Temoignages: De la panique à la joie, un clin d’œil aux futurs Papas


Le témoignage de Alain:


De la panique à la joie, un clin d’œil aux futurs Papas


J’ai toujours assisté à la naissance de mes enfants, 2 filles et un garçon.

Que de souvenirs, la première naissance :
contractions, aie ! première panique, tout commence par la vérification de la petite valise, que dis-je plusieurs vérifications.

Le plus drôle, chercher les clés de la voiture dans toute la maison, juste un détail vérifier d’abord dans ses poches. Comptez les écarts des contractions (panique à 200%) . Surtout ne téléphonez pas à votre belle-mère surtout si elle n’a pas le permis de conduire, téléphonez plutôt à la clinique, ne bafouillez pas et donnez bien le prénom de la future maman pas le vôtre.

Ne partez pas avec vos chaussons aux pieds mais avec vos chaussures de ville, ça fait désordre lorsque vous arrivez à la clinique, tiens justement la clinique, ne confondez pas le 2 éme étage avec le 1er, ben oui la panique !

Salle de travail : pour la première naissance en général le travail est long, long, long et long.

Ça y est le personnel médical au complet autour de la future maman, premier bruit le cœur du bébé, tout est ok, le travail commence, ola la les sueurs arrivent avec une phrase « monsieur si ça ne va pas prenez un tabouret ! » « merci c’est pas de refus ».

Un refrain traditionnel « poussez, poussez, poussez, respirez » forcément ma main écrasée par la future maman dans un exercice très dur. Mon cœur bat dans tous les sens, ma respiration qui imite à la perfection celle de la maman. Vlà les cheveux, ola la panique à 300%, un geste de la sage-femme qui tourne bébé, aie elle va le casser… un tout petit crie mais tellement fort que l’on oublie toutes les agitations autour de soi, un cri mélodieux.

« monsieur ! monsieur » « euh oui ! » « le prénom de votre fille ? » « euh oui ! Sandrine avec un S » « félicitations monsieur ! ».

Ce petit être tout fripé qui tremble, le froid ou les présentations ? (hi hi) un décor somptueux dans les bras de la maman.

Je vous passe les commentaires de l’appel téléphonique à la famille pour la bonne nouvelle

quoique, « elle pèse combien ? » « elle mesure combien ? » la panique remplacée par la joie bien entendu j’inverse le poids avec la mesure.

Mais maintenant les choses sérieuses commencent.
La valse des biberons, les pleurs, les bains, les visites chez le pédiatre qui remue le bébé dans tous les sens, la première fièvre……

Mais c’est tellement loin, malgré tout il reste des images bien précises. Alain.




Retour à l'index des témoignages




Toutes les Humeurs d'un père

Copyright 2001-2019 JeunePapa.com

Conseils beauté | Faire-part de mariage et naissance | Faire-Part Bébé | Cadeaux naissance | Poussette | Faire-part Naissance