#1 07-06-2018 20:05:58

AnissaMaman
Membre
Date d'inscription: 07-06-2018
Messages: 5

Besoin d'un point de vue masculin sur absence du père

Bonsoir,
Je suis séparée du père de mon fils depuis mes trois mois de grossesse (une grossesse surprise qu'il avait décidé d'accepter finalement, tant bien que mal, mais à la séparation, il a refusé de décider pour l'enfant). Il a fait le mort pendant toute la grossesse et à la naissance de notre fils et m'a recontactée un mois plus tard. Il est venu deux fois quand il avait un moisi et a trouvé que le bébé ne lui ressemblait pas assez.... Il m'a donc demandé de passer un test de paternité avant toute reconnaissance, ce que j'ai accepté à contrecoeur. Le problème est qu'il ne voulait pas passer par la justice française (il aurait dû reconnaitre notre fils d'abord) mais importer un test de l'étranger. j'ai refusé au motif que c'était illégal, sans valeur juridique et qu'il pouvait le fausser s'il le souhaitait... Depuis, il ne visite plus notre fils, n'en demande pas de nouvelles, rien. Il fait à nouveau le mort (notre fils a six mois aujourd'hui, ça fait cinq mois qu'il ne l'a pas vu).
Ma question est la suivante: devrais-je tenter une action en recherche de paternité, et si oui, avant que notre fils ne soit en âge de poser des questions? Je suis partagée entre l'impression que j'ai qu'il ne veut pas être père et que ça ne changera rien, à part une pension dont je me fiche, et l'envie de le croire quand il dit qu'un test ADN le ferait reconnaître son enfant. J'hésite donc entre:
- lancer la procédure.
- attendre que mon fils veuille connaître son père pour reprendre contact et essayer de nouer le dialogue entre eux.

Voilà, désolée pour le roman.

ps: toutes les femmes que je côtoie me disent de ne rien tenter et de vivre ma vie tranquillement, mais j'ai peur qu'il y ait trop de "revanchardise" là-dedans et que ce n'est pas l'intérêt de mon fils. D'où le fait que je veuille un point de vue masculin pour, peut-être, mieux comprendre.

Hors ligne

 

   #2 07-06-2018 23:39:47

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: Besoin d'un point de vue masculin sur absence du père

Bonsoir Anissa,

Je pense surtout que votre histoire n'est pas banale !

- pourquoi le papa penserait-il que ce bébé n'est pas de lui ? A-t-il des raisons de penser que tu l'as trompé ? S'il te croit fidèle, son doute est absurde. S'il a de bonnes raisons de croire que ce bébé pourrait être d'un autre père, alors ses doutes sont justifiés et doivent être entendus.

- pourquoi refuses-tu ce test ? Après tout, rien ne t'empêche de lui donner quelques cheveux de votre bébé. Qu'il en fasse ce qu'il veut, y compris un test ADN (mais ce n'est pas à toi de le faire, par contre). Pourquoi penser qu'il pourrait falsifier le test ? S'il ne souhaite pas reconnaître ce bébé, il n'a pas besoin de se donner tant de mal : il suffit simplement de ne rien faire.

En conclusion, je comprends mal le problème de fond - peut-être parce qu'il nous manque des éléments de votre histoire de couple, ou peut-être parce que vous vous mettez tous les deux la rate au court-bouillon pour finalement peu de motif ?

En ligne

 

   #3 08-06-2018 08:07:24

AnissaMaman
Membre
Date d'inscription: 07-06-2018
Messages: 5

Re: Besoin d'un point de vue masculin sur absence du père

Merci truffe2miel pour la réponse smile Pour répondre à vos questions:

- Non, il n'a aucune raison de douter de sa paternité. Nous étions pacsés, nous vivions ensemble et je sais très bien que je ne l'ai jamais trompé (j'étais plutôt une casanière en plus, rentrée tôt à la maison au lieu de sortir. La seule fois où je suis allée quelque part sans lui un week-end, j'étais enceinte de deux mois, pour vous dire!). C'était quelqu'un de très jaloux quand nous étions en couple mais j'avais "oublié" cette partie de lui, donc quand il m'a dit vouloir un test, ça m'a un peu coupé les jambes, surtout que ses visites se passaient bien et qu'on arrivait à dialoguer. Ironie du sort, notre fils lui ressemble à présent d'une manière hallucinante, mais les photos que je lui ai envoyées ne semblent pas le convaincre.^^

- J'ai beau avoir été "blessée" par cette mise en doute de ma fidélité, je suis d'accord pour faire un test, mais je veux qu'il passe par une procédure légale. D'ailleurs, s'il le fait, il aura dû reconnaître notre fils donc il pourra donner le consentement au test à ma place, il n'aura pas besoin du mien vu que je ne serai plus le seul parent juridique.
C'est vrai qu'il n'a pas de raison valable de fausser le test, mais je me suis méfiée car il est réapparu le lendemain de Noël et il m'a dit que durant cette fête,  sa famille lui avait mis une certaine pression par-rapport à l'enfant qu'il avait et dont il ne s'occupait pas: est-ce qu'il ne va pas faire un test faux pour avoir la paix? Est-ce que les labos sont fiables? Je pense que oui mais je n'en ai pas la preuve.

