment très grave : ces gestes violents ? Donc non seulement il y a disputes, mais en prime avec des cris ET en prime avec des gestes violents. C'est le quatuor de la mort pour un enfant... Surtout si cela vient de sa mère, personne censée le protéger et le rassurer.

Je trouve très positif que vous alliez voir un spécialiste de la petite-enfance, mais je pense que la première consultation devrait avoir lieu sans votre fils (paradoxalement), car il y a des choses qui ne doivent pas se dire devant un enfant. Et le problème majeur semble venir de votre communication de couple plutôt que de votre fils.

Matt a écrit:

Déjà que les rapports avec mon fils sont compliqués alors voyant ses attitudes, je pense que ça n'arrange rien.

Je me demande si ce n'est pas un cercle vicieux : l'un a entraîné l'autre, qui renforce l'un. Mais votre l'autre, c'est à dire votre fils, ne pourra pas changer tout seul : c'est d'abord aux adultes d'évoluer pour montrer le chemin à l'enfant.

Matt a écrit:

Je pense, en tout cas, j'espère.
Parce que cela commence à faire long en conflit.

Oui, 4 années de galère, c'est affreux hmm
Est-ce que tu peux me donner un exemple de "crise" en-dehors du coucher du soir ? (le coucher cristallise tous les conflits, donc s'il y a un problème, il est normal qu'il ressorte le soir. Mais ce n'est pas ce moment particulier qui sera révélateur du problème de fond : ce n'est qu'un symptôme).

Matt a écrit:

Je m'occupe beaucoup de mon fils pour les sorties les week end ou vacances: promenade, foot, vélo, air de jeu etc et cela se passe toujours bien. Il m'écoute bien.

Super big_smile

Matt a écrit:

Il adore que l'on bouge car il est très dynamique et ça lui fait du bien comme à moi.

Ditto !

Matt a écrit:

Pas de crise quand on est tout les deux ou à de rare occasion quand il est vraiment fatigué.

Donc une relation père-fils parfaitement saine et normale.

Matt a écrit:

Ma compagne nous accompagne rarement.

Pourquoi ?

Matt a écrit:

Ils nous arrivent de sortir en famille promenade ou quand on part en vacance.
C'est souvent compliqué, il est agité et fait un peu n'importe quoi sans trop écouter.
Et les crises se reproduisent.

Pourquoi ? En quoi ces sorties-là sont-elles différentes ? L'endroit, la manière ?

Matt a écrit:

Nos potes et les personnes extérieurs le trouvent très sage,poli etc.
Ils ont du mal à imaginer ce qu'il peut nous faire subir souvent au quotidien.

Comme pour l'école, ce point est rassurant d'un côté, mais aussi révélateur qu'il a conflit ouvert mais non expliqué avec l'un de vous. Pour l'instant, les réponses que tu apportes orientent ce conflit plutôt vers sa maman.

Matt a écrit:

Je pense qu'ils nous "manipulent"un peu consciemment et inconsciemment et comme nous ne sommes pas forcement soudés avec ma compagne, il le ressent.

Tout à fait, sachant que le fait de ne pas parler d'une même voix à un enfant va forcément amplifier ce phénomène de "coing dans le mur" : plus il vous sentira en faiblesse, et plus il chercher à enfoncer la brèche. Ce n'est pas par "méchanceté", mais simplement par réflexe, un peu comme un maçon va forcer sur un mur instable pour évaluer le danger ou comme un enfant ira toujours tripoter sa dent qui bouge pour s'en débarrasser une bonne fois pour toute.

Matt a écrit:

bain/manger ( il mange très peu ) /histoire / dodo
pas de télé ni d'écran ni de tablette.

Excellent !

Matt a écrit:

ça ne l'empêche pas de s'endormir 2 h après.

