Pratique : Les droits des grands parents - France
Format imprimable

Les droits des grands parents - France

Que vous vous entendiez avec vos propres parents ou avec vos beaux parents, cela ne les empêche généralement pas d’avoir des droits vis à vis de votre enfant. En tant que parent, vous ne pouvez pas faire obstacle aux relations personnelles d’un enfant avec ses grands-parents, sauf pour motif grave (et non, que votre belle-maman soit une mégère n’est pas un motif grave).

C’est le tribunal qui prendra une décision relative aux relations de l’enfant avec ses grands- parents si vous ne parvenez pas à trouver un accord à l‘amiable. Il peut notamment leur accorder un droit de garde ou de visite. C’est ce qui peut arriver dans le cas d’un divorce si l’époux qui a la garde ne s’entend pas avec son ancienne belle-famille. Mais il peut arriver que les grands-parents soient dans l’impossibilité d’avoir des relations normales avec leurs petits-enfants en dehors d’un divorce et le tribunal décide, encore une fois, dans l’intérêt de l’enfant, ce qu’il en est. Le juge peut demander qu’une enquête sociale soit menée avant de prendre une décision.

Il faudra donc le plus souvent vous faire à l’idée de voir belle-maman débarquer le dimanche après-midi à la maison…



  

[ Retour à l'index de Pratique ]




Tous les articles Pratique

Copyright 2001-2017 JeunePapa.com

Conseils beauté | Faire-part de mariage et naissance | Faire-Part Bébé | Cadeaux naissance | Poussette | Faire-part Naissance