J'avoue que je pensais, assez bêtement, qu'en voyant mon refus de toute démarche illégale concernant notre fils, il serait obligé de passer par la procédure juridique. Et en fait, il est simplement reparti dans la nature.

Dernière modification par Anissa (08-06-2018 08:10:46)

Hors ligne

 

   #4 08-06-2018 09:28:02

Argh4
Membre
Date d'inscription: 14-12-2005
Messages: 183

Re: Besoin d'un point de vue masculin sur absence du père

C'est un peu un piège que tu lui tends car tu sais très bien que la procédure légale est complètement stupide, c'est comme devoir payer une amende pour pouvoir la contester après. Laisse-le donc faire son test, tu ne perds rien si c'est lui qui le paye.

En ligne

 

   #5 08-06-2018 09:37:48

AnissaMaman
Membre
Date d'inscription: 07-06-2018
Messages: 5

Re: Besoin d'un point de vue masculin sur absence du père

Je comprends la comparaison smile

Je n'avais pas le sentiment de lui tendre un piège vu que je ne lui demandais rien à la base, en fait. Comme il ne voulait pas de l'enfant au début et qu'il a fait le mort après, j'ai cru comprendre que je devais assurer seule... Et je lui ai promis, le test de grossesse à la main, que s'il n'en voulait pas, je ne le forcerais pas assumer sa paternité. Je ne m'attendais pas à ce qu'il réapparaisse. Pour moi (mais justement, j'essaye de me concentrer sur les faits et de laisser le "point de vue personnel et subjectif" de côté tant bien que mal), s'il veut faire des démarches concernant notre enfant, il assume et il les fait. S'il veut le reconnaître, très bien, s'il ne veut pas, très bien, s'il veut faire un test ADN, c'est son souci et ça ne doit pas devenir le mien. Mais j'ai peut-être tort, je le concède.

Je me sens piégée aussi, parce qu'il m'a dit que le fait que notre fils ait un père ou pas dépendait entièrement de moi et que j'ai mal vécu cette responsabilité. Là encore, c'est personnel.

Dernière modification par Anissa (08-06-2018 09:39:50)

Hors ligne

 

   #6 09-06-2018 23:38:28

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: Besoin d'un point de vue masculin sur absence du père

Si j'ai bien compris, Anissa, tu as deux options :

- lui refuser le droit de faire un test "illégal" de son côté (point de droit assez unique en son genre en Europe, soit dit en passant). Dans ce cas, le géniteur a lui-même deux options : choisir de renoncer totalement à cet enfant, ou le reconnaître au risque (dans son esprit) qu'il reconnaisse l'enfant d'un autre qu'il aura ensuite à assumer jusqu'à son autonomie totale même s'il le test ADN démontre qu'il n'en est pas génétiquement le père (chose qu'il se refuse à faire, et cela semble logique).

- lui donner une mèche de cheveu du bébé, et le laisser faire le test comme il le demande. Le géniteur est alors à nouveau face à deux choix : accepter le résultat du test, ou le fausser. S'il l'accepte, ton bébé gagne un père. S'il le fausse, il ne perd rien qu'il n'a pas déjà perdu.

Pour résumer, sur les 4 issues possibles à ce test, trois ne changent rien à ta situation concrète et 1 l'améliore. La seule chose qui pourrait te faire hésiter, à mon avis, est la crainte du qu'en dira-t-on s'il choisit de fausser le test.

Je conclurai sur cette pensée : si tu penses un homme capable de tricher administrativement et moralement avec l'avenir de ton bébé, alors il vaut mieux que tu n'aies plus rien à voir avec lui. Soit cet homme est dangereux pour son avenir, soit il est toxique pour toi, soit tu ne peux pas le respecter en tant que père. Donc cesse de lui envoyer des photos... et prends tes distances wink

En ligne

 

   #7 10-06-2018 15:04:25

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: Besoin d'un point de vue masculin sur absence du père

J'ajoute que la notion du "piège" vient sans doute de l'absence de choix réel : soit il renonce entièrement à un enfant qui pourrait être le sien, soit il accepte irréversiblement un enfant qui pourrait ne pas être le sien.

Ce que dit cet homme, en substance, est pourtant logique : je veux de cet enfant si c'est bien le mien. C'est un point que la loi française ne permet pas, mais qui peut se tolérer entre adultes raisonnables.