D'après tes réponses, je dirais que ce n'est peut-être pas un problème de sommeil mais plutôt d'inquiétude face à un conflit non résolu dans la journée. Une tension qu'il reste à trouver et résoudre.
En attendant, tu peux l'aider par des techniques de yoga pour enfant très simples :
- installe-toi avec lui dans sa chambre, lumière tamisée, sur le tapis.
- faites des mouvements de d'étirement de style yoga, sur une musique très douce.
- une fois couché, reprend ton rituel normal (histoire/câlin)
- avant de partir, laisse-lui une petite lumière douce et une musique très calme et très basse, avec une peluche (son doudou ?) sur son ventre : il doit respirer en rythme avec la musique, et faire monter et descendre le doudou par sa seule respiration. Cela l'obligera à se concentrer sur un sujet extérieur à ses émotions, à se détendre et à amener son corps à produire la mélatonine par lui-même (il y sera aussi plus réceptif).

=> au total, cette phase ne doit pas durer plus de 20 minutes.
=> la technique de relaxation ne donne de vrais résultats qu'au bout d'une bonne semaine d'entraînement quotidien, donc pas d'affolement.

Matt a écrit:

L'un des problèmes majeur est qu'il fait encore la sieste à l'école ( tout le monde va à la sieste..) et il n'est pas fatigué alors que chez nous cela fait 2 ans qu'il n'a plus le besoin d'en faire et avant ses 2 ans, ça a toujours été compliqué le moment de la sieste..

Eh oui... c'est une règle de l'école, pas toujours pratique pour les parents, mais se plier aux règles pas cool fait partie de l'apprentissage de la vie en communauté.
Il n'y a pas grand chose à faire de se côté-là, ce sera fini en septembre prochain de toute façon.

Matt a écrit:

Il n'arrive qu'à s'endormir de fatigue. Tant qu'il n'est pas épuisé, il épuise :-)

Oui, c'est pour tout le monde comme ça en fait wink La différence, c'est qu'un adulte se met volontairement en position de réception de la fatigue, tandis qu'un enfant le ressent comme une perte de temps.
D'où la technique de relaxation. Pourquoi pas aussi lui permettre de jouer calmement avec une peluche ou un légo, ou de lire, dans son lit pendant 15 minutes après votre départ ? Il aura son petit moment détente à lui : est-ce que toi, tu te couches et t'endors aussitôt ? (remarque, vu ton épuisement du moment, j'imagine que oui lol).

Matt a écrit:

Sympa les nuits courtes et les réveil tôt même le week end.:-)

Alors, en attendant de trouver une meilleure solution (cause du conflit) :
- relaxation le soir, suivie d'une période d'éveil calme et autonome dans sa chambre.
- s'il rappelle, retourne le voir une seule fois. S'il a vraiment un souci, aide-le.
- Sinon explique-lui que tu l'aimes très fort, mais que là maintenant, toi aussi tu es fatigué et que tu as besoin de dormir. Que c'est l'heure des parents, que lui doit rester bien calme dans sa chambre. D'abord pour lui (son cerveau pourrait souffrir s'il ne dort pas assez), mais aussi pour vous, ses parents, qui avez absolument besoin de repos aussi. Il doit comprendre qu'il n'est pas seul à avoir des besoins.
- ensuite, ne reviens plus pendant au moins 30 minutes. Mais pas plus, faute de quoi il risque surtout de paniquer, et c'en sera fichu de tes efforts précédents. Si nécessaire, donc, retournes-y et cette fois gronde-le. C'est à dire parle-lui fermement avec un froncement de sourcil, mais sans crier, et simplement en répétant ce que tu as dit en plus cours : "mon chéri, tu connais la règle. C'est la nuit, on ne fait pas de bruit. Tu n'es pas obligé de dormir, mais moi j'en ai besoin. Je suis juste à côté, alors chuuuut".


Idéalement, bien sûr, cette phase devrait être gérée ensemble. C'est à dire pas forcément d'y aller à deux, mais que votre fils sentent absolument et sans le moindre doute possible que maman et papa se soutiennent sur ce coup. Par exemple, les premiers jours (où forcément il va tester à fond les ballons), vous pourriez aller ensemble le voir si, au bout d'un premier retour, il continue à appeler plus de 30 minutes. Le discours sera d'autant plus fort s'il est commun : mais il doit bien sentir que vous n'êtes pas énervés après lui, juste fatigués et fermement décidés à tenir bon (= il ne doit pas se sentir rejeté, mais rassuré dans la prise de décision parentale).

