#1 14-03-2018 13:48:30

NananiMaman
Membre
Date d'inscription: 14-03-2018
Messages: 2

BB3 papa n'en veut pas...et moi si ! Angoisse

Tout est dis dans le titre..nous sommes mariés depuis 2001, parents d'un grand de 16 ans et  d'une louloute de 6 ans, je me suis déjà fait avorté 2 fois, pour mon mari...j'y pense quand même,beauté pas se leurrer...mais là, j'ai du faire enlever mon stérilet, cause infection, j'ai prévenue que non, attention, c'est risqué ! " C'est pas grave" voilà la réponse...ben tiens ! Suis tellement crevée par mon boulot que notre activité sexuelle se résume à trois, quatre, cinq fois max/ mois...et là, il était motivé cette semaine là au point de le faire tout les deux jours..j'avoue que j'y ai cru, au "pas grave" ma princesse aurai enfin un petit frère ou sœur...ha non...ivg me dis Monsieur...! sacré contraception ! "Pas d'argent, pas de place" etc....mouais...la CAF veste des allocations, ça sert aux enfants à la base, pas de place ! 140 M2 à nettoyer, je trouve pas ça petit moi !! Le grand part à la rentrée, en internat pour son apprentissage..c'est surtout vis à vis de lui que j'angoisse..il n'aura plus sa chambre..sauf s'il décide d'aller chez ma belle mère (ma voisine 🙄)... Franchement..je sais plus quoi faire, quoi penser...j'ai bientôt 40 ans, c le dernier, j'y tiens pas plus que ça, mais je ne veut plus avorter ! Faut assumer, on l'a fait à deux que diable l il savait et je n'ai rien caché..quand je lis certains post, j'ai l'impression qu'on vit au moyen âge !
J'ai pas envie de passer en force, qu'il n'aime pas ce petit(e), divorce où je ne sait quoi..suis déjà sous traitement depuis longtemps pour des acouphènes, je suis assez sensible et nerveuse, là, on n'arrange rien...
Comment faire, mon dieu, comment faire ....

Hors ligne

 

   #2 15-03-2018 09:37:12

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: BB3 papa n'en veut pas...et moi si ! Angoisse

Bonjour Nanani,

Ton histoire est malheureusement et tristement classique. Il n'y a pas de réponse miracle à ta question.

A te lire, j'ai l'impression que ta décision de ne pas avorter est prise et elle est légitime. C'est ton droit le plus intrinsèque, tant moralement que juridiquement. Par ailleurs, comme tu l'as dit, tu n'as pas pris ton mari en traître, et il a fait un choix "éclairé".

A sa décharge, il faut tout de même souligner quelques éléments qui permettent de comprendre sa réaction :
- un homme n'a bien souvent pas l'habitude de s'occuper des questions de contraception. Cela s'est vérifié dans votre couple, puisque le stérilet le déchargeait intégralement de cette réflexion. Il n'a donc pas appris à s'en préoccuper. Ce n'est pas très valorisant pour lui, mais cela met en lumière un fonctionnement sans doute inconscient de déresponsabilisation - qui entre d'ailleurs peut-être dans un schéma plus large (si c'est toi qui gère essentiellement le quotidien, par exemple).

- l'avortement n'est pas un tabou dans votre couple. L'expérience lui a montré que rien n'est irréversible et qu'un "accident" peut être annulé. Dans son vécu émotionnel et pratique, l'avortement n'a évidemment pas la même portée que pour toi : il semble le voir juste comme un outil bien utile, rien de plus. Il n'avait donc a priori pas de raison particulière de s'inquiéter ou de douter que tu finirais par avorter.

- ses arguments pour refuser le bébé sont purement de façade. Il cherche probablement à rationaliser un sentiment profond mais non verbalisé : il n'est pas prêt. Il ne s'y attendait pas, il a passé cette phase de sa vie où il construit une jeune famille et prévoyait de s'attacher à d'autres objectifs. Ce bébé change ses projets, et il est déstabilisé. Donc il faut "effacer" cette erreur pour reprendre le cours normal de votre vie.


Dans l'ensemble, donc, sa réaction s'apparente à celle de l'ado qui raté une partie de jeu vidéo et utilise un joker pour recommencer à partir du point où tout a dérapé. Malheureusement, il est père de famille et porte des responsabilités in real life impossible à nier. Le problème, c'est qu'il ne semble pas habitué à cette idée, et qu'il risque fort de rejeter la faute de ce changement sur toi, puisque tu refuses d'avorter et donc de régler le problème (à nouveau, la responsabilité du maintien de la famille est dans ton camp). C'est là encore une réaction normale dans ce processus "adulescent", et si cette disposition d'esprit a été acceptée autour de lui depuis des années, il devient bien difficile de lui en vouloir...
Est-elle acceptable pour autant ? Il semble que tu aies développé un mode de fonctionnement efficace durant ces 17 années de couple, bien qu'au prix de lourdes concessions personnelles. Tu dois maintenant décider si tu as atteint la limite des concessions importantes que tu pouvais faire, ou si le maintien du statu quo familial est plus important à tes yeux que ton ressenti.

Dernier élément qui m'interpelle : tu dis que tes enfants auront "enfin" un petit frère ou une petite soeur. Cela implique que la question du N°3 s'est déjà posée, apparemment de manière appuyée. Il se peut donc que ton mari ressente cette grossesse comme une forme de "trahison" plus ou moins volontaire. S'il a la sensation que tu pourrais en être heureuse, et avoir potentiellement attendu ce bébé, alors sa réaction sera d'autant plus virulente.
J'ajoute en passant que les arguments que tu cites correspondent aussi au même schéma que les siens : un rejet de façade, peu crédible, qui souligne surtout que tu es prise au dépourvu et as besoin de temps pour t'adapter (logique en cas de grossesse surprise). La vraie question, et tu y as déjà répondu, est "puis-je avorter ?". Ta réponse est "non, c'est au-dessus de mes forces cette fois". Donc la suite logique est "comment puis-je apprendre à me réjouir de cette nouvelle vie malgré la réticence de son père ?". Et la réponse est tout aussi simple : tu n'es pas son père. Tu n'as pas besoin de refléter ses émotions.

En ligne

 

Pied de page du Forum

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB


Copyright © 2001-2009 JeunePapa.com


Conseils beauté | Faire-part de mariage et naissance | Faire-Part Bébé | Poussette

1545233498