Ce que je ne comprends pas, cela dit, c'est le doute qui le ronge. Si ce doute n'est issu que de la jalousie maladive dont tu parlais auparavant, alors cet homme a un très sérieux problème à régler - mais qui ne relève plus de ta responsabilité, puisque vous n'êtes plus en couple.

En ligne

 

   #8 10-06-2018 16:43:16

AnissaMaman
Membre
Date d'inscription: 07-06-2018
Messages: 5

Re: Besoin d'un point de vue masculin sur absence du père

Merci à nouveau pour les réponses... J'ai finalement choisi avant-hier de proposer au père de faire son fameux test mais je n'ai pas eu de réponse smile

Je ne comprends pas, moi non plus, ce doute là et je ne m'attendais vraiment pas, à la fin de sa seconde visite qui se passait très bien, à ce qu'il fasse une telle requête.

Ps: ce n'est pas pour finasser mais bébé n'a pas de cheveux, donc c'est plutôt une couche ou un kleenex que j'aurais dû envoyer big_smile

Hors ligne

 

   #9 01-07-2018 11:02:59

AnissaMaman
Membre
Date d'inscription: 07-06-2018
Messages: 5

Re: Besoin d'un point de vue masculin sur absence du père

C'est encore moi big_smile je n'ai jamais eu de réponse quand j'ai finalement accepté le test de paternité. J'ai vu une avocate avec l'intention de lancer la procédure, mais j'ai quand même une hésitation. Est-ce que ça peut remédier à l'absence du père pour mon fils ou est-ce qu'au contraire, ça va rendre la distance entre eux irréparable? Est-ce qu'un petit garçon peut se construire sainement sans son père, ou est-ce que j'ai le devoir de tout faire pour créer un lien entre eux? :S Merci à ceux qui prendront (encore) le temps de me répondre!

Hors ligne

 

   #10 01-07-2018 11:51:34

truffe2mielMaman
Administrateur
Date d'inscription: 21-01-2009
Messages: 9129
Site web

Re: Besoin d'un point de vue masculin sur absence du père

Bonjour Anissa,

Il y a deux aspects différents dans cette question :
- l'aspect financier : tu peux l'initier unilatéralement par une procédure de justice appelée "action en subsides". Elle présuppose que la paternité est avérée, et donc le JAF peut tout à fait demander un test ADN si le papa en conteste la véracité. Cela ne fait pas de lui un père, seulement un géniteur. Cela ne lui ouvre pas le droit (ou le devoir d'un DVH), qui est une action différente, seulement l'obligation de te verser une pension alimentaire.
- l'aspect affectif : du statut de géniteur (légal) à celui de père (affectif), il y a un pas de géant que seul l'homme concerné peut franchir. Tu ne peux pas le forcer à voir son enfant, et il ne serait d'ailleurs pas souhaitable de le faire dans la mesure où un enfant ressent très fortement les émotions des adultes : S'il se sent rejeté ou mal aimé, il risque d'en souffrir sérieusement ! Le lien doit donc se tisser naturellement, et seulement si le père le souhaite réellement. Tu n'as de ton côté que l'obligation de ne pas faire obstacle à ce lien, mais tu ne peux plus y participer activement puisque votre couple n'existe plus.


Concrètement :
- si tu as besoin d'argent et que tu ne crains pas d'entrer en conflit ouvert avec le géniteur et/ou sa famille, alors tu peux lancer une action en subsides. Si ce n'est pas ton objectif, une action en justice n'aurait pas de sens.
- laisse ce géniteur décider du rôle qu'il veut assumer. S'il choisit de rester éloigné, votre enfant se posera forcément un jour des questions : ce jour-là, il faudra lui dire la vérité et être en mesure de lui prouver que tu n'as pas fait obstacle. Si tu le peux, conserve toutes les preuves qui vont dans ce sens (SMS, mails etc). Ce sera alors au géniteur de s'expliquer avec son enfant, qui voudra probablement le rechercher au moment de l'adolescence...

Quoi qu'il arrive, tu ne peux pas porter toute la responsabilité de cette décision : tu as pris la tienne et tu l'assumes. Tu ne peux pas assumer en plus celles des autres ! Ta position est maintenant difficile, parce que tu ne sais pas si le géniteur reviendra un jour dans la vie de ton enfant - ou pas. C'est l'incertitude qui est difficile, et je le comprends très bien !
Sur ce point, tu pourrais peut-être intégrer une association de mamans solo ? Echanger sur des sujets communs peut souvent faire du bien !
-

En ligne

 

Pied de page du Forum

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB


Copyright © 2001-2009 JeunePapa.com


Conseils beauté | Faire-part de mariage et naissance | Faire-Part Bébé | Poussette

1542375262