En ligne

 

   #5 02-02-2018 21:25:30

MattPapa
Membre
Date d'inscription: 30-01-2018
Messages: 10

Re: HELP Papa avec enfant difficile et problème de couple

"Donc pas de problème particulier de positionnement, de "jalousie", de demande d'affection ou d'attention de votre part ?"

Non,pas de jalousie à proprement dit, parfois en demande quand l'un ou l'autre est avec sa soeur à certain moment et ça passe. Ce qui est normal.Sa soeur commence à réagir de la sorte aussi. Rien d'alarmant.

"As-tu déjà écouté ses jeux sans te faire voir, juste pour savoir ce qu'il raconte ? "

Oui, souvent. Il joue avec des playmobiles et des super héros (très fort et très grand " les plus fort du monde ") et c'est souvent la bataille.
Mon fils a un petit gabarit et à l'école, c'est pas tout les jours facile pour lui.
Il m'en parle parfois. J'évite d'en faire toute une histoire en lui expliquant que cd n'est pas si grave.
Les enfants sont méchants et ne se font pas de cadeau les uns et les autres entre eux.
(Tout cela bascule et perdure doucement de l'enfance à l'adolescence et de l'adolescence au monde adulte...)
Je pense qu'il extériorise souvent dans ses jeux.

"Là pour le coup, c'est vraiment très grave : ces gestes violents ? Donc non seulement il y a disputes, mais en prime avec des cris ET en prime avec des gestes violents. C'est le quatuor de la mort pour un enfant... Surtout si cela vient de sa mère, personne censée le protéger et le rassurer."

Oui.
Des gestes violents ( me pousser entre autres devant eux..).
J'essaye de rester stoic en lui disant d'arrêter cela devant les enfants.
Que c'est une pietre image d'une mère qui peut être violente avec leur père devant ses enfants.
Ma compagne a très souvent fait comme elle voulait dans l'autorité avec mon fils en me décrédibilisant devant lui depuis petit.
Je ne prétends pas être parfait ( quel ennuie :-))mais j'avoue que les insultes et la violence devant les enfants m'ont éloigné d'elle et profondément déçu.
Bref, je ne suis pas là pour parler de cela mais je sais qu'il y a une cause/conséquence pour mon fils.
Nous ne sommes jamais violent avec notre fils.
De temps en temps, une fessée ( qui ne sert à rien :-)).
Quand ça m'arrive, je lui explique après que je n'aime pas le faire car cela me fait mal au ventre. Il le comprend car quand je lui dit que je n'ai pas envie de lui mettre une fessée alors qu'il ne n'écoute pas, il me dit : " oui, parce que ça te fait mal au ventre".

"Ma compagne nous accompagne rarement.
Pourquoi ?"

"Parfois, elle vient pour se promener en famille avec ma fille mais en mode "sport", nous jouons souvent tout les deux au foot ou au basket. Il adore. Moi, pas tant que le foot. Je suis plus basket mais avec lui j'aime bien.
Pour l'instant, l'année prochaine, il aura l'âge pour une activité sportive et pour apprendre un instrument de musique.
Cela lui fera du bien , j'en suis sur.

Tout à fait, sachant que le fait de ne pas parler d'une même voix à un enfant va forcément amplifier ce phénomène de "coing dans le mur" : plus il vous sentira en faiblesse, et plus il chercher à enfoncer la brèche. Ce n'est pas par "méchanceté", mais simplement par réflexe, un peu comme un maçon va forcer sur un mur instable pour évaluer le danger ou comme un enfant ira toujours tripoter sa dent qui bouge pour s'en débarrasser une bonne fois pour toute."

Clairement, oui.

"Pourquoi ? En quoi ces sorties-là sont-elles différentes ? L'endroit, la manière ?"

Je ne sais pas. Sans doute en rapport avec le fait que l'on soit tout les deux ma compagne et moi, il cherche à montrer d'autant plus sa présence, chercher les limites.
Non, ce sont les mêmes que nous pouvons faire tout les deux.
Je marche souvent avec mon fils quand j'ai le temps. Il prend son vélo ou sa trotinette et c'est des bons moments, parfois 5/6km ensemble, on s'arrête, on reprend.
En ville ou à la compagne, peu importe.
Ma compagne ne le fait pas ou rapidement. Manque de motivation sans doute.
La manière n'est pas différente.

" avant de partir, laisse-lui une petite lumière douce et une musique très calme et très basse, avec une peluche (son doudou ?) sur son ventre :"

C'est tout les soirs comme ça. Doudou, c'est la base dans sa vie :-)

Dernière modification par Matt (02-02-2018 21:27:24)

Hors ligne

 

   #6 03-02-2018 10:59:25

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9128
Site web

Re: HELP Papa avec enfant difficile et problème de couple

Il me semble qu'il va falloir creuser un peu plus votre relation de couple... Si je deviens trop intrusive, dis-le !

- depuis combien de temps étiez-vous en couple lorsque Bébé 1 est arrivé ?
- Etait-il désiré, et l'était-il à ce moment précis ?
- Comment était votre relation de couple pendant la grossesse et juste après la naissance ?

Autre point qui m'interpelle : cela fait au moins deux fois que tu précises avoir dit à ta compagne de "éviter les gestes de violence devant les petits" => et pourquoi pas de les éviter tout court ? Elle te doit le respect, au moins autant qu'à ses enfants. Si elle doit se comporter correctement envers toi, c'est avant tout parce que tu es son amoureux et le père de ses enfants - pas en fonction d'un éventuel public.
Cela renvoie (dans ton texte) l'impression que tu ne t'imposes pas facilement face à elle, que tu la laisses un peu tout décider, et qu'elle a un fort pouvoir sur ton quotidien. Si c'est le cas, la relation est déséquilibrée et donc il est logique (mais pas normal) que la faute te soit régulièrement rejetée (même quand tu n'y es pour rien). 

Peux-tu nous donner un exemple de situation qui "tourne court" avec ta compagne ?

En ligne

 

   #7 04-02-2018 20:20:56

MattPapa
Membre
Date d'inscription: 30-01-2018
Messages: 10

Re: HELP Papa avec enfant difficile et problème de couple

"depuis combien de temps étiez-vous en couple lorsque Bébé 1 est arrivé ? "

6 ans.

" Etait-il désiré, et l'était-il à ce moment précis ? "

Oui et oui.

"Comment était votre relation de couple pendant la grossesse et juste après la naissance ? "

Un ensemble de haut et de bas pendant la grossesse.
Beaucoup de bas.
Après la naissance, bis répétitas.

"Peux-tu nous donner un exemple de situation qui "tourne court" avec ta compagne ?"

Ce n'est pas facile car une situation est souvent la conséquence d"une autre en amont d'un côté comme de l'autre.

Un exemple, je vais à la salle de sport 2h par semaine le Samedi ( mon travail et mes enfants ne me permettent pas d'y aller à un autre moment) assez tôt la plupart du temps 9h/11h.

Reproche: je la laisse avec les enfants à gérer pendant que je fais "mon sport".

(Soi disant qu'elle ne peut rien prévoir à chaque fois et quand je lui propose de décaler les heures si elle a
des choses à faire, elle me répond que ce n'est pas la peine.
Va comprendre...)

Je précise que quand je rentre si l'un ou l'autre n'a pas mangé, je le fais manger puis je sors avec mon fils faire des choses à l'extérieur l'après midi ou avec ma fille pour la promener.


Résultat: embrouille avant d'aller à la salle.

Je pense être présent et disponible pour mes enfants.
Bain, ballade, déposer et récupérer l'un des 2 tout les jours, endormissement pour l'un ou l'autre, réveille la nuit quand ma fille se réveille.

Mon fils demande toujours ma compagne la nuit et ne veut qu'elle.
Pareil pour l'endormissement, quand je lui lis l'histoire, il la redemande et ça peut durer 1h/1h30.
Si je me déplace, il veut sa maman...

Résultat: comme c'est elle qui "gère" et qu'elle est fatiguée ( moi, peu importe).
C'est de ma faute qu'il ne veuille pas je vienne.

In finé, nous ne sommes plus en phase depuis longtemps.
Je ne sais plus comment en finir.
Je me sens dans une impasse comme pris dans un piège.

Comment faire avec le crédit de l'appartement et les enfants?

Perdre beaucoup d'argent et retrouver un bien pour leur mère et mes enfants?

Ne plus les voir tout les jours ?

Devoir me payer une location en plus du crédit et des charges du bien commun?

Tu écrivais que je dois être fatigué avec mon fils, les enfants..

Oui, et pourtant je dors peu et mal.
( Sur le canapé, ce qui ne me dérange pas en soit).

Dernière modification par Matt (04-02-2018 20:24:15)

Hors ligne

 

   #8 04-02-2018 21:47:06

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9128
Site web

Re: HELP Papa avec enfant difficile et problème de couple

Matt a écrit:

6 ans.

Donc un couple déjà installé et "sûr" de son fait. Pourtant, le délai est inhabituellement long (cliché, je sais). Vous avez eu du mal à l'avoir ?

Matt a écrit:

Beaucoup de bas.
Après la naissance, bis répétitas.

Donc la relation a commencé à se dégrader dès la naissance... mais pas avant. Correct ?

Matt a écrit:

Reproche: je la laisse avec les enfants à gérer pendant que je fais "mon sport".

Est-ce que ta compagne a un travail en journée ? Un hobby qu'elle peut pratiquer quand tu es là pour prendre le relais ? Des amies à rencontrer pour sortir de temps en temps ?


Matt a écrit:

(Soi disant qu'elle ne peut rien prévoir à chaque fois et quand je lui propose de décaler les heures si elle a
des choses à faire, elle me répond que ce n'est pas la peine.
Va comprendre...)

Oui, le problème n'est clairement pas le sport en soi, mais la sensation d'abandon et de jalousie que tu puisses évacuer la pression et pas elle.


Matt a écrit:

Je pense être présent et disponible pour mes enfants.

Je n'en doute pas wink


Matt a écrit:

Mon fils demande toujours ma compagne la nuit et ne veut qu'elle.

Sauf que ce n'est pas lui qui décide ! Il faut qu'il comprenne qu'il n'a pas le pouvoir à la maison, il faut que cela se voir clairement. Mais ce sera la bataille !
Première étape : s'accorder avec Maman => à partir de tout de suite, elle n'y va plus quoi qu'il arrive, même si elle doit se bouffer les doigts jusqu'aux poignets pour résister à la tentation.
Deuxième étape : prévenir fiston que ses petites crises du soir, c'est terminé.
Troisième étape : le passage à l'action. A l'heure du coucher, maman fait le bisous et PART. Peu importe où, dans un café, avec des copines, au cinéma, mais elle part. Et toi, tu gères. Ce sera la super méga galère, mais ça va durer 5 ou 6 jours et ce sera fini. A condition de tenir bon, et que maman n'y retourne pas au bout de 2 heures ou de 3 jours...


Matt a écrit:

C'est de ma faute qu'il ne veuille pas je vienne.

Non. S'il doit y avoir une question de faute, alors c'est une faute partagée : en matière d'éducation, ce sont toujours les deux parents et leurs interactions qui conditionnent le résultat... Mais de toute façon, la "faute" ici n'a pas d'importance : ce qui compte, c'est comment rattraper le coup avant qu'il ne soit trop tard.


Matt a écrit:

In finé, nous ne sommes plus en phase depuis longtemps.

Depuis combien de temps à ton avis ?


Matt a écrit:

Je me sens dans une impasse comme pris dans un piège.

ça, c'est terrible. Tu as quelqu'un à qui parler, à part ce forum ? Des amis, de la famille ?


Matt a écrit:

Oui, et pourtant je dors peu et mal.
( Sur le canapé, ce qui ne me dérange pas en soit).

Pourquoi dors-tu sur le canapé ?
Tes enfants le savent/sentent-ils ?

En ligne

 

   #9 05-02-2018 21:39:50

MattPapa
Membre
Date d'inscription: 30-01-2018
Messages: 10

Re: HELP Papa avec enfant difficile et problème de couple

"Donc un couple déjà installé et "sûr" de son fait. Pourtant, le délai est inhabituellement long (cliché, je sais). Vous avez eu du mal à l'avoir ? "

Cliché, effectivement smile
Non pas du tout, ça a été très rapide.

"Donc la relation a commencé à se dégrader dès la naissance... mais pas avant. Correct ?"

Il y a toujours eu des hauts et bas. Comme tout à chacun.

""Est-ce que ta compagne a un travail en journée ? Un hobby qu'elle peut pratiquer quand tu es là pour prendre le relais ? Des amies à rencontrer pour sortir de temps en temps ?"

Oui, elle travaille en journée.
Elle n'a pas vraiment de hobby régulier.
Elle sort avec des amies de temps à autre. Rarement.

"Oui, le problème n'est clairement pas le sport en soi, mais la sensation d'abandon et de jalousie que tu puisses évacuer la pression et pas elle."

On est bien d'accord.

"Deuxième étape : prévenir fiston que ses petites crises du soir, c'est terminé.
Troisième étape : le passage à l'action. A l'heure du coucher, maman fait le bisous et PART. Peu importe où, dans un café, avec des copines, au cinéma, mais elle part. Et toi, tu gères. Ce sera la super méga galère, mais ça va durer 5 ou 6 jours et ce sera fini. A condition de tenir bon, et que maman n'y retourne pas au bout de 2 heures ou de 3 jours... "

En théorie oui, on lui dit tout les soirs.

mais en pratique, ma fille dort et se réveille facilement donc compliqué de le laisser parler trop fort.

"Depuis combien de temps à ton avis ? "

2 à 3 ans, je ne sais pas exactement.

"ça, c'est terrible. Tu as quelqu'un à qui parler, à part ce forum ? Des amis, de la famille ?"

Ami et famille, oui.
Mais je n'aime trop épiloguer sur mes "bas"..
Souvent ça n'a pas changé grand chose et je n'aime pas trop m'accaparer l'oreille des autres..

"Pourquoi dors-tu sur le canapé ?
Tes enfants le savent/sentent-ils ?"

Pas pour le confort smile
Je dois t'avouer que ce n'est pas si terrible que ça pour l'instant.
Je respire un peu.
Je ne te dis pas que je resterai non plus des années.

Non, ma fille est trop petite et mon fils, si il me voit je lui dit que ma fille s'est réveillée dans la nuit alors je l'ai rendormi dans le salon.

Cela dit, il pourrait se rendre compte que je suis souvent dans le canapé et me poser des questions du genre " pourquoi tu va pas dans ton lit après?"
Pour l'instant ce n'est pas le cas.

( Merci encore à toi pour le temps que tu prends pour répondre.)

Dernière modification par Matt (05-02-2018 21:44:26)

Hors ligne

 

   #10 05-02-2018 23:04:29

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9128
Site web

Re: HELP Papa avec enfant difficile et problème de couple

Matt a écrit:

Il y a toujours eu des hauts et bas. Comme tout à chacun.

Oui... mais là il y a surtout des bas. Je cherche à déterminer le moment charnière où les "bas" sont devenus plus prenants (ou fréquents, ou violents, ou moins supportables) que les hauts.

Matt a écrit:

Oui, elle travaille en journée.

Et toi aussi. Donc vous avez un niveau d'implication parentale relativement équivalent, et des responsabilités extérieures tous les deux.
Pourquoi dans ce cas a-t-elle ce sentiment très fort d'être seule à gérer, d'après toi ?

Matt a écrit:

En théorie oui, on lui dit tout les soirs.

Ah. Bon, donc ça n'a plus de sens : tu peux arrêter de le dire wink

Matt a écrit:

mais en pratique, ma fille dort et se réveille facilement donc compliqué de le laisser parler trop fort.

Est-ce qu'il y a un autre endroit où vous pouvez l'emmener s'il abuse trop en terme de volume ? La voiture, le garage ou carrément dehors ?
L'idée est de lui faire comprendre, si nécessaire manu militari, qu'il n'est pas seul.

En ligne

 

Pied de page du Forum

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB


Copyright © 2001-2009 JeunePapa.com


Conseils beauté | Faire-part de mariage et naissance | Faire-Part Bébé | Poussette

1540265807